publicité
Accueil du site > Actu > Bye-bye Terra eco !

Bye-bye Terra eco !

Taille texte
Bye-bye Terra eco !
(Crédit illustration : Quentin Vijoux pour « Terra eco » / Graphisme : Denis Esnault)
 
Notre média, votre média, va s'arrêter le 30 mars prochain. L'aventure fut belle. Nous devons y mettre fin avec une profonde tristesse. Mais sans regrets.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

A nos lectrices, à nos lecteurs, à nos soutiens, à nos ami.e.s,

Ces quelques lignes sont probablement les plus difficiles qu’il nous ait été donné d’écrire. Mot d’adieu ou d’au revoir, qui sait ? Nous prenons en tout cas acte d’une sévère réalité : malgré six semaines d’intenses tractations avec plusieurs candidats à la reprise de l’entreprise Terra Economica SAS, celles-ci n’ont pas abouti. Malgré d’innombrables retournements de situation au cours de ces longues années, nous n’avons pu inverser la tendance. Tristesse. A contrecœur, nous devons mettre un terme à l’aventure Terra eco, sous sa forme actuelle. Fini, le journal électronique ; adieu, le magazine mensuel papier.

Nous n’avons aucun regret. En douze années d’enquêtes, reportages, portraits, interviews, brèves… nous vous avons permis de rencontrer de belles personnes, avons assisté à l’éclosion de bonnes et belles idées. Nous avons également relaté quelques batailles qui nous semblaient essentielles et qui font régulièrement l’actualité : dérèglement climatique, dérèglements politiques, dérèglements financiers, enjeux alimentaires, questions de santé et d’environnement, risque nucléaire, aéroports et tutti quanti.

Face à nous, avec nous parfois, nous vous avons trouvé.e.s, vous qui formez la vaillante communauté des lectrices et lecteurs de Terra eco. Mais la loi du marché est d’airain : cette communauté n’est, malgré tout, pas assez nombreuse.

Au moment de baisser le rideau, soyez toutes et tous remercié.e.s pour votre soutien : lecteurs, journalistes, salariés, partenaires et tous simplement ami.e.s… Vous nous avez aidés à faire imaginer une parcelle du journalisme citoyen, de la presse indépendante. Nous sommes convaincus que les idées de justice économique, sociale et écologique que nous avons portées à notre manière – avec d’autres – continueront de se frayer un chemin dans notre société malade de l’individualisme.

L’expérience nous a aussi appris combien les idées nouvelles, portées par des acteurs du changement inventifs et énergiques, restent fragiles. Continuons à les cultiver et à en prendre soin, ne les laissons pas filer entre nos doigts.

Terra eco fut un peu à cette image : l’espoir et le capital sympathie que nous portions sont demeurés indissociables de l’âpreté économique de notre projet. Il faut savoir s’arrêter.

Du fond du cœur, merci. Et à bientôt.

Walter Bouvais, directeur de la publication, et David Solon, directeur de la rédaction, sont cofondateurs de l’entreprise Terra Economica SAS, éditrice de Terraeco.net et du magazine papier Terra eco.

Post scriptum : n’hésitez pas à nous livrer vos témoignages et souvenirs de Terra eco dans le forum ci-dessous.

- Le Manifeste de la rédaction

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Président de l’association des Amis de Terra eco Ancien directeur de la rédaction de Terra eco

Cofondateur et directeur de la publication du magazine Terra eco et du quotidien électronique Terraeco.net

- Suivez-moi sur twitter : @dobelioubi

- Mon blog Media Circus : Tant que dureront les médias jetables

330 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • C. Stevens : Bye-bye Terra eco !

    Bonjour
    Je suis désolée d’apprendre la fin de votre admirable aventure, au moment où je la découvre.
    Je voulais m’abonner, pour lire un article réservé aux abonnés.
    Oserais-je vous suggérer de rendre public tous les articles, afin que le fruit de votre travail et de votre combat puisse profiter à tous ?
    Bien cordialement
    C.Stevens

    19.11 à 11h09 - Répondre - Alerter
  • Documentaliste dans un lycée agricole, avec des formations autour de la nature et de l’environnement, Terra Eco était un magazine lu et apprécié autant par les enseignants que par les élèves.
    Toujours des dossiers intéressants !
    Dommage que cela s’arrête !
    Bonne continuation à toute l’équipe !

    16.11 à 08h58 - Répondre - Alerter
  • leseumquecesoitfini : Bye-bye Terra eco !

    Je suis dépité, je commençais à vous lire assidument et je voulais m’abonner, est ce qu’il subsistera un petit quelque chose ou je peux aller pleurer dans un coin ?

    3.10 à 22h33 - Répondre - Alerter
    • Dans la perspective d’injecter de la monnaie dans des activités sans risque et le souci permanent de rentabiliser son Capital, mon nom est Jacques Aucoin ;J’offre mes services à toute personne en situation de difficultés financière. Vous souhaitez payer vos factures, payer les dettes, louez maison, terminez un projet ou tout simplement pour faire un métier, n’hésitez pas à me contacter pour tous vos de financement, prêt.
      E-mail :mutuel.compte@gmail.com

      10.10 à 10h38 - Répondre - Alerter
      • Ecoute le gros blaireau arnaqueur qui laisse son email : tire-toi !
        Des voleurs comme toi, on n’en veut pas ici !!!!
        Personne n’écrira à ton email de merde, tu crois que les gens sont complètement stupides ?

        26.10 à 10h05 - Répondre - Alerter
  • TC : Navrée

    Je suis sincèrement désolée d’apprendre l’arrêt de votre activité. Vous avez contribué à éveiller ma conscience personnelle, et bien au delà. Je vous souhaite une bonne continuation et continue d’espérer que le magazine pourra renaître bientôt. Nous avons besoin de vous.

    25.09 à 21h29 - Répondre - Alerter
  • MLLE SOLON : Bye-bye Terra eco !

    Quel dommage de mettre fin a une histoire que vous avez commencez en 2004 . quel bel histoire vous avez ecrites . Moi qui commencait tout juste a lire pleinement terra eco . Quel dommage , vraiment on espere vous revoir tres prochainement je l espere vraiment . Vous etes un exemple si seulement vous pouviez continuez terra eco sous une autre forme ...
    au revoir et a tres bientot je l espere

    18.07 à 09h20 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Nous sommes tristes d’apprendre l’arrêt de votre magazine qui proposait des articles de qualités et vraiment intéressants comme celui sur les pièges à souris

    Vous nous manquerez !

    14.06 à 10h56 - Répondre - Alerter
  • C’est triste, c’est très triste !!!
    c’est écoeurant... Ah pour mosanto là il y a du fric, mais pour terra eco...
    Du coup, déjà qu’on bouffe de la M.... en boîte, en plus on va bouffer des infos en carton !!!!
    Et bien je trouve qu’il est très difficile de garder espoir dans ce monde actuel, vous permettiez de maintenir une petite lueur dans nos yeux, on va essayer de la trouver ailleurs, mais c’est triste, c’est très triste !!!

    13.06 à 11h09 - Répondre - Alerter
  • ghislaine 5 : Bye-bye Terra eco !

    Un peu déçue, car j’ai abonné ma fille en février dernier, elle était heureuse.
    Par contre, le virement bancaire a été fait, et elle n’a jamais rien reçu ! Que va-t-il se passer ?

    13.05 à 10h54 - Répondre - Alerter
    • ketchoupi : Bye-bye Terra eco !

      Pareil,
      Je m’inquiétais de ne plus rien recevoir voilà pourquoi je suis venue sur le site et j’apprend ça !
      Je n’ai rien reçu par courrier m’avertissant que cela s’arrêtais, mon abonnement annuel a été prélevé, j’ai dû recevoir en tout 3 numéros...
      Que va-t-il se passer maintenant ?

      30.05 à 13h06 - Répondre - Alerter
  • JLD140862 : Bye-bye Terra eco !

    Je suis triste, comme toute ma famille. Nous vous lisions et apprécions beaucoup vos articles. Nous avions trois abonnements : ma fille aînée à Bruxelles, ma mère en Province et nous en banlieue parisienne et nous vous avons essayé de vous soutenir financièrement par des dons mensuels mais insuffisants manifestement.
    Nous sentions votre fragilité financière et nous craignions de recevoir ce message : c’est fini !
    Vous nous avez énormément apporté, ne serait-ce qu’en nous montrant qu’il est possible d’avoir un autre discours, de publier des articles qui font sens, de toucher et de rassembler de nombreux lecteurs sur des thèmes liés à la vie et à tous les êtres vivants sur la Terre.
    Dites-nous si nous pouvons vous suivre et vous soutenir dans une autre aventure : ce sera avec la joie et notre plein engagement.
    Nous serons toujours à vos côtés et fiers de l’être.
    Bien à vous et à toute à votre équipe,

    11.05 à 23h29 - Répondre - Alerter
  • Bonjour à vous
    Je me nomme Noel Dejong je suis un financier particulier et je suis disposée à vous accorder des crédits de 5.000 euro à 1.000.000 euro au taux de 2%
    Voici les domaines dans lesquels je peux vous aider :
    1- Financement pour la réalisation de projets rentables.
    2- Financement de projets pour la création d’entreprise ou vous êtes
    Directeur de société en difficultés de financement privé.
    3- Financement pour créer un organisme d’offres de Prêts au Public.
    4- Financement pour créer ou reprendre un hôtel ou tout projet de loisirs.
    5- Financement de projets solidaires rentables, hôpitaux, cliniques.
    6- Financement de tout projet en immobilier, transport ou autres.
    7- Financement de toute société en import-export, logistiques ou autres.
    8- Financement d’une société ou d’un projet actuellement en faillite.
    Nous donnons des prêts avec un taux d’intérêt de 2.% sur toute la durée .Il est en effet indispensable que nous nous donnons de coup de pouce et au retour avoir un bénéfice pour cela nous mettons à votre disposition tout type de prêts.
    N’hésitez surtout pas à nous contacter, cela ne vous engage à rien et la plus grande confidentialité et l’approbation est garantie. Personne sérieuse seulement.
    email : noeldejong@outlook.fr

    8.05 à 15h02 - Répondre - Alerter
  • Earthaxis : Bye-bye Terra eco !

    Je viens de découvrir Terra-Eco, et oui je vivais dans un autre monde, hélas je vous découvre trop tard. Nombre d’articles sont intéressants et toujours d’actualité. Puisqu’ils sont toujours en ligne, pourquoi ne pas les ouvrir à tous puisque l’abonnement n’est plus possible ?

    7.05 à 03h52 - Répondre - Alerter
  • Quelle tristesse, je venais une nouvelle fois de donner votre adresse à un ami, je l’achetai en plusieurs exemplaires pour les distribuer à mon travail ou ailleurs.
    Les mots me manquent, mais les idées et les informations continuent leur chemin, et nous nous ferons un devoir de les véhiculer. Peut-être nous retrouverons nous dans une nouvelle aventure. Merci, merci et au revoir...

    3.05 à 13h40 - Répondre - Alerter
  • L’heure est sombre pour nos medias et notre société, que va-t-il nous rester quand tous les médias indépendants et alternatifs seront étouffés ? BFM TV et TF1 ? C’est une bien triste époque, et j’espère de tout mon coeur que vous développerez une suite à nouveau, les sujets que vous abordiez comme l’eco-friendly et voyage étaient bien plus importants et intéressants que ce qu’on bouffe dans les médias principaux !

    22.04 à 06h10 - Répondre - Alerter
  • Anonyme : à la revoyure !

    Des années que je vous suis depuis la Réunion
    Terra éco c’était 100% passionnant & ma grande bouffée d’air.
    Comme beaucoup d’autres lecteurs, je vous imagine aussi ressusciter le mag sous une autre forme, d’autres statuts... il est clair que vous pourrez compter sur nous !
    merci encore pour tout votre travail, & ne baissez pas les bras !!!
    A bientôt !!!

    18.04 à 07h08 - Répondre - Alerter
  • Le meilleur des mag disparaît... Je suis bien triste, comment va t on trouver une info de cette qualité maintenant... Bon courage et on espère vous voir rebondir !

    17.04 à 21h06 - Répondre - Alerter
  • Peut-on vous acheter encore le hors série spécial climat ?

    16.04 à 15h02 - Répondre - Alerter
  • Non, je n’arrive toujours pas à le croire, j’ai beau venir régulièrement sur le site pour voir un changement mais rien pour le moment. Je ne veux pas finir le dernier numéro car après le néant. Je suis profondément triste. Je me sens perdue car que vais-je-lire maintenant ? Une presse sponsorisée par les différents lobbies et politico-industriels. Certainement pas. Help...... Ne nous laissez pas dans ce néant. Revenez vite. Mon fils de 7 ans aimait commencer à vous lire.

    16.04 à 15h00 - Répondre - Alerter
  • Naaaaan franchement c’est une honte que vous n’ayez pas pu trouver de solution pour cette situation.. :( moi qui vous suivez depuis l’étranger pour toutes mes actualités en France.. je vais devoir me tourner vers qui ? TF1 ? BFM ? j’ai la nausée rien que d’y penser.. bon courage en tout cas et force pour la suite. Jeremy

    15.04 à 08h56 - Répondre - Alerter
  • Je vis en Israel depuis pres de 15 ans et Terra eco me permettait de suivre les nouvelles tendances de la societe francaise. Meme si le magazine a cesse de paraitre, les idees que vous avez vehiculees continuent d exister...

    12.04 à 15h12 - Répondre - Alerter
  • J’ai découvert la nouvelle le jour où elle a été publiée mais je refuse d’y croire, encore un mois après ! D’ailleurs, je reviens régulièrement sur cette page dans l’espoir de voir une autre annonce contrecarrer celle-ci mais en vain... Je n’arrive pas non plus à lire le numéro du mois de mars, j’ai trop peur du moment où je le refermerai en me disant "bon, et maintenant ?" Buhuhuhuhu !
    TerraEco était mon magazine fétiche et j’aimerais beaucoup pouvoir acheter les anciens numéros au format PAPIER, dites-moi que c’est possible :-)
    Bon vent à toute l’équipe et un ENORME merci pour tout ce beau travail.

    7.04 à 19h50 - Répondre - Alerter
  • Aujourd’hui, je suis triste ... je viens d’apprendre que le magazine qui me faisait relever la tête et me faisait découvrir un autre monde vient de fermer sa dernière page !!! SNIF, moi qui me réjouissais chaque mois pour découvrir les nouvelles initiatives et les nouveaux acteurs d’un monde changeant ... il ne va pas falloir baisser les bras et continuer à œuvrer chacun pour un monde meilleur !!! Merci cher TERRAECO de m’avoir ouvert les yeux

    6.04 à 15h06 - Répondre - Alerter
  • Bonsoir,

    Bon, je n’arrive pas à m’y résoudre. Non, c’est définitif, je ne veux pas dire "bye-bye".

    Alors si vous décidez de continuer ce projet journalistique sous un autre statut juridique, (par exemple une SCOP, ça marche pour Alternatives économiques et cela semble plus en phase avec votre souci d’indépendance éditoriale, de plus, vous avez l’air d’avoir des lecteurs sacrément motivés), et bien, faites-moi signe !

    En espérant vous lire prochainement sous une forme ou une autre,

    4.04 à 21h07 - Répondre - Alerter
    • Tout à fait d’accord avec Aela. Pourquoi ne pas suivre l’exemple d’alternatives économiques ? De plus, ils ont financé leur nouvelle campagne grâce à une plateforme de crowdfunding et au soutien de leurs nombreux lecteurs.
      C’est vraiment dommage, je venais tout juste de vous connaitre...

      6.04 à 16h48 - Répondre - Alerter
      • bonjour,

        Non ! Pas plateforme de crowdfunding ! c’est au minimum 15 à 20% de commission pour le site et 1ou23 personnes qui restent tranquillement assis et attendent que les euro tombent !! Argent très facile en faisant pleurer les chaumières !

        Non et nous sommes plusieurs à refuser que certains gagnent de l’argent , et pas un peu..., sur le dos de CONsommateurs pour une cause...
        Choisir l’association avec versement directe sans ’’pique-au-plat’’ cupide...

        plateforme de crowdfunding non Non NON !

        Trouver une autre solution avec transparence des mouvements d’argent des rémunérations, défraiement-téléphone, essence,..., avantages en nature, dépense de fonctionnement ...

        Être écocitoyenne , écocitoyen !

        7.04 à 15h14 - Répondre - Alerter
        • Bonjour,

          7 % de commission avec Zeste https://www.zeste.coop

          Fidèle à l’attention qu’elle apporte aux projets de la transition, la Nef met en ligne sur ses plateformes des projets ayant un impact sociétal positif et s’inscrivant dans une démarche éthique. En matière de finance participative, un soin particulier est apporté à la dimension concrète et réelle de votre projet : soutenir spécifiquement ce qui permet à un projet de voir le jour ou de passer un cap nécessaire à son développement.

          https://www.zeste.coop/fr/comment-c...

          L’acte de don étant par essence solidaire, nous avons fait le choix de ne pas faire participer financièrement les donateurs au fonctionnement de la plateforme - ils bénéficient donc de l’intégralité des fonctionnalités de la plateforme gratuitement.

          Nous vous sollicitons donc en tant que bénéficiaire des fonds collectés à travers des frais de mise en ligne à hauteur de 7% du montant levé (en-deça de 100.000€ levés, au-delà le taux est dégressif : prendre contact avec nous pour plus de précisions)

          Si votre campagne n’atteint pas le palier minimum (ie. le seuil en-dessous duquel le montant collecté ne permet pas de répondre aux besoins minimaux de votre projet), vous ne vous acquitterez en revanche d’aucun frais.

          Cordialement

          MaD

          22.04 à 06h41 - Répondre - Alerter
  • Courage seulement une bataille est perdue ! Merci pour ce magazine.

    2.04 à 09h37 - Répondre - Alerter
  •  :(
    Vous m’avez accompagné quand j’ai tenu un blog étudiant en 2010-2011 ("Vise le green"), je n’aurais jamais fait tout ça sans TerraEco. Je me souviens également de ma très grande fierté quand vous aviez décidé de publier un de mes articles dans le magasine papier, je me prenais pour un vrai journaliste !
    J’ai assisté à la plénière de clôture du salon Produrable hier, animé par Walter. Je ne vous avais jamais vu : vous étiez super !

    Bonne continuation, on espère vous revoir vite !
    Benjamin C (ancien bloggeur TerraEco)

    1er.04 à 14h11 - Répondre - Alerter
  • Christophe APLB : Bye-bye Terra eco !

    Difficile de s’y résigner, en voyant l’ensemble du travail que vous avez accompli et de la somme d’informations récoltées ! doivent-elles disparaître ? ou allez-vous la laisser accessible en ligne pour permettre à des associations comme la nôtre d’utiliser encore pendant des années ce formidable travail que vous avez fait avec passion et conviction ?
    De mon côté, je m’engage à vous aider pour trouver une solution à l’accessibilité de ces informations si vous n’y voyez pas de raisons contraires !
    Merci de votre retour

    31.03 à 20h06 - Répondre - Alerter
  • Christine Martin : Bye-bye Terra eco !

    Quelle belle rencontre. Ce merveilleux compagnon de route qu’était Terra Eco va me manquer, beaucoup.

    31.03 à 15h28 - Répondre - Alerter
  • HMBecquart : Bye-bye Terra eco !

    D’abord merci ! Votre journal était un beau pas en avant : vous avez su concilier un journalisme à la fois radical (et il le faut), et positif, moderne, et surtout humaniste. Je vous souhaite de garder la foi et le courage, même si, comme vous le dites, "tout le monde s’en fout". C’est cela le plus effrayant, n’est-ce pas ? Alors, il ne faut cesser de réarmer notre foi.

    31.03 à 08h26 - Répondre - Alerter
  • Catherinel : Bye-bye Terra eco !

    Merci pour tout, pour votre courage, votre ténacité, votre ouverture, vos coups de gueule, votre vision et votre envie de faire bouger les consciences.
    Continuez, continuez ! ailleurs et autrement mais n’oubliez pas de nous faire signe pour qu’on vous retrouve et qu’on continue le chemin avec vous.
    Vous me manquez déjà (pas original mais bien réel) !
    à très vite

    30.03 à 18h50 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    je découvre l’annonce de l’arrêt de votre magazine avec une grande tristesse (je ne vous connais pas depuis longtemps hélas).
    J’espère que vous rebondirez, et que je pourrais faire appel à vos services de talentueux journalistes engagés sur l’environnement, si mon "projet ATPCTM" prend de l’ampleur... (voir mon mail à ce sujet et mon commentaire sous l’article d’Edgar Morin «  Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe  »)
    Très amicalement
    D.C.

    30.03 à 18h25 - Répondre - Alerter
  • Je connais votre site et le journal depuis 2009, dès la création de mon entreprise, j’ai passé des annonces publicitaires pendant un mois et vous avez gardé dans votre boutique quelques produits que je vends (ils y sont encore pour certains).

    Vos articles et approches de l’écologie me convenaient et me conviennent encore aujourd’hui et je ne manquais pas de vous lire dès la réception des newsletters (utiles !).

    C’est fort dommage un arrêt, mais quand on gère une entreprise, il y a toujours un risque.
    Je vous encourage à poursuivre sous d’autres formes.

    A bientôt donc.
    André BRANDY
    Le Marché au Naturel

    30.03 à 14h35 - Répondre - Alerter
  • Triste aussi de l’arrêt de Terra Eco, que je n’avais découvert que récemment.
    Toute ma gratitude pour le boulot accompli, et tous mes voeux de belle continuation aux acteurs impliqués, dont je ne doute pas qu’il sauront continuer à agir par d’autres moyens :-)

    30.03 à 12h05 - Répondre - Alerter
  • Le pincement de cœur est décidément collectif.
    Je vous ai connus alors que je travaillais pour le CLEMI (Ministère de l’Education Nationale) au au déploiement de la Semaine de la Presse et des Médias dans l’École.
    Vous m’aviez contactée et déjà fait part de votre ambition de partage et d’apprentissage avec les élèves.

    Je veux croire que les graines que vous avez semées n’ont pas fini de germer.

    Merci pour ce que vous avez fait, bravo, et le meilleur à tous pour la suite !

    30.03 à 11h08 - Répondre - Alerter
  • Quel site de références vais-je pouvoir donner à mes E... aux jeunes avec lesquels je travaille...
    Certains de vos articles m’ont servi pour des évaluations...
    Sensibilisation...

    Revenir en SCOP ou asso très transparente...

    30.03 à 10h36 - Répondre - Alerter
  • Sandra B. : Bye-bye Terra eco !

    De l’énervement, de l’indignation, des haussements d’épaules, des sourires, de réels engouements... Vous m’en aurez fait vivre des émotions !

    Merci pour tout ce que j’aurais ressenti, pour tout ce que j’aurais appris grâce à terra eco.
    Vous allez me manquer, évidemment, mais chapeau pour cette belle aventure, j’espère vous retrouver... autrement.

    Courage pour cette page qui se tourne, au coeur de l’équipe, à la famille élargie qu’était devenue Terra Eco et à toute la tribu de lecteurs qui vous soutenaient.

    Et surtout merci.

    30.03 à 10h17 - Répondre - Alerter
  • patounette : Bye-bye Terra eco !

    Merci pour tous ces articles passionnants qui ont éveillé les consciences, quelle tristesse que le journal disparaisse !!!! bon vent à vous tous et soyons bienveillants avec notre planète et ceux qui l’habitent.
    La suite ???? en espérant que vous conserverez nos adresses.... On ne voit pas tjs tout !

    30.03 à 10h14 - Répondre - Alerter
  • Nebuleuse : Bye-bye Terra eco !

    Triste de voir qu’un si bon magazine n’existera plus... vous allez nous manquer ! Merci pour les articles éclairés que vous nous avez partagé. Bonne continuation dans chacun de vos projets

    30.03 à 10h14 - Répondre - Alerter
  • Martine 44 : Bye-bye Terra eco !

    SNIFF, SNIFF, et re-SNIFF... TERRA ECO, vous étiez le meilleur magazine traitant de l’écologie ! vous allez beaucoup me manquer à moi aussi, même si je n’avais pas renouvelé mon abonnement ces deux dernières années (raisons pécunières et faute de temps pour tout lire, abreuvés que nous sommes aujourd’hui de pleins de newsletters en tout genre...).
    J’espère que ce n’est qu’un au revoir et pas un adieu !

    30.03 à 10h12 - Répondre - Alerter
  • Laure de BlaBlaCar : Bye-bye Terra eco !

    Merci Terra Eco, j’ai aimé vous lire toutes ces dernières années depuis le site Terra economica au très chouette mensuel Terra Eco.
    Vous me manquerez !
    Bon courage pour la suite.

    30.03 à 10h03 - Répondre - Alerter
  • salut bas à toute l’équipe.
    Je sais que vous renaitrez très vite,
    puisque que vous êtes l’avenir.
    pliz, laissez vos articles en lignes.

    30.03 à 09h06 - Répondre - Alerter
  • Devore des qu’il arrivait dans la boite aux lettres, Terra Eco va terriblement me manquer ! Snif et resnif

    30.03 à 08h55 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    L’investigation ne devrait se ralentir que lorsqu’elle n’a plus lieu d’être aussi intense. Or dans une période de transition où il faut tirer au clair des affaires complexes aux enjeux vitaux, je ne vous cache pas que j’ai versé une larme.

    Merci, revenez vite et gardez la tête haute.

    29.03 à 23h48 - Répondre - Alerter
  • Merci pour le travail accompli et les nombreux articles passionnants.
    Je vous ai connu en 2008, me suis abonné et ai coupé l’abonnement lorsque l’appli n’a plus fonctionné car je lis la presse dans le métro pricnipalement. Je regrette aujd.
    J’ai malheureusement vu de nombreux projets DD subir le même sort. La prise de conscience est là mais nous avons tous besoin d’envisager l’avenir avec optimisme et le pire n’est jamais certain. Tous articles contraires font fuir le lecteur.
    Personnellement, ce que j’ai envie d’entendre, c’est tout ce que nous pouvons/devons faire pour redresser la barre.

    En tout cas, Terra Eco restera pour moi, le média d’anticipation/ innovant/clairvoyant/ de ces
    années post crise financière de 2008 ! Pour cela, Un grand MERCI !

    Je vous souhaite de repartir sur de nouvelles aventures.

    29.03 à 20h12 - Répondre - Alerter
    • Merci à vous tous . Jusqu’au bout j ai espéré que le pire ne serai pas à venir.
      J’ai abonné nièce et belle soeur.Cela n’a pas suffit.
      Vous allez nous manquer,où trouver maintenant tous ces articles à réfléchir et espérer.
      Bon courage et bon vent à tous.

      29.03 à 22h30 - Répondre - Alerter
  • Oui je vous ai découvert grâce à Philippe Bertrand sur France Inter il y a plus d’un an et avais décidé de prendre l’abonnement "fort" pour 3 ans je crois à 275 € si ma mémoire est bonne pour vous aider dans la mesure de mes moyens à voir à plus long terme. Même si je ne suis pas "rentrée dans mes frais" et que l’on a pas compris autour de moi pourquoi j’avais pris cette option vu mon peu de revenus je ne regrette rien bien au contraire je suis très heureuse d’avoir été à vos côtés consciente du risque pris du fait que vous étiez en difficulté parce que je crois que c’est dans ces moments là qu’il faut ... mieux que se souvenir de ce que l’on prétend être nos valeurs ... les défendre ! Vous nous avez donné à découvrir le fruit passionnant de votre travail par des articles et dossiers tant enrichissants qu’encourageants ... Je souhaite à tous ceux que la fin de cette aventure laisse sans emploi de retrouver vite une voie aussi motivante que rémunératrice. Merci d’avoir existé et bon vent à tous je vous attends certainement au détour d’une nouvelle belle aventure ... prenez soin de vous. Sophie

    29.03 à 18h30 - Répondre - Alerter
  • Emmanuelle : Bye-bye Terra eco !

    Merci TerraEco ! Tu vas me manquer. Moi aussi,malheureusement, je t’ai connu trop tard... N’y a-t’il plus rien a faire ? Augmenter les frais d’abonnement pour ceux qui le peuvent et qui subventionneraient les autres ?

    29.03 à 15h07 - Répondre - Alerter
  • isabartho : Bye-bye Terra eco !

    Oui s’il y a résurgence, tenez-nous au courant.
    Pour une fois, je serais même contente de laissez mon adresse dans une base de données.

    Je vous ai connu trop tard, en janvier 2015, via le service documentation de mon conseil départemental.
    Dommage : !

    29.03 à 14h00 - Répondre - Alerter
  • droit de réponse impossible de retrouver le message...
    A l’intention de francoisefersen
    pour info evanb.

    Quelle vulgarité ! Quelle haine !!! Quelle violence !!! Affligeant... la culture prévient ces comportements stupides
    Qu’en au c... compliqué...

    VOIR @RadisQuiTweet www.L214.fr http://www.fondationbrigittebardot.fr bon appétit non laïque produits laitier fourrure expériences animal corrida... nous ne sommes pas végan mais simplement non violent agriculture stop cupidité et maltraitances...

    au quotidien.. y compris pour patrons industrie comme politiques qui se gavent sur le dos des sansdent...
    Voir fonctionnement, gouvernance réelles des diverses asso, fondations, institues en tout genre, économie soi disant sociales (pour qui ?- au quotidien même dans la rue au volant...

    court ex : voici 15ans existait une asso pour la défense des victimes d’agression sexuelles venant des professions médicales et para médicales ...
    Une assistante sociale de prison avait crée une asso:ACAS (?) l’asso a grandit et devenait dangereuse...
    2 ’’belles dames patronnesses’’ sont venues proposer leur aide, leur fric...
    Elles ont destitué la présidente, volé les fichiers et dissout l’asso !
    Circulez rien à voir et à entendre...

    et tant d’autres choses...

    les messages :
    ** bénévolat......Bye-bye Terra eco ! ** doucement ....
    ta réaction comme la sienne est trop vive je trouve.
    le comprends-tu ? sais-tu pourquoi il réagit comme ça ?
    lui, comme toi, ont des réactions qu’on peut ne pas aimer, ou comprendre, mais il faut accepter avant de juger :)

    de francoisefersen
    ** bénévolat......Bye-bye Terra eco ! ** Bonjour.
    C’est un peu facile, ton point de vue, non ?
    Sais tu, qui, lit ton commentaire ? Sais tu qui, lit terra eco, ou ne le lit, pas, ou ne trouve pas le temps, tu ne sais rien des autres, tu ne sais pas, quel place, l’écologie, prend, dans leur vie, comme ils trouvent, le temps de militer, ou de ne pas militer, ni quelles en sont les raisons profondes.
    Je veux dire que condamner sans savoir, et sans connaitre, c’est un peu facile.
    Avoir un travail, et donc un salaire, et puis le soir, pour se détendre, venir commenter, et juste militer en temps que bénévole, et moins périlleux, que d’oser, militer, de façon plus efficace, en s’engageant politiquement.
    C’est toujours, les écolos, on leur gueule toujours dessus, mais par contre, tout le monde se garde bien d’aller mouiller sa chemise, en s’engageant véritablement, dans les faits, et au delà, du vote.
    Quand aux salaires des gros patrons dans l’industrie automobile, surtout ne te prive pas, ais des couilles, un peu, ouvre un blog, et fais ton travail de colibri, d’accord, comme tout à chacun.
    Moi, je peux pas, j’ai piscine.

    http://sainteaustrebertheavaitellev...

    29.03 à 12h05 - Répondre - Alerter
  • On s’est connu...On s’est reconnu...Dans le tourbillon de la vie... par un petit flyer à la sortie de la Sorbonne lors d’une Cité de la Réussite...
    Dommage de ne plus entendre votre voix...
    A bientôt et à suivre ici et maintenant car tout bouge et soyons optimiste ça bouge dans le bon sens !

    29.03 à 11h49 - Répondre - Alerter
  • Bonjour TE !

    Oh non ! non non non non ! que je suis triste !
    Mais je regarde ce que vous avez apporté : de belles années d’informations, de vraies informations !

    Mes lectures journalières seront plus pauvres sans votre magazine !

    Mais je comprends, je comprends cette loi du marché difficile, et bravo d’avoir tout fait pour maintenir votre journal jusque là.

    J’espère vous revoir autrement, par un blog, par un autre magazine, moins cher, plus bénévole, qui sait ?

    Au plaisir ! Et bon vent !

    Un abonné depuis la nuit des temps (enfin presque)
    Amicalement
    Evan

    29.03 à 10h58 - Répondre - Alerter
  • Merci pour tout. Mais le combat continue : voir sur Facebook "anvcop21"

    29.03 à 10h19 - Répondre - Alerter
  • Comme des milliers, millions à travers le monde rien ne vous empêchent de continuez bénévolement à diffuser l’info sur les réseaux sociaux...

    Il faut nous comprendre nous peuple sansdent... pour bqc la vie est de +en+ difficile au quotidien pour même manger...
    donner même 10€ par mois est compliqué : c’est un marché de légumes pour environ 8 à 10 jours
    voilà la triste situation...
    on ne pale que des 10% de la population qui part en vacances et roule dans de jolies voitures

    Continuez même bénévolement tweeter Facebook le site net...

    Où sont les bobo gaucho écolo fric ? voir revenus des politiques, élus , représentants "verts" ? quel train de vie pour eux ? quelles retraites ?...

    29.03 à 10h12 - Répondre - Alerter
    • Françoise Niel Aubin. : bénévolat......Bye-bye Terra eco !

      Bonjour.

      C’est un peu facile, ton point de vue, non ?

      Sais tu, qui, lit ton commentaire ? Sais tu qui, lit terra eco, ou ne le lit, pas, ou ne trouve pas le temps, tu ne sais rien des autres, tu ne sais pas, quel place, l’écologie, prend, dans leur vie, comme ils trouvent, le temps de militer, ou de ne pas militer, ni quelles en sont les raisons profondes.

      Je veux dire que condamner sans savoir, et sans connaitre, c’est un peu facile.

      Avoir un travail, et donc un salaire, et puis le soir, pour se détendre, venir commenter, et juste militer en temps que bénévole, et moins périlleux, que d’oser, militer, de façon plus efficace, en s’engageant politiquement.

      C’est toujours, les écolos, on leur gueule toujours dessus, mais par contre, tout le monde se garde bien d’aller mouiller sa chemise, en s’engageant véritablement, dans les faits, et au delà, du vote.

      Quand aux salaires des gros patrons dans l’industrie automobile, surtout ne te prive pas, ais des couilles, un peu, ouvre un blog, et fais ton travail de colibri, d’accord, comme tout à chacun.

      Moi, je peux pas, j’ai piscine.

      http://sainteaustrebertheavaitellev...

      29.03 à 10h56 - Répondre - Alerter
      • doucement ....

        ta réaction comme la sienne est trop vive je trouve.

        le comprends-tu ? sais-tu pourquoi il réagit comme ça ?

        lui, comme toi, ont des réactions qu’on peut ne pas aimer, ou comprendre, mais il faut accepter avant de juger :)

        29.03 à 11h00 - Répondre - Alerter
  • Bien triste aussi...
    J’aimerais tellement que vous restiez encore un peu avec nous. Juste au moment on le monde parait prendre un virage à 180°,où les gens commencent à remettre enfin en question le fonctionnement de ce modèle de société déshumanisée et moribonde. Peut-être cet éveil vous permettra-t-il bientôt de revenir, peut-être sous un autre titre, ou une autre forme...
    Je vous remercie pour tous ces articles, cette passion d’un devenir mailleur partagée avec nous.
    Bon vent, et à bientôt !

    29.03 à 09h05 - Répondre - Alerter
    • Françoise Niel Aubin. : Bye-bye Terra eco !

      Oui, je suis d’accord avec toi, il faudrait ouvrir une souscription, chez KISS KISS bang bang, faite le, et je le poserai, sur mon site internet.

      29.03 à 10h58 - Répondre - Alerter
      • Je suis en Belgique, je ne sais pas du tout comment on fait ça, mais si d’autres internautes savent, je suis aussi d’accord ! Je relaierais aussi, évidemment, et participerais (modestement, selon mes moyens, mais ça le vaut bien)

        29.03 à 11h26 - Répondre - Alerter
      • Ahj ! non kyskysmachin ne fait pas dans la philanthropie !

        quel % vont-ils prendre ! cupidité !
        voilà un des ’’mal’’ des maux de cette société ! tout est bon pour faire du fric sur le dos de l’autre au nom de ""jolis"" sentiment hypocrites !

        où est l’empathie ?

        29.03 à 12h11 - Répondre - Alerter
        • Ecoute, moi, bien toi.
          il y a juste un gros souci, dans ta façon d’envisager les choses.

          C’est que pour qu’une démarche soit viable, il est nécessaire, qu’elle ait des bases juridiques, qui soient saines, d’accord ?

          Je ne suis pas en train de dire, que les bases juridiques, de TERRA ECO, ne sont pas saines, je dis juste que s’ils en sont là, aujourd’hui, c’est parce que juridiquement, justement, il doit y avoir une bonne raison, D’ORDRE JURIDIQUE pour qu’il en soit ainsi.

          Travailler bénévolement, c’est bien, ça présente des avantages certains, et crois moi, j’en connais un rayon sur le sujet.

          Mais il arrive un moment, où pour des raisons, entre autre, de crédibilité, tu es obligé de passer à un statut juridique, qui soit professionnel, et notamment, juridiquement plus viable.

          Quand au site, "kisskissbangbang", je ne vois pas trop ce que tu as contre eux....

          Il n’est pas envisageable, pour des raisons de crédibilité, et d’honnêteté d’avoir la prétention, de faire autrement sans passer, par cette plate forme ou bien une autre.

          29.03 à 12h35 - Répondre - Alerter
          • "Ecoute, moi, bien toi.
            il y a juste un gros souci, dans ta façon d’envisager les choses."

            Incroyable de se permettre de parler ainsi !
            Quelle vulgarité !!! Violence ! No "peace and love" Soit dépression... soit soixante-huitarde attardée frustrée -de jolies chroniques sont sorties ces dernières semaines...- et oui il n’y a pas que les jeunes de banlieue qui détruise la France et ses valeurs de ... de convivialité, de fraternité, de respect...

            Les plateformes participatives prennent un minimum de 15%... Françoise N... en est peut être une des dirigeantes et donc bénéficiaires...

            Comme bqc, nous fuyons ces dispositifs cupides...

            J’ai souvent diffusé les liens de terra éco même si certains de mes messages sur le respect laïque des animaux étaient censurés...
            Dommage

            Indépendance financière, intellectuel, morale de plus en plus compliquées...
            Résistance -plus compréhensibles pour ceux qui ont de la famille qui ont résisté entre 40/45 par ex...,- Résistance pour l’environnement d’aujourd’hui et de demain même bénévolement ou sous forme de SCOP ou asso transparente en plus c’est le contribuable -nous- qui prenons en charge 60% des cotisation...

            Mais qui prend la direction ? avec quelle équipe ? quels privilèges ou avantages ? ...
            et oui ! je n’étais pas grande en 1968 mais j’ai qq expériences... relire la tragédie de l’asso ANCAS

            Merci Terra pour toutes ces info j’ai diffusé au maxi...
            Bizarre d’autres structures plus ’’arrangeantes’’ elles vivent...

            Bon vent aux salariés compassion ainsi que pour leur famille et les créateurs

            Françoise N fulminez toute seule...

            29.03 à 15h04 - Répondre - Alerter
            • Bon, et bien écoute, ma journée avait besoin d’un rayon de soleil, pour rigoler un peu, alors, au moins, tu m’en donnes l’occasion, c’est deja bien.

              II est vrai que je n’ai pas précisé ma pensée.

              Moi, de mon côté je me bagarre en temps que bénévole, du mieux que je peux, sur des fronts qui sont hélas, trop divers, pour que je puisse être plus présente, et donc, plus efficace, sur le front de l’écologie, et c’est bien dommage.

              Tu dis je te cite  :"Comme bqc, nous fuyons ces dispositifs cupides"...

              Le problème est le suivant, pour mettre le mieux en valeur possible, un combat, on est plus forts, en groupe, que seuls...

              Cette notion de groupe, tu ne peux pas "léviter".

              Aujourd’hui, nous disposons d’internet, cet internet, que nous nous n’avions pas, quand nous avions votre votre age.

              Ha, zut, attends, je viens de perdre mon dentier.

              Ensuite, quand je parlais moi, d’un site participatif, ça n’était qu’une proposition, je n’ai aucune compétence moi, pour juger si oui, ou non, ce soit la solution, peut être, effectivement, que si tu prenais un stylo, un papier, et du papier carbonne, enfin, si tu as assez de connaissance, pour l’avoir connu, parce que il faut au moins que tes quatre poils au menton, soient aussi long que la barbe du pèrre fourat, puisse t’avoir donné la chance, d’avoir connu, cette "époque et pique et collégramme"......

              A moins que tu nous écrives une tirade, en alexandrins, et que tu n’ouvres, une chaine youtube, justement, ils viennent d’en parler, sur ""toute une histoire", à l’instant, tu sais, sur la chaine de vieux, France 2....

              Ha, la la, comme je te taquine, je suis décidément bien méchante....

              Mais pour être enfin, un peu plus sérieuse (je dois travailler), si tu as des idées plus lumineuses, et bien moi, je ne demande qu’à voir... Je te laisse le micro, moi, j’ai à faire ailleurs.

              29.03 à 15h53 - Répondre - Alerter
  • DAUGU Cathy : Bye-bye Terra eco !

    Désolant ! Et j’ai du mal à comprendre, le film Demain a du succès, beaucoup de choses commencent à bouger et vous vous fermez boutique... C’est bien dommage car vous étiez un moteur, une boîte à idées, une pépinière à réflexions... Parmi tous les magazines auxquels je suis abonnée, c’est celui que j’aurais gardé s’il avait fallu n’en garder qu’un seul !
    J’espère que vous allez rebondir sur autre chose.

    29.03 à 08h49 - Répondre - Alerter
    • Françoise Niel Aubin. : Bye-bye Terra eco !

      Le film DEMAIN, oui, je sais, moi, on m’a interdit d’aller le voir, c’est comme ça, mais je vois ce que tu veux dire.

      L’interprétation que moi, j’en fais, c’est que ça va renaitre sur une forme différente, je ne sais rien de plus, désolée.

      29.03 à 11h49 - Répondre - Alerter
    • Françoise : Bye-bye Terra eco !

      Bonjour,
      Comme beaucoup de vos abonnés, j’ai beaucoup appris dans votre journal que je n’ai pu apprécier que trop peu de temps car récemment abonnée. Merciiiii !
      J’espère que vous pourrez continuer sous une autre forme votre information rigoureuse et militante.
      Comme déjà écrit par d’autres, Terra Éco disparaît au moment même où les mentalités commencent à évoluer et votre ligne éditoriale a dû y contribuer durant ces 12 ans.
      J’imagine que vous avez tout essayé pour maintenir le journal, mais à l’époque de la finance participative, pourquoi ne pas lancer un nouveau magasine, peut être seulement numérique, avec l’aide de vos fidèles lecteurs qui chacun mobilisera autour de lui pour faire converger d’autres financeurs ...
      Mais je rêve sûrement ... Vous allez vraiment manquer dans le paysage !
      Bon vent à chaque salarié-e : que chacun-e soit fier-e de son si bel ouvrage !
      Françoise

      29.03 à 23h41 - Répondre - Alerter
  • Merci pour tout ce que vous nous avez apporté ! Vous allez me manquer...
    J’espère que vos talents vont trouver un nouveau cadre pour s’exprimer.

    Catherine

    28.03 à 10h05 - Répondre - Alerter
  • J’espère vous relire très bientot, que les gens qui travaillent pour ce journal vont retrouver un travail aussi valorisant.
    Bon courage à tous pour la suite et merci pour ce que vous nous avez apporté.

    27.03 à 15h02 - Répondre - Alerter
  • Vraiment très triste d’apprendre la fin de Terra eco. Pendant toutes ces années, on a vu grandir ce bébé de la presse écrite et devenir toujours plus beau sur la forme et intelligent sur le fond. Terra economica puis Terrae co nous ont aussi fait grandir et devenir plus conscients de nombreuses questions à la fois économiques, sociales, politiques, écologiques, bref citoyennes. Que de jolies leçons (sans jamais tomber ni dans le pessimisme ni le moralisme) sur le marketing vert, sur notre responsabilité de consommacteurs-citoyens, sur les dangers qui menacent nos équilibres environnementaux et sociaux, et sur tant d’autres questions. Que de belles perspectives aussi dans les pages de ce journal sur les alternatives à nos modes de productions et de consommation actuels, sur les initiatives individuelles et collectives pour manger autrement, se déplacer autrement, habiter autrement, vivre autrement. Que de belles rencontres aussi avec les pionniers de cet autre monde possible qui, pour advenir, aura peut-être plus besoin des petites mains de la société civile que des grands discours des grandes conférences internationales.
    Une infinie reconnaissance donc à toutes les plumes de Terra eco, plumes d’un jour ou de toujours, qui ont contribué à la qualité de notre information, qui nous ont ouvert de nouveaux horizons intellectuels et citoyens, bref qui ont consolidé notre démocratie. Bravo et Merci…Bye-bye Terra eco...
    David Bordet, Pauline, Eve et Fleur
    PS : Et bravo et merci à toi Walter, que j’ai la chance de connaître depuis l’université. Je sais que tu as déjà mille projets en tête et que sous une forme ou une autre, tu continueras à apporter tes pierres à l’édifice de l’intérêt général… See you soon.

    26.03 à 08h49 - Répondre - Alerter
  • Vous m’avez permis de démêler le vrai du faux, de trouver la vérité dans l’actualité, j’ai adoré vous lire, prendre les personnalités dont vous parliez pour illustrer la notion mythes et héros au lycée... Je vous remercie pour ce que vous avez écris, mais l’article n’est pas fini. Terra Eco n’est qu’un nom, un autre journal naîtra.

    A bientôt

    25.03 à 18h43 - Répondre - Alerter
  • Oh que tout çà est grand dommage ! Ne pouvez vous pas comme Edwy Plenel avec Mediapart ne donner à lire vos articles QUE pour les abonnés ? C’est moins sympa mais en temps de grosse galére il faut s’adapter.A coup de 9€ par mois si ça peut sauver Terra eco bingo ! C’est ce que je débourse pour le journal de Plenel.
    Quoiqu’i en soit j’ai beaucoup aimé vos papiers et votre état d’esprit.

    23.03 à 12h15 - Répondre - Alerter
    • Clementine : Bye-bye Terra eco !

      Mon cœur s’est brisé en ce jour malheureux,
      Où j’appris la disparition d’un journal merveilleux !
      Vous ayant consacré la moitié de mon argent de poche,
      Je comprends, mais redoute, une fin si moche...
      Pour un magazine fantastique
      Aux arrières-goûts d’heureux lendemains,
      L’avenir sera féerique
      Je vous le dis de tout cœur
      Et haut en couleurs,
      Car tel le Phoenix vous renaîtrez de vos cendres,
      Pour apporter à l’humanité cette touche de positivisme,
      Qu’elle aura encore et toujours besoin d’entendre

      Une inconditionnelle humaniste écolo, qui aura puiser chez vous la certitude que tout peut encore changer ;)

      25.03 à 17h24 - Répondre - Alerter
      • Françoise Niel Aubin. : Bye-bye Terra eco !

        Merci, Clémentine, tu portes le prénom de ma fille ainée, jolie surprise, je me permets de prendre ton poème, et de le poser sur mon site internet, sur l’article que j’avais rédigé.

        29.03 à 11h04 - Répondre - Alerter
  • dimbiramon : Bye-bye Terra eco !

    Il y a quelques semaines, Walter Bouvais, vous avez participé à une journée sur la RSE et sur ces entreprises à impacts positifs sur notre société, comme l’a été Terra Eco...et je vous ai posé une question sur la pérennité de Terra Eco et vous m’avez répondu que les semaines à venir seraient cruciales car vous vouliez défendre votre indépendance journalistique et éditoriale face aux potentiels repreneurs. Malheureusement, ces derniers ont eu raison de votre idéal, et nous privent de votre impertinence, de vos indignations, de vos solutions inspirantes, de vos analyse approfondies de notre société et de ses défis...
    Bon vent et peut-être un autre projet un de ces jours ? Tenez-nous au courant !

    22.03 à 11h31 - Répondre - Alerter
  • Desabonnée depuis 2 ans, pour les mêmes raisons que tous, je vous suivais néanmoins avec régularité via les articles gratuits ou la bibliothèque. Rien qui vous ai aidé à vivre de Terra Eco.
    J’ai participé pour la création du mook. Que j’ai laisse en "circulation" dans un RER, pour que d’autres prennent conscience.
    Vous allez me manquez, vous allez manquer à tout ceux qui n’ont pas encore eu le temps de vous découvrir.
    Merci bcp piur ces ouvertures d’esprits, portes sur l’écologie optimiste, dénonciations nécessaires. Je retiendrais de vous une pédagogie géniale, un travail fouillé et soigneusement mis en image.

    Je vous souhaite tous de trouver un point de chute qui vous permette de vous épanouir et qui sait re allumer une brindille de l’esprit de Terra Eco, sous un autre nom.

    22.03 à 06h50 - Répondre - Alerter
  • Quel dommage ! J’ai découvert Terraeco hier et j’avais tellement apprécié que je venais sur le site pour m’abonner. Et voilà que le premier article que j’y vois m’annonce que l’aventure s’arrête là. J’espère vraiment qu’elle pourra reprendre, par un revirement de situation ou sous une autre forme. En attendant je vais regarder comment me procurer vos précédents numéros. Merci beaucoup en tout cas pour le travail que vous faisiez jusque là !

    21.03 à 13h30 - Répondre - Alerter
  • étant fauchée chronique je n’ai pu renouveler mon abonnement papier.Ne pourriez vous pas comme Edwy Plenel et Mediapart faire des abonnements éléctroniques de 9 € mensuels ? Somme toute petite qui pérmettrait que vous poursuiviez l’aventure.
    Tentez ce serait extra !

    20.03 à 16h59 - Répondre - Alerter
    • YannickB : Triste printemps

      Qu’est ce que j’apprends en ce jour de printemps, un arbre se meurt, Terra Eco s’arrête.
      Du haut de sa cime on voyait si loin, sous un autre angle.
      Moi qui appréciais tant en début de mois recevoir ses nouvelles feuilles pleines d’idées qui ne demandaient qu’à bourgeonner.
      Résistez, encore et toujours,
      Partager, nous avec vous, c’est possible,
      Réinventez, s’il vous plaît ...

      20.03 à 21h56 - Répondre - Alerter
  • Quel dommage, et plus que ça, que les thématiques que vous traitiez avec tant de talent butent encore et encore sur l’inertie de ce système qui tarde autant à engager la vrai refonte indispensable qui de toute façon devra se faire mais malheureusement que dans l’urgence.

    18.03 à 10h44 - Répondre - Alerter
  • Lionel Deschamps : Bye-bye Terra eco !

    Une magnifique citation de Gramsci : Il y a autre chose dans la vie que l’amour de son propre destin.
    Résistons à la prédation humaine, respectons la nature et les animaux, luttons contre tous les obscurantismes.
    Pour une décroissance intelligemment partagée.

    18.03 à 09h55 - Répondre - Alerter
  • Les jours passent. Difficile d’imaginer que Terra Eco s’arrête.
    Votre passion et votre indépendance sont un vrai Don pour vos lecteurs. Je souhaite à chacun d’entre vous de nouveaux élans ! Tenez nous au courant...

    18.03 à 06h55 - Répondre - Alerter
  • Ben vu, le nombre soutien que vous avez, faites une souscription !!!!
    Et si c’est un problème de personnel, y a 300 CV ci-dessus :-).
    Allez déconnez pas !!

    17.03 à 14h23 - Répondre - Alerter
  • Charlotte : Bye-bye Terra eco !

    Bonjour Terra Eco,

    cette nouvelle me fend le cœur, vraiment. Votre magazine était une bouffée d’air écolo, frais et positif au milieu de tous ces média qui ne font pas avancer le monde. Malgré les différentes campagnes de financement participatif, vous n’avez pas réussi à remonter la pente ?

    De quoi avez-vous manqué ? Est-ce vraiment fichu ?

    Charlotte, une fervente lectrice.

    17.03 à 07h00 - Répondre - Alerter
  • rouspetance : Merci

    Lorsque, en début de mois prochain, je tournerai la clé dans la serrure de ma boite aux lettres, j’aurai en attrapant mon dernier Terraeco, une pensée émue pour toutes celles et ceux qui verront se tourner à double tour la clé dans la serrure de leur rédaction.
    Nous pouvons, nous, lecteurs, être tristes, déçus, en colère... mais nos sentiments, quels qu’ils soient, sont bien dérisoires en comparaison de ceux qui doivent habiter toutes celles et ceux qui ont fait vivre cet inclassable de la presse française.
    Nous pouvons, nous, lecteurs, nous soucier des difficultés que nous rencontrerons à retrouver un mensuel aux traits si uniques... mais ce n’est rien au regard des interrogations qui doivent assaillir toutes celles et ceux qui voient l’aventure s’arrêter si brutalement.
    Mais, pour une fois, j’aimerai essayer de faire preuve d’optimisme.
    Alors hauts les cœurs. Car ceci n’est pas la fin mais bien un commencement.
    Je suis convaincu que toutes celles et ceux qui nous tirent leur révérence aujourd’hui sont amenés à vivre d’autres aventures toutes aussi riches et généreuses.
    Nous pouvons, nous, lecteurs, espérer une seule chose... qu’ils nous emmènent avec eux.

    16.03 à 18h23 - Répondre - Alerter
  • Ben Merdre alors !
    ma soeur et mon beau-frère m’ont offert un abonnement comme cadeau de Noël. Je découvrais avec grand bonheur vos contenus et la forme que vous leur donniez. C’est vraiment grand dommage. Une souscription en ligne ???
    Très cordialement
    Pascal GENTIL

    16.03 à 14h45 - Répondre - Alerter
  • lorraine : Et maintenant ?

    Et maintenant vous allez où ? qu’est ce qu’on va lire ? !

    *
    * *
    www.bienfaitshop.com
    * *
    *

    16.03 à 12h39 - Répondre - Alerter
    • Bonjour
      Presque au moment où je découvre Terraeco, je lis que vous arrêtez. Que faudrait-il pour que vous continuiez ?
      J’ai l’impression d’entendre "Le nerf de la guerre c’est l’argent.". En dehors de capitaux, est ce qu’un soutien massif sur les réseaux sociaux pourraient sauver la revue ?, et convaincre de potentiels investisseurs/annonceurs ?

      J’imagine que vous avez envisagé toutes les options, celle-ci incluse. Cependant, on peut constater tous les jours l’effet puissant du soutien online.

      Alors ?, on lance une campagne de soutien ? Sur Facebook, Twitter, LinkedIn et consort ?

      17.03 à 08h45 - Répondre - Alerter
  • C’est une nouvelle très triste. Abonnée depuis presque 5 ans, vous allez me manquer. En grand merci pour tout. Bonne continuation à tous... J’espère qu’on vous retrouvera prochainement avec d’autres projets.

    16.03 à 11h53 - Répondre - Alerter
  • Quel dommage ! G butiné chez vous quand je le pouvais. Et ds votre version papier... Et oui, je suis un dinosaure pas futé pour tout ce qui est informatique ! G rien contre mais... Et puis, on a tous (presque) nos difficultés financières. Alors, on fait ce qu’on peut. On rame... et on rebondit à l’occasion !
    En tout cas, je m’accroche à "ma" maison sans chauffage (primé en 2009) et je crois en l’écologie ! Et même à "Laudato si !"
    Merci pour votre boulot. Je prie pour que vous rebondissiez.
    Bien à vous.

    16.03 à 11h17 - Répondre - Alerter
  • bonjour,
    si cest un pb d’argent peux offrir 1 million d’euros via ma société pour que vous continuez votre travail et ce journal que j’apprécie énormément.
    si c’est un pb de personnel je pense que vous pouvez trouver ici des volontaires ainsi que des pros pour continuer le flambeau.
    vous n’avez certes pas beaucoup de lecteurs mais ceux si sont de qualité. ne lâchez rien s’il vous plaît. merci

    16.03 à 09h58 - Répondre - Alerter
  • je ne connaissais pas ce journal, dommage, je crois que j’ai loupé quelque chose qui était intéressant !

    16.03 à 00h51 - Répondre - Alerter
  • Si une solution est trouvée pour faire renaître l’aventure sous une autre forme, je m’abonne ! direct ! et j’abonne les voisins !
    Voilà, vous avez mon mail : s’il vous plait, à bientôt.

    Merci.

    15.03 à 23h06 - Répondre - Alerter
  • Une lectrice : Bye-bye Terra eco !

    MERCI et BEAUCOUP DE REGRETS. Comme tous vos abonnés, je regretterai la pertinence, le sérieux de vos articles. Vous avez été une source d’information en laquelle j’avais confiance, et que je lisais toujours par petites touches, tellement certain sujets me touchaient et me révoltaient !

    On aura essayé de vous soutenir jusqu’au bout, il y a tellement peu de voix qui arrivent à faire entendre le discours de la sobriété et du partage...

    En tout cas, les Terra Eco qui sont conservés chez moi tenteront de faire perdurer votre voix, je continuerai à les donner à lire aux clients de mon restau, pendant des années si je peux !

    15.03 à 20h43 - Répondre - Alerter
  • Catherine : Bye-bye Terra eco !

    Fidèle abonnée, j’attendais l’arrivée de mon mensuel préféré. Je suis triste que Terra éco ne puisse pas continuer sa route. Je pense à tous ceux et celles qui pensaient faire avancer les choses, ouvrir les yeux de Mr et Mme tout le monde sur les couleuvres que l’on essaye de nous faire avaler tous les jours... Je fais le vœu qu’un nouveau Terra éco arrivera bien vite dans ma boîte aux lettres !!
    Et vous, tous les journalistes de Terra-éco, dites-nous où nous pourrons à nouveau vous lire...
    Ne nous laisser pas seul(e)s !

    15.03 à 13h26 - Répondre - Alerter
  • Quel coup dur !
    Cela faisait à peine un an que je vous lisais avec assiduité, parfois avec tristesse devant l’état du monde actuel documenté de manière approfondie, souvent avec joie de voir qu’à travers le monde de nombreux citoyens se battent tous les jours pour protéger notre Terre en relevant des défis écologiques.
    Vous avez prêché une convaincue mais en m’apportant plein de bons conseils, plein d’idées nouvelles pour améliorer chaque jour mon quotidien, notre quotidien et faire en sorte d’aller toujours de l’avant vers un monde plus écologique !
    J’essaie de convaincre également autour de moi avec l’appui de vos magazines.

    Je ne vois qu’une chose : vous arrêtez Terra Eco contraints et forcés. Mais s’il vous plaît n’abandonnez pas votre combat de journalistes indépendants ! Nous avons aujourd’hui encore plus besoin de vous pour continuer à "réveiller" toujours et encore plus de citoyens pour les unir à notre combat écologique ! J’aurai envie de vous dire "bon vent" comme beaucoup d’autres mais je préfère plutôt vous demander : quels sont vos futurs projets ? comment peut-on vous aider à construire autre chose ?

    Dans l’attente de vous lire sur vos futurs défis avant votre fin réelle du 30 mars,

    15.03 à 12h41 - Répondre - Alerter
  • Julien B. : Bye-bye Terra eco !

    Merci pour votre militantisme et vos messages d’espoir, l’humanité vous perd à regrets...

    15.03 à 10h38 - Répondre - Alerter
  • dufrenois : Bye-bye Terra eco !

    vous ne pouvez pas arrêter, c’est comme si vous aviez planté un arbre et que vous le coupiez au moment où il prend racine, ça n’a pas de sens.

    Que tous vos lecteurs se mobilisent pour vous aider à poursuivre, au lieu de jeter des roses sur un cercueil vide alors que le mourant n’est pas encore mort.......................qu’est-ce qu’on peut faire, on a besoin de ce journal de diffusion du nouveau monde en marche.
    Dites-nous concrètement ce que l’on peut faire.

    15.03 à 09h03 - Répondre - Alerter
  • dufrenois : Bye-bye Terra eco !

    vous ne pouvez pas arrêter, c’est comme si vous aviez planté un arbre et que vous le coupiez au moment où il prend racine, ça n’a pas de sens

    15.03 à 08h57 - Répondre - Alerter
  • Je suis surprise et triste de cette fin...

    Mais merci beaucoup pour ce qui a été fait. Pour moi, terra eco a été le magazine le plus intéressant que j’ai pu lire. MERCI.

    15.03 à 01h45 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    je venais de découvrir le magasine, je le trouve bien. Je suis triste pour votre travail et votre engagement.

    14.03 à 21h03 - Répondre - Alerter
  • C’est avec regret que je vois s’en aller un très intéressant et formateur magazine... Il m’a permis d’ouvrir les yeux sur certains aspects de notre monde. Je les ai partagés avec les gens autour de moi et j’en ai souvent convaincus plus d’un de lire notre magazine.

    Votre engagement citoyen et journalistique est à souligner et à encourager pour les futures générations dans votre métier mais également celles qui fondent notre monde. Comme beaucoup, je vous regretterai ! Bon vent comme on dit et puisse la brise légère vous mener à bon port, pour nous faire vivre de belles nouvelles rencontres et connaissances !

    14.03 à 16h49 - Répondre - Alerter
  • Hélène S. : Bye-bye Terra eco !

    Quelle tristesse...
    Un média d’excellente qualité, accessible au grand public tout en restant exigeant sur la qualité journalistique de ses enquêtes : Terra Eco me manquera.

    Au plaisir de vous relire, un jour, qui sait.

    14.03 à 16h03 - Répondre - Alerter
  • mama11 : gloups

    Difficile d’y croire véritablement. Voilà que tout s’arrête alors que depuis vos premiers numéros, je m’étais bel et bien habituée à vous lire, plus ou moins souvent mais toujours fidèle et heureuse de pouvoir compter sur vos articles. Toujours vrais, toujours justes et toujours porteurs d’espoir d’un monde durable et meilleur... J’ai l’impression de perdre un complice, un associé, un ami, une oreille attentive aux problèmes du monde et des gens biens mais trop oubliés. Pour me réconforter de ne plus pouvoir vous lire aussi simplement, je me dis que vous allez bien réapparaître quelque part, sous une autre forme avec de belles idées... non ? Allez !
    Bonne route, BRAVO pour l’avoir fait, bravo à toute l’équipe pour avoir fait changer d’avis pas mal de monde, pour avoir fait avancer le débat, pour l’avoir mis sur la table et dans les kiosques, pour tous les efforts non vains et pour avoir semé de multiples graines, c’est sûr ! Je vais vous regretter. Keep on :)

    14.03 à 15h41 - Répondre - Alerter
  • Une voisine : Bye-bye Terra eco !

    Pour moi qui devient depuis peu active dans le développement durable, ce coup d’arrêt est comme une douche froide. Je sais, vous aviez prévenu... Mais œuvrer pour le développement durable c’est être (un peu naïvement) optimiste, n’est-ce pas ?

    Merci beaucoup pour tout ce que vous m’avez apporté, appris, fait comprendre. Merci d’avoir existé. Merci de votre regard nouveau, engagé et de votre ligne éditoriale divertissante. Je pense véritablement que vous avez initié des vocations... en tous cas la mienne.

    14.03 à 14h29 - Répondre - Alerter
  • Non...
    Je ne m’en remets pas.
    J’ai mis deux ans à vous trouver et c’était tellement intéressant de lire tous vos reportages et articles.
    Un journal unique que j’avais à coeur de soutenir parce qu’indépendant, de surcroît.
    Je porte l’espoir que Terra Eco renaisse sous une autre forme...

    14.03 à 12h53 - Répondre - Alerter
  • domolydaw : Bye-bye Terra eco !

    Plus j’y pense et moins j’arrive à me résoudre à l’idée que tout doit s’arrêter ainsi ! Cela revient à retourner à une information formatée, parcellaire et carbonée...
    Je ne suis pas spécialiste en financement de médias mais ne peut-on pas imaginer que les lecteurs puissent devenir actionnaires / partenaires ? Et une SCOP ou quelque chose comme cela ?
    AIDEZ NOUS A VOUS AIDER

    14.03 à 12h24 - Répondre - Alerter
  • Guillaume Février : Bye-bye Terra eco !

    Les acteurs de la cause environnementales tombent comme des mouches.
    Je vois autour de moi des acteurs, des associations, ancrées dans le paysage depuis des décennies, qui ferment boutique, des gens désabusés par le manque de soutien...
    Et là, un média sérieux, ayant su allier sympathie et défense des causes profondes, disparait.
    J’avais repris, au boulot comme dans le domaine perso, le slogan de l’une de vos unes "Ecologie : pourquoi tout le monde s’en fout ?". La réalité est en partie là. Pour l’homme, pouvoir se payer le dernier smartphone et être heureux d’avoir décroché une fringue en solde chez HetM suffit à lui assurer un semblant d’existence.
    Les trois fonctions vitales de l’animal assurant la survie de son espèce, à savoir se nourrir, se protéger et se reproduire, ne sont plus assurées comme il le faut. Comment faire comprendre à l’homme qu’il faut qu’il les assure à nouveau, en mangeant sainement, en choyant se enfants, en se logeant dignement et en utilisant la solidarité comme stratégie ?

    Je souhaite à toute l’équipe de retomber sur ses pattes et surtout de ne rien lâcher.

    14.03 à 11h00 - Répondre - Alerter
  • Céline C. : Bye-bye Terra eco !

    Oui voilà.... une profonde tristesse ! J’aimais tout... les mots, les idées, les exemples, la liberté et le vent positif qui soufflait là... Comment faire pour que vous renaissiez de façon viable ? J’espère à bientôt.

    14.03 à 09h07 - Répondre - Alerter
  • Bénédicte C : Bye-bye Terra eco !

    Quel dommage ! Abonnée pour le CDI du lycée depuis le n° 1 de Terra économica (quelques feuillets en noir et blanc), votre revue était pour les élèves une source fiable et parfaitement documentée. Les filières professionnelles en gestion des pollutions et protection de l’environnement (GPPE) ou toutes les autres en éco-droit avaient fréquemment recours à vos articles... Vous illustriez avec brio la diversité de la presse. Vous allez nous manquer.

    14.03 à 08h49 - Répondre - Alerter
  • J’ai eu l’occasion de participer en tant que journaliste au tout début de l’aventure, lorsque l’édition était hebdo et encore un peu artisanale. J’en garde un souvenir ému : chouette équipe, esprit pionnier, vent de liberté médiatique soufflé par le Web 2.0 naissant, approche iconoclaste...

    J’ai toujours suivi l’aventure en m’informant sur les développements de Terra Eco et en achetant le magazine.

    C’est le coeur serré que je vous témoigne de mon affection. Merci de vous être battus avec l’espoir chevillé au corps qu’une presse indépendante, alternative, audacieuse, génétiquement digitale était possible.

    La France est conservatrice. Son conservatisme a la peau dure... Bon vent.

    Loïck.

    14.03 à 07h25 - Répondre - Alerter
  • Je vous découvre trop tard... Je vais donc parcourir votre site de fond en comble durant les quelques heures qu’il vous reste à vivre !... C’est bien triste ! ...

    13.03 à 21h22 - Répondre - Alerter
  • que vais-je lire maintenant au petit déj avec mes tartines beurrées ?!

    13.03 à 21h02 - Répondre - Alerter
  • C’est vraiment dommage que vous arrêtiez, pour une fois qu’on avait un magazine avec des infos un peu différentes des copiés-collés de tous les autres journaux corrompus par les mêmes financeurs.
    Merci pour tout votre travail de qualité et j’espère à bientôt ?

    13.03 à 20h48 - Répondre - Alerter
  • Merci pour tout ce que vous avez fait depuis toutes ces années. Quelle tristesse d’apprendre cette nouvelle.
    Merci de nous avoir fait ouvrir les yeux sur les problèmes d’une société qui s’essouffle et de nous avoir montrer qu’il y a encore de la lumière et des projets qui valent le coup d’être défendus. Vous me manquerez.

    13.03 à 18h54 - Répondre - Alerter
  • Quelle tristesse !!
    Je vous ai découverts tardivement, lors de votre campagne de crowdfunding fin 2014, et depuis je n’ai pas cessé de vous lire avec avidité. J’ai découvert un média engagé bien sûr, de qualité, allant chercher des sujets souvent inattendus, et toujours enrichissants. A ma petite échelle j’ai tout essayé pour vous faire connaitre, vous aider à développer vos abonnés. Mais comment trouver un modèle économique pérenne, quand c’est un lectorat probablement déjà acquis à tous les idéaux défendus par Terraeco qui vous suit...alors qu’il faudrait qu’une large majorité de citoyens vous lise !? Les combats positifs sont à mener maintenant sur d’autres fronts, par d’autres moyens ; mais toujours avec le même engagement et sérieux. Nous sommes tous des colibris en puissance. Merci à vous, bon courage et à bientôt, au plaisir de vous relire ici ou là...

    13.03 à 16h50 - Répondre - Alerter
  • christine C : Bye-bye Terra eco !

    oh non, pas Terra eco ! je vous regrette déjà. très bon vent à tous !

    13.03 à 15h38 - Répondre - Alerter
  • Merci pour tous vos articles si précieux qui vont cruellement nous manquer !
    N’ y a t il aucun moyen de garder le contact avec vous et vos infos irremplaçables ???
    Bravo Terraeco ...à bientôt quel que soit le support et le titre .
    Bon vent énergiquement positif à toute votre équipe

    13.03 à 15h14 - Répondre - Alerter
  • Véronique M : Bye-bye Terra eco !

    Lectrice de la première heure, d’abord abonnée à la version numérique puis à la version papier, j’appréciais particulièrement votre "journalisme de solution" (marre des "news magazines classiques qui voient tout en noir !). Ce sera donc un amer regret. Il va falloir que je vous trouve un remplaçant d’aussi bonne qualité ! Pas facile...
    Bon vent cependant à toute l’équipe et j’espère avoir le plaisir de vous lire ailleurs.

    13.03 à 14h36 - Répondre - Alerter
  • Une grande tristesse mais aussi une grande reconnaissance à vous qui nous avez ouvert les yeux, informé, alerté et donné espoir en nous montrant des initiatives, des volontés, des gens mobilisés et un possible monde plus humain.
    Il n’y a pas de regret à avoir car vous avez agi et c’est toujours mieux que de ne rien avoir fait. Continuez sur ce chemin, votre combat est juste et nous aide.
    Solidairement, Laurent

    13.03 à 11h00 - Répondre - Alerter
  • Merci ! Merci d’avoir existé ; De nous avoir accompagnés durant tout ce temps... Il aurait été tellement beau que l’aventure continue. Bon vent à tout ce que vous portez en vous, et que vous puissiez continuer ailleurs, autrement, ce qui vous passionne et nous passionne. Merci, vraiment.

    13.03 à 08h42 - Répondre - Alerter
  • Simplement un grand MERCI pour tout ce que vous avez fait !
    Bon vent à vous !

    12.03 à 20h39 - Répondre - Alerter
  • je venais de découvrir terra éco par hasard dans le CDI de mon lycée et avais dévoré " 2016 l’ année des féministe" retrouvant cette parole libre revendicatrice et pleine d’espoir qui manquais à la lycéenne en soif de découverte du monde que je suis. Je vous avoue ne pas avoir percu l’ ampleur de vos difficultés à temps... et c’est avec une grande déception ou plutôt tristesse que je vous quitte n’aillant pas meme eu ou pris le temps de m’ abonner...
    Bon vent a vous tous et MERCI pour vos articles et vos réflexions .

    12.03 à 15h16 - Répondre - Alerter
  • Ben oui, bravo pour les efforts faits pour résister, j’espère vous lire encore ailleurs, et je compte bien continuer l’aventure en lisant, parlant, réfléchissant pour un monde moins (ou plus ?) fou !!

    12.03 à 14h30 - Répondre - Alerter
  • Daniel Thureau : Bye-bye Terra eco !

    J’en reviens au financement des médias, je pense, pour ma part que le financement idéal n’existe pas, même le média qui vit de ses adhérents, car son objectivité, forcément, dépendra aussi du profil de ses lecteurs......

    12.03 à 13h49 - Répondre - Alerter
  • Stéphane : Bye-bye Terra eco !

    Merci d’avoir été des pionniers !

    12.03 à 08h49 - Répondre - Alerter
  • Ouais enfin au final c’est encore les revue de merde, les torchons qui gagnent et nous on perd... Tristesse, colère. Pas envie de la fin !
    Et je retiens aussi que même s’il y a des choses génial ben au final on est pas assez nombreux !!

    12.03 à 00h08 - Répondre - Alerter
  • Merci pour vos articles et pour m’avoir envoye vos magasines a l’autre bout de la terre. Je vous ai decouvert par une amie il y a un peu plus d’un an, j’espere vous decouvrir a nouveau sous une autre forme un jour prochain. Bon vent a chacun de l’equipe, la communaute a laquelle vous vous etes adresses est toujours la.

    11.03 à 23h33 - Répondre - Alerter
  • J’ai découvert Terra-eco à l’automne, ce magazine m’a plu, je me suis abonné conscient des difficultés financières du titre. J’ai souscrit pour un an d’abonnement et seulement trois numéros reçus... ça fait cher le numéro !!! ;-)
    Mais je ne regrette rien, j’ai soutenu... ça n’a pas suffit dommage.. Bon courage a tous en espérant vous revoir sous une forme ou une autre

    11.03 à 20h50 - Répondre - Alerter
  • BDG, retraitée kiné : Bye-bye Terra eco !

    D’accord avec votre manifeste. Je suis triste que vous deviez arrêter de publier, surtout que je vous ai "rencontré" il y a très peu de temps et appréciais vos publications :-(

    11.03 à 20h47 - Répondre - Alerter
  • Reviens, s’il te plait ...
    Remerciements chaleureux,

    11.03 à 19h20 - Répondre - Alerter
  • Bravo pour cette belle aventure, et que vous nous avez fait partager sous différents formats. Terra Eco va nous manquer. Je suis sure que l’équipe saura rebondir pour poursuivre l’aventure autrement.

    11.03 à 17h34 - Répondre - Alerter
  • Je suis vraiment désolée que votre journal disparaisse. Il n’y a vraiment plus rien à faire ?
    J’espère que toute l’équipe va pouvoir rebondir et se lancer dans une autre belle aventure , sur le net peut-être ?

    Bonne continuation à chacun de vous et merci encore pour ce que vous m’avez apporté

    11.03 à 17h33 - Répondre - Alerter
  • Eco-Bretons : Bye-bye Terra eco !

    L’information, surtout si elle est libre, n’a pas de prix, produire de l’information, surtout si elle est vérifiée, a un coût. C’est le cruel dilemme auquel sont confrontés tous les médias comme Terra Eco. Produire un média purement électronique est évidemment moins cher qu’un journal papier mais cela a quand même un coût. Deux journalistes à temps plein, ce qui est un minimum , c’est environ 60.000 euros à trouver d’une façon ou d’une autre tous les ans. Si le site veut rester gratuit pour éviter les énervements face à "réservé aux abonnés" ou "vous avez lu 3 articles ce mois-ci" et vierge de toute bannière publicitaire, il n’y a pas 36 solutions, soit des financements publics (de plus en plus rares et aucune aide n’est totalement gratuite), soit un généreux mécène qui aligne tous les mois 5.000 euros, soit des dons. C’est cela la dure réalité des médias citoyens en ligne.

    11.03 à 17h09 - Répondre - Alerter
  • Daniel Thureau : Bye-bye Terra eco !

    Vous traduisez la un problème de fond, toujours pas résolu, celui du financement de la presse......On peut toujours dire..." ah si j’avais su, j’aurai pris un abonnement... !..."....La gratuité ne gène personne... :)....Quand je lis..." Article réservé aux abonnés "...Ou..." vous avez lu 5 articles ce mois ci...Le prochain est payant "....etc....Même si je comprends, ça m’agace prodigieusement, j’ai d’ailleurs viré de mes publications Facebook tous les grands médias traditionnels......

    11.03 à 16h39 - Répondre - Alerter
  • Liberté de la presse, liberté d’expression, liberté de dire ce qui n’est pas politiquement correct, LIBERTE ... tu prend le large et nous restons.
    S’abonner était peut-être une solution La mienne était d’acheter TERRA ECO tous les mois chez une commerçant qui souvent me disait "ah non, je n’en ai pas eu".
    J’ai décidé de ne plus me préoccuper des problèmes mondiaux, juste de mes amis car de toute façon, nous ne pouvons rien au pouvoir des nos "dirigeants" qui n’en ont que le nom.
    Humains, je vous aime, robot d’arrivistes je vous hais.

    Je souhaite à l’équipe de Terra eco de rebondir et pouvoir revenir vite !!!
    Merci pour tout ce que vous nous avez apporté.

    11.03 à 16h24 - Répondre - Alerter
  • "Ecolos, collaboratifs, innovants, solidaires"
    "Résister, inventer, partager"

    .. et si "Terra Eco" était victime de ne pas avoir su s’appliquer à lui même ces préceptes qu’il défend !
    La phrase "Mais la loi du marché est d’airain : cette communauté n’est, malgré tout, pas assez nombreuse" résume à elle seule ce que je veux dire. On peut y ajouter trois autres indices :
    1/ La société éditrice est une SAS, soit la plus dérèglementée des formes juridiques de sociétés capitalistes.
    2/ Le recours à la publicité de compagnie pas toujours bien propres qui, de fait, compromet la liberté éditoriale.
    3/ La recherche d’un repreneur/investisseur capitaliste.
    Que de vieilles recettes du vieux monde tout ça. Celles qui nous conduisent dans le mur.
    Tout cela n’est ni innovant, ni solidaire, ni collaboratif, et pas toujours écolo.
    On ne peut être à la fois dedans et dehors !
    Alors essayons autre chose, une structure coopérative dont chaque partie prenante serait membre, c’est à dire nous tous : éditeurs ; journalistes ; techniciens ; gestionnaires ; lecteurs ; annonceurs ; fournisseurs, et travaillons en cœur - je pèse mes mots - pour faire connaître le bonnes et mauvaises nouvelles et pour sauver la planète.
    Je suis sûr qu’on trouvera ici beaucoup de bonnes volontés qui ont envie que l’aventure continue.

    11.03 à 16h07 - Répondre - Alerter
    • Oui, ce dont tu parles existe. Est souhaitable. Et un monde fait de cela serait sûrement plus aimable, sain et bio.
      Mais je trouve arrogante la façon comme tu le poses, comme si ce serait facile à faire, comme si tout le reste ne vaut rien. Ça m’a agacé profondément ! J’ai une longue expérience collective .
      Si ce serait par des personnes qui pensent Comme toi, rien se ferait...
      Jen suis sur que tu n’as pas encore fait tout ce que dis qu’ils faudrait faire... Tu le penses juste, tu las lu, peut être l’as entendu où vu quelque part, mais jamais as passé plus de 4 ans dédié à coconstruire côté à côté , et entreprendre avec d’autres
      .. Vas’y, essaye

      11.03 à 22h23 - Répondre - Alerter
  • mimibreizh13 : Bye-bye Terra eco !

    Hello, l’équipe,
    C’est une désolation ! Une vitrine sur l’espoir qui disparaît. En même temps cela nous amènera peut-être à nous bouger un peu plus pour se tenir au fait des choses et des gens qui bougent les choses. Car c’est pas dans le premier media venu qu’on trouvera nos solutions.
    Je conserverais les numéros que j’ai comme des reliques. Je vous souhaite à tous du courage pour la sortie définitive qui est toujours un moment douloureux quand on porte un projet. Une pensée émue aussi à vos reporters bénévoles aux quatre coins du monde : c’était vraiment beau cela ! J’espère qu’ils trouveront un autre biais tout aussi valeureux pour diffuser leurs petites graines d’infos.

    Merci à tous !

    11.03 à 15h57 - Répondre - Alerter
  • Aye, ça fait mal là ou ça passe...
    j’aurais du m’abonner, j’aurais du vous aider, si seulement j’avais su
    Rien ne peut être fait vraiment pour sauver ce qui peut l’être ?

    11.03 à 15h39 - Répondre - Alerter
    • Bonjour à toute l’équipe de Terra,
      Je suis vraiment sous le choc de cette nouvelle.
      Terra eco va terriblement me manquer.
      Quelle tristesse de ne plus trouver la revue dans ma boîte à lettres. 
      Heureusement qu’on retrouvera par-ci par-là un peu de cet "esprit Terra" que vous avez dispersé pendant toutes ces années.
      Vous êtes mes héros !
      A bientôt
      Sabine

      11.03 à 15h57 - Répondre - Alerter
  • Daniel Thureau : Bye-bye Terra eco !

    Bravo quand même pour votre dernier article sur l’influence des végétariens....etc....

    11.03 à 14h55 - Répondre - Alerter
  • Daniel Thureau : Bye-bye Terra eco !

    Dommage que comme le dit un intervenant vous avez publié un article où vous rabaissiez les végétariens et les défenseurs de la cause animale dont je fais, moi aussi partie. je vous regretterai moins... !...car si un jour notre société change, je suis sûr que ce sera sous l’impulsion de celles et ceux qui aiment la nature notamment à travers les animaux et tous ces gens ont quelque chose, j’ai pu le constater, à travers l’amour et la passion, la volonté que beaucoup d’autres n’ont pas, certes quelquefois avec des excès mais c’est et ce sera grâce à tous ces gens, à tous ces idéalistes que les choses vont bouger, sont entrain de bouger....Oui j’en suis profondément convaincu..... !!!!....

    11.03 à 14h09 - Répondre - Alerter
  • Vous me manquerez c’est certain !
    J’espère vous retrouver tous, même si c’est dans d’autres publications. Ne baissez pas les bras et continuez vos articles de fond. Ils m’ont redonné espoir...

    11.03 à 14h00 - Répondre - Alerter
  • Alors oui quelque part ça m’emmerde un peu cette disparition.
    Maintenant j’ai été assez critique envers votre revue notemment sur la publicité. Bon nombres de pub mentionnées dans votre revue étaient liées à des industriels vraiment peu respectueux de l’nvironnement .... bon vous me direz y’en a pas bcp qui le sont !
    Moi cela me gêne d’acheter une revue (même si j’achetais de temps à autre Terra Eco ) et de voir défilé en pub des sociétés qui ne me plaisent pas du tout. Maintenant si vous repartez pensez à cela svp !!

    Au départ vous aviez même amener chez moi un agacement où je m’étais juré de ne plus acheter votre revue, il me semble que c’était lié à un article où vous rabaissiez les végétariens et les défenseurs de la cause animale dont je fais partie.

    Bref nous sommes en france et l’écologie pour les francais c’est bien connu ce n’est pas leur priorité, faites une revue où vous leur mentionnez comment augmenter leur sacro saint pouvoir d’achat et là vos ventes vont décollés .... bien triste réalité ... bien pathétique devrais je dire.

    Voilà ce que je tenais à dire, j’attends d’une revue écolo qu’elle ne s’embarrasse de compromis pour faire plaisir à etl ou tel actionnaire ou à au pouvoir en place pour avoir quelques douces subventions (ici je ne vous vise nullement c’est sur un plan général que je dis cela).

    Finis les trucs écolo gentillet pas trop controversé il faut taper dedans puissement et là peut être retrouverez vous des gens prêts à vous suivre ..... voilà je dis cela sans certitude car comme je l’ai dit précédemment .... nous somes en france !

    11.03 à 13h29 - Répondre - Alerter
  • Antoine Poncelin : Bye-bye Terra eco !

    Un journal indépendant qui disparait, c’est un peu moins de démocratie pour tout le monde...

    11.03 à 13h09 - Répondre - Alerter
  • toujours dommage de voir un média disparaitre... Triste reflet de notre société ou le travail n’est plus valorisé, ou l’information devient gratuite ... gratuite ? ou orientée ? à la solde de qui ? Ce magazine était résolument orienté vers la préservation de notre environnement, avec un regard libre de tout lobbying... Il nous manquera, du moins à moi.
    Si une campagne de crowfunding devait avoir lieu, j’en serai.

    11.03 à 12h02 - Répondre - Alerter
  • C’est à peine croyable, d’ailleurs je suis sûre que Terra Eco renaîtra de ses cendres. Je ne peux pas croire qu’un média qui n’ait jamais transigé sur aucune de ses valeurs, au premier titre desquelles son indépendance, puisse disparaître du jour au lendemain. N’y a t-il pas une solution ? Je sais que vous avez essayé le crowdfunding qui a permis de temporiser mais n’y a-t-il vraiment rien d’autre ? Une SCOP média ça n’existe pas ? J’imagine que vous avez pensé à tout mais là vous allez faire des orphelins... Saloperie de capitalisme.

    11.03 à 11h31 - Répondre - Alerter
  • Sébastien Ravut : Bye-bye Terra eco !

    Bravo pour vos engagements et votre ténacité. A bientôt Walter !

    11.03 à 11h16 - Répondre - Alerter
  • Je signe, Mireille Foulon, retraitée citoyenne.

    11.03 à 11h00 - Répondre - Alerter
  • Je partage la tristesse de tous ; l’ idée d’ un Terra Eco informatique est bonne , si celà permettait peut etre de rebondir + tard sur du papier et sauver TE de la crise ..
    Et je m’ en veux , je n’ ai pas -par négligence - renouvelé mon abonnement .
    Si vous faites un crowfunding , ULULE, ou autre , j ’ en serais .

    Merci de ce que vous nous avez donné.
    Jakez

    11.03 à 10h46 - Répondre - Alerter
  • Je suis vraiment très triste. Terra eco est pour moi LE magazine indispensable pour vraiment comprendre et changer le vilain monde qui nous entoure. Toujours d’une qualité graphique irréprochable, des articles très bien écrits et documentés, des sujets variés, ce magazine est LA référence éditoriale. Une traversée du désert médiatique commence... Bon courage et un grand merci à toute l’équipe !

    11.03 à 10h27 - Répondre - Alerter
  • Voici ce qui m’est venu à l’esprit à plusieurs reprises avec la profonde tristesse de cette nouvelle.
    Pourvu que les fondateurs et contributeurs ne perdent pas espoir, pourvu qu’ils conservent leurs idéaux et qu’ils trouvent rapidement de quoi les mettre au service d’autres causes ou d’en créer de nouvelles.
    Pourvu que la tristesse se transforme de nouveau en énergie créatrice, en espoir et que cela puisse les rendre heureux.
    Pourvu qu’ils soient convaincus qu’ils ont fait beaucoup de bien et contribué grandement au changement.
    Pourvu que Terra Eco demeure un bel exemple à suivre, qu’il soit maintenu au moins dans les esprits et qu’il traverse toutes les frontières, pas uniquement géographiques.

    Merci d’avoir donné autant d’énergie malgré tous ces rebondissements.
    Merci de NOUS avoir donné autant d’énergie pour faire avancer les choses.
    Merci de nous avoir donné beaucoup d’espoir et fait vivre tous les rebondissements avec transparence et amour. De l’amour et de la passion, c’est ce qui ressort de chaque édition, chaque dossier, chaque article et c’est une des raisons pour lesquelles je vais me faire un plaisir de conserver précieusement, chacun d’eux et de les partager au plus grand nombre.

    Comment continuer à vous suivre ? Est-ce que le site va rester en ligne ? Peut-on aider à quelque chose ?

    Merci Terra Eco. Je m’accroche fermement aux petites notes d’espoir dans ces dernières lignes et espère de tout cœur vous retrouver bientôt au sein de notre même communauté devenue beaucoup plus grande, grâce à vous notamment. Vous pouvez avoir cette éternelle fierté d’avoir été ces pionniers militants du changement.

    11.03 à 10h22 - Répondre - Alerter
  • Non, non et non... Vous êtes un modèle, une référence, un pic, un roc que dis je .... un monument dans le spectacle désolant des médias qui traitent des mêmes sujets en même temps et de la même façon.

    Le sursaut est lent, trop lent mais il arrive. Tenez bon pour revenir quand il y aura enfin des financiers qui croient au vrai changement !

    A bientôt !

    11.03 à 10h19 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi ne pas lancer une édition uniquement électronique avec un financement participatif ? Il y a pas mal de projet qui sortent ainsi. Je voulais me réabonner mais là ce n’est plus possible.
    Allez on compte sur vous.
    Tomber : on y arrive tous, l’important c’est de se relever !

    11.03 à 10h10 - Répondre - Alerter
  • J’espérais malgré tout... ! Je venais d’abonner un de mes petits fils, la petite "goutte du colibri" pour essayer de vous aider. Vous allez me manquer et d’abord votre message de la rédaction, chaque matin. J’y puisais si souvent le sujet que je travaillais ensuite pour alimenter mon blog.

    Je vais avoir 84 ans, je me suis engagée dans votre courant de pensée dans la décennie 1960/70. et je me suis reconnue dans votre Manifeste. Tantôt je crois a une évolution de la société, tantôt ce que je constate me désespère. Terra Eco me donnait courage et espoir, merci pour ce que vous m’avez apporté ! Je pense que vos archives resteront à notre disposition, il y a tant à y relire.

    Comment est-il possible que pas un décideur n’ait eu la volonté de s’engager pour sauver Terra Eco, un média qui informe et fait réfléchir sans désespérer ? Il est vrai qu’informer et réfléchir n’est plus le but de notre triste monde !
    Bon courage à toute l’équipe, en espérant que vous rebondirez.

    11.03 à 10h08 - Répondre - Alerter
  • Egmont Labadie : Une bataille - la guerre

    Bonjour,
    j’étais abonné dès l’origine !!!! C’est dur pour moi aussi de vous voir arrêter.
    Cependant : vous avez perdu une bataille, mais nous n’avons pas perdu la guerre pour un futur durable pour tous. Peu ou prou votre initiative fera florès, le titre restera comme une grande étape pour la presse française (regardez la mémoire d’Actuel, un titre qui n’a duré que quelques années), une référence pour beaucoup. Et tou.te.s celles et ceux qui ont contribué en porteront l’esprit dans tous les médias où ils travailleront.
    Par contre, pensez-vous laisser tomber le site ? Ne pouvez-vous pas au moins garder un blog ou un compte facebook pour publier des infos qui vous intéressent ? Le journal n’existera plus, mais le monde continuera à avoir besoin de vous...
    Tout le meilleur, à bientôt, Egmont Labadie

    11.03 à 10h04 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    j’ai découvert ce magazine récemment, aussi n’étais-je pas (encore ) abonnée. Les anciens articles seront-ils toujours disponibles sur internet ? pourra-t-on accéder à des articles "abonnés" ou bien se procurer d’anciens numéros au détail ?

    Merci. Et à bientôt.

    11.03 à 10h03 - Répondre - Alerter
  • Ce fut une belle bataille que vous avez livré !
    Il faut dire que votre adversaire est coriace. On ne gagne pas facilement face à cette société capitaliste où les revenus sont les seuls indicateurs de la santé d’une entreprise !
    Bravo pour avoir résisté si longtemps !

    Votre mag était un vrai bol d’air. Enfin un média sérieux de la presse écrite osait parler des initiatives, projets et idées qui sortent du moule traditionnel. Que ce soit écologique, économique, sociétal, vos articles amenaient souvent à se poser les bonnes questions et permettaient d’avoir un nouveau regard sur ce qui nous entoure.

    Je suis triste, réellement triste, que l’économie ait finalement eu raison de ce magazine qui pouvait apporter tant à notre société devenue si individualiste ! Mais l’heure n’est pas à la résignation, et je ne doute pas que l’on vous retrouvera d’une façon ou d’une autre...

    Hourra pour Terra eco !

    11.03 à 09h58 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Un grand merci pour votre engagement et pour le travail effectué pendant toutes ces années, qui nous a permis d’accéder à un autre mode de penser et vivre notre monde. Comme vous je suis triste, mais votre aventure, la notre aussi, laisse en terre de belles graines de Terra Eco qui ne manqueront pas de germer, ici ou là ...

    11.03 à 09h53 - Répondre - Alerter
  • Terra Eco était un des rares - le seul ? - titres de la presse écrite et web française à être consacré entièrement au développement durable, fournissant inlassablement des articles de fond de qualité, des analyses pertinentes à l’échelle mondiale et des pistes de solutions viables et vivables.

    Pas de repreneur pour l’espoir ? Emblématique d’une époque.

    11.03 à 09h46 - Répondre - Alerter
  • Grégory Flipo : Bye-bye Terra eco !

    Respect les amis,
    en tant que Nantais et entrepreneur, j’ai une grande estime pour ce que vous avez fait et donné.
    vos valeurs vous les avez remarquablement diffusées, et faute d’avoir pu être un "business model" vous êtes un modèle pour les "business men" car le fameux SENS vous avez su le porter !!!

    11.03 à 09h35 - Répondre - Alerter
  • Quelle triste nouvelle pour démarrer une journée... Comment s’habituer à ne plus galoper vers la boîte aux lettres en quête de ces pages salvatrices, pleines de vie et de sens. On marche vraiment sur la tête. Quelle bataille vous avez menée. Quelle magnifique aventure vous nous avez fait partager, bravo bravo bravo.
    Ne doutant pas que vous saurez rebondir, tant votre énergie est grande et vos rêves d’un monde meilleur partagés, je vous souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve et aurai plaisir à vous retrouver. Ce n’est qu’un au revoir...

    11.03 à 09h11 - Répondre - Alerter
  • Nicolas Strasbourg : Bye-bye Terra eco !

    Quel dommage ! Vous avez un ton à part, plus optimiste, moins démoralisant que d’autres titres de la presse alternative. Vous allez me manquer ! J’espère que vos écrits trouveront d’autres tribunes et vous lire à nouveau prochainement ! Ainsi, ça me ferait plaisir de continuer à suivre les tests de Claire le Nestour ou les coups de gueule de "Bridget Kyoto"... et le reste du magazine finalement. Merci pour vos éclairages. Courage pour la suite !

    11.03 à 09h06 - Répondre - Alerter
  • Pour l’avoir vécu, une liquidation judiciaire est comme un décès. Les créateurs perdent tout, rêves et économies. qq semaines après, il ne vous reste que 5% de vos amis et contacts fidèles, les autres ont tourné la page, la vie continue et il faut se reconstruire.

    Pour continuer le message au delà de Terra Eco, se serait bien que le site même en l’état continue à exister ou que vous mettiez vos archives en ligne comme un pied de nez à cette économie folle.

    11.03 à 08h53 - Répondre - Alerter
  • Comment est-il possible qu’aucun financier ne voit l’intérêt long terme de Terraeco ?
    Xavier N. par exemple voit l’intérêt de faire une école (si ca c’est pas du long terme) mais ne voit pas l’intérêt d’un journal d’info engagé comme Terraeco ? Je capte pas... :-(

    Abonnés depuis très longtemps, Terra va nous manquer !

    Bon courage à tous pour rebondir.

    11.03 à 08h49 - Répondre - Alerter
  • Christian : Bye-bye Terra eco !

    Bonjour,
    Quel dommage.
    Un excellent media.
    De bonnes informations.
    Mais vendu hélas bien trop cher.
    Donc logiquement il ne se vend pas...assez.
    Et donc il arrête.
    Si le prix peut être justifié sur le support papier.
    Sur le prix du numérique, vous av(i)ez une bonne marge de manœuvre.
    Je suis prêt à parier qu’en supprimant la version papier et en ne faisant que le support numérique et à un bon tarif, il serait viable très rapidement.

    Un moyen de tester, faites une opération maintenant.
    Prix pour les hors séries et pour les autres.

    D’autres se sont relevés avec quelques sacrifices et avec beaucoup moins de talent.

    Je suis Terra-eco.

    11.03 à 08h31 - Répondre - Alerter
    • Je ne suis pas d’accord avec l’idée du tout numérique, un journal papier, même si c’est plus difficile à faire vivre (sic), c’est autre chose, une autre relation à l’info, une autre façon de lire ! Gardons le papier c’est indispensable, ca vaut pour les livres aussi.
      Que dira-t-on le jour ou les éditeurs de livres diront :"euh on peut plus, faut passer au numérique only" ?
      Plus de support = plus de richesse.

      11.03 à 08h53 - Répondre - Alerter
      • Christian : Bye-bye Terra eco !

        Je n’ai pas dit non plus que je suis pour le "tout numérique".
        Je dis que le prix de l’abonnement à l’année était trop cher.
        Ce qui s’explique par la production sur papier.

        Actuellement, il faut sabrer dans les charges et diminuer les prix pour vendre plus.
        Moi un abonnement à 55€ par an c’est non.
        J’ai plusieurs abonnements et aucun ne dépasse les 30€.
        Je paye tous les mois ou tous les 3 mois.
        Je suis libre d’arrêter quand je veux.
        Et ça fait des années que ça dure.
        Pour un abonnement numérique par an, "maximum" c’est 20€. Peut-être 22€. Mais pas plus...
        J’adore le support papier et j’adore les livres.
        Il restera toujours ensuite la possibilité pour Terraeco de sortir des hors séries sur papier en faisant une précommande avant.

        11.03 à 09h10 - Répondre - Alerter
        • Egmont Labadie : Bye-bye Terra eco !

          Vous dites que tous vos abonnements sont à 30 euros, mais c’est parce que les médias qui proposent ces prix-là sont subventionnés par la pub !!! L’indépendance a un prix. Je paye 9 euros par mois à Mediapart, c’est à dire 108 euros par an, pour une info tout numérique. Faire de l’info ça a un coût, papier ou pas. Si on ne veut pas payer le coût, et bien on a une info de mauvaise qualité, et tout s’en ressent, en particulier le vote des gens...

          11.03 à 10h14 - Répondre - Alerter
      • Un support papier ce n’est parfois pas viable, la preuuuve, tout simplement ! C’est tellement difficile à faire vivre, que ça meurt..tout simplement !
        C’est une autre façon de lire (sic), ...nous avons appris à lire tout petits, certes, mais nous avons aussi appris que s’adapter, suivre le couuurs des choses, était la meilleure manière de progresser....Le papier n’est pas indispensable..il est une habitude, point/barre et rien de plus ! D’ailleurs, au passage, il tue les arbres...et le papier glacé (dont il me semble, TerraEco que-j’aimais-bien-par-ailleurs, faisait usage) n’est aucunement défendable sur le plan écologique, ni économique. Donc c’est sans doute déplaisant pour vous, mais c’est la "résistance au changement" qui semble être Notre principal écueil.
        Que dira t-on ? ben, com’ d’ab..com à l’occasion de l’arrêt de Terr Eco : "Noooooon, c’est pas possible, bouhhh, je pleure, aaah, si j’avais su...Que faire maintenant qu’il est trop tard...Comment vais-je pouvoir vivre sans ce journal...et, en sus, les voeux pieux qui donnent bonne conscience...
        On est loin (en France surtout c’est flagrant) du compte !!!

        11.03 à 19h41 - Répondre - Alerter
  • LaetitiaAnais : Bye-bye Terra eco !

    Je suis très très triste de la fin de cette aventure avec TerraEco, cela fait 3-4 ans que j’ai découvert le magazine en kiosque puis me suis abonné, j’adore les reportages qui figurent dans ce magazine, dommage que ce soit le fin.

    11.03 à 08h23 - Répondre - Alerter
  • Je venais de m’abonner, par intérêt et soutien.
    Profondément déçue :(

    11.03 à 08h14 - Répondre - Alerter
  • C’est trop injuste ! Colère et tristesse...
    Que peut-on faire ?
    Bravo et merci pour votre travail remarquable qui nous faisait vibrer chaque mois.

    11.03 à 08h00 - Répondre - Alerter
  • merci à vous et continuez comme vous pouvez, autrement même avec la même philosophie, merci encore pour votre travail

    11.03 à 01h39 - Répondre - Alerter
  • Je vous ai découvert il y a seulement 6 mois et me suis abonnée immédiatement. J’étais enchantée.
    N’y a-t-il vraiment rien à faire pour vous sauver... et nous sauver ?

    11.03 à 00h21 - Répondre - Alerter
  • Boblebricoleur : Bye-bye Terra eco !

    Très déçu de ne découvrir ce journal que maintenant car ce que vous écrivez me parle vraiment. J’espère que tout ce contenu ne sera pas perdu car j’aimerais avoir le temps de le découvrir !

    10.03 à 23h29 - Répondre - Alerter
    • Merci et bravo à tout l’équipe, pour vos articles de qualité, votre ligne éditoriale, vos valeurs, et vos engagements ! Je guettais toujours la boite aux lettres avec impatience quand je savais que Terra Eco allait arriver. Les lectures matinales sur le trajet de mon travail vont beaucoup me manquer.. Bon courage à tous, en espérant que ce n’est qu’un au revoir...

      11.03 à 00h07 - Répondre - Alerter
  • 12 ans, c’est long. 12 ans c’est court...

    Je mesure combien dire stop est une décision difficile. Une pensée pour l’équipe, ceux que j’ai rencontré il y a sept ans et les autres.

    J’ai encore en tête ce barbecue accrobranche et l’impression de mettre les pieds dans un média pas comme les autres. Une bonne entrée en matière pour le stagiaire puis le pigiste que j’étais.

    Gardez la tête haute, soufflez un peu et repartez de plus belle, où que ce soit.

    Salutations de Marseille

    10.03 à 23h20 - Répondre - Alerter
  • Martine 44 : Bye-bye Terra eco !

    Journée de m... J’y crois pas ! J’ai été abonnée depuis vos débuts papier, et cette dernière année, faute de moyens, je n’avais pas renouvelé mon abonnement, mais je n’ai pas cessé de vous lire, et je vais beaucoup vous regretter !
    Essayez de nous revenir, par la porte ou par la fenêtre...

    10.03 à 23h20 - Répondre - Alerter
  • Quelle déception ! J ai pris beaucoup beaucoup de plaisir à lire vos articles inspirants et passionnants ! Merci pour tout ce que Vous nous avez transmis. J’espère encore un ultime et nouveau rebondissement... Bon courage à toute l équipe !

    10.03 à 23h12 - Répondre - Alerter
  • Merci TERRA ECO pour le travail réalisé durant toutes ces années ! Quelle tristesse de voir votre beau projet s’arrêter malgré le soutien de nombreux lecteurs !

    10.03 à 23h09 - Répondre - Alerter
  • Cecilemenucourt : Bye-bye Terra eco !

    Je suis dégoutée ! C’était mon cadeau de noël cet abonnement......
    Un chouette cadeau que j’ai à peine eu le temps de goûter !
    Je regrette de ne pas avoir découvert cette revue avant !
    De tout coeur avec vous.

    10.03 à 23h05 - Répondre - Alerter
  • Snif,
    quelle joie ce fut de vous lire. Quelle plaisir cela a été de vous connaitre.
    Une lumière s’éteint mais l’espoir reste allumé, pour toujours je penserais à vous.

    Bonne route

    10.03 à 23h03 - Répondre - Alerter
  • Merci d’avoir suivi l’actualité inquiétante des hydrocarbures non conventionnels nommés facilement "gaz de schiste". Bravo pour l’impertinence, la qualité rédactionnelle, l’écoute des militants lors des reportages de terrain.
    Bon vent.

    10.03 à 22h58 - Répondre - Alerter
  • ciscoecolo : On va vous regretter

    Lecteur régulier en kiosque pendant 2-3 ans puis abonné depuis quelques mois, votre magazine est défricheur et porteur d idées nouvelles, rassembleuses et vertueuses pour l homme et son environnement. Le magazine se construisait au fil du temps sur la forme et le fond, et on sentait dans ses lignes l implication et l état d esprit humaniste des rédacteurs et journalistes. Comme beaucoup d autres, je lisais le magazine de la première à la dernière ligne et attendais avec impatience chaque nouvel opus mensuel. Je souhaite au magazine de revivre sous une autre forme et de continuer à diffuser sa pensée positive. Merci pour ces belles lectures.

    10.03 à 22h44 - Répondre - Alerter
  • On a travaillé au même endroit : la Halle 5 Alstom à Nantes. Mais nous, on a duré moins longtemps. Signé : une ancienne d’Arbalange ! J’aimais beaucoup vous lire. Vous allez nous manquer. Rien d’équivalent dans la presse. Dès que vous ressortirez sous une autre forme, on sera là pour vous accueillir.

    10.03 à 22h33 - Répondre - Alerter
  • Dommage c’était une revue positive
    Quand vous aviez été en difficultés financière j’avais abonné mes 2 enfants pour sauver la revue
    A bientôt peut-être sous une autre forme

    10.03 à 22h21 - Répondre - Alerter
  • "Ce n’est pas possible" ce furent mes premiers mots après avoir lu cette très mauvaise nouvelle : un souffle d’air frais qui va terriblement me manquer. J’espère entendre parler de vous dans de nouvelles aventures que vous nous ferez partager. Bye-bye et à bientôt ...

    10.03 à 22h19 - Répondre - Alerter
  • Fidele lectrice depuis une petite année. J’étais heureuse d’avoir enfin, trouvé un mensuel pertinent, qui donnait envie de croire qu’on pouvait changer les choses.
    En espérant vous revoir !

    10.03 à 22h14 - Répondre - Alerter
  • Je suis super triste. :-(
    Au revoir... et MERCI ! <3

    10.03 à 22h13 - Répondre - Alerter
  • j’ai vraiment découvert votre magazine qu’il y a 2 mois par un abonnement offert par La salamandre, revue naturaliste à laquelle je suis abonnée. et j’avais apprécié la qualité de vos reportages et enquêtes et surtout du choix des sujets développés.
    mais j’avais déjà recherché plusieurs fois votre magazine dans les maisons de la Presse et je dois dire qu’il était vraiment difficile à trouver... Cela a peut-être aussi compté dans vos difficultés à trouver assez de lecteurs...
    bon courage pour trouver une nouvelle façon de défendre ce à quoi vous croyez...

    10.03 à 22h03 - Répondre - Alerter
  • dinataurus : Bye-bye Terra eco !

    J’ai découvert votre magazine en 2009 avec un dossier sur la maison "toxique", j’ai été abonnée ou achetais certains numéros en kiosque, grâce à vous, mon mari me traite de Miss Terra-Eco... Si j’ai été sensibilisée à certaines problématiques sociétale et écologiques et si j’ai eu envie de changer mes habitudes de consommation, de changer de vie, c’était grâce à vous. Un immense merci à toute votre équipe ! Vous avez été et continuez d’être une part de mon histoire personnelle. Nous, vos lecteurs, nous allons nous sentir bien seuls sans vous. Revenez !!

    10.03 à 21h59 - Répondre - Alerter
  • dramatiquement triste... vous étiez notre lanceur d’alertes, qui va vous remplacer ?

    10.03 à 21h44 - Répondre - Alerter
  • Matthieu Gaury : Bye-bye Terra eco !

    Votre voix mais aussi la voie que vous donniez va manquer...

    10.03 à 21h41 - Répondre - Alerter
  • Sniff sniff...
    Merci pour tout le travail que vous avez fait, toutes les belles idées que vous avez relayées dans ce magazine ces dernières années ! :-) Cela m’a permis de découvrir plein de choses et d’avoir un nouveau regard sur le monde. En attendant on vous souhaite bon courage à toute l’équipe pour cette épreuve. Ne vous laissez pas abattre, croyez en vous ! Vous avez accompli un travail formidable et vous êtes battus jusqu’au bout ! Même si le magazine s’arrête, les idées que vous avez semé restent... ;-) Un grand merci du fond du coeur et bon vent à vous !

    10.03 à 21h40 - Répondre - Alerter
  • Merci pour tout ce que vous avez fait durant ces années. C’était vraiment du bon boulot !
    Bonne continuation aux uns et aux autres.

    10.03 à 21h35 - Répondre - Alerter
  • Anne-Olivia : Bye-bye Terra eco !

    Terra Eco s’est tu
    Nuit de bruine hivernale
    Lassitude

    10.03 à 21h34 - Répondre - Alerter
  • Bonsoir,
    Beaucoup de tristesse également pour ma part... Après le choc de cette "nouvelle".
    J’ai découvert Terra Eco il y a seulement quelques mois. J’ai tout de suite accroché à vos reportages et témoignages ; empreints de cette sensibilité écologique et humaniste qui me parle tant.
    De belles découvertes, l’envie d’approfondir, de construire auprès de tous ces gens porteurs de beaux projets, constructifs et bienveillants pour notre planète et ses humains.
    Un grand MERCI à vous, Et qui sait ? Peut-être à bientôt ?

    10.03 à 21h29 - Répondre - Alerter
  • Vous êtes l’unique magazine que je lis de fonds en combles.
    Je n’ai jamais réussi à m’abonner à un autre magazine !
    Je vous ai fait découvrir à mon (maintenant) mari qui a adoré, ma famille, mes amis...
    Vous êtes LA dépense loisir qu’on ne se refusait pas, parce qu’on avait le sentiment de soutenir la bonne cause, la nôtre.
    Quel dommage pour vous et nous. Il me manque un pronom qui inclurait ces deux derniers et serait plus qu’un simple "nous".
    Si bene vales, ego valeo.

    10.03 à 21h14 - Répondre - Alerter
  • Mimi cracra : Bye-bye Terra eco !

    Je n’arrive pas à trouver mieux que les mots de ma fille de 5 ans "c’est pas juste" !
    Vous vous êtes bien battus, vous avez fait passer des milliers d’idées, à des esprits parfois très réfractaires à la cause environnementale, alors vous avez raison vous n’avez rien à regretter !
    Et comme vous êtes très combatifs et passionnés tout autant que passionnants, je ne peux que vous dire à bientôt ! Revenez vite !

    10.03 à 21h06 - Répondre - Alerter
  • Votre magazine et votre travail de fonds vont me manquer, je perds un compagnon. A bientôt, j’espère.

    10.03 à 20h56 - Répondre - Alerter
  • Jean-Christophe Boulanger : Vous pouvez être fiers !

    Votre journal s’arrête, mais vos idées, elles, ont tellement progressé en 15 ans !
    Votre journal s’arrête, mais vous avez donné beaucoup de plaisir à beaucoup de lecteurs.
    À suivre, j’espère !

    10.03 à 19h49 - Répondre - Alerter
  • Merci pour votre travail et vos idées. Je regrette sincèrement que l’aventure s’achève maintenant. Cela fait plus de 15 ans que nous parlons de développement durable mais il semblerait que les choses n’avancent pas aussi vite. Néanmoins, votre contribution à vouloir sensibiliser les gens et à essayer de changer les choses a sûrement porter ses fruits. Je vous souhaite plein de bonnes choses pour la suite. Comme le dit un proverbe chinois : "chance ou malchance, qui peut le dire !".

    10.03 à 19h38 - Répondre - Alerter
  • Merci. C’est tout.

    10.03 à 19h24 - Répondre - Alerter
  • Quel dommage !
    Merci à vous tous. Je vous suivais depuis à peine une année et prenais grand plaisir à vous découvrir. En espérant très fort que vous pourrez continuer à insuffler de l’énergie et des bonnes idées !

    Bon courage pour les temps à venir,

    Evelyne

    10.03 à 19h21 - Répondre - Alerter
  • Pierre et Cathy Jeanjean-Mesny : Bye-bye Terra eco !

    Quelle triste nouvelle ...

    Abonnés depuis environ 2 ans, nous attendions chaque numéro avec impatience.
    Merci pour l’excellent travail que vous avez réalisé.

    Bon courage à vous pour la suite et, nous l’espérons, à bientôt sous une autre forme.
    Qui sait ?

    Amitiés,
    Pierre et Cathy

    10.03 à 19h14 - Répondre - Alerter
  • Un journal de cette qualité ne doit pas disparaître ! À chaque fois que je l’ai fait découvrir, il a fait des adeptes.., il m’a été dit que certains s’étaient abonnés pour me faire plaisir, par la suite ils se sont réabonnés pour la qualité de ce magazine, ça en dit long... Je suis triste pour tous ceux qui croyaient en TerraEco et qui en vivaient (parente d’une journaliste), mais aussi pour tous ses lecteurs, à qui il va manquer un rendez-vous.

    Courage à tous, et je sais que vous n’en manquez pas. Il faut y croire !

    10.03 à 19h12 - Répondre - Alerter
  • Quelle triste nouvelle ! Et quel dommage qu’un tel magazine, intelligent et source de réelles informations, ne trouve pas davantage de lecteurs...
    Je souhaite bon courage à toutes les personnes qui travaillaient au sein de cette équipe. Et merci à tous...
    Peut-être n’est-ce qu’un au revoir ?

    10.03 à 18h56 - Répondre - Alerter
  • Anne-Olivia : Bye-bye Terra eco !

    Bonsoir,
    J’ai été de vos toutes premières lectrices. Je vous ai attendu chaque mois. Et vous allez me manquer. Ce qui est important, et vous le dites bien, c’est le chemin parcouru et non pas le but. Chacun des contributeurs à Terra Eco porte de belles valeurs. Salut les amis.
    Anne-Olivia

    10.03 à 18h36 - Répondre - Alerter
  • Merci pour votre excellent, minutieux et inspirant travail !
    Il n’y a aucun media qui vous remplace, vous étiez uniques !

    Je suis triste pour vous qui avez mis vos coeur dans ce magnifique projet de sensibilisation aux enjeux sociaux et environnementaux de notre siècle. Vous avez compléter votre mission d’apporter espoirs sur espoirs sur les nouvelles manières de faire, sur les bonnes pratiques de certains organisations, sur les initiatives inspirantes et performantes de nos communautés.

    Hélas, cette mission s’arrête trop tôt, mais vous partez avec un grand merci de notre part, car vous avez initié chez certains d’entre-nous des actions pour changer le monde. Lire Terra eco m’a souvent permis de trouver la force de mettre en application ma volonté d’action.

    Vous pouvez être fiers. Nous serons nostalgiques.

    10.03 à 18h32 - Répondre - Alerter
  • Merci et un grand bravo pour tout le travail que vous avez accompli.
    Vous aurez été une source d’inspiration pour beaucoup de personnes.

    Bonne continuation

    Pierre
    www.en2heures.fr

    10.03 à 18h26 - Répondre - Alerter
  • orianedll : Bye-bye Terra eco !

    bravo et merci pour tout ! je vous ai suivi via Lekiosk et j’étais bien contente de vous lire, et bien désolée de vous perdre pour l’avenir... bon vent, un projet si beau ne pourra que porter des fruits

    10.03 à 18h19 - Répondre - Alerter
  • Merci d’avoir existé pendant quelques mensuels. Vous avez apporté plein d’outils pour nous permettre de prendre un virage plus écologique (la vraie écologie pas l’écologie politique). C’est avec beaucoup de tristesse que j’apprends votre fin. Comme toujours c’est l’économie qui gouverne ce monde. Mais qui sait de quoi sera fait demain ? Certains pays osent le changement. Ce dernier est difficile mais chacun à sa part dans ce dernier. Acteurs de Terra Eco, continuez le combat même si ce n’est plus avec Terra Economica SAS. ! La France a toujours un terrain de retard mais pas tous les français ! Convertissons notre entourage, faisons leur prendre conscience de l’importance du developpement durable ! :).

    10.03 à 18h17 - Répondre - Alerter
  • Romain : backlash

    Cette mauvaise nouvelle que je viens d’apprendre !
    Bravo en tout cas pour votre travail tout au long de ces années.

    10.03 à 18h14 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Je suis très peinée de voir un journal d’une telle qualité, numérique comme en papier disparaitre, peut-être qu’il faudrait faire une quête, ou rédiger une pétition, qu’en dites-vous les amis de Terraeco ?

    Merci pour tout.
    Ana Paula

    10.03 à 18h08 - Répondre - Alerter
  • Tsar Popa : Tristesse

    Quel dommage qu’un média de développement durable soit mis à mal et finalement occis 3-4 mois après une grand messe appelée COP21 à Paris qui aura vu un vœux pieu se transformer en un bel enfumage carboné.

    Bref je suis à la fois, triste et en colère !

    Bon vent à vous !

    10.03 à 17h53 - Répondre - Alerter
  • merci pour avoir porté cette conscience nouvelle en marche, votre aventure qui est celle de nous tous à différents niveau ne peut que continuer sous d’autres formes car rien ne pourrait empêcher cette conscience de grandir encore, elle est notre devenir.

    10.03 à 17h51 - Répondre - Alerter
  • Est-ce possible ? est-ce réel ?
    je me pince et ça fait mal.

    ET
    ET SI
    et si on se disait que ce 30 mars est l’avant veille du

    1er avril ?

    une fausse sortie, une vraie fausse blague ..

    et qu’on reparte - youpi pour lutter contre ce monde de salauds

    (en fait conçu par des salauds et qui rend par nécessité systémique tout le monde - ou presque - salaud).

    qu’on reparte peut-être pas dans le même contexte
    mais au moins pour une revue électronique de qualité ?

    AAAAAAAAAAAARRRRRRRRGGGGGGGHHHHHHHHHHH
    plop

    choc de chute

    10.03 à 17h50 - Répondre - Alerter
  • Et moi qui vient juste de renouveler mon abonnement...

    ça paiera les fleurs.

    10.03 à 17h06 - Répondre - Alerter
  • Quelle tristesse !!
    Je vous ai découvert l’été dernier lors de votre redressement judiciaire et là je ne vous ai plus quitté. Quel bien cela aura procuré de vous avoir lu, alors bonne chance à tous pour la suite et encore merci !!

    10.03 à 17h02 - Répondre - Alerter
  • Quelle tristesse... Chaque mois je me réjouissais de lire vos lignes, et leur fin définitive m’effraie.

    Aucun moyen de vous renflouer via un financement participatif ?
    Dites-nous !

    10.03 à 16h59 - Répondre - Alerter
  • Fichu système économique !
    Mais il vit ses derniers moments, l’implosion n’est pas loin...
    Merci pour tous ces articles et toutes les belles expériences que vous nous faisiez partager.
    Les idées que vous véhiculez ne vont pas disparaître, au contraire elles se sont développées grâce à vous tous.
    Conservez le fichier des abonnés, au cas où ?
    Bon vent et vraisemblablement à bientôt, dans un autre contexte.

    10.03 à 16h49 - Répondre - Alerter
  • Il y a un an on pouvait lire dans les pages de Terraeco :

    « C’est une triste chose, écrivait Victor Hugo il y a déjà deux siècles, de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas. » Nos politiques, les médias, nos entreprises, nous-mêmes, semblons conditionnés pour avancer sans empathie ni discernement à l’égard de cette planète qui nous héberge.

    Annonciateur de la fin de Terraeco ?

    Terraeco va me manquer...

    10.03 à 16h40 - Répondre - Alerter
  • AMSTRAM56 : Bye-bye Terra eco !

    Terre eco, qu’est-ce-que tu nous fais ?
    Les financements participatifs ullulent et pullulent.
    Mais tu nous demandes rien.
    Et tu coules ?
    Comme ça ?
    Tu sais,
    Pour que Terra eco vive
    Nous sommes prêt(e)s à casser nos tirelires
    Plutôt 2 fois que 1.
    Alors, dis-nous vite combien il te faut.
    Et on y va.
    Avant qu’il ne soit trop tard
    Tou(te)s !
    Et je veux des noms !

    10.03 à 16h38 - Répondre - Alerter
    • Marie71_12 : Bye-bye Terra eco !

      Complètement d’accord avec vous, les petites sommes font les grandes rivières... le gouffre est-il tellement grand qu’il ne peut se remplir ??? Est-ce vraiment fini ou comme le phénix vous resurgirez sous une autre forme ? Je suis triste et écœurée, votre journal était pour moi un modèle à relayer pour faire comprendre l’importance de l’écologie humaniste... Bon courage à nous tous, vous me manquez déjà.

      10.03 à 18h25 - Répondre - Alerter
  • Je suis terra c par la nouvelle et la réactivité des lecteurs si variée dans leur forme si unanime et si rapide montre l’importance de ce type de journalisme
    et les valeurs portées dans vos pages ne vont pas s’éteindre il faut qu’elles trouvent d’autres modes d’expression et j’espère vous retrouver bientôt
    Un grand merci pour tous ces beaux messages partagés

    10.03 à 16h29 - Répondre - Alerter
  • Moi aussi , comme tous vos autres lecteurs assidus, je suis terriblement déçue de l’issue malheureuse de votre recherche de repreneurs ... Je vous lis depuis longtemps et vais garder avec précaution tous vos numéros engrangés dans ma tablette et qui me suivent partout .... J’espère que nous vous retrouverons dans un autre média ?? Bonne chance à toute l’équipe ...
    amicalement

    10.03 à 16h14 - Répondre - Alerter
  • Désolé d’apprendre cette nouvelle. Abonné depuis un an et extrèmement intéressé je me demande ce que sera l’avenir pour l’équipe et pour nous lecteurs :
    Que va devenir l’équipe de Terra Eco ? (réorientation ou poursuite dans le domaine)
    Où pouvons nous retrouver une presse semblable ?

    10.03 à 16h14 - Répondre - Alerter
  • Ouh la la. Quelle mauvaise nouvelle. Je suis abonné depuis l’ère de Terra économica, ça doit bien faire 10 ans non ? J’ai pioché plein d’informations dans vos articles. Je me souviens notamment avec nostalgie du manuel pour les déjeuners avec des climato-sceptiques, plein d’humour et finalement bien utile. Où trouver des informations aussi pertinentes maintenant ? Merci en tout cas et je souhaite à toute l’équipe de rebondir rapidement.

    10.03 à 15h56 - Répondre - Alerter
  • Je suis désolé et triste.

    Ca laisse une drôle de sensation, un gout amer.

    Merci pour votre travail, je vous souhaite une des plus belles continuations pour la suite, dans d’autres contrées.

    Au plaisir, et merci encore.

    Den.

    10.03 à 15h50 - Répondre - Alerter
  • Tristesse ! Faut-il y voir le signe de l’indifférence de la population vis-à-vis de la Planète ? Pourtant, combien d’articles intéressants nous avons pu consulter. Nous avons découvert TerraEco qu’il y a quelques années, mais nous en étions devenus des lecteurs assidus (mes 2 enfants militent ardemment pour l’écologie www.visionsdailleurs.com). Merci et bonne route en espérant vous retrouver un jour !

    10.03 à 15h49 - Répondre - Alerter
  • Quelle tristesse que la page se tourne !
    Bravo pour tout le travail accompli, votre persévérance, vos convictions...
    J’espère que vous rebondirez d’une autre manière.
    Bonne continuation !

    10.03 à 15h35 - Répondre - Alerter
  • Terra eco...magazine différent... trop différent sans doute !
    En avance c’est certain sur la défense des valeurs et l’information essentielle de vos lecteurs.
    Avec l’espoir de vous lire bientôt. Merci

    10.03 à 15h27 - Répondre - Alerter
  • Ronan Birrien : Bye-bye Terra eco !

    Merci pour la qualité de votre travail, en tout cas. :)
    Vous m’avez apporté quelques-unes des meilleures infos et analyses que j’ai pu voir dans la presse française, tout au long des 8-9 années où j’ai été abonné...
    Vous pouvez être fiers d’avoir conservé une ligne éditoriale noble, sans vous commettre, sans non plus accueillir de la pub contraire à vos idéaux. Et pour çà, je vous remercie également.
    Gardez mon mail, si jamais vous souhaitez tenter une autre aventure...

    10.03 à 15h18 - Répondre - Alerter
  • Quel dommage !!
    Il y a des années que je vous lis, c’est même le seul abonnement que j’aie et j’y trouve tellement de sujets intéressants et justes, qui ouvrent sur le monde et l’espoir... J’espérais qu’une communauté responsable pouvait se développer et grandir, loin des dures réalités financières et non durables...
    Bon courage à tous et merci pour ce que vous nous avez offert.
    Isabelle

    10.03 à 15h13 - Répondre - Alerter
  • 1calamity : Bye-bye Terra eco !

    Merci. Merci pour votre ouverture d’esprit. Merci de m’avoir enrichie. Merci de m’avoir aidée à porter cette parole, d’avoir été un support d’échange auprès des miens, de ma famille, de mes amis, de mes collègues.
    Est-ce que le site et le blog vont rester ouverts ?
    A vous tous, lecteurs de Terra Eco, faisons bouger les choses. Faisons vivre l’esprit de ce magazine. Continuons d’échanger, de partager, de faire bouger les choses ici !
    Au plaisir de vous lire très bientôt !

    10.03 à 15h10 - Répondre - Alerter
  • barral Frédérique : Bye-bye Terra eco !

    bye bye Terra eco !
    bon chemin et merci pour celui accompli...rien n’est fini...tout commence...

    10.03 à 14h57 - Répondre - Alerter
  • Notre monde est entré dans un long processus, celui qui vise à changer de mode de développement. Cela ne se fera pas du jour au lendemain et le changement fait peur. Mais ce n’est pas parce que le chemin est long et difficile, qu’il ne rallie pas les foules qu’il faut abandonner ! A contraire, il faut encore et toujours faire de la pédagogie, retrouver de nouveaux moyens de faire et de convaincre pour le ralliement du plus grand nombre. Terra Eco a participé à ce processus, sous une certaine forme. Terra Eco, en tout cas les femmes et les hommes qui le composent et la communauté qui le soutient, va perdurer car le processus est en route et ne doit pas s’arrêter. Après le "coup de mou" de l’arrêt du journal, je vous souhaite de reprendre force et courage et de continuer à être inventifs et créatifs, surtout pour maintenir la communauté de celles et ceux qui vous lisent, vous soutiennent et partagent les valeurs et les actes que vous avez mis en lumière pendant presque une décennie.
    comment poursuivre, telle est la question ? Proposez nous (vos lecteurs) des temps de rencontres partout en France pour nous "brainstormer ensemble" sur les moyens de poursuivre la révision complète de notre "logiciel de développement", de le faire savoir et de rallier toujours plus de monde.
    A + et à bientôt, surtout.
    Michèle

    10.03 à 14h52 - Répondre - Alerter
  • Quelle dure nouvelle ! C’est difficile à accepter...
    Passé l’émotion et la tristesse, je ne doute pas de vos capacités à faire vivre à nouveau cette flamme. J’espère vous retrouver prochainement.
    Bravo et merci pour votre opiniâtreté et votre exigence à construire et faire vivre cette autre vision du journalisme !

    10.03 à 14h49 - Répondre - Alerter
  • Régis Edart : Bye-bye Terra eco !

    Bonjour

    quelle tristesse !!!!!!!
    N’y a t-il donc aucun investisseur avec une conscience dans ce pays ou les principaux propriétaires de presse ne pensent-ils donc qu’à la maximisation de leurs profits ?
    Bon, peu importe.
    J’ai lu plusieurs message favorables à un rachat en crowdfunding.
    Qu’en pensez-vous dans l’équipe ?
    Est-ce pratiquement et légalement possible ?

    Aidez nous à vous aider :) :) et courage, courage, on a besoin de vous !

    10.03 à 14h48 - Répondre - Alerter
  • Abonnée depuis 2 mois, je suis très triste de cette nouvelle car j’avais le sentiment d’enfin trouver un mensuel qui correspondait à mes envies et à mes besoins d’information. Je souhaite une bonne chance à toute l’équipe et je suis certaine que l’information indépendante et critique continuera son chemin... ailleurs ...sous une autre forme ?!

    10.03 à 14h45 - Répondre - Alerter
  • André Giroit : Bye-bye Terra eco !

    Oh non NON NON

    c’est avec bcp de tristesse que je vous ecris.
    chaque moi jattendais Terra eco ;
    je le lisais tjrs avec bcp d’intéret
    Terra Eco le seul oui le seul mensuel objectif ouvert curieux qui nous rendait moins con en nous apportant ses infos
    c’est aussi avec bcp de colère que je dis , que je crie NON NON
    merci à vous

    mais je narrive pas a me faire al’idée que Terra Eco va disparaitre

    10.03 à 14h39 - Répondre - Alerter
  • Terminé Terra Eco ? Impossible !
    Impossible pour ses lecteurs, pour ses futurs lecteurs, pour sa place unique dans le monde de la presse, impossible pour ses journalistes créateurs au quotidien !
    Nous (mon épouse et moi-même) proposons :
    - la naissance d’un nouvel Terra eco qui portera le nom d’EcoTer,
    - un crowdfunding dynamique pour les premiers fonds,
    - l’arrêt de l’édition papier, jolie mais peut-être passée, pour une orientation 100% numérique.
    Oui, nous le pouvons !

    10.03 à 14h37 - Répondre - Alerter
  • J’en ai les larmes aux yeux !
    Merci à vous pour toutes ces années. Compte-tenu de l’état actuel du monde, votre mensuel était plus que nécessaire pour nous expliquer ce qui se passe, nous aider à l’améliorer et nous donner un peu d’espoir pour nos enfants.
    J’espère que vous saurez rebondir et que nous nous retrouverons prochainement sous une autre forme.
    Encore merci !!

    10.03 à 14h30 - Répondre - Alerter
  • Dommage vraiment un beau gachis

    Et en plus je viens de me réabonner pour 2 ans ...

    10.03 à 14h25 - Répondre - Alerter
  • Bye-bye Terra Eco.... Ce sont de tristes mots à prononcer !
    J’avais espoir et .... patatra !
    Je vous remercie en tout cas pour ce superbe travail que vous avez fourni depuis tant d’années.
    J’espère vous rejoindre pour une nouvelle aventure.
    Encore un grand merci !

    10.03 à 14h12 - Répondre - Alerter
  • heu.... je me suis abonnée le 7 janvier dernier... Ce n’était donc pas une super idée.
    J’ai quand même reçu un numéro : voilà pour le côté positif.
    Une petite pensée pour les futurs chômeurs (bienvenue au club).
    A bientôt peut-être.

    10.03 à 14h07 - Répondre - Alerter
  • La fin de votre magazine me laisse sans voix et les larmes aux yeux : où désormais trouver une source d’information juste, concise et aussi ouverte ? où trouver, mois après mois, les idées et l’impulsion d’améliorer le sort de notre planète ? au JT ???????

    Le documentaire Demain m’avait laissé pleine d’espoir... sans Terra Eco, nous retombons au moyen-âge de l’information !
    Ce serait à cause d’une trop forte concurrence, mais même pas, vous êtes UNIQUE !

    Comment empêcher cela ?? crowfunding ?

    10.03 à 14h02 - Répondre - Alerter
  • Atamaniuk : Bye-bye Terra eco !

    Zut de flûte de rezut de reflûte. C’est vraiment trop naze ! Pour une fois que je lis une revue en entier. Zuuuuuuut ! Et en plus on venait de m’offrir l’abonnement... aaaarrrrggghhhh.
    Pffff... trop nul. Bon allez, on ne se décourage pas et on se dépêche de nous écrire un équivalent encore mieux qui marchera du tonnerre ! Pétard !

    Bon courage à toute l’équipe !

    10.03 à 13h56 - Répondre - Alerter
  • je suis très triste j’aimais beaucoup vous lire ! j’espère vous retrouver ailleurs :) bon courage !

    10.03 à 13h56 - Répondre - Alerter
  • RUDE nouvelle

    au sens lourd sur la réalité de la conscience citoyenne
    Française...

    On TOP Don’t stop...

    10.03 à 13h51 - Répondre - Alerter
  • Le journal s’en va mais pas les idées... Renaissez de vos centres et revenez nous voir ! A bientôt sans doutes

    10.03 à 13h47 - Répondre - Alerter
  • Pour une fois que nous avions un média Alternatif ! Avec des vraies infos, des sujets dont personne ne parle... J’étais très attaché à ce magazine et je suis bien triste de voir que nous ne sommes pas assez à suivre de "Vraies" infos !
    Bonne conitnuation

    10.03 à 13h43 - Répondre - Alerter
  • J’imagine qu’il est déjà trop tard, mais avez-vous pensé à faire une campagne de crowd funding pour avoir un peu de financement mais également gagner en visibilité ?

    10.03 à 13h27 - Répondre - Alerter
    • Oui je pensais également à la même question ! Quid d’une campagne de crowd funding ? Vous connaissant, certainement...
      Il serait intéressant de nous faire partager les réalités qui vous poussent à vous arrêter : uniquement financières ou autres ??

      10.03 à 13h40 - Répondre - Alerter
  • greg gendre : Bye-bye Terra eco !

    Salut les amiches,

    Merci pour tout. Vraiment. Cette intelligence, cette justesse et, surtout, cette volonté d’aller au bout de la démarche. Je me rappelle, au début, dans une des premières réus quelqu’un-e avait proposé Walternatiques Economiques comme titre. Cela m’a toujours fait rigoler cette blague de potache. Et tous les numéros que j’ai ouvert depuis m’ont toujours appris quelque chose. C’est très beau et c’est très bien de nous avoir ainsi aidé à grandir et réfléchir les uns les autres. Aujourd’hui, le jour triste s’impose avec cette décision. Mais n’est-ce pas la force même des écosystèmes que d’évoluer ? La molécule Terra est faite pour durer, voilà l’évidence. Longue vie à elle dans la nouvelle forme qu’elle prendra, longue vie à vous et, du fond du coeur, merci.
    Des bises,
    Greg

    10.03 à 13h24 - Répondre - Alerter
  • Par les combats menés,
    les consciences partagées,
    et la beauté émergée,
    Merci Terra Eco,
    Ton esprit vivra dans nos mémoires.
    A bientôt sur la route de l’éveil

    ...

    10.03 à 13h13 - Répondre - Alerter
  • Bien triste nouvelle, ça fait mal au coeur. La qualité et la ligne éditoriale du magazine manqueront fortement.
    En espérant que la communauté d’acteurs (salariés, lecteurs, ...) puissent porter de nouveaux projets et faire renaître une nouvelle aventure.

    10.03 à 13h07 - Répondre - Alerter
  • Bonjour à tous,

    Avec les milliards que l’état distribue inutilement dans tous les sens du terme il ne sont pas foutus de venir en aide à ce journal utile et sympa !!
    c’est scandaleux !!!
    Je croyais que l’état subventionné toute la presse !!!

    10.03 à 12h59 - Répondre - Alerter
  • Merci, merci encore, bien qu’abonné depuis seulement 3 ans. Et peut-on penser que pendant quelques temps, le site internet, même abrégé, servira de point de rencontre... Comment penser que tous vos efforts ne sont pas soutenus. Mais au fond, je m’en doute un peu, quand je suis dans la nature très proche des villes, à pied et en vélo, je suis seul. En 10 à 15 ans d’exploration et de cueillettes, je n’ai pas rencontré d’alter-ego. C’est la question.

    10.03 à 12h50 - Répondre - Alerter
  • Baeckoeffe : Bye-bye Terra eco !

    Patatras
    Aïeeuh
    Snif
    Ouin ouin
    Et re-sniff
    Smack

    10.03 à 12h45 - Répondre - Alerter
  • NOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNN

    J’espere que ceci resonne dans la tete de chacun d’entre nous : "Failure is a good path to success" !

    On manque deja de vous lire !

    10.03 à 12h43 - Répondre - Alerter
  • Oh ben mince alors !
    j’ai découvert Terra Economica en 2006 en triant une pile de vieux magazines dans local de ’lassociation La Terre en héritage à Annecy. Depuis : un site web, une version mensuelle, changement de nom, etc. Quelle aventure ! Triste que ce soit fini, merci à vous pour tout le travail et j’espère que vous retrouverez chacun une autre aventure dans laquelle vous investir.

    bonne route !

    10.03 à 12h38 - Répondre - Alerter
  • anne Le Bras : Bye-bye Terra eco !

    Vive l’éphémère, pourvu qu’il soit libre ! Le vent vous portera un peu plus loin et vous connaîtrez d’autres printemps, c’est certain, vous portez tellement de bonnes semences en vous...
    Et s’il y a un crowdfunding maintenant ou plus tard, j’en serai !

    10.03 à 12h24 - Répondre - Alerter
  • Luc Repair Together asbl, le réseau des Repair Cafés fr de Belgique : Bye-bye Terra eco !

    Une bien triste nouvelle. Un trou béant dans les kiosques. Nous espérons que vous aurez le coeur à rebondir dans une autre aventure, d’une même qualité éditoriale, militante, éducative, écolomique.
    Un principe, toujours le même : La vie est devant soi.

    10.03 à 12h21 - Répondre - Alerter
  • Bonjour Terra Eco,
    Quel dommage que vous disparaissiez du paysage médiatique ! Je ne suis abonnée que depuis quelques mois et je vais beaucoup regretter de ne plus recevoir ce magazine dans ma boite aux lettres !

    J’espère que vous retrouverez tous un emploi à la hauteur de ce que vous faisiez.

    Bon courage et merci encore !

    10.03 à 12h16 - Répondre - Alerter
  • Bonjour
    Ancien pigiste de kaizen, je m’étais abonné à Terra Eco il y a 2 ans. j’aimais vos reportages, fouillés, intéressants. j’aimais votre ligne éditoriale, positive et dénonciatrice quand il le faut. Un bon équilibre. Il y aura une renaissance, j’en suis sûr et je l’espère.

    10.03 à 12h16 - Répondre - Alerter
  • Mediapart avait organisé une soirée débat (ouverte à tous) lors de la Cop21. Il faisait une offre d’abonnement spéciale si on s’inscrivait lors de la soirée. En plus il y avait un bonnement gratuit de 4 mois à Terra Eco. J’ai donc découvert Terra Eco et maintenant je découvre sa disparition, meilleure preuve que la Cop21 n’était en fait qu’une opération de communication pour les politiques.

    10.03 à 12h15 - Répondre - Alerter
  • bonjour
    Je suis attristée pour vous de cette situation qui doit etre extremement decevante. Dans l’impossibilité financiere de m’abonner (revenus<1000euros/mois, comprend qui peut), néanmoins abonnée à la newsletter, j’ai, mois aprés mois, subi la frustation d’articles interessants tronqués à la 10eme ligne (vous voulez la suite ? Abonnez-vous !) Ce procédé (cette manière) m’a toujours déplu, sur le fond.
    voici mon point de vue :
    1)les personnes sensibilisées (et concrètement mobilisées, au delà de "se tenir au courant pour bonne conscience") à l’écologie (au sens très large) sont ipso facto (et sauf rares exceptions) des personnes qui ne "marchent" pas dans le système matérialiste dominant, et qui sont donc pauvres, pécuniairement parlant. Leur besoin est un accés gratuit à l’info ou très prosaïquement, d’un coût proportionnel aux "moyens" ...
    2)Quelque soient nos centres d’intéret, nous sommes, chaque jour plus, assommés d’informations redondantes qui se revendiquent comme "inédites" ! Pourrait-on envisager " de la part des "émetteurs" d’infos,moins d’individualisme et plus de "fédération" autour d’un objectif commun ??? L’actuelle "atomisation de l’info" mène à un état d’overdose chronique qui dessert l’objectif et favorise l’indifférence..lorsque qu’un ensemble de medias comprendront qu’il faut fusionner pour être fort et agissant, quitte à perdre de l’individualité ;-), le message sera infiniment plus fort et le "ralliement" deviendra une évidence..
    Voilà, je renouvelle mes voeux de rebondissement, et m’excuse pour ce commentaire sans doute pas très clair...mais je manque de temps pour faire mieux. Cordialement

    10.03 à 12h04 - Répondre - Alerter
  • Céline Col : Bye-bye Terra eco !

    Oui je n’avais pas toujours le temps (ou je ne le prenais pas...) de lire toutes les parutions de la news ! Mais Terra Eco faisait malgré tout partie de mon quotidien et cela va me manquer.... Il est fort dommage de voir disparaître un magazine d’information qui sait appuyer là ou ça fait mal ! et pointer du doigt ce qu’il faut changer dans notre monde de fou !

    Je souhaite bon vent aux journalistes et à toute l’équipe de Terra Eco ! Qu’ils puissent poursuivre sur d’autres supports leurs avis objectifs

    10.03 à 12h00 - Répondre - Alerter
  • Bravo pour votre immense travail ! Merci d’avoir fait avancer le monde et les consciences !

    10.03 à 11h54 - Répondre - Alerter
    • C’est avec regret que j’apprends que le magazine va s’arrêter, je m’étais récemment abonné lors de la campagne de sauvegarde. Vous m’avez permis de croire encore qu’il était possible de changer les choses et que partout dans le monde quelqu’un se battait pour une cause juste. Même si Terra eco n’a pas réussi à se maintenir, il aura au moins réussi à nous permettre d’y croire encore et de continuer à se battre (à sa manière) pour changer notre monde vers un monde meilleur. Merci à tous, à bientôt, ce n’est qu’un en revoir...

      10.03 à 12h10 - Répondre - Alerter
  • domolydaw : Bye-bye Terra eco !

    Pendant ces quelques semaines j’ai été suspendu à la décision mais j’ai toujours eu l’espoir que les choses s’arrangeraient. Hélas non ! Notre monde n’est pas prêt au changement, n’est pas prêt à renoncer à tout ce qui fait notre confort. Et qu’importe les grandes réunions, style COP21 ! Nos médias s’y intéressent le temps de l’évènement comme on traite un sujet d’actualité parmi tant d’autres et puis après on reprend comme avant. Il est quand même à souhaiter que cela change avant qu’il ne soit trop tard. En tout cas, j’ai l’impression de perdre un ami qui m’était cher. Grâce à TERRA ECO j’ai appris qu’un autre monde est possible si nous le voulons. J’ai comme l’impression de me retrouver orphelin. Il y a des jours comme ça. Encore merci du fond du cœur pour tout ce que vous m’avez apporté.

    10.03 à 11h53 - Répondre - Alerter
  • bonjour,
    Au cours de la liquidation, qui aura lieu, envisagez-vous de mettre à disposition votre archivage électronique et d’y organiser l’accès ??
    Ces archives ont une valeur
    bien à vous

    10.03 à 11h53 - Répondre - Alerter
  • Triste en effet, mais vous disparaissez la tête haute, sans compromission, alors bravo et merci ! Et bonne chance dans vos nouvelles vies.

    10.03 à 11h51 - Répondre - Alerter
  • Marion Eriksson : Bye-bye Terra eco !

    Quel dommage, vous manquerez à la presse indépendante et soucieuse d’informer et vulgariser ce qui se passe ici et ailleurs sur l’environnement.
    Bonne continuation et j’espère à bientôt sur un nouveau projet ?

    10.03 à 11h51 - Répondre - Alerter
  • BikePower : Bye-bye Terra eco !

    Too bad !
    Vous allez nous manquer...
    Il nous faut continuer à œuvrer pour la transition sociétale, chacun(e) à son niveau...
    La route est longue mais belle !
    BikePower
    Colibris & Alternatiba

    10.03 à 11h50 - Répondre - Alerter
  • Jean-yves LP : Bye-bye Terra eco !

    Merci pour le travail d’information réalisé.
    Bon vent.

    10.03 à 11h49 - Répondre - Alerter
  • pas possible !
    comme tous, je suis atterrée et je vais être perdue dans le monde consumériste et individualiste qui m’entoure !
    Où trouver l’espoir si ce n’est dans vos lignes ? Savoir que dans tous les coins de France, des gens œuvrent au bien être commun et partagent des idées de solidarité, de respect des autres et du monde, ensoleillait mes journées. Je me sentais moins seule avec mes idées de collaboratif, participatif, écolo, bio-bobo, et avec l’espoir que les petites fourmis changeaient les choses de l’intérieur !
    So long...

    10.03 à 11h49 - Répondre - Alerter
  • Quelle tristesse !
    Terra Eco est ma bulle d’oxygène... Où trouver le même optimisme désormais ???

    10.03 à 11h47 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    C’est vraiment dommage ! J’espère que les articles resteront sur le web, et continueront ainsi à alimenter la réflexion ?
    Bonne route à tou-te-s,

    10.03 à 11h47 - Répondre - Alerter
  • Lu : Merci !!

    Merci encore pour le travail fantastique réalisé, de pédagogie, d’enquête, vous donniez vraiment envie d’apprendre et de changer. Votre journal était en accord avec ses valeurs. Je vous souhaite sincèrement d’arriver à trouver un moyen de poursuivre d’une manière différente ce travail initié, qui ne devrait pas finir ainsi. Merci encore.

    10.03 à 11h43 - Répondre - Alerter
  • Eeeeet meeeeerde.... Je savais que ça nous pendait au nez mais là ça y est...
    J’avais vite renouvelé mon abonnement fin 2015 sachant à quel point c’était important (oh merde en plus je viens de perdre du fric !) pour votre survie, j’ai fait un don, j’ai acheté l’exemplaire spécial COP21, mais finalement rien n’y a fait.
    Apparemment il vaut mieux parler du string de Paris Hilton ou mettre une photo d’homme politique grimaçant en Une pour vendre.
    Pauvre monde...
    Vos articles vont me manquer.
    J’espère que vous renaitrez tout de même de vos cendres.

    10.03 à 11h43 - Répondre - Alerter
  • C’est une grosse perte pour le journalisme de qualité ...
    Des sujets environnement accessibles, intéressants, approfondis ...
    Une belle esthétique ...
    J’espère que l’aventure continuera sous une autre forme !!!

    10.03 à 11h42 - Répondre - Alerter
  • stefpulko : Bye-bye Terra eco !

    Quelle tristesse pour moi aussi !!!!
    J’attendais avec impatience l’arrivée de mon magazine préféré dans ma boîte aux lettres !
    J’ai lu chaque article et souvent j’en ai fait lire à mes enfants, pour éveiller leur conscience, parce que vous avez les mots pour dire ce que je pense !!!

    J’espère sincèrement qu’un nouveau projet pourra naître pour continuer à écrire cette belle histoire. Evidemment, j’en serai !!! Sans aucune hésitation !!!

    Bonne continuation à vous tous, salariés, journalistes et tous les intervenants de ce magazine génial. Je vous souhaite de tout coeur de rebondir pour aller encore plus loin et encore plus fort !!!

    10.03 à 11h36 - Répondre - Alerter
  • Bravo pour votre travail et merci !
    Bon vent !
    Théo

    10.03 à 11h34 - Répondre - Alerter
  • Réellement attristé.
    C’est vrai que notre société est (bien) malade de l’individualisme.
    Espérons malgré tout qu’une prise de conscience rapide voit le jour.
    A toute l’équipe merci.

    10.03 à 11h34 - Répondre - Alerter
  • C’est avec déception que j’apprends la fin de votre belle aventure. Depuis 2009 c’est avec plaisir que tous les mois je me délectais de votre magazine.
    La réalité économique est ce qu’elle est mais il ne faut pas perdre les valeurs que vous portez.
    Paris ne s’est pas fait en un jour alors il faut garder espoir pour que la société change et s’améliore ;
    Bonne route à tous

    10.03 à 11h28 - Répondre - Alerter
  • C’est plus que triste, c’est une catastrophe !
    Encore un média, plus que nécessaire, qui meurt. Il ne restera qu’une information formatée pour nous amuser plus que pour nous informer. Ou allons nous trouver ce traitement de fond sur des sujets presque jamais évoquer pas d’autres médias ?

    Cela fait déjà plusieurs années que, tous les mois, j’attendais patiemment l’arrivée de Terra eco dans ma boite aux lettres pour découvrir des sujets variés, toujours traités sous des angles intéressants.
    J’espère que vous allez réussir à rebondir et que tel le Phénix vous aller renaître de vos cendres dans une nouvelle forme pour, de nouveau, continuer à nous informer de manière innovante sur l’actualité du monde.

    En tous les cas, merci pour vous être battu pendant ces années pour nous présenter ces actualités et ces sujets variés et toujours passionnants. Bravo à toute votre équipe et aux nombreux collaborateurs pour cette magnifique aventure journalistique.

    Ce n’est qu’un au revoir !? Tenez nous au courant et je continue malgré tout à vous soutenir.
    Bon vent...

    10.03 à 11h28 - Répondre - Alerter
  • Triste aussi. Ca me plaisait bien de pester sur tous ces vieux numéros qui encombrent ma bibliothèque. Bonne route à tous, en vous souhaitant de rebondir au plus vite.

    10.03 à 11h27 - Répondre - Alerter
  • En tant que documentaliste, je ne peux que regretter cette nouvelle car apporter une autre information aux élèves me paraît indispensable et certains étaient très réceptifs à ce média "alternatif" , vous êtes peut-être arrivés trop tôt dans cette société qui ne broie et ne brasse qu’argent et consommation, même si un autre modèle est en train de progresser tout doucement, très doucement, trop doucement ???
    L’avenir de la planète nous le dira, en espérant qu’il ne sera pas trop tard au moment du réveil

    10.03 à 11h26 - Répondre - Alerter
  • Je suis bien triste de cette triste nouvelle...
    Moi aussi je regrette de vous avoir découverts un peu sur le tard...
    Terra eco apporte un espoir et un optimisme qui manquent cruellement à la plupart des autres médias...
    Merci et bravo pour tout ce que vous avez fait - et ferez encore, ailleurs, je n’en doute pas !

    10.03 à 11h26 - Répondre - Alerter
  • Ben zut alors.... moi aussi, je vous guettais dans ma boîte mail et je vous aimais à distance ! :-)
    mais peut-être l’article que je viens de publier sur EcoAttitude.org vous chantera-t-il une chanson douce pour alléger la tristesse : il s’agit de se souvenir que pour que le printemps et de nouvelles formes puissent émerger, il faut nécessairement passer un automne et un hiver auparavant. La vie est faite de cycles, et les passages dans l’ombre ne valent pas moins que ceux dans la lumière. Haut les coeurs ! vous nous avez réjouis et éclairés pendant toutes ces années, votre destin n’est sûrement pas de vous éteindre. Mais peut-être y a-t-il d’autres formes à trouver ?...
    Bonne route et encore merci pour tout.

    10.03 à 11h24 - Répondre - Alerter
  • Pierre Malavielle : Bye-bye Terra eco !

    Toute l’équipe d’el MARKET est triste d’apprendre cette nouvelle. Mais quand un arbre tombe de jeunes pousses se développent. Alors bon vent à vous et continuez vers d’autres projets avec l’esprit et la motivation qui vous a guidé !!

    10.03 à 11h21 - Répondre - Alerter
  • Je suis vraiment touché par votre message !
    J’ai 26 ans, et vous êtes le premier journal auquel je me suis abonné, et j’en étais extrêmement content. Cela me donnait l’espoir de voir le monde du journalisme revivre.
    A l’avenir, J’espère que je trouverais une source d’informations aussi intelligente que TerraEco.
    Cela dit l’aventure ne doit pas se finir comme cela. Je vous souhaite sincèrement de recréer ou de contribuer à des projets en lien avec les valeurs de TerraEco.
    Bien à vous,
    Laurent

    10.03 à 11h20 - Répondre - Alerter
  • Tristesse, pour moi lectrice, certes. Mais je pense à vous tous, les artisans du magazine, au sort désormais en suspens.
    Courage pour rebondir !
    Brigitte

    10.03 à 11h18 - Répondre - Alerter
  • Bien dommage... Ayant géré un centre de documentation et d’archives spécialisé en environnement et écologie en Belgique, votre revue a une place d’honneur dans notre présentoir de revues et c’était un vrai plaisir de le feuilleter et de décrire les articles....
    J’espère que vous pourrez rebondir.... et pensez à conserver les archives (naissance, rebondissements et bien sûr les préparations de vos articles) de ce magazine car suis certaine que cela peut intéresser les chercheurs...

    10.03 à 11h18 - Répondre - Alerter
  • AncienAbonne : Bye-bye Terra eco !

    J’ai été abonné de votre magazine pendant 2 ans.

    Puis petit à petit, j’ai été curieux de voir d’autres sources d’information, plus discrètes, moins relayées, et cela grâce au miracle du web. Claques après claques, il a bien fallu que je me rende à l’évidence... Toute la presse, votre rédaction y compris, ne relaye que des mensonges (ou surtout des informations savamment tronquées et déformées) au service de l’oligarchie. L’écologie, ce sujet qui me tenait tant à coeur, n’est qu’un instrument de séduction des foules pour les conduire vers l’état totalitaire qui se met en place.

    Comme tant d’autres lecteurs, j’ai arrêté mon abonnement parce que je ne supportais plus vos articles.

    Le niveau de conscience monte. Il n’y a plus de place pour le mensonge, aussi bien déguisé soit-il.

    10.03 à 11h18 - Répondre - Alerter
    • Des exemples, des exemples, des exemples !!!
      Sinon (pour reprendre votre "logique"), vous aussi ne colportez que des mensonges.
      Alors, ces exemples, ils viennent ?

      10.03 à 11h23 - Répondre - Alerter
    • message à l’ancien abonné
      de quoi parlez-vous exactement ? Une énième théorie du complot ??? quel langage mystérieux auquel les non initiés ne comprennent rien...

      11.03 à 08h36 - Répondre - Alerter
  • Quel dommage ! Quelle tristesse !

    Il est indispensable, votre magazine indépendant. Une maquette claire et attractive, avec de belles photos. Un beau papier. Et surtout des sujets passionnants ! On a besoin de vos enquêtes dénonçant la marchandisation du monde aux dépens de l’environnement (thèmes impossibles à traiter dans les médias « dominants », à la solde des industries agro-alimentaire, cosmétique, pharmaceutique…). Et besoin plus encore de vos reportages optimistes sur les initiatives locales et citoyennes, pour nous donner envie de croire en l’avenir, d’agir pour préserver la planète et de construire une société mondialisée plus juste et équitable.

    Vous allez beaucoup, beaucoup me manquer. Je vous aime.

    10.03 à 11h17 - Répondre - Alerter
  • Bien entendu que nous sommes tristes d’apprendre la nouvelle. Au démarrage d’eco-SAPIENS, nous guettions le petit feuillet "terra economica", petit ovni du journalisme économique.

    On a vu la revue s’épaissir, se coloriser, se mensualiser. Bref on a suivi l’aventure depuis le début avec un brin de d’admiration, de sympathie... de jalousie parfois.

    Et puis c’était à Nantes ! Nous qui étions à Marseille, on avait plaisir à défier ainsi la capitale ;-)

    En voyant l’illustration de cet article d’adieu, je me suis demandé :

    "Mais pourquoi une pastèque " ?
    Parce que l’on y trouve des pépins ?
    Parce que c’est rafraîchissant ?
    Parce que c’est "vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur ? "

    A très bientôt sur de nouveaux rivages !

    10.03 à 11h16 - Répondre - Alerter
  • C’est dommage que le magazine s’arrête, un magazine écolo et positif cela faisait plaisir à lire !
    Bonne continuation à tous !

    10.03 à 11h16 - Répondre - Alerter
  • On lance un crowdfunding ?

    10.03 à 11h14 - Répondre - Alerter
  • Oui c’est triste comme tous les adieux. Mais également sans regret car je suis persuadée que tel le Phénix, la dynamique de Terra eco saura renaître encore + forte, voire en coopération avec d’autres médias indépendants et indispensables à l’évolution de la Conscience collective, tels que l’Âge de Faire, Reporterre...etc...

    Perso, je vous dirai donc, vivement à bientôt !

    Darna

    10.03 à 11h11 - Répondre - Alerter
  • Mais non, c’est pas possible ! il doit y avoir une solution... Faites appel à la générosité publique à nouveau ? vos lecteurs et même ceux qui ne vous lisent pas contribueront j’en suis certaine !! Vous ne pouvez pas disparaître.. Quelle tristesse...

    10.03 à 11h08 - Répondre - Alerter
    • NOOOOOON !!!!!!!!!!!!

      Ce n’est pas possible !!! Après tous ces articles passionnant, toutes ces interviews de personnalités motivantes , toutes ces routes tracées vers des horizons positif... Quel gâchis !!!

      Quelle triste nouvelle que même après le crowdfunding, la générosité et l’envie de lire un vrai magazine de qualité ne l’emporte pas sur les raisons économiques.

      Un milions de regrets de ne plus vous lire...

      10.03 à 11h23 - Répondre - Alerter
  • La rédaction de Futuremag est en deuil :(

    Bonne continuation

    10.03 à 11h02 - Répondre - Alerter
  • bien triste nouvelle, moi qui était abonnée depuis juste un mois et qui découvrait ces articles si passionnant !
    Je vous souhaite bonne route et espère que d’une nouvelle manière, d’une autre façon, vous trouverez le courage de continuer quelqu’en soit la manière !
    Merci à tous et bonne continuation pour la suite...

    10.03 à 10h59 - Répondre - Alerter
  • Vincent Tissot : Bye-bye Terra eco !

    Infinie tristesse. Ce n’est pas possible votre média ne peut pas s’arrêter de la sorte. Terraeco est unique, aborde des sujets qui ne sont pas abordés dans d’autres médias. Vous m’avez fait découvrir tant de beaux projets. J’ai aimé vous recevoir et vous lire chaque mois. Et je regrette de ne vous avoir découvert que trop tard...
    Dans tous les cas, un grand bravo à toute l’équipe, à tous les rédacteurs, merci de vous être battus pour tous vos lecteurs afin que Terraeco puisse continuer à vivre, même si visiblement cela n’a pas suffi...
    J’espère de tout cœur que Terraeco (ou un tout nouveau projet, car il y a vraiment des choses à dire et à faire) pourra renaître de ses cendres dans les prochains mois/années, pourquoi pas à travers un financement participatif (je répondrai présent).
    Bon courage et bonne continuation à vous tous.
    Un juriste en droit de l’environnement inconsolable en ce jeudi 10 mars...

    10.03 à 10h55 - Répondre - Alerter
  • Pierre Barthelemy : Bye-bye Terra eco !

    Ha mais je suis plus que triste de mon coté :(
    Qui pour faire du vrai journalisme ? De la vraie info ?
    C’est incroyable qu’on ne puisse pas être plus nombreux autour de ces thématiques... En tant que Nantais, vous allez me manquer (un peu plus de 2 ans que je suis avec vous et abonné). J’espère voir émerger une nouvelle aventure que je rejoindrai avec plaisir.
    Bonne continuation a tous et merci pour tous ces beaux numéros d’une qualité exceptionnelle

    10.03 à 10h51 - Répondre - Alerter
    • Comment imaginer que vous allez arrêter ?
      Décidemment, il est bien difficile de faire exister un chemin différent, positif et porteur d’espoir.
      J’espère vous retrouver bientôt

      10.03 à 23h09 - Répondre - Alerter
    • Je suis super triste de cette nouvelle. Alors que le film "Demain" cartonne, que les idées prennent leurs envol de tous les côtés, il faudrait que vous disparaissez. Vous étiez mon souffle d’air pur et d’espoir dans ce monde de sinistres défaitistes. Je vous souhaite un autre envol, je serai ravie de vous retrouver dans vos prochains projets ! Vous allez me manquer

      12.03 à 08h41 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité