publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > La transition écologique, cette colonie d’inventeurs la pratique près de (...)
9-09-2015
Mots clés
Technologie
France
Diaporama

La transition écologique, cette colonie d’inventeurs la pratique près de Paris

Taille texte
Suiv

Showerloop

« Quand j’étais petit, je me demandais pourquoi l’eau avec laquelle on se douche ne se recycle pas instantanément. », raconte Jason Selvarajan, jeune ingénieur finlandais. D’une idée d’enfance est né un projet de fin d’études, la « Showerloop », une douche munie d’un système qui nettoie l’eau de la douche en temps réel, pour la réinjecter dans le pommeau. Le tout se compose d’une pompe et de filtres tandis que des rayons ultraviolets s’attaquent aux bactéries. Quand une douche classique pompe 10 litres d’eau par minute, la Showerloop en utilise la même quantité… quelle que soit la durée. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Showerloop

Dans l’un des ateliers du fablab éphémère qui a pris place dans la cour du château, Jason Selvarajan planche sur les différentes pièces qui composent son kit, pour tenter de le simplifier. (Crédit photo : Hélène Gélot)

Prec
Suiv

Biceps Cultivatus

Audrey Bigot, Yoann Vandendriessche, Valentin Martineau et Antoine Pateau ont mis leur projet de fin d’études de design en commun pour monter leur « Biceps Cultivatus ». Cet ensemble de modules permet aux consommateurs de reprendre le contrôle de leurs cuisines. En clair, le kit combine culture aquaponique – une symbiose entre poissons, plantes et bactéries– de fruits et de légumes, conservation d’une partie des aliments sans énergie, utilisation de l’énergie humaine via un mixeur mécanique et compostage des biodéchets. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Biceps Cultivatus

Derrière leur bureau, dans la salle de coworking, les quatre jeunes designers ont affiché l’ensemble des schémas qui constituent leur projet. (Crédit photo : Hélène Gélot)

Prec
Suiv

Nautile

Guillian Graves est designer, Michka Mélo, bio-ingénieur. Ensemble, ils s’attaquent à la bouilloire électrique et à ses points faibles pour concevoir une alternative économe en énergie. Leur méthode : puiser leurs réponses dans la nature. Leur bouilloire s’inspire tout à la fois de la position en boule dans laquelle les animaux dorment lorsqu’il fait froid, des poils creux des ours polaires et des différentes loges de la coquille du nautile. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Nautile

Leur bouilloire utilise peu d’énergie pour chauffer et garde plus longuement la chaleur qu’une bouilloire classique. Elle permet aussi de choisir une température de chauffe optimale (différente selon le type de thé, par exemple) et un nombre de tasses. (Crédit photo : DR)

Prec
Suiv

Eolienne à 30 euros

Des matériaux de récup, une perceuse, une riveteuse, un cutter et quelques heures suffisent, selon Daniel Connell, pour construire une petite éolienne domestique. La version actuelle du prototype développé par ce Néo-Zélandais est capable de délivrer 1 kW sous un vent de 60 km/h. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Faircap

Mauricio Cordova vient d’Espagne et a emporté dans ses valises son projet de filtre antibactérien qui s’intègre à tous les types de bouteilles. « Faircap » permet de boire de l’eau issue de n’importe quelle source. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Faircap

Le filtre est imprimable en 3D pour environ un euro !

Prec
Suiv

Sunzilla

Vivien Barnier, Leonie Gildein, Joscha Winzer et Laurin Vierrath sont une bande de potes ingénieurs qui viennent d’Allemagne. Leur projet est une alternative aux groupes électrogènes classiques utilisés dans les festivals oiu les gros événements en extérieur. Pas de ressources fossiles ici, « Sunzilla » puise son énergie dans un ensemble de panneaux photovoltaïques. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Sunzilla

Au château de Millemont, un prototype déjà fonctionnel de « Sunzilla » alimente le camp d’une quarantaine de tentes en électricité. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Bicitractor

Le « Bicitractor » est porté par le collectif Farming Soul et développé au château de Millemont par Mathieu, J.P et Damien. Ce tracteur à pédales, qui peut être équipé d’une assistance électrique, est utile pour désherber, biner ou sarcler. Idéal pour les exploitations maraîchères de petites et moyennes tailles, il permet aux paysans de construire eux-mêmes un tracteur non polluant, s’en avoir à s’endetter.

Prec
Suiv

Vélo M2

Transporter un soundsystem, trimballer tout son matériel de plombier, vendre des glaces en itinérant, le tout à la force des mollets ? C’est possible avec le « Vélo M2 », un ensemble de modules interchangeables à l’infini, greffé sur un biclou. Ce projet est développé par Yannick Schandené, Milena Sonneveld et Florent de Ganck. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Vélo M2

A POC21, l’équipe planche sur deux nouveaux prototypes : un cinéma mobile et un mini fablab ! (Crédit photo : DR)

Prec
Suiv

Aker

Et si, en ville, on profitait de tous nos espaces libres, comme les toits d’immeuble, pour produire notre propre nourriture ? Le projet « Aker », pensé par Tristan Copley-Smith et Aaron Makaruk, propose un ensemble de mobiliers en kit, assemblés à partir de panneaux en bois naturel découpés au laser. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Aker

De manière simple et abordable, le projet permet de fabriquer une ruche, un composteur, un poulailler ou encore un bac à étages pour jardin potager. (Crédit photo : Tristan Copley-Smith)

Prec
Suiv

Ownfood

« On veut aider les gens à atteindre l’autonomie alimentaire avec seulement un petit bout de jardin », commente Cassandra Francis. Avec ses coéquipiers Mickael Gandecki et Johan Nazaraly, elle met au point une serre à monter soi-même qui combine système aquaponique et permaculture. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Ownfood

« Ownfood » permettrait d’atteindre un haut niveau d’efficacité et un rendement élevé, même dans un espace restreint. (Crédit photo : DR)

Prec
Suiv

Open Energy Monitor

Trystan Lea souhaite aider les habitants à suivre la consommation énergétique de leur bâtiment, ainsi que l’humidité ou la température. Grâce à son « Open Energy Monitor », toutes ces données seront accessibles depuis un ordinateur, un téléphone ou une tablette. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec
Suiv

Open Energy Monitor

Selon Trystan Lea, un suivi de la consommation énergétique quotidienne permettra de rendre la transition énergétique plus concrète pour chacun. (Crédit photo : DR)

Prec
Suiv

Solarose

Le projet de Cyril Libert, François Veynands, Hugo Frederich et Andrea Sannuto consiste en un système de miroirs pour concentrer les rayons du soleil et transformer cette chaleur en énergie thermique. (Crédit photo : Stefano Borghi)

Prec

Solarose

« Solarose » s’adresse aux entrepreneurs, petits agriculteurs et aux usines qui souhaitent avoir accès à une production d’énergie locale et autonome. (Crédit photo : DR)

 
Tracteur à pédales, éolienne à 30 euros, douche économe… Pendant un mois, douze innovations « open source » sont développées au château de Millemont, dans les Yvelines. Visite guidée.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 71 - octobre 2015

« Et si les migrants nous sauvaient ? »

L’ambiance a tout d’une colonie de vacances. Mais les douze équipes d’inventeurs réunies dans le château de Millemont (Yvelines) pendant cinq semaines, ne sont pas là pour chômer. Leur mission : mettre au point des solutions pour le climat et la transition écologique, sous la forme d’innovations open source. L’aventure est née de la réunion de OuiShare (Paris) et Open State (Berlin), deux communautés basées sur la collaboration et le partage. A quelques mois de la 21e conférence des Nations unies sur le climat (COP21), les cinq fondateurs issus de ces deux collectifs ont baptisé leur projet POC21, pour « proof of concept » : « Au lieu d’une conférence des parties, expliquent les fondateurs sur leur site, nous proposons une preuve de concept pour un avenir durable, grâce à une nouvelle génération de produits open source peu gourmands en ressources, qui sont sexy comme Apple, mais ouverts comme Wikipedia. »

Porteurs de projets, organisateurs, mentors et bénévoles : tous participent aux tâches de la vie en communauté. (Crédit photo : Ophelia Noor)


Suite à un appel à projets international, les 12 prototypes les plus prometteurs dans les domaines de l’énergie, de l’alimentation, de la santé et des transports ont été retenus parmi près de 200 candidatures. L’aventure est dotée d’une enveloppe d’un million d’euros, financée grâce à des subventions, des fondations et des entreprises. « L’idée était de fournir un lieu à tous ces porteurs de projets pour qu’ils puissent créer, avec tout le matériel à disposition et des experts pour les guider », explique Benjamin Tincq, cofondateur de OuiShare et de POC21. Ainsi, designers, communicants, ingénieurs et techniciens sont là pour aider les équipes à muscler leur projet, pour rendre le produit final plus fonctionnel et accessible.

Milena Sonneveld et Florent de Ganck bossent sur leur vélo M2. (Crédit photo : Ophelia Noor)


A l’issue de l’aventure, un catalogue attractif façon « catalogue Ikea » présentera l’ensemble des douze produits, leurs plans de construction et la listes des composants. Une exposition gratuite, ouverte au public sur pré-inscription, se tiendra à l’issue de l’aventure, les 19 et 20 septembre sur le site du château. Enfin, en amont de la COP 21 et pendant la conférence se ra organisé une autre expo à Paris.

Dans le lounge du château, les équipes échangent… ou se prélassent. (Crédit photo : Ophelia Noor)
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité