publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > écologie-économie verte > Pétrole synthétique : serait-ce le début de la fin pour les énergies fossiles (...)

écologie-économie verte

Par marthamar
27-02-2015

Pétrole synthétique : serait-ce le début de la fin pour les énergies fossiles ?

Convertir de l’eau et du dioxyde de carbone en carburant synthétique, telle est la prouesse réalisée par la compagnie allemande SunfireGmbH. Grâce à cette machine, l’eau pourrait substituer l’essence, puisque cette dernière est utilisée pour la majorité des voitures en circulation actuellement dans le monde.

Transformer l’eau en pétrole, c’est possible !

A l’heure où les ressources naturelles sont en perpétuelle régression à cause de l’explosion démographique et de l’utilisation irraisonnée, inventer des méthodes alternatives aux ressources naturelles conventionnelles devient une nécessité.

Certaines spéculations prévoient une pénurie de pétrole dans deux à trois décennies mais les nouveaux gisements de pétrole découverts dans plusieurs pays à travers le monde ont significativement repoussés ces estimations.

Cette nouvelle invention s’appuie dans sa conception sur un procédé datant de 1925 qui vient se combiner avec des cellules oxyde d’électrolyseurs solides ce qui permet de transformer le monoxyde de carbone et l’hydrogène pour obtenir des hydrocarbures liquides prêts à être utilisés dans différentes activités ménagères ou industrielles.

Un projet encore à ses débuts

Mais comme tout n’est jamais parfait, pour produire du pétrole synthétique, le processus se montre extrêmement friand en électricité. Pour l’instant, pour obtenir un seul baril de carburant par jour, cette machine révolutionnaire doit transformer 3,2 tonnes de CO2. L’extraction traditionnelle, elle, peut en produire 18 millions par jour. La comparaison est sans appel.

Cette invention est encore en cours de démonstration, ce qui signifie qu’elle pourrait probablement être améliorée au fil du temps pour être moins exigeante en termes de consommation d’électricité tout en étant en mesure de produire des quantités plus conséquentes de pétrole synthétique.

La fabrication de cette machine a été financée par le Ministère de la Recherche et de l’Education allemande. Celui-ci a en effet consacré un énorme budget à la réalisation de ce projet malgré les risques de non rentabilité encourus. Ce qui est certain, c’est que c’est un premier pas vers plus d’indépendance vis-à-vis des ressources pétrolières traditionnelles.

COMMENTAIRES ( 1 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Il n’y a rien de nouveau dans cette "invention" sinon la publicité qu’on lui donne. A partir de carbone, d’hydrogène et d’oxygène on sait synthétiser beaucoup de molécules organiques et en particulier les hydrocarbures qui constituent l’essentiel de nos carburants, mas il faut beaucoup d’énergie pour cela, bien plus que l’on en récupère en brûlant les carburants. Le bilan énergétique est en fait très faible, et il faut trouver l’énergie nécessaire quelque part. Mais quand on aime, on ne compte pas !

    7.12 à 16h08 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité