publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Que faites-vous à la COP21, Gregorio Mucu Maas ?
7-12-2015
Mots clés
Climat
France
Amérique Latine
Instantané

Que faites-vous à la COP21, Gregorio Mucu Maas ?

Taille texte
Que faites-vous à la COP21, Gregorio Mucu Maas ?
(Crédit photo : Cécile Cazenave)
 
Prêtre maya, ce Guatémaltèque appelle, depuis l'espace Générations climat du Bourget, à ouvrir nos consciences à la nature.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

« Je suis un Maya Quechi du Guatemala, et je suis venu exiger le respect de nos droits indigènes dans les négociations de la COP. Mais je ne suis pas très optimiste. A travers notre énergie spirituelle et nos rêves, on peut apprendre ce qu’il va se passer demain ou dans les jours qui viennent, ce que vont affirmer les ministres. Et là, je vois que ça va être un peu difficile pour nous. Parce qu’il faut de la conscience, et de la conscience, il n’y en pas beaucoup par ici. Nous, les peuples, nous avons une conscience, mais ça manque beaucoup à ceux qui nous gouvernent. On sent que ça va être difficile que l’accord se fasse pendant cette COP.

Avant de commencer cette journée consacrée aux savoirs des peuples autochtones pour lutter contre le changement climatique, nous avons fait une prière. C’est ce qu’on fait tous les jours, dans la vie quotidienne. A chaque fois qu’on se lève, on invoque, on remercie pour la vie. A chaque fois qu’on se couche, à chaque fois qu’on boit de l’eau, à chaque moment de la vie, nous sommes très reconnaissants. Et c’est ce qu’il manque au monde : nous ne remercions pas assez, nous ne valorisons pas assez les choses qui nous entourent. C’est un moment un moment très particulier pour nous aujourd’hui, c’est le jour des peuples autochtones. Nous avons remercié le Créateur pour ce jour de plus de vie, pour ce jour de plus sur notre chemin, ce jour de plus qui nous permet de penser et de dialoguer. Nous sommes connectés avec la nature. Si on blesse un élément de la nature, on se fait du mal à nous-mêmes. Et c’est de cette manière-là qu’il faut regarder ce qui nous entoure, c’est à partir de cette conscience-là qu’il faut faire évoluer nos comportements, c’est pour cela que nous devons reboiser et conserver et ce qui nous entoure. »

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Que faites-vous à la COP21, Adrien Brunetti ?
- Que faites-vous à la COP21, Mickaël ?
- Que faites-vous à la COP21, Liz Conor ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité