publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Comment fabriquer un lombricomposteur
27-06-2013
Mots clés
Recyclage, Déchets
France

Comment fabriquer un lombricomposteur

Taille texte
Comment fabriquer un lombricomposteur
(Crédit photo : Louise Allavoine pour « Terra eco »)
 
Un bac en polystyrène, du grillage et quelques bidouilles et vous voici propriétaire d'un composteur d'intérieur.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 49 - été 2013

C’est moi qui l’ai fait

Difficulté ✭✭

Ingrédients : Un bac en polystyrène et du grillage.

Partager sa vie avec des vers, oui, mais pas à n’importe quel prix. Mes colocataires s’étaient inquiétés devant mon désir d’inviter des lombrics dans notre placard à balais. Ils m’auraient pris pour un fou s’ils avaient su que j’y laissais une partie de mon salaire – les lombricomposteurs industriels peuvent coûter plus d’une centaine d’euros. J’ai donc choisi de le fabriquer moi-même. Et à partir de rebuts, pardi. L’idéal, ce sont les bacs blancs en polystyrène abandonnés par votre poissonnier. J’en ai pris trois avec un couvercle. La chose pue, mais s’avère maniable, légère et résistante. Et après quelques nuits à l’air frais, son odeur la quitte. Ouf ! J’ai pu commencer par m’occuper du premier bac, celui où l’on dépose les déchets. On rappelle d’ailleurs les règles : les vers aiment les coquilles d’œuf broyées, les épluchures et le café, mais détestent la viande, les agrumes et le fromage… Revenons à notre bac. Il faut percer son fond de gros trous – la circonférence d’une boîte de conserve – et recouvrir le tout de grillage, pour laisser s’écouler doucement les déchets, au fur et à mesure de leur décomposition.

Au tour du second bac, où tombent donc les déchets légèrement digérés par nos chers vers. Là, on perce de très petits trous – environ 5 mm – pour laisser couler le « thé de compost », un jus très noir et ultraconcentré. Veillez à le diluer avant d’arroser vos plantes. Le dernier compartiment ne vous demandera aucune retouche. Mais attention, certains bacs comportent des « aérations » sur les côtés. Je les ai bouchées avec les chutes de polystyrène et j’ai collé sous ma boîte un sac poubelle imperméable. Dernier détail : si votre boîte à bestioles est exposée à la lumière, peignez-là en noir pour ne pas éblouir vos vers. Pour égayer mon placard à balais, moi, j’ai opté pour un bleu lagon de toute beauté. —

L’astuce : Partagez vos vers via des sites créés à cet effet.



Pour aller plus loin

La recette de la Agglomération de Saint Brieuc

La fabrication d’un lombricomposteur est très simple, il suffit de récupérer 3 ou 4 bacs encastrables ou superposables les uns sur les autres. Différents matériaux peuvent être utilisés : plastique, bois non traité.

Le bac supérieur doit être refermé par un couvercle pour conserver l’humidité, protéger les vers de la lumière et éviter l’intrusion des insectes.

- Quelle taille pour son lombricomposteur ?

Il faut une superficie d’environ 10 cm2 par 500 g de vers.

La boîte devra être peu profonde (environ 20 à 30 cm de profondeur), parce que les vers rouges ne se nourrissent que dans les premiers centimètres de litière. Pour un foyer de 2 personnes, un lombricomposteur avec 500 g de vers est suffisant et plutôt 1,5 kg pour un foyer de 4 ou 5 personnes.

- Des trous dans le lombricomposteur

Le fond des bacs, sauf celui du dessous, doit être percé de trous de 6 à 8 mm de diamètre pour laisser passer les vers d’un étage à l’autre, mais également laisser le lombrithé s’écouler. Le bac du dessous, qui devra être étanche pour la récupération de l’engrais liquide, peut être équipé d’un robinet pour permettre le soutirage régulier. Dans ce cas, installez le lombricomposteur sur un système réhausseur pour pouvoir positionner un récipient en dessous.

Les photos ont été réalisées à l’Etablisienne.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Super cet article, je viens d’apprendre que ma mairie distribue des lombricomposteurs, je vais me lancer !
    Je suis cependant assez sceptique sur la superficie que vous conseillez, il doit y avoir une erreur : 10cm carré pour 500g de vers pour un foyer de 2 personnes, cela fait une superficie d’un peu plus de 3 cm de coté par 3cm ?
    je mange beaucoup de légumes/ fruits donc beaucoup d’épluchures je pense que je vais plutôt partir sur 1,5kg de vers !

    29.06 à 13h26 - Répondre - Alerter
    • Paysannerie.com : Test : le lombricomposteur

      Il y a certainement erreur sur la superficie, mais 1,5 kg de vers, c’est énorme à savoir qu’ils se reproduisent très bien ;-)
      500 gr est une quantité idéal pour un lombricomposteur...
      Ce commentaire date d’un an, donc je pense que vous avez fait le nécessaire depuis ;-) Ce sera pour les futurs lecteurs ;-)

      25.06 à 09h04 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité