publicité
Accueil du site > Actu > Médias > La nouvelle formule de « Terra eco », grâce à vous
30-09-2015
Mots clés
Médias
Développement Durable
France
Monde

La nouvelle formule de « Terra eco », grâce à vous

Taille texte
La nouvelle formule de « Terra eco », grâce à vous
(Crédit photo : DR)
 
Si, près de douze ans après sa création, vous pouvez lire « Terra eco » jour après jour sur Internet et chaque mois sur papier, c’est grâce à votre mobilisation de 2014. En mars dernier, nous inaugurions notre nouvelle formule.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Il y a un an, nous lancions la campagne Sauvez Terra eco. 105 000 euros ont été levés sur la plateforme Ulule ; le service commercial a enregistré environ 150 000 euros d’abonnements supplémentaires entre septembre 2014 et février 2015 et, enfin, 190 000 euros ont été apportés par nos actionnaires, anciens et nouveaux. Grâce à ce bol d’air sonnant et trébuchant, nous avons – notamment – élaboré une nouvelle formule de votre mensuel préféré, en mars dernier. Revue de nouveautés.

Sur le fond tout d’abord, changement de baseline : au revoir « le magazine qui change le monde », bonjour « Résister, partager, inventer ». Comme l’expliquait David Solon, le directeur de la rédac, dans son billet mensuel d’il y a six mois : il s’agit de « Résister aux conservatismes et au repli sur soi, (de) Partager l’intelligence et les richesses, (d’)Inventer de nouveaux modèles. » In fine, le discours se veut plus ferme, vue l’urgence climatique, sociale et économique. Un exemple ? Notre dossier « Ecologie : pourquoi tout le monde s’en fout ».

De nouvelles rubriques ont fait leur apparition :
- Le choix de la rédac : un reportage, une enquête, un portfolio qui nous a particulièrement plu et que nous mettons donc en valeur en le publiant juste après l’édito de la page 3.
- La lettre de Bridget Kyoto : le billet de mauvaise humeur de notre écolo énervée-énervante préférée. Attention, ça ne plaît pas à tous les coups… et c’est le but !
- L’image : une photo « plein pot » qui dit notre planète qui tourne plus ou moins rond (plutôt moins, d’accord…)
- L’infotographie : une œuvre statistico-photographique signée Cécile Cazenave et Louise Allavoine. Un format qui vous – et nous – a tellement enthousiasmé qu’il se transforme aujourd’hui en exposition itinérante à l’occasion de la COP21, bientôt chez vous (on vous en dit plus très vite).
- L’interview coup de poing : un entretien pugnace avec une personnalité controversée (Xavier Beulin, Jean-Vincent Placé ou Eugénia Pommaret…)
- Le « J’ai testé » nouvelle ère : après des années de bons et loyaux services, Laure Noualhat a passé la main à Claire Le Nestour pour essayer les idées vertes à la mode, qu’elles soient lumineuses, incongrues ou perturbantes !
- Le détecteur de mensonges : Amélie Mougey traque les petits arrangements avec la vérité et les gros bobards des politiques, des militants de tous bords, des multinationales…
- Financez ! : chaque mois, nous vous présentons des projets solidaires, sociaux, écolos à soutenir… et nous vous tenons au courant de l’avancée des initiatives, que leur campagne de crowdfunding ait fonctionné ou non.
- Terra eco Junior : ou comment parler développement durable à vos enfants et aux mômes du voisin. Avec de vrais morceaux de vraies choses à faire ensemble dedans. Et en bonus, une bédé signée Benjamin Adam.
- Et toujours vos rubriques habituelles : Le reportage, L’économie expliquée à mon père, L’enquête, Le portrait, Ils changent le monde, Derrière l’étiquette, Le zoom, L’entretien, Dans la cuisine, La santé, L’histoire, La techno, La culture, La sélection conso de Claire, L’agenda… et toujours un dossier fouillé, en une (mais pas toujours).

« Et côté forme ? », nous direz-vous. Il s’est d’abord agi de rafraîchir un peu notre logo, qui en avait vu d’autres (voir ici l’historique) pour gagner en élégance. Pour cette tâche comme pour la conception de la nouvelle maquette, c’est notre directeur artistique, Denis Esnault qui a joué de la palette graphique et du ciboulot. Le cahier des charges ? De la respiration, une belle place faite aux visuels et beaucoup de simplicité. Pas facile, mais le bougre s’est en rudement bien tiré !



Six mois après ces bouleversements, notre destin dépend encore de vous. A celles et ceux qui nous ont soutenu il y a un an, nous disons : n’attendez pas pour renouveler votre abonnement. A nos lecteurs de longue date, nous disons : continuez de nous soutenir ! A tous, nous demandons : faites-nous connaître davantage. Encore merci.

Soutenez-nous, aidez la liberté de la presse et abonnez-vous !

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Voici à quoi a servi votre mobilisation pour « Terra eco »
- « Terra eco »… grâce à vous

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité