publicité
Accueil du site > ZZZ Papiers en attente > A classer depuis V4 > Le Blog de Terra Economica > L’ONG qui soignait les bananes
30-11-2006

L’ONG qui soignait les bananes

Taille texte
 
Non, la culture de la banane n'est pas aussi sale que ce que l'on souhaiterait nous faire croire. L'ONG Rainforest Alliance y travaille depuis plus de vingt ans.
SUR LE MÊME SUJET
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Par Marlyn Daniel-Dufetrelle* : Nouvel article

    Réaction à l’article de Terra Economica .

    Après des projets pilotes sur deux exploitations entre 1992 et 1994, la multinationale Chiquita prend pour objectif la certification par Rainforest Alliance de 100% de ses plantations. Cet objectif est atteint en 2000. L’action se concentre alors sur les producteurs indépendants : en 2006, 93% d’entre eux sont certifiées par Rainforest Alliance. Ces résultats ont été obtenus par des efforts mis en œuvre par l’entreprise sur 10 ans, avec notamment un investissement financier qui s’élève à 20 millions de dollars, pour financer des infrastructures sociales, des entrepôts, filtres à eaux... Sur le plan environnemental, les efforts ont porté sur des politiques de reboisement (800 000 arbres plantés), une gestion raisonnée des pesticides avec, par exemple, la suppression du paraquat (herbicide) et du chlorothanolil et une recherche de produits plus respectueux de l’environnement.

    Sur le plan social, les améliorations concernent la formation continue des employés (12.000 en 2005), le respect des lois, la sécurité sociale, les salaires et bénéfices, un haut pourcentage de syndiqués, les logements et programmes de propriétaires (plus de 2000 personnes ont ainsi pu acquérir leur logement).

    Droits de l’homme

    En 2005, Chiquita décide de valoriser son engagement. Une nouvelle présentation du logo "Chiquita", avec "Rainforest Alliance certified" a été présentée au consommateur à cette occasion dans les 9 pays européens où 100% des bananes proviennent de plantations certifiées.

    La certification Rainforest Alliance implique des contrôles annuels par des experts indépendants, qui ont accès à tous les documents, peuvent parler aux gérants comme à tous les ouvriers. Cette certification implique que la plantation est réellement ouverte à tous les experts désireux de vérifier les conditions de production.

    En 1987, Rainforest Alliance est créée par des protecteurs de l’environnement qui pour la première fois essayent de concevoir un programme intégrant tous les défis relatifs aux trois piliers interdépendants du développement durable : Economie, Ethique et Environnement. Rainforest Alliance est aujourd’hui une des grandes ONG internationales reconnues et intervient dans plus de 55 pays.

    Elle a près de 20 ans d’expériences en certification forestière (1er certificateur FSC) et agricole. Son programme a été conçu pour traiter à la fois avec les réalités de l’agriculture traditionnelle, avec les exploitations de toutes les tailles, et avec les systèmes commerciaux établis. Les directives définies aident les exploitants à protéger l’environnement dont ils dépendent étroitement ainsi que les communautés locales. Pour utiliser le label Rainforest Alliance, un produit doit impérativement provenir d’exploitations agricoles qui répondent, selon des principes environnementaux et sociaux, à des normes de certification strictes. Les producteurs qui rejoignent, de façon volontaire, le programme de Rainforest Alliance apprennent à gérer leurs exploitations agricoles avec succès en préservant l’eau et les sols, en protégeant la faune et la flore, les forêts, les rivières et les autres écosystèmes précieux, en réduisant ou en éliminant les produits chimiques, en évitant les OGM, en transformant les déchets agricoles en fertilisant, en recyclant et en contrôlant toute forme de pollution.

    Le programme de Rainforest Alliance a été conçu pour assurer aux travailleurs agricoles, qu’ils soient permanents ou saisonniers, des droits et protections. Les normes de Rainforest Alliance incluent les conventions de l’Organisation International du Travail et les lois nationales - et plus encore. Les travailleurs des exploitations certifiées par Rainforest Alliance ont des contrats et perçoivent un salaire correct grâce à un système de salaire transparent et vérifiable. Les travailleurs ont de l’eau potable, de bonnes conditions d’hygiène et de sécurité, l’accès à la scolarisation et aux soins médicaux, le respect des droits fondamentaux.

    Alors même que les normes de Rainforest Alliance sont exigeantes, nombreux sont les exploitants agricoles qui souhaitent rejoindre le programme, car il procure une marche à suivre, un soutien et des incitations économiques qui les aident à améliorer leur gestion d’exploitation. Les agriculteurs peuvent contrôler leurs coûts d’exploitation, augmenter l’efficacité de leur production, améliorer la qualité de leurs récoltes, obtenir un meilleur prix et apprendre à être compétitif dans un marché concurrentiel et fluctuant. Le programme donne aux exploitants plus de confiance en eux et un meilleur contrôle de leur propre avenir. Les exploitants certifiés sont fiers de ce qu’ils ont accompli, ils sont heureux que leurs terres soient dorénavant un héritage productif et durable à transmettre à leurs enfants. La devise de Rainforest Alliance peut se résumer par ce célèbre proverbe chinois :

    "Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours."

    * Marlyn Daniel-Dufetrelle est membre de l’ONG Rainforest

    29.11 à 18h56 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité