publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Miss Bouffe raconte l’huître des quatre saisons
30-06-2015

Miss Bouffe raconte l’huître des quatre saisons

Taille texte
Miss Bouffe raconte l'huître des quatre saisons
(Crédit photo : leafar / flickr)
 
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 69 - juillet-août 2015

Faites le vide !

Il est loin le temps où l’on comptait les mois en « r » pour savoir si on pouvait se ruer sur les huîtres. Car aujourd’hui, les estivants se pourlèchent des huîtres dites « des quatre saisons ». Ce mollusque est sorti d’un labo de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer). A la fin des années 1990, les chercheurs ont breveté des huîtres tétraploïdes, à quatre chromosomes au lieu de deux. Chaque année, les écloseries en croisent quelques-unes avec des huîtres classiques, à deux chromosomes, et obtiennent des huîtres triploïdes, à trois chromosomes. Ces dernières, qui représentent un tiers de la production française, sont stériles : elles ne présentent donc pas de laitance l’été. Mais voilà, elles commencent à faire flipper. L’asso Ostréiculteur traditionnel les accuse d’affaiblir le cheptel et de rendre l’huître naturelle plus sensible aux virus. Certains craignent un scénario à la Monsanto, avec des ostréiculteurs pieds et poings liés aux écloseries. Enfin, comme elles sont disponibles toute l’année, la surproduction menace. Alors que le brevet de l’Ifremer tombera dans le domaine public à la fin de l’année, le débat promet d’être iodé.

Citronnons sobrement et gobons.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité