publicité
Accueil du site > Actu > Le chiffre > 10 ans
29-02-2016
Mots clés
Energies
Nucléaire
France

10 ans

Taille texte
10 ans
(Crédit photo : Clicgauche - Wikimedia)
 
C'est le sursis qu'est prête à accorder Ségolène Royal aux centrales nucléaires françaises.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Invitée sur le plateau de France 3 ce dimanche, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, a indiqué qu’elle était « prête à donner [le] feu vert » au prolongement de la durée de vie des centrales nucléaires de quarante à cinquante ans, sous réserve que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en soit d’accord. Cette décision serait en accord avec la loi sur la transition énergétique qui prévoit « la baisse de la part du nucléaire de 75% à 50% (à l’horizon 2025, ndlr) dans la production d’électricité pour monter en puissance sur le renouvelable », a-t-elle précisé, soucieuse de prévenir toute attaque.

Après tout, le texte promulgué en août 2015 prévoit un plafonnement du niveau actuel de production électrique d’origine nucléaire à 63,2 gigawatts : il n’intègre donc pas de fermeture de réacteurs, sauf pour compenser la mise en production de l’EPR de Flamanville, prévue pour la fin de l’année 2018. « Or, la plupart des réacteurs français ont été couplés au réseau entre la fin des années 1970 et la fin des années 1980, si bien qu’entre 2019 et 2025, la moitié d’entre eux atteindront la limite de quarante ans pour laquelle ils ont été conçus », souligne Pierre Le Hir dans un article du Monde. (Voir aussi notre article Nucléaire : quel âge ont nos centrales ?). D’où la nécessité de prolonger leur durée de vie pour garder la même puissance.

Sauf que pour atteindre l’objectif des 50%, il faudrait que la puissance installée en énergie renouvelable progresse… mais aussi que la consommation d’électricité augmente. Ce qui n’est pas le cas : celle-ci a plutôt tendance à stagner voire à régresser. « Alors, cela veut dire qu’il faudra en parallèle fermer encore plus de vieux réacteurs. Le mieux est donc de commencer dès maintenant à fermer les plus vieilles centrales, comme Fessenheim, puis le Tricastin, Bugey, etc. », a estimé le député François de Rugy (Union des démocrates et des écologistes) au Figaro.

Quel intérêt alors de prolonger ? Puisqu’elles sont amorties, ces centrales produiront « une électricité à meilleur marché », a assuré la ministre de l’Environnement. Sauf que les faire tourner coûtera de plus en plus cher : « Tous les dix ans, [les centrales] passent un check up complet. Cette visite décennale décide de leur droit de continuer à fonctionner, si tout va bien. Ça coûte cher », a souligné Nathalie Fontrel, journaliste chargée de l’écologie sur France Inter ce lundi. « Le nucléaire français est enlisé dans de très grosses difficultés économiques. (…) La question essentielle, ce n’est pas la prolongation de la durée de vie des centrales. C’est de savoir si EDF a les moyens financiers d’assurer la sécurité du nucléaire aujourd’hui », car la facture risque d’être salée. Le Monde cite à cet égard deux chiffres. Le premier, signé EDF, estime à 55 milliards d’euros le grand carénage nécessaire à la modernisation des centrales. L’autre, avancé par la Cour des Comptes, évoque 100 milliards. « Le facteur le plus limitant pour la prolongation des réacteurs nucléaires, c’est qu’EDF n’en a pas les moyens », a lancé le député Europe Ecologie - Les Verts (EELV) Denis Baupin sur Twitter. « Au vu de la vétusté des centrales nucléaires, leur prolongation et mise aux normes représenteraient une immense gabegie financière et menacerait clairement la santé et la survie d’une entreprise comme EDF », a renchéri EELV dans un communiqué.

A lire aussi sur Terraeco.net :
- Prolonger la durée de vie des centrales, est-ce risqué ?
- Des centrales plus vieilles, ça peut rapporter gros ?
- Et si la France ne fermait finalement aucune centrale nucléaire ?
- Vieillissement des centrales : la France ne peut plus faire machine arrière

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

3 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Collectif REC : 10 ans

    La mollasse à flamby ne risque rien en disant cela car elle ne sera plus au ministère dans 10 ans... Politiciens corrompus, deputes européens à la botte des lobbys. Ce ne sont que de mauvais brasseurs de vent !
    Urgence, changeons ce monde, lisez le livre interdit "Têtes à Flaques" ;
    Politique, social, santé, éducation, religion, 650 pages pour vous prouver que tout est possible, pour le prix d’un paquet de cigarettes.
    En ligne sur : thebookedition.com
    Ou tapez le titre dans la recherche. 
    (Ces 650 pages ne rapportent que 1€ à son auteur)
    Et 365 jours / an : collectif-rec.20minutes-blogs.fr

    6.03 à 00h21 - Répondre - Alerter
  • alex : 10 ans

    De source bien informée, comme on dit, EDF vise une prolongation de 20 ans... Pas juste 10 ans.
    Une bonne raison à ça, EDF est dans l’incapacité de démanteler les centrales arrivées en fin de vie... Tant techniquement que financièrement. Du coup, la seule solution, c’est de les prolonger..

    1er.03 à 20h09 - Répondre - Alerter
  • Darna : 10 ans

    C’était si prévisible, peut-être pas le chiffre de 10, mais cette sempiternelle récapitulation de Ségolène Royal qui claironne sa joie d’être devenue LA responsable de la COP 21, après avoir reculé devant les Bonnets rouges de la FNSEA qui se sont permis de casser des portiques et autres, ent toute impunité cependant que restent harcelés les zadistes/défenseurs des biens communs de la nation.
    L’utilisation des sacs plastiques devra être reporté autant de fois(mais garder tout de même le tout jetable, 1 des + grandes plaie de la planète), pour ne pas trop déranger l’industrie pétrochimique.
    Sur ce, faut surtout pas se mêler des problèmes de pesticides, car l’agriculture, ben pas compris dans l’environnement, nooooon !

    Et un petit 10 ans + imposition des compteurs + intelligents que les ministres, pour + de licenciements massifs, de santé et sécurité publique menacées...ben ça fait vendre le marché de la sécurité et l’industrie pharmaceutique. Très bon pour la croissance de la cupidité, ça ! Faut sauver coûte que coûte Areva/EDF/Industrie Auto/BNP Paribas & consort...bref tout ce qui fait le fleuron des farceurs de la COP 21, tiens !

    Le peuple n’est-il pas depuis toujours destiné à n’être que la vache à lait de la classe dirigeante ?! Alors ne jamais changer les "bonnes habitudes", sinon attention à la classe "S"

    Aaah, j’ai enfin compris la suite logique et si fine de ce qu’il faut faire pour continuer à en socialo-royalement toucher sous la table, n’est-ce pas ?

    1er.03 à 15h23 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité