publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > écologie-économie verte > Le tourisme français au défi du développement durable

écologie-économie verte

Par marthamar
10-04-2015

Le tourisme français au défi du développement durable

Le secteur touristique occupe une place prépondérante au sein de l’économie nationale. Avec une participation de 7,3% au PIB, il est le plus important poste excédentaire de la balance des paiements. Le tourisme crée plus de deux millions de postes directs et indirects.

Un secteur névralgique pour l’économie de la France

Durant les 20 dernières années, le nombre de touristes en France a augmenté de manière considérable en passant de 52 millions de touristes internationaux en 1990 à 84,7 millions en 2013. Le tourisme tient une partie de son importance au fait que c’est un secteur créateur d’emplois. Pôle Emploi évalue la capacité de création d’emploi de ce secteur à 15 000 postes par an.

Pour susciter l’intérêt des jeunes en quête de formation, les professionnels du tourisme doivent faire connaître leur métier en lançant des campagnes d’information dans les collèges et lycées, en participant aux salons d’orientation ou encore en organisant des journées portes ouvertes au profit des élèves souhaitant s’orienter vers un cursus touristique. Ceux-ci ont le choix entre plusieurs formations et spécialisations. Pour des informations plus en détails, vous pouvez consulter www.ieftourisme.com.

Le développement du tourisme est donc un choix stratégique pour le pays au vu des innombrables opportunités dont regorge le secteur. Il est toutefois nécessaire d’inscrire le secteur dans une logique de développement durable en tenant compte des plans économique, social et environnemental.

Les défis du tourisme en France

Pour préserver et consolider l’attractivité de la France, le secteur touristique national doit faire face à de nombreux défis, dont la forte concentration du tourisme dans l’espace et dans le temps, « capacité porteuse » de certains territoires, l’inadéquation d’une partie des équipements et unités hôtelières, dégradation de la qualité d’accueil, accessibilité, problématiques d’ordre environnemental, transports, gouvernance...

En ce qui concerne la qualité d’accueil, les touristes chinois, gros amateurs de shopping et de produits de luxe, ont fait l’objet d’agressions à répétition à Paris notamment, ce qui s’est répercuté négativement sur les magasins parisiens qui ont vu leur chiffre d’affaire chuter. Il est évident que des touristes mal accueillis vont consomment moins et ne penseront plus à revenir une deuxième fois. Ils garderont également une image détériorée de leur séjour en France et risqueront d’influencer leur entourage, ce qui finirait inéluctablement par nuire au secteur.

Face à ce constat, il devient donc primordial de mettre en place des stratégies et plans d’action à même de palier à ces obstacles avant qu’ils ne se compliquent encore, en misant notamment sur le développement durable du tourisme sur les différents niveaux et dans l’ensemble du territoire français. Pour ce faire, les acteurs du secteur doivent se munir des moyens nécessaires à la promotion d’une offre transparente et de qualité.

COMMENTAIRES
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité