publicité
Accueil du site > Actu > Médias > Le nouveau Terra eco arrive : embarquez avec nous !
7-03-2017

Le nouveau Terra eco arrive : embarquez avec nous !

Taille texte
Le nouveau Terra eco arrive : embarquez avec nous !
 
Participez dès maintenant à notre campagne de pré-abonnement. Notre but ? Renaître, innover et nous installer dans un lieu expérimental à Nantes. Nous avons besoin de vous !
SUR LE MÊME SUJET

Il y a un mois, nous annoncions notre retour. Le moment est venu de vous donner des nouvelles. Depuis avril, date à laquelle le journal a dû fermer, nous avons travaillé d’arrache-pied à la création de ce nouveau média. Nous lançons aujourd’hui notre campagne de financement participatif. Le montant recherché est de 150 000 €. Il nous permettra de renaître, innover et de nous installer dans un lieu expérimental à Nantes.

- > Se pré-abonner

Nous vous invitons à monter à bord du vaisseau Terra eco« Résister, partager, inventer » restent nos mots d’ordre. Nous voulons devenir le média-agora au cœur des mutations de nos sociétés. Renaître avec un nouveau visage. Pour cela, Terra eco va inverser son modèle. Nous abandonnons le format mensuel pour nous concentrer sur le Web via la création d’un site-magazine.

Nous vous proposerons des enquêtes, des grands reportages, des entretiens, des chroniques, en format long ou en épisodes... Des informations à contre-temps et à contre-courant. Nous voulons donner du sens et de la perspective à l’actualité grouillante, en cherchant toujours à faire un pas de côté pour proposer des regards différents.

Nous revendiquons de raconter des histoires vraies, avec des écritures variées, qui dérangent, qui surprennent ou qui font rire. L’essence de Terra eco reste inscrite dans l’affirmation d’une presse indépendante, libérée de publicité. Notre capital, c’est vous !

Parce que nous aimons prendre le temps de lire en format papier, tranquillement, nous vous proposons de retrouver la petite musique de Terra eco  dans une revue qui mettra en scène, tous les six mois, nos meilleures histoires, inédites ou augmentées. Nous y ferons la part belle à la photo, à l’illustration et aux nouvelles écritures. 

Tous les détails de notre projet.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
62 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour à tous
    Je partage avec vous mon histoire afin de vous sensibiliser pour les moins initiés d’entre vous un peu à ce type d’escroqueries assez courantes sur internet de nos jours, j’aimerais éviter à d’autres personne de se faire pigeonné comme moi !
    J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre et j’ai été victime d’une arnaque par un noir qui se fessait passé pour un français qui vie en France et qui vivait à Paris dans le 9e arrondissement, il à deux enfants et il est architecte en Bâtiment. Il à abusé de ma confiance, parce que je suis une femme veuve et j’essayais de retrouvé un homme qui me rendra heureuse et qui m’offrir le bonheur comme mon défunte mari. Cet escroc m’a fait croire qu’il m’offrirai le bonheur l’amour que je désirais, mais moi et lui nous sommes jamais rencontrer et vu dans les yeux. Ce Maurice Leroy m’a arnaqué tout mon argent en me fessait croire qu’il m’aimait et qu’il viendrais me rencontré bientôt dans ma maison et dans l’histoire, j’ai perdu la somme de 90.000 euros sans m’en rendre compte que j’ai pu donné toute cette somme à l’escroc en trois mois. J’ai rencontré cet escroc en fin mars 2017. J’ai pu porter plainte pour abus de confiance et escroquerie à la gendarmerie, mais je n’ai jamais eu de suite de la Gendarmerie et la Police et j’ai contacté plusieurs organisme de sécurité en France mais aucun effort n’a été fait de leurs côtés, j’étais vraiment très déçu, donc une amie qui a aussi été victime de ce genres d’escroquerie après avoir lui expliqué ma situation d’arnaque pour ce qui m’est arrivé, elle m’a conseillé et m’a donné l’adresse E-mail d’un Inspecteur de Police d’un organisme Cyber anti-Criminalité à contacté pour trouver de solution à mon problème, j’ai ensuite contacté l’organisation de lutte contre la cybercriminalité et grâce au Lieutenant GEORGES MÜLLER, mon escroc a été arrêté et déféré puis j’ai été remboursé et dédommagé par le Gouvernement du Pays de l’escroc..
    En résumé, si vous êtes une victime d’arnaque sur le net, vous pouvez prendre contact avec le Lieutenant GEORGES MÜLLER, il pourra vous aider ci-dessous sont adresse.

    email : lieutenant.georges.muller@outlook.fr

    Méfiez-vous de Maurice Leroy, c’est un escroc.
    Un homme averti en vaut bien deux.

    14.11 à 17h47 - Répondre - Alerter
  • NicoleMisson22@outlook.fr : UNE PRÊTEUSE PAR COMME LES AUTRES

    Salut à tous, je m’appelle Nicole Misson,
    pour ceux qui ont des responsabilités familiales, les dettes doivent être payées, des projets qui ont des difficultés financières pour évoluer je peux vous aider, je tiens à vous informer de mon offre de prêt entre de particulier entre particulier et de particulier entre une entreprise.

    - Pret d’argent
    - Pret immobilier
    - Pret personnelle
    - Pret automobile
    - Financement
    - Prêt financière
    - Hypothèque
    - Investissement de prêt
    - Rachat de crédit
    - Assurance emprunteur

    J’offre des prêt de 5.000 € à 1.000.000 €, même plus ,ça dépend de la personne. Tout ça avec un taux d’intérêt de 2,25 %. Je suis associé avec plusieurs banques financiers Français,belgiens et Européens. Si vous êtes intéressé, veuillez me contacter par mon adresse email :

    NicoleMisson22@outlook.fr

    14.09 à 18h46 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    ⚡Voulez vous qu’il ou qu’elle vous aimes ?
    ⚡Voulez vous le porte feuille magique ?
    ⚡Voulez vous repousser votre rival à jamais ?
    ⚡Avez vous besoin de la médecine traditionnelle ?
    ⚡Avez vous besoin de la chance dans n’importe quel domaine de votre vie ?
    ⚡Voulez vous bien vendre au marché ? Voulez vous rapidement trouver du 
    travail ?
    ⚡Avez vous besoin d’un marabout pour mettre fin à votre stérilité ?
    ⚡Voulez vous chasser autours de vous les mauvais esprits ?
    ⚡Voulez vous mettre fin aux mauvais rêves ?
    Pour plus d’autres demandes n’hésitez a me con
    Contacte :

    14.09 à 12h11 - Répondre - Alerter
  • déçue de votre silence... je me suis ré-abonnée en octobre 2015, suite à votre appel. J’ai reçu quelques numéros puis plus rien... cette période difficile n’empêchait pas de donner signe de vie à vos abonnés, de leur expliquer vos soucis et de leur dire que leur abonnement ne serait pas honoré.

    google

    6.04 à 07h41 - Répondre - Alerter
  • Avant de faire embarquer des gens, pensez déjà à rembourser les abonnés ...comme nous... qui n’avons pas été prévenus de l’arrêt de Terraeco : nous avons reçu 3 numéros et puis plus rien. Nous aimons choisir (être remboursés ou soutenir !!) et vous ne nous avez même pas laisser le choix !!! quelle honte pour une revue écologique, humaine !!!!

    22.03 à 18h27 - Répondre - Alerter
  • Quelle opportunite pour des rencontres citoyennes ? Je crois a ce nouveau lieu a Nantes, mais possible de reunir les adherents TErra eco dans d autres lieux en FRance ? des reporters regionaux ?

    2.03 à 13h33 - Répondre - Alerter
  • Félicitations d’importance. Merci pour le partage. Désolé pour mon écriture (je suis brésilien, l’apprentissage du français)

    Blog : http://www.jeffogranetto.com.br/

    1er.03 à 02h01 - Répondre - Alerter
  • j’aime bien ce site web !! mercii !!
    http://sos-serrurier-ouverture-de-p...

    27.02 à 13h51 - Répondre - Alerter
  • J’aimerais vous donner un coup de main mais ça fait 2 jours que le site Zeste se dit en maintenance et ne me permet pas de faire une contribution... (Après connexion et tout le toutim, il ne redirige pas vers le site de paiement).
    C’est relativement moyen d’envoyer un email de rappel de votre campagne si votre prestataire ne vous informe pas qu’il est en rade... Ça ne fait pas professionnel du tout. En espérant que vous ne choisissez pas vos prestataires que pour les valeurs qu’ils prétendent défendre mais aussi leurs capacités à vous aider dans votre travail... Je vous souhaite le meilleur.

    22.02 à 11h16 - Répondre - Alerter
  • Je pourrais vous donner un coup de main mais ça fait 2 jours que le site Zeste se dit en maintenance et ne me permet pas de faire une contribution... (Après connexion et tout le toutim, il ne redirige pas vers le site de paiement).
    C’est relativement moyen d’envoyer un email de rappel de votre campagne si votre prestataire ne vous informe pas qu’il est en rade... Ça ne fait pas professionnel du tout. En espérant que vous ne choisissez pas vos prestataires que pour les valeurs qu’ils prétendent défendre mais aussi leurs capacités à vous aider dans votre travail... Je vous souhaite le meilleur.

    22.02 à 11h14 - Répondre - Alerter
  • Extra que ce retour ! C’est avec grand plaisir que je réembarque avec vous,mais ceci dés début mars,pour des raisons pécuniaires.A trés bientôt.

    13.02 à 13h48 - Répondre - Alerter
  • Super intéressé mais comme cela a été écris précédemment, je serais près à payer un peu plus pour au moins un trimestriel et non un semestriel. Car cela permet de l’emporter partout et même dans le train et pour être clair et pour ne pas faire de pub je passe assez de temps sur l’ordinateur et sur le site de reporterre (qui est légèrement différent je l’accorde). Donc sauvons le papier !!
    Et arrêtons la démarche de toujours vouloir se faire rembourser si les personnes mécontentes se concentraient sur les autres possibilités (banques, assurance, smartphone, surconsommation) ... j’étais dans la même situation un abonnement annuel et uniquement 1 numéro reçu mais c’est la vie et ce n’est pas le plus triste. Entre quelques 10aines d’euros et un dépot de bilan et perte de travail pour une super équipe, il n’y a pas photos !!
    Bon courage

    11.02 à 12h51 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Gtouille,

      Nous pouvons comprendre vos réticences quant à lire sur le web, c’est pour cela que nous proposerons un site au confort de lecture très particulier.

      Pour ce qui est du papier, c’est bien sur un semestriel que s’est porté notre choix, un bel objet que vous pourrez garder, mais aussi emmener avec vous un peu partout (et même dans le train, bien sûr !). Nous espérons que vous nous suivrez dans cette nouvelle aventure !

      A bientôt,
      Les cofondateurs

      11.02 à 15h14 - Répondre - Alerter
  • J étais abonnée à terra eco depuis 2ans et fut surprise après mon 2eme abonnement de le voir arrêté,je n ai reçu je pense qu une revue, j ’aurais aimé même s il vous était impossible de rembourser les abonnements me voir offrir un ou deux hors séries, Depuis je me suis abonnée à une autre revue ,j aurais aimé vous soutenir mais je suis déjà engagée pour d autres participations, je réfléchis encore
    bonne continuation

    8.02 à 12h30 - Répondre - Alerter
    • Bonjour
      Nous comprenons votre frustration,
      Comme vous pouvez le voir dans les messages ci-dessous, l’entreprise Terra economica SAS a été liquidée après avoir déposé le bilan.
      L’aventure qui commence est une nouvelle aventure et est donc un pari sur l’avenir. C’est à cette nouvelle aventure que nous souhaitons vous convier en participant à l’opération sur Zeste : zeste.coop/p/terra-eco
      Merci de votre soutien !
      L’équipe

      9.02 à 16h58 - Répondre - Alerter
      • Bonjour

        J’ai vécu la fermeture d’autres magazines et toujours on m’a remboursé le reliquat de mon abonnement.
        Donc au mieux ça sera l’achat au n°
        Et au pire. Rien...

        Cordialement

        11.02 à 12h10 - Répondre - Alerter
        • Bonjour Christine,

          Nous sommes désolés que vous n’ayez pas pu recevoir tous vos numéros, nous aurions évidemment préféré, nous aussi, que l’entreprise ne ferme pas et ainsi pouvoir assurer les abonnements de tous nos lecteurs.
          Pouvez-vous svp nous écrire à contact@terraeco.net afin de nous exposer plus précisément votre situation ?

          Bien à vous,
          Les cofondateurs

          11.02 à 15h17 - Répondre - Alerter
    • Je me suis abonnée également et je n’ai reçu qu’une revue. La moindre des choses aurait été d’informer vos abonnés (un mail ne coûte rien), je suis au chômage et j’ai choisis de m’abonner et voilà que mon argent s’est envolé. Comment les récupérer ou bénéficier d’une offre au vue du montant payé ? J’attends une réponse de votre part. Merci

      25.02 à 09h06 - Répondre - Alerter
  • QQ FOIS JE NE SAISIS PAS COMMENT L INFORMATIQUE FONCTIONNE : J AI CREE MON COMPTE LA ? IL ME SEMBLE TJRS QUE J ENFONCE LES PORTES OUVERTES. A VOIR ...EN TT CAS TANT MIEUX SI CA REPART ET QUE CE SOIT DE PLUS BELLE !!!

    6.02 à 04h14 - Répondre - Alerter
  • Moi je veux bien vous soutenir à 10€ par mois, mais je ne suis pas d’accord pour passer par un site qui me demande de créer un compte et d’accepter l’utilisation de cookies. J’ai une carte bleue, ça suffit.
    Je fais comment ?

    5.02 à 17h01 - Répondre - Alerter
  • Bonjour et bravo !
    Bravo parce que relever la tête et repartir avec le même nom dans le même métier après une faillite en France, c’est mal vu et peu courant. Pays ou l’échec est très mal admis, de l’école primaire au monde professionnel. Vous donnez ainsi de l’espoir !
    Je partage le regret du papier, le toucher, la fatigue des yeux, le partage et pour l’épluchage des légumes ... J’ai 2 idées (que vous avez probablement déjà évoqués, mais bon ...). Pensez vous pouvoir passer d’un semestriel à un trimestriel, sur le thème à chaque saison son N° ? Et une seconde qui consisterait à proposer aux lecteurs abonnés de constituer à son rythme, son choix d’article(s), avec une maquette Terra Eco, une version imprimable (comme le propose entre autre https://madmagz.com/fr) . Le hic du truc c’est le report des frais d’impression sur le lecteur et l’empreinte carbone.
    De tout coeur avec vous
    FRançois

    5.02 à 09h09 - Répondre - Alerter
    • Merci Larix pour vos encouragements ! C’est grâce au soutien de nos lecteurs et à des paroles comme les vôtres que nous trouvons l’énergie de nous relancer dans cette aventure éditoriale. Sur la périodicité de la sortie papier, merci pour vos suggestions. Nous en prenons bonne note et y réfléchirons très attentivement. Nous croyons dans l’évolution de notre média et dans l’interaction avec nos lecteurs !
      Bonne fin de week-end à vous et à très bientôt.

      L’équipe de Terra eco

      5.02 à 13h56 - Répondre - Alerter
  • je voulais vous indiquer le lien vers ma pétition mais ce n’est pas possible, merci de me contacter si vous voulez en savoir plus...
    petition positive désintéressée et apolitique
    si cela vous touche merci de faire passer l’info autour de vous... cette pétition est très mal référencée malheureusement... Je me tiens à votre disposition pour plus de précisions sur ma démarche ou mon itinéraire.
    Cordialement,
    Marie

    4.02 à 17h26 - Répondre - Alerter
  • Je suis comme la plupart très heureuse de voir terra éco prendre un nouveau départ !

    j’ai découvert votre magazine en cherchant des magazines alternatifs à la quête du buzz, aux articles faciles, et à l’investigation simpliste. Quel joie alors de découvrir votre magazine à la bibliothèque de ma ville, permettant de prendre le temps sans avoir les yeux abimés au bout de cinq minutes.
    J’avais l’intention de m’abonner pour noël 2016 mais le sort en a décidé autrement puisque terraeco tira sa révérence bien avant.

    Boursier.e.s, étudiant.e.s, chômeur.se.s, pauvres, le droit à l’information de qualité nous est retiré systématiquement parce nous ne pouvons pas investir. En voici une preuve là encore. 120euros pour une édition papier semestrielle, même de qualité, ça pèse sur un (petit) budget.
    L’abonnement en ligne -pour ceux qui ont la garantie de pouvoir se connecter- n’est pas donné non plus, le prix d’un magazine papier, sans le confort et le plaisir.

    Bref, comme toujours l’humanisme semble avoir ses limites, que j’espère ici temporaires.

    Cordialement.

    31.01 à 19h47 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Loup et merci de votre message,
      Nous comprenons le sens de votre remarque. Nous l’avons prise en compte dans l’établissement de nos tarifs puisque des abonnements réservés aux lecteurs en situation de précarité sont prévus. Pour l’heure et dans l’idée de tendre la main à toutes celles et ceux qui souhaitent rejoindre notre communauté de lecteurs, le montant de l’abonnement d’un an a été divisé par 2 pendant toute la période de financement participatif. Ce tarif (5 euros par mois !) témoigne de notre attachement.
      Nous espérons que cette réponse sera à la hauteur de vos attentes
      Bien cordialement
      L’équipe des cofondateurs

      Rejoindre la nouvelle aventure : www.zeste.coop/p/terra-eco

      1er.02 à 10h30 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi ce message ? Je pense mettre embarquée avec vous le 27.01.2017. Voici le message que j’ai reçu à la suite de ma contribution.... J’espère ne pas mettre trompée au moment de ma décision. Dans l’attente d’une réponse de votre part... J.Marie PETIT

    Zeste
    Merci pour votre contribution à la campagne "TERRA ECO" !

    Votre contribution à " TERRA ECO " est confirmée !

    Sur votre relevé de paiement par carte bancaire, vous verrez la mention « Lemon Way » (établissement de Paiement agréé N°16 568 J). Si besoin, vous pouvez nous demander un justificatif de paiement via zeste@lanef.com.

    TERRA ECO vous remercie de soutenir son projet et vous informera régulièrement sur son avancement.

    31.01 à 11h48 - Répondre - Alerter
  • Je pensais bien vous retrouver ! Heureuse de votre pugnacité. Bonne chance, on a tant besoin de jeunes comme vous qui redonnent à mes 85 ans des raisons d’espérer dans l’avenir ... de mes petits enfants ! Merci.

    30.01 à 13h56 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    super heureuse de cette nouvelle et prête à embarquer !!! par contre, je trouve dommage d’avoir été informée de cette campagne via la famille zero dechet sur FB alors que je suis une ancienne abonnée. Vous n’aviez peut être pas le droit de contacter vos anciens abonnés par email ?
    Si vous avez toujours accès à vos bases d’abonnés et encore le droit de les contacter, faites une campagne emailing à vos abonnés pour diffuser la nouvelle, ce sera un bon pas pour votre campagne de crowd funding !

    29.01 à 22h38 - Répondre - Alerter
  • Bonjour
    je suis un ancien abonné et je trouve "courageux" de reprendre une activité difficile.
    je crois - pour être accompagnateur et financeurs d’entrepreneurs - qu’une présentation succincte littéraire sous forme d’une petite/grande histoire adossée à un business plan financier serait de nature à faciliter l’investissement et l’accompagnement - au moins pour ceux qu’ils le souhaitent et de façon confidentielle
    bien cordialement

    27.01 à 15h40 - Répondre - Alerter
  • rouspetance : Quel enthousiasme...

    ... de la part d’anciens lecteurs !? Sans doute n’ont-ils pas eu le temps de s’apercevoir de la qualité de ce média. Quant à affirmer que la rédac à mal fait je job dans la gestion des abonnements... peut-être. Mais sans doute aussi faut-il resituer les choses dans le contexte de l’époque et savoir faire preuve d’un minimum de mansuétude à l’égard de personnes ayant vécu de près ou de loin le drame d’un dépôt de bilan. Je n’ai pas moi non plus récupérer la totalité de la mise de mon dernier abonnement et le don que j’avais effectué pour sauver TE une première fois s’est avéré vain. Mais si c’était à refaire, je doublerai certainement la mise... Nombre de très bons "canards" indépendants sont menacés de disparition ou n’existe déjà plus. Il nous restera Pernaut et BFM... Hourra !!!
    Pour ma part j’en suis et j’irai faire un "zeste" rapidement. Je peux comprendre le choix du nouveau format. Je lirai Terra Eco de manière différente, certainement à des moments différents de la journée qu’auparavant. Cependant, je suis sûr que l’intérêt, la curiosité et l’enrichissement seront, comme auparavant, au rendez-vous. Bonne chance à vous et à très bientôt j’espère.
    Fred V.

    23.01 à 18h19 - Répondre - Alerter
  • Abonné au 1er fevrier 2016, je n’ai reçu aucun numéro, certes de l’ancienne version.
    Je pense être un précurseur du crowfunding pour cette nouvelle aventure !!
    Vous comprendrez qu’il est difficile de croire à un nouveau lancement. Vous reprenez ce quia marché (le nom) mais pas les dettes ? C’est une drôle de position pour un départ qui doit réussir.

    21.01 à 19h06 - Répondre - Alerter
    • Bonsoir et merci pour votre message,

      nous comprenons votre déception de ne pas avoir reçu de numéro. Au moment où vous vous êtes abonné, et nous vous remercions encore de votre soutien, toute l’équipe du journal se démenait pour tenir malgré les difficultés, puis pour trouver un repreneur. Hélas, la société Terra economica SAS a fini par être liquidée en juin dernier. Il n’était pas du tout en notre pouvoir financier de racheter le titre avant cette liquidation. Toute l’équipe a été licenciée et nos moyens de production confisqués. Réunis au sein de l’Association des amis de Terra eco, une partie des salariés se sont malgré tout mobilisés pour sauver la marque Terra eco et la préserver d’autres appétits ou de la disparition pure et simple. C’est sur cette base que l’équipe actuelle s’est constituée et propose un projet de relance aux lecteurs de Terra eco. Ces quelques lignes vous permettront de comprendre, nous l’espérons, pourquoi nous n’avons pas pu honorer les abonnements pris durant l’hiver dernier. Mais nous entendons vos remarques. Ecrivez-nous sur contact@terraeco.net pour que nous puissions discuter avec vous de la manière d’honorer en partie votre abonnement.

      Bonne soirée et à bientôt.
      L’équipe de Terra eco

      22.01 à 23h50 - Répondre - Alerter
  • Pour information
    J’ai voulu faire un payement pour TerraEco, 2 essais sans succès
    Je ne suis dans aucun des 3 cas que vous mentionnez, et j’ai fais des achats sans problème hier

    21.01 à 12h34 - Répondre - Alerter
    • Bonjour, et merci pour votre intérêt,
      Voulez-vous dire que vous avez essayé de participer à la campagne sur la plateforme Zeste, mais que cela n’a pas fonctionné ? Pourriez-vous nous détailler le problème rencontré afin qu’il ne se reproduise plus ?
      Avec toutes nos excuses,
      L’équipe Terra eco

      21.01 à 13h36 - Répondre - Alerter
      • J’ai également essayé de participé sur la plateforme Zeste et ça ne marche pas. Après création du profil, j’ai essayé de sélectionner le montant de participation et après validation, ça ne fonctionne pas, je reste bloqué sur la même page.

        27.01 à 13h25 - Répondre - Alerter
        • Bonjour Anaïs,
          Nous avons fait part de votre problème à la plateforme Zeste pour pouvoir le résoudre.
          Nous vous répondons dès que possible par mail pour voir ce qu’il s’est passé.
          Bien à vous,
          Claire Baudiffier / Terra eco

          28.01 à 13h12 - Répondre - Alerter
  • Cassino : Pas clair du tout

    D’après l’annuaire téléphonique vous êtes une société d’édition domiciliée au 42, rue la Tour d’Auvergne 44200 Nantes. J’ai voulu savoir si l’adresse était la bonne et j’ai appelé au 02 40 47 42 66. On tombe à chaque fois sur un répondeur nous disant que la personne est absente et qu’on peut laisser un message et ensuite cette réponse : "la messagerie est saturée". J’ai toutefois envoyé un dossier en courrier suivi. La poste de Nantes m’a appelé en me disant qu’ils ne vous trouvaient pas. Finalement j’ai reçu le dossier en retour.
    Si je comprends bien vous lancez une souscription au bénéfice d’une société qui n’a pas d’adresse et qui ne répond jamais au téléphone.

    21.01 à 10h15 - Répondre - Alerter
    • Bonjour et merci pour votre message,
      Comme nous l’expliquons durant cette campagne, Terra eco s’est arrêté au printemps dernier et la société éditrice a mis la clé sous la porte. En juin, en revanche, le Tribunal de commerce de Nantes a donné raison à l’Association des Amis de Terra eco : le patrimoine éditorial du média est conservé. C’est cette association qui aujourd’hui représente le média. La société éditrice du prochain Terra eco n’est pas encore créée. L’Equipe ne dispose plus de locaux. En revanche, vous pouvez nous contacter à cette adresse mail : contact@terraeco.net
      Nous vous invitons à découvrir les détails de notre démarche sur la page suivante https://www.zeste.coop/fr/decouvrez...
      Merci pour votre intérêt !
      L’équipe Terra eco

      21.01 à 11h01 - Répondre - Alerter
  • La lecture en ligne est vraiment rédhibitoire. Après une journée entière sur PC,non merci à ce type de lecture ...

    19.01 à 17h08 - Répondre - Alerter
    • Bonjour et merci de votre message,
      Le format papier du magazine ne disparaît pas, bien au contraire ! Nous revenons avec un semestriel, précieux, dans lequel nous promettons à nos lecteurs de se sentir chez eux, dans un confort de lecture maximum. Nous y raconterons le monde de demain, celui des initiatives, mais appuierons aussi sur les ratés de celui d’aujourd’hui dont les modèles sont à bout de souffle.
      Pour la version en ligne, nous faisons le pari d’une lecture zen là aussi. Un site-magazine, sur lequel la course à l’info est bannie.
      Merci de votre soutien !
      Terra eco

      20.01 à 07h34 - Répondre - Alerter
  • Papaloutre : Quelle déception ...

    Le modèle choisi repose sur une dématérialisation majeure du média ... Déjà testé avec un feu abonnement au journal alternatif lesjours.

    Mon bilan : trop d’écran tue l’écran. Exit le plaisir du papier, le plaisir de tourner les pages, de prendre son temps, se poser, parler, échanger, ouvrir un débat avec son entourage. Bonjour la concentration, la nervosité intrinsèque aux pixels, au cloisonnement derrière chaque écran, aux clics fébriles. Le choix est discutable dans ce monde de plus en plus déshumanisé. Pour mon expérience avec lesjours, ce n’était pas le contenu qui m’avait déplu, j’ai bien aimé le concept et la méthode éditoriale innovante. C’était bien le support qui m’avait fait stopper l’abonnement. Aller devant son écran ... Son smartphone, sa tablet, se loguer, se faire bouffer par la machine numérique. S’oublier et oublier ; consommer du temps au travers de ... choses volatiles et abstraites. C’est dans l’air du temps oui, le numérique c’est magique ... Faibles charges, liens intermodaux tentaculaires, analyses temps réels des clics, ré-orientation dynamique des contenus par centres d’intérêts, historiques, analyses ... Magique mais d’essence si artificielle.

    Je suis très déçu, je m’attendais à un renouveau de votre offre papier, au retour de l’abonnement mensuel, à la sensation du toucher. J’étais tellement enthousiaste quant à votre retour, pouvoir fouiller dans les pages, partager les moments en famille, s’entendre respirer, prendre conscience des choses ... Me voir financer du format web me laisse pantois. Je ne juge pas du contenu ou de la qualité éditoriale ou rédactionnelle futurs, mais du support et de votre nouvelle orientation. Le semestriel est un argument anecdotique pour défendre la presse papier ... Et un argument suicidaire ramené au prix de l’abonnement (120€/an) !

    Je ne comprends pas. Vous citez çà et là des difficultés, la crise secouant la presse papier, les charges. Donnez-nous des chiffres et vos analyses pour comprendre. Les charges, les locaux, les salaires, la pige, les droits, l’imprimeur, la distribution ? Qui que quoi comment ? La marge nette par magazine vendu ? Le coût net par magazine distribué ? Le comparo avec celui seulement dématérialisé ? Le seuil de rentabilité du semestriel par rapport au mensuel ? L’hébergement du site, son coût ? La conception du site, son coût ? La maintenance (mise à jour, sauvegarde) du site, son coût ? Bref, des analyses pour la viabilité et l’argumentaire pour votre modèle ...

    Expliquez-nous ... Approximativement, succinctement, info-graphiquement, mais enfin : vendez et défendez votre projet ! Amenez-nous à être convaincu ! 700 000€ le projet, ce n’est pas rien ! 120€/an pour deux éditions papier, c’est colossal ! Aucun tableau de synthèse, pas de lignes budgétaires, pas de timeline, pas de seuil de rentabilité, pas de visibilité autre que ... "Notre capital c’est vous". C’est si opaque ... Pour un revival, c’est dur autant de flou ...

    Je vous attendais avec tellement d’enthousiasme ... Tant de questions après cet appel à financement !

    19.01 à 15h43 - Répondre - Alerter
    • patricia FM : Quelle déception ...

      Oui, en effet je suis de votre avis, autant j’attendais le Terra Eco papier avec impatiente, autant le format numérique ne m’attire pas du tout ! J’attends également des chiffres et plus d’explications. Je vous rejoins tout à fait !

      19.01 à 22h50 - Répondre - Alerter
    • Bonjour et merci de votre message,
      La lecture en ligne ne semble pas faite pour vous ! Mais nous tenterons, malgré votre sentiment, de vous convaincre qu’un site magazine lent, long et différent dans le choix de ses angles et de sa ligne éditoriale peut séduire.
      Pour la version imprimée, donnez une chance de vous emmener avec nous ! Nous laissons de côté la formule mensuelle du magazine, à cheval entre l’actualité et les sujets longs, pour assumer totalement notre pas de côté et regarder le monde "en long, en large et sans travers". Notre détermination à poursuivre l’aventure a été très forte et nous a poussé, contre bien des logiques, à racheter le patrimoine éditorial du média, il y a quelques mois. C’est la promesse d’un média entièrement renouvelé et très attentif aux réalités du secteur de la presse que nous posons devant vous.
      Merci de votre soutien !
      Terra eco

      20.01 à 07h50 - Répondre - Alerter
      • Je passe trop de temps sur les écrans, comme la plupart des français.
        Et je rejoins tous ceux qui regrettent la version papier.
        Peut-être renaîtra-t’elle un jour !

        11.02 à 13h49 - Répondre - Alerter
  • trop chouette
    si vous avez besoin d’une freelance pour vous aider à communiquer n’hésitez pas http://episode44.com... j’ai aussi des sujets à vous proposer rencontrons-nous !!

    19.01 à 15h08 - Répondre - Alerter
  • J’étais une abonnée fidèle mais l’abonnement web ne m’intéresse pas, nous passons tous beaucoup de temps sur internet et le faite d’avoir une revue papier détend on peut la lire facilement dans les transports, je contribuerai au financement participatif vous le méritez !!!

    19.01 à 12h43 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Martine,
      Merci de vos encouragements, tout d’abord !
      Nous comprenons votre remarque sur le format papier, qui a votre préférence.
      Nous espérons tout de même vous convaincre à nous rejoindre sur le Web, sur lequel nous proposerons un confort de lecture maximum.
      A très bientôt,
      Bien à vous,
      Claire Baudiffier / Terra eco

      19.01 à 15h36 - Répondre - Alerter
  • Aouch ! le prix de l’abonnement ! 60€/1an (120€ grand public ??) contre 55€ sur l’ancienne version (du moins c’est le prix que j’ai payé en février 2016 pour 1 seule revue au final), alors qu’il n’y a que 2 revues semestrielles..
    Je vais y réfléchir, je suis peut-être old school mais lire sur écran n’est pas ma tasse de thé (on y passe je pense suffisamment de temps, et pourtant j’ai 25ans !), Terra éco et son mensuel papier était mon seul abonnement, et bien que je comprenne ce changement de diffusion, je trouve cela dommage.
    En espérant tout de même que la campagne de crowfunding fonctionnera et en vous souhaitant plein de réussite !

    19.01 à 10h19 - Répondre - Alerter
    • Bonjour et merci de vos encouragements !
      Le montant du préabonnement pendant notre campagne de crowdfunding sur Zeste s’élève à 60€. C’est très peu pour un confort de lecture maximal, sans publicité et avec la qualité éditoriale de toute notre équipe !
      Nous défendons une information indépendante et de qualité. Cette information a un prix. Nous faisons le pari que nos lecteurs accompagneront ce défi.
      Merci de nous soutenir !

      19.01 à 11h10 - Répondre - Alerter
  • Peut-être en apprenant à fonctionner avec des moyens réduits (comme tous les magazines en ligne modernes) la rédac’ saura faire revivre cet intéressant magazine ?

    19.01 à 09h54 - Répondre - Alerter
  • déçue de votre silence... je me suis ré-abonnée en octobre 2015, suite à votre appel. J’ai reçu quelques numéros puis plus rien... cette période difficile n’empêchait pas de donner signe de vie à vos abonnés, de leur expliquer vos soucis et de leur dire que leur abonnement ne serait pas honoré.

    19.01 à 09h45 - Répondre - Alerter
    • Idem... Très déçu par la communication de la rédaction... Et Terra éco n’est plus seul sur le créneau maintenant. Bon courage tout de même pour votre financement participatif qui aurait pu intervenir plus tôt. Une réponse a mon e-mail d’il y a un an me fera peut être y participer...

      19.01 à 10h44 - Répondre - Alerter
      • Bonjour !
        L’entreprise Terra economica SAS a déposé le bilan il y a maintenant plus de 6 mois. Toute l’équipe s’est retrouvée sur le carreau et l’issue a été très dure à accepter. Nos abonnés - vous - se sont eux aussi retrouvés le bec dans l’eau, privés de leur journal. Nos systèmes informatiques ont été coupés, nos locaux vidés, l’équipe éparpillée, contre notre gré.
        Aujourd’hui, ce cauchemar est derrière nous et nous faisons le pari d’une nouvelle aventure. Nous comprenons votre frustration, mais nous ne pouvions tout maîtriser.
        N’hésitez pas à nous contacter à cette adresse : contact@terraeco.net
        Merci de votre soutien !

        19.01 à 11h50 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité