publicité
Accueil du site > Actu > Le geste vert > En vacances, je me mets au vert
5-06-2009
Mots clés
Pratique

En vacances, je me mets au vert

Taille texte
 
Je sais Sophie que tu veux te dorer la pilule cet été. Mais on n'a pas besoin d'aller à Bora Bora pour ça... On peut aussi camper tout près et au vert. Non, pas dans un pré vert, quoique...
SUR LE MÊME SUJET

Comment faire ?

Alors que la ruée sur les plages approche, on peut aussi prendre le temps de choisir un lieu de vacances qui respecte l’environnement. Le plus simple est de se fier au label. Les deux principaux sont l’éco-label européen et la Clé verte. Ces deux labels comprennent hôtels, campings et chambres d’hôte. Les gîtes de France en Paca ont aussi créé un label Eco-gîtes qui intègre des démarches d’éco-construction, de bio-climatisme etc.

De manière générale, avant de partir en vacances, renseignez auprès des gérants pour avoir les détails de leurs actions concrètes. Les labels ne font pas tout et à l’inverse certains sites engagés dans ces démarches n’ont pas forcément de label.

Enfin, oublier l’avion c’est bien, laisser la voiture au garage c’est mieux...

Le résultat :

Emplacements plus grands, dans un milieu naturel préservé, loin de la cohue des autoroutes surchargées et des stations balnéaires bondées : le choix de l’éco-tourisme de proximité est synonyme de calme et de qualité. Autre point, les lieux d’hébergement répondent à des critères qui atténuent l’impact de votre séjour : économies d’eau, d’électricité, tri et limitation des déchets, sensibilisation des touristes...

Le bilan environnemental :

Des vacances sans avion, c’est déjà plusieurs tonnes de C02 économisées. Mais même en comparant avec un séjour en France, dans un camping lambda, le bilan de votre séjour sera également allégé. L’éco-label européen exige par exemple que 22% de l’électricité consommée soit issue d’énergies renouvelables, au moins 60% des ampoules doivent être à basse consommation, le débit des robinets et des douches est limité à 10 litres par minutes, ce qui permet d’économiser jusqu’à 30% d’eau etc. Une bonne partie de ce bilan dépendra aussi de vous : dans de nombreux domaines (les déchets par exemple), le camping a l’obligation de vous permettre d’adopter des gestes verts et de vous informer sur les possibilités, mais il ne peut pas vous y obliger...

A lire aussi dans Terra eco :
- notre dossier : tourisme de masse, stop ou encore ?

Sources de cet article

- Le site de l’Ecolabel européen
- Le site de la Clef verte
- Le site des Eco-gîtes
- Le site de l’association française d’écotourisme

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité