publicité
Accueil du site > Actu > Le geste vert > Je donne un coup de neuf à mon électroménager
13-07-2009

Je donne un coup de neuf à mon électroménager

Taille texte
 
Regarde ce frigo Thomas : il tourne en permanence à 2°C, il est plein de givre et c'est une passoire. Pareil pour le lave-linge qui pompe des citernes d'eau ! Je pense qu'il est temps de faire le tour de notre électroménager.
SUR LE MÊME SUJET

Comment faire ?

La règle d’or est de scruter l’étiquette énergie - qui va de G (très gourmand) à A, voire A+ (lave-linge, congélateur, réfrigérateur) et A++ (congélateur, réfrigérateur) - et surtout le chiffre de la consommation électrique. Ensuite, des astuces existent pour chaque machine.

Commençons par le réfrigérateur, responsable de plus de 30% de la consommation d’électricité spécifique (c’est à dire sans le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la cuisson). Privilégiez si possible les appareils sans HFC, un gaz à effet de serre puissant qui remplace le CFC, qui lui détruisait la couche d’ozone. Évitez de le placer près d’une source de chaleur (fours etc.), dégivrez le fréquemment et réglez le sur +4°C minimum.

Pour le lave-linge, optez pour le lavage à basse température, de plus en plus efficace grâce à l’amélioration des appareils et des lessives. Ceux qui disposent d’un chauffe-eau solaire peuvent brancher l’eau chaude sanitaire directement sur la machine. A condition que cette dernière soit double entrée, ce qui est malheureusement très peu répandu en France.

En revanche, les lave-vaisselle de ce type sont plus faciles à trouver et 80 % de l’énergie qu’ils consomment sert à chauffer l’eau. Utilisez les programmes eco et attendez qu’ils soient plein avant de lancer un lavage. Enfin, inutile de chercher un hypothétique sèche-linge économe quand un bon vieil étendoir combiné avec une vitesse d’essorage élevée fait l’affaire. Dans tous les cas, hors de question d’abandonner votre veille machine à la nature, pensez au don ou aux déchetteries...

Pour quels résultats ?

L’électroménager représente environ 30% de la consommation électrique d’un ménage. Or, celle-ci peut varier du simple au triple pour des appareils neufs. Petit exemple avec un réfrigérateur. Sur 10 ans, un appareil économe consommera 1 500 kWh environ. Celle d’un appareil standard, non dégivré et à 2°C peut atteindre 4 000 kWh. Soit 2 500 kWh de plus, la consommation électrique annuelle moyenne d’un couple avec deux enfants !

Le bilan environnemental

Sur 10 ans 2 500 kWh, c’est tout d’abord 300 euros d’économies, mais aussi 100 kg de CO2, seulement pour le frigo. Le HFC, encore présent dans certains frigos, a un pouvoir de réchauffement entre 1 000 et 3 000 fois supérieur au C02.

A lire aussi dans Terra eco :
- Au Royaume-Uni, les frigos sont intelligents
- Les Apprentis Z’écolos et la lessive
- Je lave ma vaisselle dans le lave-vaisselle

Sources de cet article

- Le guide Topten, qui recense les meilleurs produits
- Le guide "équipements électriques" de l’Ademe

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Anonyme : Moins déçu

    Bonjour,
    Je suis ravi d’avoir une réponse et rassuré que la suppression de mes messages soit due à la mise à jour du site.
    Et je constate que vous avez très bonne mémoire concernant ces messages.
    Néanmoins je persiste à dire que vous ne défendez pas la sobriété mais l’alterconsommation. Quelque part cela signifie que vous considérez que cela est soutenable pour 6 milliards d’êtres humains de consommer même vert. Le titre étant « Le geste vert : je donne un coup de neuf à mon électroménager ». Est-ce un message réellement soutenable, et n’est ce pas un message pro-consumériste ? Ne serait-il pas plus honnête sinon lucide de promouvoir d’abord la sobriété, le recyclage, la réparation, et ensuite montrer les modèles qui sont durables dans le temps, réparables, produits localement et économes ?
    Enfin, je trouve dommage que vous ayez cédé à la tentation publicitaire (même pseudo-verte) grand outil d’assujettissement de masse et également de propagande consumériste. Je vous recommande vivement, car je ne peux développer ici, la lecture du texte de Casseur de Pub sur le sujet : ( http://www.casseursdepub.org/index.... )

    En tout cas vous remontez dans mon estime sur la liberté d’expression. C’est déjà ça.

    Très cordialement

    Paul L.

    11.06 à 00h36 - Répondre - Alerter
  • Anonyme : Déçu

    Bonjour,

    Je constate avec déception que TerraEco supprime les messages d’internautes qui ne lui plaisent pas (dont certains que j’avais laissé). Peut être ces messages remettaient un peu trop en question la rigueur du travaille de journaliste de Terraeco et osons le dire peut être même le discours consensuel du "je consomme vert donc je suis" ; toutes les réflexions sur la décroissance que j’avais laissé n’apparaissent plus. C’est triste de voir un média de plus qui ne respecte ni la liberté d’expression ni les pensée non assujetties au valeurs de cette société consumériste.
    Allez j’espère que mon message ne sera pas censuré...

    Paul L.

    10.06 à 14h06 - Répondre - Alerter
    • Rassurez-vous, nous ne supprimons pas les messages qui ne nous plaisent pas : la preuve.

      Nous modérons simplement les messages illisibles, à caractère commercial, agressifs ou insultants, ou tombant plus précisément sous le coup de la loi de 1881 sur la liberté d’expression (diffamation, incitation à la haine raciale, etc.) Bref, rien de bien extraordinaire. Notre intervention est celle qui incombe à tout éditeur.

      Et pour tout vous dire, on intervient assez peu. Nous avons la chance d’avoir des forums de bonne tenue, sans contraindre les internautes à ouvrir un compte et à s’identifier pour déposer un message sur notre site.

      Julien Kostrèche, rédacteur en chef de terraeco.net

      10.06 à 14h20 - Répondre - Alerter
    • Julien Vinzent : Pas de censure

      Bonjour,
      vos commentaires n’ont pas été censurés mais il est possible qu’ils aient sauté en octobre avec la mise en place de la nouvelle version du site. Si je me rappelle bien, il s’agissait de l’énergie nécessaire à la fabrication, qui n’étais pas prise en compte par l’article (énergie grise). Vous appeliez donc à acheter d’occasion ou de faire durer plus longtemps plutôt que d’acheter de nouveaux appareils, même plus économes. Je souscris totalement à votre analyse et je ne pense pas que Terra eco suive totalement le consensus consumériste que vous évoquez...
      A bientôt.

      10.06 à 14h26 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité