publicité
Accueil du site > Actu > Médias > Sauvons Terra eco > Mais au fait, Terra eco, c’est qui ? (la suite)
22-09-2014

Mais au fait, Terra eco, c’est qui ? (la suite)

Taille texte
Mais au fait, Terra eco, c'est qui ? (la suite)
(Crédit photo : DR)
 
En plus de l'équipe permanente, à Terra eco, il y a des dizaines de journalistes pigistes, photographes et illustrateurs. Voici quelques-unes de nos plumes.
SUR LE MÊME SUJET

Julie Majerczak a commencé à écrire pour Terra eco en mai 2009. Vit à Bruxelles.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? Je fais beaucoup plus attention à ce que j’achète et à ce que je mange : j’y vais mollo sur la viande, je n’achète plus d’haricots verts du Kenya en plein hiver et, malgré les protestations de mes enfants, j’ai banni le Nutella (à l’huile de palme) des placards.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Je suis toujours accro à la voiture.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Parce que ça me permet de conjuguer travail, engagement et convictions.

Lire ici le reportage au cœur de l’Union européenne, réalisé par Julie.


Mathilde Bazin-Retours collabore à Terra eco depuis mars 2013. Vit à Madrid.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? Mes visites au supermarché se font plus rares. J’ai appris à remplir mon frigo ailleurs et pour bien moins cher. Je suis aussi devenue « allergique » aux sacs en plastique.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Le recours un peu trop systématique aux médicaments dans mon entourage. Et si on pensait un peu aux plantes ?

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Ce magazine est unique en son genre ! J’aime la diversité des sujets que l’on peut y trouver et leur ancrage dans notre quotidien. Ça fait du bien de voir qu’il existe des solutions à portée de main pour arrêter de nous détruire, nous, et notre belle planète.

Lire ici le reportage sur les abeilles voyageuses espagnoles, réalisé par Mathilde.


Claire Le Nestour collabore à Terra eco depuis novembre 2012.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? J’ai changé trois fois d’appartement.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? J’oublie toujours le mot de passe de ma session Skype deux minutes avant l’heure de rendez-vous fixée par la rédac.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? La bonne humeur, toujours !

Lire ici une partie du hors-série Terra eco sur l’alimentation, réalisé, entre autres, par Claire.


Julie Lallouët-Geffroy collabore à Terra eco depuis janvier 2012.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? J’apprends à faire des vêtements moi-même, à planter des légumes, à cuisiner en fonction des saisons, ce qui rend d’ailleurs imaginative, car les pommes de terre tout l’hiver...

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Le vélo, je n’y arrive pas. Je m’y mets quand les enjeux environnementaux auront une véritable place dans l’espace public.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Pour apporter un grain de sable, parmi tant d’autres, pour que notre planète tourne un peu plus rond. L’écologie est joyeuse, s’en soucier c’est devenir créatif.

Lire ici la série Je vis à côté (d’une éolienne, d’une ligne à très haute tension, d’une raffinerie), réalisée par Julie Lallouët-Geffroy


Justine Boulo collabore à Terra eco depuis 2012. Elle vit en Ethiopie.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? Mon compost a grossi. Ma meilleure amie ne mange plus au McDo.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Les mouches autour du compost.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Un média indépendant, des infos fouillées, de beaux récits, des tablettes de chocolat en masse.

Lire ici le reportage sur les ados éthiopiens qui grandissent en jouant au foot.


Laure Noualhat, alias Coach Bridget, collabore à Terra eco depuis… longtemps.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? Tout, mais ce n’est pas à cause de Terra, c’est à cause de la vie.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Je prends encore l’avion.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Parce que les délais de rendu de copie sont hyper cool. Je rigooooleû. Parce qu’on y trouve des choses qu’on ne lit malheureusement pas ailleurs. Je ne devrais pas le dire, mais idéalement, Terra ne devrait pas avoir à exister. C’est bien pour cela que ce titre est nécessaire.

Lire ici tous les conseils de Coach Bridget


Candice Moors collabore à Terra eco depuis 2004.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? J’ai accueilli un tout petit colocataire pour partager les coûts fixes, mutualiser notre nouvel aspirateur et limiter l’impact énergétique du chauffage de notre appart’. Et je ne mange plus de thon dans mes chirachis.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? J’aime (hélas) toujours le saumon, quoi qu’on en lise.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? David et Walter m’ont fait confiance en accueillant la première pige de ma vie, les idées et le style primant sur les pistons. C’est ma maison de cœur, j’y reviens toujours.

Lire ici le portrait de Philippe Starck, réalisé par Candice.


Corinne Moutout collabore à Terra eco depuis 2013.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? Je suis redevenue un peu fière d’être journaliste.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Je ne fréquente pas les Repair Café et ne pratique pas le DIY pour cause d’inaptitude manuelle.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Parce que c’est un journal qui porte mes valeurs. Parce que c’est le seul que j’ai vu capable de s’enthousiasmer pour de beaux projets : c’est ce qu’il a fait en m’ouvrant largement ses pages durant mon Tour du monde des initiatives. C’est le seul média qui respecte toujours ses pigistes.

Lire ici les différentes étapes du Tour du monde de Corinne.


Anne de Malleray collabore à Terra eco depuis 2009.

Qu’est-ce qui a changé dans ma vie ? J’ai décidé que l’écologie allait être la question essentielle pour moi.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Le monde. Mais c’est pour cela qu’il faut rester imaginatifs et engagés. Ne pas se réjouir trop vite, ni désespérer.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Parce que j’ai vu des dizaines de documentaires animaliers et de films sur les luttes pour les pages cinéma et qu’aucune autre revue ne leur donnerait autant de place.

Lire ici les chroniques ciné d’Anne.


Isabelle Hartmann collabore à Terra eco depuis janvier 2013.

Qu’est-ce qui a changé dans ma vie ? Quand je vois le nombre de personnes qui s’engagent pour tenter d’améliorer le monde de toutes les façons possibles et imaginables, je suis un peu moins désespérée pour notre humanité qu’avant !

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Ce qui n’a pas changé : les plus puissants parlent beaucoup mais agissent peu.

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Parce que c’est un mag plein d’espoir et de bonnes nouvelles !

Lire ici le dossier sur la marche, réalisé par Isabelle.


Emmanuelle Vibert collabore à Terra eco depuis 2009.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? J’ai rencontré encore plus de gens qui agissent au lieu de râler. Une tribu, de plus en plus variée, créative, enthousiaste, qui m’inspire le respect.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? J’essaie d’être plus sobre et heureuse. Mais je suis toujours à des années lumières de la métamorphose en Pierre Rabhi...

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? C’est un concentré des sujets sur lesquels j’ai envie d’écrire.

Lire ici le dossier sur les végétariens, réalisé par Emmanuelle.


Alexandra Bogaert collabore à Terra eco depuis 2012.

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu collabores à Terra eco ? J’ai une poubelle à compost qui déborde dans ma cuisine, je me suis inscrite à un jardin partagé et je sais que mon bilan carbone n’est pas si bon que ça.

Qu’est-ce qui n’a pas encore changé ? Je n’ai toujours pas la main verte et j’ai encore un faible pour les Knacki...

Pourquoi aimes-tu travailler pour Terra eco ? Parce que les sujets que je traite pour le site comme pour le mag depuis deux ans et demi sont très variés et que l’angle retenu est toujours inattendu. C’est un travail stimulant.

Lire ici le dossier sur les nouveaux paysans, réalisé, entre autres, par Alexandra.




La suite très bientôt avec les autres journalistes pigistes (oui, car il y a aussi des hommes), les photographes, les illustrateurs…


Terra eco connaît actuellement des difficultés financières et a lancé un appel au financement participatif.

Pour lire cet appel, c’est ici.



Pour nous aider, il y a plusieurs solutions.



- Vous abonner

- Faire un don sur la plateforme Ulule, avec diverses contreparties possibles, des abonnements (le premier est à 35 euros) mais également des nuits en chambres d’hôtes.

- Faire un don défiscalisé (à hauteur de 66%) sur la plateforme J’aime l’info

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité