publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > écologie-économie verte > Le graphène : matériau miracle du 21e siècle ?

écologie-économie verte

Par marthamar
1-04-2015

Le graphène : matériau miracle du 21e siècle ?

Ce matériau, le plus fin des cristaux naturels, se distingue par sa grande résistance, sa transparence et sa remarquable conductivité électrique, ce qui le destine à être un matériau de choix pour l’industrie électronique.

Les ampoules à graphène pour remplacer les LED

L’industrie de l’électronique projette d’ailleurs d’en faire une application à grande échelle, avec les lampes à graphène notamment, censées être moins chères et moins friandes en énergie.

C’est en 2004, à l’université de Manchester au Royaume-Uni, que Sir Andre Geim et Novoselov Sir Kostya réussirent à isoler le graphène. Cette prouesse leur a valu l’attribution du prix Nobel de physique en 2010. L’ampoule à filament de graphène qu’ils ont réussi à développer dans leur laboratoire sera commercialisée par l’investisseur privé ayant pris en charge le financement des recherches.

Propriétés de l’ampoule à graphène

Les deux chercheurs affirment que l’ampoule à graphène, appelée à remplacer les LED, consomme 10% d’électricité en moins et dure environ…25 ans !! L’excellente conductivité électrique du graphène et sa grande capacité à dissiper la chaleur sont les deux principaux facteurs expliquant ces performances.

L’ampoule à graphène présente un grand intérêt pour les industriels, compte tenu de son coût de fabrication plus bas et de ses composants plus durables. On ne devra pas attendre longtemps avant de voir les premières ampoules de ce genre sur les étagères des grandes surfaces. Elles devraient couter environ 20 euros.

Le graphène pourrait s’utiliser pour d’autres applications. Richard Kaner et Maher El- Kady, chercheurs à l’Université de Californie Los Angeles, ont réussi à mettre au point de nouveaux types d’accumulateurs au graphène susceptibles de se recharger de 100 à 1000 fois plus rapidement qu’une batterie « conventionnelle ». Et après 10 000 cycles de fonctionnement, ils conserveraient 97% de leur performance. Les accumulateurs utilisés actuellement commencent à perdre de leur capacité après 10 000 cycles de fonctionnement.

COMMENTAIRES
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité