publicité
Accueil du site > Actu > Société > Paysans, la nouvelle idylle
28-02-2013
Mots clés
Alimentation
Agriculture
Europe
France
Dossier

Paysans, la nouvelle idylle

Taille texte
Paysans, la nouvelle idylle
(Crédit photo : Louise Allavoine pour « Terra eco »)
 
Entre agriculteurs et citoyens, le mariage a connu des orages, et la méfiance s’est installée. Les premiers voudraient y voir clair dans leur futur, les seconds dans leur assiette. Mais dans les campagnes, certains sont déjà prêts à conclure un nouveau contrat : ils vont vous passer la bague (verte) au doigt !
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 45 - mars 2013

Paysans, la nouvelle idylle

Entassés dans les travées de porcs, les citadins se mettent des coups de corne pour glouglouter avec les dindons, et s’ébaudir devant les fiers taurillons. Pour son 50e anniversaire, le Salon de l’agriculture fait l’événement aux portes de Paris, jusqu’au 3 mars. Un demi-siècle de marées humaines charriées par les agriculteurs, qui représentent aujourd’hui 3,5 % de la population active française. Il y a de l’amour dans l’air… Enfin, une fois l’an. Car le reste du temps, le refrain « agriculteur = pollueur » revient souvent. Entrecoupé de nombreux couplets. Celui-ci, par exemple, entonné par les Bretons : « Qui paye pour les algues vertes et l’élimination des nitrates dans notre eau potable ? Les contribuables ! » Ou encore celui-là, fredonné à l’apéro : « Qui trinque à force d’ingérer des produits bourrés de pesticides ? Les consommateurs ! »

Pourtant, depuis cinquante ans, le monde paysan a fait de gros efforts pour satisfaire nos besoins. La commande passée après-guerre par la société était de « nourrir la France, l’Europe et même le monde », rappelle l’historien et journaliste Emmanuel Laurentin, auteur de La France et ses paysans (Bayard, 2012). Objectif confirmé par la politique agricole commune européenne, la PAC, lancée en 1962. Et atteint avec « la révolution dite “ verte ”, en réalité productiviste, des années 1950-1960, rendue possible grâce à la mécanisation, l’utilisation massive d’intrants chimiques et la suppression des haies et des fossés », explique Emmanuel Laurentin. Les exploitants nourrissent leur bétail de farines animales et déversent des hectolitres de produits phytosanitaires sur de vastes étendues en monoculture ? Tant que les ventres sont bien remplis, les gloutons de l’époque n’en ont cure et se désintéressent progressivement du monde agricole. « La contestation arrive avec mai 1968 et la critique de la société de consommation, poursuit l’historien. Alors que les agriculteurs pensaient que leurs efforts de production allaient être valorisés, ils se sentent rejetés. »

La rupture est consommée avec les crises sanitaires des années 1990, dont celle de la vache folle, et avec la prise de conscience écologique, désignant l’agriculture comme source de pollutions. « Ces crises ont mis en débat les pratiques héritées de la révolution verte. Les gens ont exprimé le besoin de se réapproprier le contenu de leur assiette et de développer un autre rapport à la nature », explique José Bové, eurodéputé Europe Ecologie - Les Verts (EELV), figure emblématique du conflit du Larzac dans les années 1970, pendant lequel avait commencé à émerger une autre image de l’agriculteur.

Droit d’ingérence des consommateurs

Selon le recensement agricole décennal réalisé par le ministère de l’Agriculture en 2011, le nombre d’exploitations a diminué d’un quart en dix ans. En cause ? Le recul des fermes classiques pratiquant la polyculture et l’élevage, au profit des très grands domaines. Mais, à l’opposé du méchant productiviste « qui applique à la nature les mêmes règles qu’au secteur industriel », Philippe Desbrosses, paysan pionnier du bio en France et auteur d’un Manifeste pour un retour à la terre (Dangles, 2012), décrit, lui, un petit producteur alternatif et indépendant, « qui travaille en symbiose avec la terre et fait de sa fonction un nouvel art de vivre ». En somme, un « agri-novateur », plus en phase avec les nouvelles attentes de la société. Vice-présidente de la FNSEA, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, Christiane Lambert hurle au cliché. « Si c’est fait par un petit producteur, c’est forcément sain et sûr. Small is beautiful, c’est ça ? », s’étrangle-t-elle. Avant de contrer : « Dans les grandes entreprises agro-industrielles, qui ont des contrats avec les agriculteurs locaux, les processus de sécurisation sont hypercontrôlés. »

Deux camps en guerre, entre lesquels il nous faudrait choisir ? Plutôt trois types d’agriculture qui coexistent, rectifie Samuel Féret, coordinateur du collectif Pour une autre PAC 2013. Les pouvoirs publics et les citoyens-consommateurs-contribuables gagneraient, selon lui, à se focaliser sur « la majorité silencieuse des exploitants agricoles français. Situés entre ces deux extrêmes, ils se posent la question de leur avenir, suspendu au maintien ou non des aides publiques ». Ce sur quoi s’efforcent de peser des associations de consommateurs en plaidant pour du donnant-donnant, et en revendiquant un certain droit d’ingérence sur la conduite des opérations. « Un soutien financier aux agriculteurs est légitime, mais il est légitime aussi de poser nos conditions, explique Olivier Andrault, chargé de mission alimentation et agriculture pour l’UFC-Que choisir. On n’a rien contre l’agriculture intensive si elle n’a pas d’effets sur l’environnement ou les ressources. Or, au regard de différentes études, il apparaît que le seul moyen pour diminuer ses effets négatifs est de réduire de moitié les pesticides, de tempérer le tout-intensif et de développer les modèles bios et les pratiques durables. Le tout sans diminution sensible des marges des agriculteurs. »

Le soutien financier sous réserve de pratiques plus respectueuses de l’environnement et de la santé, c’est tout l’enjeu des négociations actuelles sur la future PAC 2014-2020. La crise pourrait alors aider à glisser vers un modèle conciliant exigences des citoyens et pratiques agricoles. Le journaliste scientifique Vincent Tardieu vient de boucler un tour de France des exploitations innovantes, compilé dans Vive l’agro-révolution française ! (Belin, 2012). Il explique que « les agriculteurs sont aujourd’hui dans une telle impasse qu’ils sont obligés de réduire leurs coûts de production et donc de mettre moins d’intrants chimiques dans leurs sols, d’utiliser moins de fioul et moins leurs machines. La crise les pousse aussi à mieux valoriser leurs productions via les labels et les circuits courts. C’est ce à quoi l’agroécologie s’efforce de répondre. »

La crise, accélérateur de changement

Très en vogue ces temps-ci, l’« agroécologie » est un mot-valise dans lequel s’inscrivent toutes les méthodes de culture et d’élevage qui mettent les mécanismes naturels au cœur d’une production durable. De 10 % à 20 % d’agriculteurs (1) la pratiqueraient aujourd’hui, au sens large du terme : bio, agroforesterie, production intégrée, raisonnée… Cet ensemble de pistes, promu par le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, pourrait servir de base à un nouveau contrat entre citoyens et agriculteurs. Reste que « le monde agricole a encore du mal à admettre qu’il a des comptes à rendre à la société », estime Charles Pernin, chargé de mission à CLCV (Consommation logement cadre de vie), autre association de consommateurs. Peut-être parce que les agriculteurs en conventionnel estiment être des boucs émissaires déjà submergés de contraintes. « Les Français ne mesurent pas les efforts fournis pour répondre à des attentes paradoxales, comme manger mieux et toujours moins cher, juge Christiane Lambert. Le consommateur passe une commande qualitative à l’agriculteur mais n’honore pas le contrat car, au moment de l’acte d’achat, il se tourne souvent vers le low cost sans se soucier d’environnement, de santé ou de provenance. » Un contrat se lit dans les deux sens, rappelle aussi Vincent Tardieu : « On ne peut réclamer des produits à la fois sains, beaux, pas chers et toute l’année. De même que l’agroécologie implique des exigences bien supérieures à l’agriculture chimique, le “ consommer durable ” implique une maturité nouvelle par rapport aux achats aujourd’hui majoritairement réalisés en supermarché. »

Des contrats pour un nouveau lien

Vecteurs d’un nouveau lien, de tels contrats existent déjà à l’échelle locale. Citoyens et producteurs cocréent depuis quelques années de nouvelles filières : vente directe à la ferme, réseaux d’Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne), cantines scolaires qui achètent local et bio, etc. Des associations d’investissement solidaire comme Terre de liens permettent à des paysans d’accéder à du foncier et de s’installer, en échange de l’adoption de certaines pratiques. La preuve que manger peut nourrir les rapports humains qu’on a avec le producteur ! « Les deux mondes sont en train de se décloisonner et sont, du fait de la problématique environnementale, amenés à reconnaître leur coresponsabilité », affirme Jean-Louis Robillard, coordinateur d’une pépinière d’activités agricoles bios et rurales dans le Pas-de-Calais et vice-président EELV chargé de l’agriculture au Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais. « De plus, le brassage est déjà favorisé par les mariages d’agriculteurs avec des femmes d’autres milieux et par la proportion croissante de néoruraux dans les établissements de formation agricole. » Comme quoi, nul besoin d’en passer par la téléréalité pour diffuser l’amour dans le pré. —

(1) Ces chiffres ont été dévoilés lors de la conférence nationale « Produisons autrement », organisée par le ministère de l’Agriculture au palais d’Iéna, à Paris, le 18 décembre dernier.


SOMMAIRE

PORTRAITS Les visages de l’agriculture de demain Ils sont jeunes ou moins jeunes. Ils sont nés les bottes aux pieds ou sont des néoruraux. Mais tous développent des pratiques innovantes, qui n’oublient pas les consommateurs.
INTERVIEW Stéphane Le Foll : « J’ai choisi une autre voie, l’agroécologie » Diplomatie et conviction : ce sont les maîtres mots du ministre de l’Agriculture, fervent défenseur d’un nouveau système agricole, plus à l’écoute de la nature.
DÉCRYPTAGE La prochaine PAC sera-t-elle plus verte ? Pour 2014-2020, aucune réforme de fond de la politique agricole commune n’est en vue. Mais l’espoir demeure…
QUIZ A vos marques, prés ! Vous pensez avoir trouvé la clé des champs et tout compris des bonnes pratiques ? Passez le test d’abord !
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
19 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Témoignage de prêt d’argent sérieux entre particulier.

    Adresse E-mail : dunnelmaria@gmail.com

    Merci à toi maman Dunnel Dieu te le rendra au centuple.
    Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent, je ne sais pas comment vous faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis tombé sur une dame nommé Dunnel MARIA de nationalité française. Elle m’a octroyé un prêt de 25.000€ avec un taux de 2%. Je te remercie pour m’avoir accordez le prêt. Je jure devant DIEU et devant les hommes que je te rembourserai le prêt jusqu’au dernier centime.

    Si vous avez un problème financier veuillez la contacté à son email est : dunnelmaria@gmail.com

    Adresse E-mail : dunnelmaria@gmail.com

    15.11 à 12h06 - Répondre - Alerter
  • bdsfn.com@gmail.com : Paysans, la nouvelle idylle

    UPDATE ON LOAN REQUIREMENT

    What is your situation ? *Need 100% financing
    *Debt Consolidation Loans *Business Loans *Personal Loans *Home Loans *Car Finance *Commercial Loans *Investments Loans *Debts Consolidation *Business Planning *Commercial Development Finance *Properties Mortgages *Bad credit loans *commercial loans *Start-up- working capital loans *Construction loans *Car loans, *Hotel loans*Student loans at the cheapest interest rate of %. For more details email
    us today via email :(bdsfn.com@gmail.com)
    Name :
    Country :
    Phone number :
    Amount Needed as Loan :
    Purpose of Loan :
    Have you applied for loan online before (yes or no)
    Email : bdsfn.com@gmail.com
    Emaill : anatiliatextileltd@gmail.com
    Mrs.Emilia Fedorcakova

    20.10 à 04h33 - Répondre - Alerter
  • Merci à toi maman Olivia Dieu te le rendra au centuple. : oliviaacleran@gmail.com

    Merci à toi maman Olivia Dieu te le rendra au centuple. Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent, je ne sais pas comment vous faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis tombé sur une dame nommé Olivia CLERAN de nationalité française. Elle m’a octroyé un prêt de 20.000 EUROS avec un taux de 2%. Je te remercie pour m’avoir accordez le prêt. Je jure devant DIEU et devant les hommes que je te rembourserai le prêt jusqu’au dernier centime. Si vous avez un problème financier veuillez la contacté à son email est : oliviaacleran@gmail.com Adresse E-mail : oliviaacleran@gmail.com

    8.10 à 20h21 - Répondre - Alerter
  • Témoignage de prêt : oliviaacleran@gmail.com

    Merci à toi maman Olivia Dieu te le rendra au centuple. Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent, je ne sais pas comment vous faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis tombé sur une dame nommé Olivia CLERAN de nationalité française. Elle m’a octroyé un prêt de 20.000 EUROS avec un taux de 2%. Je te remercie pour m’avoir accordez le prêt. Je jure devant DIEU et devant les hommes que je te rembourserai le prêt jusqu’au dernier centime. Si vous avez un problème financier veuillez la contacté à son email est : oliviaacleran@gmail.com Adresse E-mail : oliviaacleran@gmail.com

    8.10 à 20h18 - Répondre - Alerter
  • Temoignage D’Un Prêt D’Argent Acquis : paolanodeone@gmail.com
    Je suis Mme ARMELIE étant a la recherche de prêt depuis plus de 3 mois. j’ai été beaucoup de fois arnaqué sur des site de prêt entre particulier en voulant fait un prêt entre particulier chez plusieurs personne. Mais chaque fois je me fessais arnaquer par des multitudes de frais et au finish je ne reçois rien sur mon compte. Mais heureusement je suis tombé sur un couple vraiment simple et aimable qui m’a aider a trouver mon prêt de 45.000€ que j’ai reçu sur mon compte le samedi dernier sans trop de protocoles.Donc vous qui êtes dans le besoin comme moi vous pouvez lui écrire et lui expliquer votre situation il pourrait vous aider son mail : paolanodeone@gmail.com

    4.10 à 16h08 - Répondre - Alerter
  • Il serait temps que nous soyons pris en considération, ce n’est pas normal que nous devons nous battre sans cesse pour nous faire entendre !

    Serge de chien-traineau.fr

    3.10 à 07h21 - Répondre - Alerter
  • Témoignage de prêt d’argent sérieux entre particulier : paolanodeone@gmail.com
    Adresse E-mail : paolanodeone@gmail.com
    Merci à toi maman PAOLA NODEONE Dieu te le rendra au centuple. Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent, je ne sais pas comment vous faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis tombé sur une dame nommé PAOLA NODEONE de nationalité française. Elle m’a octroyé un prêt de 500.000.00€ avec un taux de 2%. Je te remercie pour m’avoir accordez le prêt. Je jure devant DIEU et devant les hommes que je te rembourserai le prêt jusqu’au dernier centime.Si vous avez un problème financier veuillez la contacté à son email est : paolanodeone@gmail.com
    Adresse E-mail : paolanodeone@gmail.com

    29.09 à 21h59 - Répondre - Alerter
  • Témoignage d’un prêt:paolanodeon@gmail.com
    Salut, J’étais à la recherche d’un crédit fiable d’un montant de 135.000 euros et plusieurs fois j’ai engagé des frais sans avoir jamais eu mon prêt, mais grâce à Mme Paola nodeon j’ai eu mon prêt. J’aimerais vraiment faire part de mon
    expérience à ceux qui sont dans le désespoir de bien vouloir la contacté. Merci de faire comme moi et envoyer votre demande pour obtenir votre prêt en 72 heures au plus. Si vous êtes intéressés, veuillez la contacté par son adresse : paolanodeon@gmail.com
    Elle ne prête qu’aux personnes susceptibles de la rembourser et honnête.

    21.09 à 20h27 - Répondre - Alerter
  • Témoignage de prêt d’argent sérieux entre particulier : paolanodeon@gmail.com
    Adresse E-mail : paolanodeon@gmail.com
    Merci à toi maman paola nodeon Dieu te le rendra au centuple. Vous qui êtes à la recherche de prêt d’argent, je ne sais pas comment vous faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis tombé sur une dame nommé Paola Nodeon de nationalité française. Elle m’a octroyé un prêt de 130.000€ avec un taux de 2%. Je te remercie pour m’avoir accordez le prêt. Je jure devant DIEU et devant les hommes que je te rembourserai le prêt jusqu’au dernier centime.Si vous avez un problème financier veuillez la contacté à son email est : paolanodeon@gmail.com
    Adresse E-mail : paolanodeon@gmail.com

    6.09 à 22h15 - Répondre - Alerter
  • OFFRE DE PRET D’ARGENT

    vous souhaitez bénéficier d’un crédit pour la mise en œuvre de vos projets, vous souhaitez bénéficier d’un fond de commerce, vous souhaitez bénéficier d’un crédit pour le progrès de vos etudes , vous souhaitez changer de voiture, vous équiper en électroménager, vous offrir une nouvelle maison. malheureusement il se trouve que vous êtes au chômage, élève ou étudiant, personne pour vous servir d’aval, vous êtes sans emploi ou fiché en banque ou vous faîtes objet d’interdit bancaire pour incident non indépendant de votre volonté, de ce fait
    aucune institution financière n’accepte de vous faire de prêt.Veuillez me contacter directement par mon mail : dunnelmaria1973@gmail.com

    25.08 à 23h21 - Répondre - Alerter
  • OFFRE DE PRET D’ARGENT

    Bonjour Mr et Mme Ce message s’adresse aux particuliers à tous ceux qui sont dans le besoin d’un prêt particulier pour reconstruire leur vie . vous êtes à la recherche de prêt pour soit relancer vos activités soit pour la réalisation d’un projet , soit pour vous acheter un appartement,une maison,une voiture mais vous êtes interdit bancaire ou votre dossier à été rejeté à la banque. Je suis un particulier j’octroie des prêts allant de 3.000€ à 2.000.000€ à toutes personnes capable de respecter les conditions . Je ne suis pas une Banque et je n’exige pas beaucoup de documents pour vous faire confiance ,mais vous devez être une personne Juste,Honnête,Sage et Fiable.J’octroie des prêts aux personnes vivantes dans toutes l’Europe et dans le Monde Entier. Mon taux d’intérêt est de 3 % l’an. Si vous êtes intéressés,Veuillez me contacter directement par mail : dunnelmaria1973@gmail.com

    25.08 à 23h17 - Répondre - Alerter
  • Paix du christ

    Aujourd’hui, je suis responsable de mon propre entreprise grâce à La communauté chrétienne de la paroisse st paul et st Antoine de padou.
    grand merci à vous pour le prêt de 54.000€ avec un pourcentage de 2%

    je prend l’engagement devant DIEU et devant les Hommes que je vous rembourserai la totalité du prêt
    Je remercie
    Mme MERCIER jessica qui m’a orienter vers cette communauté chrétienne. Alors je prie toutes personnes dans le besoins de la contacter à l’adresse
    Email :

    jessicamercier81@gmail.com
    jessicamercier81@gmail.com

    18.08 à 11h45 - Répondre - Alerter
  • Paix du christ

    Aujourd’hui, je suis responsable de mon propre entreprise grâce à La communauté chrétienne de la paroisse st paul et st Antoine de padou.
    grand merci à vous pour le prêt de 54.000€ avec un pourcentage de 2%

    je prend l’engagement devant DIEU et devant les Hommes que je vous rembourserai la totalité du prêt
    Je remercie
    Mme MERCIER jessica qui m’a orienter vers cette communauté chrétienne. Alors je prie toutes personnes dans le besoins de la contacter à l’adresse
    Email :

    jessicamercier81@gmail.com
    jessicamercier81@gmail.com

    18.08 à 11h44 - Répondre - Alerter
  • Témoignage de prêt d’argent sérieux entre particulier. Adresse email _ : jessicamercier81@gmail.com

    Paix du christ

    Aujourd’hui, je suis responsable de mon propre entreprise grâce à La communauté chrétienne de la paroisse st paul et st Antoine de padou.
    grand merci à vous pour le prêt de 54.000€ avec un pourcentage de 2%

    je prend l’engagement devant DIEU et devant les Hommes que je vous rembourserai la totalité du prêt
    Je remercie
    Mme MERCIER jessica qui m’a orienter vers cette communauté chrétienne. Alors je prie toutes personnes dans le besoins de la contacter à l’adresse
    Email :

    jessicamercier81@gmail.com
    jessicamercier81@gmail.com

    18.08 à 11h44 - Répondre - Alerter
  • J’élève des chiens de traineaux dans le Vercors, je n’ai aucun problème avec les paysans comme avec les gens de la ville et je ne ressens ni tension, ni décalage entre nous tous, d’ailleurs beaucoup de personnes vont à la rencontre des paysans pour acheter directement leur viande, on repart à l’époque avec les gueux et la royauté

    12.07 à 09h43 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Speciale témoignage de prêt acquis
    Suite à de nombreux rejets de dossier par les banques j´ai eu mon prêt de 45.000€ par l´intermédiaire de Mme Suzanne BENOIT qui m´a mis en contact avec un Monsieur intègre du nom André SCHNEIDER. Au départ je n´y croyais pas mais ma curiosité m´a poussé à essayer mais finalement j´ai pu obtenir ce prêt. Je viens de ce part vous informé pour que désormais vous sachez à qui vous adressez quand vous serez dans le besoin.
    Son email : pfinanceschneider@gmail.com
    Contacté-le si vous êtes dans le besoin.

    23.06 à 14h51 - Répondre - Alerter
  • je suis d’accord avec vous, il y a une stigmatisation entre agriculteurs et citoyens, moi je ne la ressens pas, l’année dernière j’étais parti dans un camping à sarlat où j’ai sympathisé avec des agriculteurs, tout comme nous ils consomment ce qu’ils produisent, ils sont citoyens et agriculteurs donc on ne peut être l’un contre l’autre

    21.04 à 09h34 - Répondre - Alerter
  • témoignage vivant d’offres de prêt entre particuliers

    Ce témoignage est vrai prêt . Je suis une femme avec 3 enfants . Depuis la mort de mon mari , je me suis retrouvé en difficulté . Et il avait beaucoup de dettes à payer et commencer ma propre entreprise . J’ai demandé à mes voisins ; j’était en difficulté. J’ai répondu à quelques offres de prêt sur Internet et je me suis faire tricher deux fois. Mais pour continuer mes recherches , j’ai lu un témoignage de prêt qui a parlé d’une femme une maman honnête et sérieuse . Eh bien cette femme m’a aidé avec un prêt de $ 60,000 . Je vous garantis que j’ai reçu le prêt la semaine dernière et grâce à cet argent , je pourrais payer mes factures. Il est vrai que j’ai accepté de payer les frais pour prendre l’argent et pas mal que les autres escrocs . Si vous voulez faire le prêt , je vous conseiller et vous guide vers cette femme et vous ne serez pas déçu . Là, vous avez son adresse émail : jessicamercier81@gmail.com
    jessicamercier81@gmail.com
    jessicamercier81@gmail.com
    je vous donne la certitude et la confiance

    7.04 à 05h07 - Répondre - Alerter
  • delphine evesque : Paysans, la nouvelle idylle

    Merci pour cet article ! Mais arrêtez de stigmatiser le débat entre agriculteurs et consommateurs. Pour avoir pas mal de copains agriculteurs, le fond du problème est quand même aujourd’hui une PAC favorisant les grands exploitants, des circuits de distribution qui tirent les prix vers le bas, étranglent les agriculteurs, avec des marges parfois indécentes, et enfin des consommateurs complètement déconnectés du végétal et de la terre qui ne connaissent même pas le goût d’un VRAI produit du terroir. Merci à l’industrie agro-alimentaire ! Bref, si seulement on essayait de faire preuve de bon sens, peut-être qu’on reviendrait à de bonnes bases. Le GROS BON SENS !

    7.03 à 14h42 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité