publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Comprendre le climat et la COP21 (épisode 26) : les aides aux pays (...)
17-11-2015
Mots clés
Développement
Climat
Monde
Sud
Vidéo

Comprendre le climat et la COP21 (épisode 26) : les aides aux pays pauvres

Taille texte
Comprendre le climat et la COP21 (épisode 26) : les aides aux pays pauvres
(Crédit photo : RFI)
 
Toutes les semaines, l’expert en énergie Pierre Radanne décortiquera en vidéo les enjeux climatiques de cette année charnière, qui s’achèvera par la grande conférence du Bourget.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Cette semaine, Pierre Radanne se penche sur les financements aux pays en voie de développement, à savoir ce qui a été décidé à Copenhague, en 2009 : un fonds vert doté de 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 pour aider les pays pauvres à faire face aux changements climatiques. Explications.

Pierre Radanne, expert en énergie et climat, décrypte chaque samedi dans l’émission d’Anne-Cécile Bras « C’est pas du vent » diffusée sur RFI – et en vidéo – les enjeux des changements climatiques, l’avancée des négociations internationales et les positions des différents pays. Un véritable compte à rebours pour suivre la manière dont le monde se met en marche pour parvenir à un accord lors de la Conférence des Nations unies sur le climat qui sera organisée à Paris en décembre prochain.



Découvrez ici cette chronique vidéo


Paris Climat 2015 : Les financements aux pays par rfi

Retrouvez le site de l’émission de RFI « C’est pas du vent » ici

Pour visionner toutes les chroniques vidéo de Pierre Radanne, c’est ici

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour
    Serait il possible de récupérer l’eau de pluie par drainage ( pas sous les pâtures ni les champs cultivés ) et créer des digues avec ouvertures pour que le surplus des crue s’écoule dans des canaux, acheminer ces eaux dans des bassins filtrées par de la pierre ponce et des plantes aquatiques pour l’acheminer dans les pays qui en ont besoin par pipelines (la plus grande richesse de l’hémisphère nord ). Les français seraient content de ne plus passer noël sous l’eau.

    Serait il possible d’utiliser les déserts du monde pour récolter de l’électricité dans les déserts froids et venteux des éoliennes et dans les déserts chauds et secs des panneaux photovoltaïques sous globes pour les protéger des tempêtes de sable ( peu de démographie ).

    Et garder le pétrole qui reste pour faire des routes, des médicaments et les célèbres jouets en plastiques.

    Il faut juste commencer à penser en habitants de la terre comme dit un chanteur hispanique
    TOUS SOUS LE MÊME SOLEIL !

    21.11 à 15h30 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité