publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Au sommet citoyen pour le climat, l’écologie en fête (jour 2)
6-12-2015
Mots clés
Climat
France
Reportage

Au sommet citoyen pour le climat, l’écologie en fête (jour 2)

Taille texte
Suiv

Malgré le froid, ateliers-débats, concerts et conférences ont trouvé leur public. Sur deux jours, 30 000 personnes ont déambulé dans le centre de Montreuil.

Prec
Suiv

A midi, le sommet des 196 chaises a rassemblé des personnalités de la société civile venues du monde entier. Parmi elles, Jagoda Munić, présidente des Amis de la Terre International, Anabella Rosemberg, de la Confédération syndicale internationale, ou encore le négociateur des Philippines à la COP21.

Prec
Suiv

Les chaises sont celles volées par des militants écologistes aux banques les moins éthiques : HSBC et BNP Paribas en tête. Ces opérations de « réquisition » lancées à Bayonne en septembre 2014 ont eu lieu à travers toute la France, de Nancy à Marseille, avec pour crédo : « L’argent du climat existe, il est dans les paradis fiscaux ».

Prec
Suiv

4.

Le chiffre fait référence aux 196 parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques qui négocient jusqu’au 11 décembre au Bourget.

Prec
Suiv

A quelques stands, les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes sont également très remontés. « Les agriculteurs qui nous accompagnent sont convoqués jeudi prochain au tribunal où il leur sera notifié leur arrêt d’expulsion », s’emporte Bernard, membre de l’association Acipa, qui revendique 4 500 adhérents. « La COP21, c’était une formidable occasion d’abandonner ce projet néfaste pour le climat. Le gouvernement ne l’a pas saisie. C’est pour cela que nous sommes là », poursuit-il.

Prec
Suiv

Etape suivante : le four solaire. L’association nantaise Bolivia Inti fait la démonstration que l’on peut cuisiner sans émissions. Dans les pays du Sud, l’association organise des stages pour enseigner la fabrication de ces dispositifs. « Il faut en général compter un temps de cuisson deux fois plus long, sauf pour le fondant au chocolat », précise Armelle, la secrétaire et cofondatrice de l’association.

Prec
Suiv

Sur deux allées, d’autres agriculteurs, membres de la Confédération paysanne, vendaient jus de fruits, confitures bios et cucurbitacés non calibrés.

Prec
Suiv

Les mots et souhaits des passants, inscrits sur des rubans, viennent former un arbre expressif.

Prec
Suiv

Au quartier « habitat » du village des Alternatives, on apprend comment construire en paille et à la chaux.

Prec
Suiv

Au Fablab éphémère, les outils et une imprimante 3D sont à disposition des bricoleurs. Ici, un tabouret design voit le jour à partir de chutes de bois.

Prec
Suiv

L’énergie du soleil associée à celle produite par une rotation – ici, un vélo ; dans la réalité, des éoliennes – permettent de puiser l’eau des nappes phréatiques, de la faire remonter en surface pour alimenter un barrage de taille modeste. La démonstration en maquette de ce système d’électricité locale (SEL) est l’œuvre de l’association Villages des Yvelines en transition.

Prec
Suiv

Au sommet citoyen sur le climat, on mange toujours bio, local, végétarien. « Et c’est bon ! », commente le propriétaire du cornet.

Prec
Suiv

Au sommet citoyen, on s’habille aussi avec de la seconde main.

Prec
Suiv

L’organisation du village des alternatives est entièrement bénévole. Dans leur QG, on estime à un petit millier le nombre de personnes qui ont manifesté leur bonne volonté.

Prec
Suiv

Restauration, déchets, sécurité, information : ici, on organise les tâches et on oriente qui se propose d’aider.

Prec
Suiv

Au sommet citoyen, on ne se lasse pas de parler climat.

Prec
Suiv

Et on rivalise d’inventivité pour sensibiliser au tri des déchets.

Prec

Txetx Etcheverry, coordinateur du mouvement Alternatiba, est épuisé, mais ravi. « On a eu des moments forts. Pour un truc organisé dans des conditions extrêmes, où jusqu’au dernier moment on ne savait pas ce qui allait être autorisé, c’est super ». Pour lui, « le vrai sommet, c’est ici ; le contre-sommet, c’est au Bourget ».

 
Ce week-end, à la mi-temps de la COP21, le centre de Montreuil s'est converti en paradis vert. L'événement attendait 20 000 personnes. il en a accueilli 30 000. Compte rendu de la seconde journée en diaporama.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Le sommet citoyen pour le climat se présentait comme « joyeux et festif ». Il ne s’est pas dédit. Samedi soir, des concerts se sont enchaînés jusque tard dans la nuit. Malgré la fatigue, ce dimanche les plus militants sont galvanisés par le rendez-vous donné à midi : le sommet des 196 chaises volées dans des agences bancaires pour dénoncer les paradis fiscaux. « Ce n’est pas la fin du mouvement, c’est une étape », souligne Malika Peyrault, chargée de campagne aux Amis de la Terre. De fait, le philosophe Patrick Viveret et Susan George, la présidente d’honneur d’Attac, entourés de 196 représentants de la société civile venus du monde entier, ont appelé à internationaliser ce mode d’action. Une fois ce moment passé, les chaises retournent dans leur camions, la foule se disperse. Les plus téméraires prennent la direction du lycée Jean-Jaurès où les salles de classe accueillent à longueur de week-end des conférences-débats sur le climat. Les autres repartent déambuler entre les stands, celui de l’association Phyto-victimes venue témoigner des dégâts causés par les pesticides, celui de La Nef, coopérative de finance éthique, du fournisseur d’électricité verte Enercoop ou bien des grainothèques. Quand on croit le retour au calme certain, qu’on parvient à entendre le grésillement des poissons sur le four solaire, les mots des présidents d’ONG lors de la cérémonie de clôture redonnent de l’élan aux militants. Ceux de Kumi Naidoo, le directeur de Greenpeace surtout, qui estime qu’« une lutte vaste et progressive commence ici à Paris ».

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Le récit en photo du premier jour

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • #COP21 Pourquoi est-ce si difficile d’obtenir permis de construire pr #maisons #passives avec eau chaude sanitaire+chauffage solaire ? ABS contrat entretien chaudière pour les artisans de la commune !...

    #COP21 Pourquoi les #maisons #passives sont-elles 20 à 30% plus cher en France que chez nos voisins ? Belgique,Allemagne,... ?

    Et la maltraitance, souffrances animales dont le bio, de la naissance à la mort même si les hommes ont tjs mangé d’autres espèces+ produit laitiers .... au 21ème siècle ceci devrait se faire sans souffrance du à la cupidité.... Respect des animaux, de leur vie à l’air libre, sans sélection de sexe...,...
    (pour les "végans" chaque jour nous tuont des milliers d’animaux microscopiques : les acariens !!! notre peau, les cheveux, lors de la douche, lorsque nous mangeons des légumes, lorsque nous marchons nous en écrasons.....

    7.12 à 13h48 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité