publicité
Accueil du site > ZZZ Papiers en attente > A classer depuis V4 > Le Blog de Terra Economica > Et si la météo inspirait la politique ?
22-02-2007

Et si la météo inspirait la politique ?

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Cofondateur et directeur de la publication du magazine Terra eco et du quotidien électronique Terraeco.net

- Suivez-moi sur twitter : @dobelioubi

- Mon blog Media Circus : Tant que dureront les médias jetables

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Le ski, c’est has been. Cet avant-goût de printemps, ce soleil d’hiver qui nous roussit la peau depuis quelques semaines, marquent la victoire des loisirs maritimes sur ceux de la montagne. 13 degrés sur la presqu’île de Crozon et sur la côte sauvage du Croisic, 9 degrés sur la plage de Berck, 18 degrés à Bayonne, 16 degrés sur la Corniche à Marseille. Pendant ce temps, à moins de 200 mètres, les skieurs attendent la neige...

    Cette carte postale cocasse de notre pays se dorant la pilule au creux de février ne devrait-elle pas nous interpeller ? Au-delà de l’épiphénomène météorologique, il n’est pas interdit de faire le lien avec la récente réunion des experts du climat à Paris. « Réveillez-vous ! », nous ont dit les scientifiques. Le changement climatique est déjà une réalité. Ses conséquences vont nous coûter très cher - au moins autant que les deux Guerres mondiales ou que la crise de 1929 -, nous a prévenus l’économiste Nicholas Stern. Récemment, 3 millions de foyers ont coupé le courant pendant cinq minutes pour marquer leur inquiétude et, probablement, leur volonté de changer.

    Alors ? Alors, nous attendons. Nos candidats ont bien signé le Pacte écologique de Nicolas Hulot mais on a le sentiment du peu. Où sont les discours donnant la priorité absolue au développement durable ? Où est le programme politique qui s’appuierait sur l’urgence environnementale pour bâtir un fantastique projet de société ? Passer de notre monde énergivore à une société sobre et peu émettrice de carbone ne constitue-t-il pas un grand défi pour notre pays, pour la biodiversité, pour l’économie et pour l’emploi ?

    Ce défi nécessite de mobiliser chacun d’entre nous : le monde de l’éducation, les créateurs d’entreprises, les associations, les « simples » citoyens... et leurs élus. En redistribuant les cartes du pouvoir économique et social - en faveur de ceux et celles qui s’engagent vers un monde plus propre et plus juste - il apparaît comme un formidable levier pour débloquer notre société paralysée par ses peurs, sans projet et sans guide. En résumé, les événements nous donnent une opportunité sans précédent de donner un sens à notre histoire et à celle de l’Europe.

    Chers candidats à l’Elysée, nous sommes à votre écoute. Osez !

    µWalter Bouvais est directeur de la publication du magazine Terra Economica

    21.02 à 17h22 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité