publicité
Accueil du site > Actu > Le chiffre > 14 fois
25-08-2015
Mots clés
Biodiversité
Monde

14 fois

Taille texte
14 fois
(Crédit photo : Petteri Sulonen - Flickr)
 
L'homme tue 14 fois plus d'animaux que les autres prédateurs. Explications.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

On savait que l’impact de l’homme sur les écosystèmes était considérable. L’équipe de Chris Darimont, de l’université de Victoria, au Canada, a cherché à comparer le modèle de prédation des humains avec ceux des animaux qui s’attaquent aux mêmes proies. L’étude montre que les humains tuent des proies adultes, terrestres et marines, à des taux moyens 14 fois plus importants que ceux des autres animaux, faisant de l’homme un « superprédateur ».

« Les comportements humains de prédation ont évolué très vite. Beaucoup plus vite que ceux des autres grands prédateurs et que les stratégies défensives des proies », expliquent les scientifiques dans l’étude, publiée dans Science le 21 août. « Des réductions plus fortes de l’exploitation humaines sont requises, concluent-ils. Les humains devraient s’inspirer des prédateurs animaux, qui représentent des modèles de soutenabilité à long terme. »

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Anonyme : 14 fois

    eh oui, alors que l’écologie devrait dépasser une logique de parti, et inspirer les choix des politiques ( que ce soit dans l’économie, l’aménagement du territoire, l’énergie, le social, etc ;;), nous sommes affublés d’un parti politique écologique, animé que par de pures ambitions politiques, avec une vision archaïque de la politique, toujours près à des arrangements à l’approche des élections (actuellement les régionales).
    Le gouvernement prépare la conférence contre le réchauffement climatique, plus dans la communication, que dans la volonté de procéder à des choix radicaux.
    ils ne sortent pas de leur vision de politique, ne pensant qu’à être réélu ou aux élections à venir, aucune vison ou projet à long terme qui pourraient nous rassembler ; ils n’ont de cesse de cliver les français (diviser pour mieux régner), et les français comme d’habitude vont se précipiter pour élire lors des prochaines élections présidentielles l"homme providentiel".
    L’article "A quoi ressemblerait la terre si les humains n’avaient pas existé, en dit long sur la destruction, et la prédation qu’exerce l’homme sur son environnement, quitte à prendre des risques sur sa propre existence (il est "vrai" que c’est les plus pauvres qui payent et paieront en premier lieu)
    Au lieu de faire des choix radicaux, la démographie progresse, l’ensemble des peuples aspirent à un monde encore plus destructeur pour notre planète, on s’entiche d’objets (smartphone, etc ;;), qu’on nous vend (pub, marketing) indispensables pour être "heureux.
    l’homme se prévaut toujours de son intelligence supérieure, il n’en a pas fait bon usage, bien au contraire.
    Les autres prédateurs doté d’intelligence, représentent, effectivement des modèles de soutenabilité à long terme.
    Au lieu de faire appel à la nature pour la copier (ou du moins pour tenter de l’imiter) , l’homme devrait intégrer que malgré sa civilisation, celle-ci est fragile, et s’inspirer de manière systémique de l’intelligence de soutenabilité à long terme, que la nature nous propose.
    Malheureusement, j’en doute.

    26.08 à 09h43 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité