publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Filtrer son eau : comment choisir parmi la flotte d’outils
26-03-2013
Mots clés
Consommation
France
Pratique

Filtrer son eau : comment choisir parmi la flotte d’outils

Taille texte
Filtrer son eau : comment choisir parmi la flotte d'outils
(Crédit photo : Esquimo 2000 - flickr )
 
La qualité de l'eau du robinet vous fait faire la grimace. Vous optez pour le filtre purificateur. Oui, mais lequel choisir ? « Terra eco » a pesé le pour et le contre de chaque objet.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

C’est bien connu. Il ne faut pas dire « Fontaine je ne boirai pas de ton eau ». Car ça dépend de par où elle est passée, cette eau. Dans le doute, le consommateur inquiet opte pour la bouteille, certes beaucoup plus polluante mais perçue comme un rempart à toutes les cochonneries. Pas de bol, une étude de 60 millions de consommateurs et France Libertés publiée ce lundi a découvert des traces de pesticides et médicaments, dans une bouteille sur cinq.

Les experts affirment que ça ne remet pas en cause leur potabilité. Mais taratata ! Les sceptiques jetteront l’éponge, reviendront à la bonne vieille eau du robinet et s’équiperont de purificateur. Un arsenal de filtres propose de débarrasser vos fonds de pichet des parasites en tout genre.

  • La carafe à eau, efficace en labo, moins en cuisine

Il suffit de laisser couler l’eau du robinet par le filtre du purificateur, et votre eau est prête à être bue. La carafe est équipée d’un filtre à charbon actif censé éliminer les microbes ainsi que les métaux lourds, les nitrates, les pesticides et herbicides.

Mais les failles ne manquent pas. L’UFC-Que choisir a réalisé des tests chez des particuliers, en avril 2010. Leur résultat est très mitigé. Dans trois cas, les carafes ne parviennent pas à filtrer le glyphosate, un herbicide. Les cartouches, qui sont traitées aux sels d’argent pour ses vertus stérilisantes, diffusent de l’argent dans l’eau, alors que le liquide du robinet n’en contient pas à la base ! Plus « absurde » encore, elles bloquent le calcium, indispensable à l’organisme : filtrer l’eau ne permet pas de séparer le bon grain de l’ivraie.

L’association remarque qu’en laboratoire, les filtres sont très efficaces car le milieu est protégé, ce qui n’a rien à voir avec « la vraie vie » des cuisines. « L’eau filtrée grouille de microbes dans la plupart des cas. C’est désastreux : sur les 31 eaux de carafe analysées, la microbiologie n’est conforme aux normes que dans quatre cas. » En somme, mettre la cartouche en place sans s’être lavé les mains ou au moment où quelqu’un tousse peut suffire à la contaminer. La carafe filtrante est en revanche assez abordable puisque les prix commencent à 20 euros, mais peuvent cependant courir jusqu’à 60 euros. Mais une fois équipé, le client doit changer de cartouche (environ 4 euros l’unité) tous les mois.

  • Le filtre à robinet, le bon élève

Il fonctionne comme la carafe à eau, sauf qu’il se fixe directement sur la bague du robinet. Il contient également une cartouche à charbon qui permet de filtrer en moyenne 1 200 litres. Il supprime les mauvaises odeurs en éliminant le chlore, mais aussi les pesticides, les nitrates, les métaux lourds (mercure, arsenic, aluminium, chrome...) et le plomb. Comme l’eau ne stagne pas dans un récipient manipulable – et donc n’attrape pas les cochonneries des mains qui le tripotent – la profusion microbienne n’a pas lieu comme pour la carafe. S’ils sont changés tous les trois mois, les filtres restent efficaces. Les premiers prix sont fixés à 35 euros.

  • L’osmoseur, pour prendre le problème à la source

Ce filtre s’installe sous l’évier, et son installation nécessite la venue d’un professionnel. Plus efficace encore que les filtres à robinet, l’osmoseur fait circuler l’eau par plusieurs étapes de purification. D’abord, le pré-filtre céramique élimine les poussières, la rouille. Ensuite, un filtre composé de KDF (dégration fluxion kinétique, qui est un alliage de zinc-cuivre) filtre les métaux lourds. La cartouche à charbon s’en prend aux bactéries, pesticides et solvants chimiques. Enfin, la micro-fibre en argent stérilise les derniers micro-organismes qui auraient survécu. Le hic, c’est le coût. Il faut compter de 150 à 1 200 euros. D’autant plus qu’il est nécessaire de changer les filtres tous les ans.

  • Le traitement aux ultraviolets, le cancre

C’est sûr, il tue les microbes et les virus. Mais c’est tout ce qu’il fait. Ce petit réservoir est aussi placé sous l’évier. L’eau traverse une chambre d’écoulement. Elle est alors exposée à une lampe, enfermée dans une douille, qui émet des UV. Ces rayons irradient l’eau. Adieu les bactéries. En revanche, les métaux lourds, les contaminants chimiques ou les nitrates s’en moquent bien. Là où ça coince, c’est le passage en caisse. Comptez en moyenne 400 euros pour le traitement aux UV. Pour rappel, un simple passage à ébullition dans une casserole est un tout aussi bon antibactérien.

  • Le charbon végétal, peu connu mais très efficace

Les Japonais utilisent le charbon de bois blanc actif, dit « Binchotan », depuis quatre siècles. En France, son usage est encore marginal. Etant très poreux, il absorbe les contaminants en attirant les ions et le chlore. Il absorbe aussi les résidus d’herbicides et de pesticides. Et après avoir absorbé ses impuretés, il relâche le fer, le calcium et le magnésium. Il neutralise également le PH de l’eau, si bien qu’elle n’est ni acide ni basique.

Après l’avoir laissé une nuit au frais, le bâton de charbon peut purifier jusqu’à un litre d’eau. Sa capacité filtrante dure environ trois mois pour un usage quotidien. Plongé pendant dix minutes dans l’eau bouillante, il se réactive pour trois autres mois. Ensuite, il faut en changer.

Il peut être commandé sur Internet à partir de 3,70 euros (hors frais de port). Pour les fanas de design, il existe aussi la bouteille de l’Anglo-Suisse Black Blum, pour une vingtaine d’euros, ou celle de l’entreprise danoise Sort of coal, bien plus chère (85 euros).

Le truc pas bête

Economisez. Inutile d’investir des mille et des cent pour éliminer le chlore. Etant volatile, il disparaît de lui-même. Il suffit de laisser reposer l’eau à l’air libre pendant une heure.

Recyclez. Si vous optez pour un filtre, pensez à recycler vos cartouches. Certains points de vente sont équipés de conteneurs spécifiques. La marque allemande Brita a créé sur son site une plateforme de géolocalisation des magasins qui reprendront vos cartouches.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Née au bout de la Loire, un pied dans l’Atlantique, l’autre embourbé dans la terre, elle s’intéresse aux piafs et aux hortensias, observe ses voisins paysans et leurs élevages bovins. Elle enrage devant les marées noires. Licenciée en lettres, elle sort diplômée de l’Institut pratique du journalisme de Paris en avril 2012. Elle scrute les passerelles qui lient les hommes à leurs terres. Parce que raconter la planète, c’est écrire au-delà des pommes bio et du recyclage de papier.

31 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,ma femme boit que l’eau de source.
    Je suis pas adepte ,mais je suis d’accord avec Hergé
    Il a beaucoup à étudier sur toute les solutions pour filter l’eau
    et récupérer l’eau pour les sanitaires
    Pour le prix J’ai trouver un article interessant ici :
    https://cuisiniste.org/adoucisseur-...

    14.06 à 23h17 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,ma femme boit que l’eau de source.
    Je suis pas adepte ,mais je suis d’accord avec Hergé
    Il a beaucoup à étudier sur toute les solutions pour filter l’eau
    et récupérer l’eau pour les sanitaires
    J’ai trouver un article interessant ici :
    https://cuisiniste.org/adoucisseur-...

    14.06 à 23h07 - Répondre - Alerter
  • Bonjour, avec les machines à eau Kangen filtration à 5 microns voir 2 à 3 microns avec filtre supplémentaire, eau alcaline ph9.5 anti-oxydante et électrolysé de plus les parrainages permettent de se faire rembourser sa machine et compléter son salaire.
    http://eauquotidiennekangen.webs.com/

    29.04 à 13h32 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Il y a une solution toute simple, un purificateur par gravité ; traite aussi les virus, chimique, médicaments, métaux lourds ...et très économique à l’utilisation. Rien à voir avec une carafe filtrante

    Plus d’informations sur ce site

    www.berkeywater.eu

    21.02 à 22h32 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    En ce qui me concerne j’utilise depuis une quinzaine d’années un osmoseur pour l’eau que je consomme et pour faire le cuisine et c’est pour moi la meilleure filtration par rapport à d’autres que j’ai essayé (carafes,...). J’étais passée par la société Blueau qui ont été très professionnels et leur site est bien détaillé. Leur lien est www.blueau.fr pour info...

    30.11 à 13h40 - Répondre - Alerter
  • Quel traitement par quels produits pour combattre l’acidité d’une eau de source ?

    8.01 à 12h38 - Répondre - Alerter
  • Si on fait un peu le tour du web, en ce qui concerne les solutions de filtrage, on se rend compte que les solutions sont nombreuses, mais que les pollutions aussi.

    J’aime beaucoup l’étude faite par "UFC que choisir" où nous pouvons retrouver, pour chaque commune, les polluants principaux (Pesticides, Nitrates, Métaux lourds, Bactéries, Medicaments, mais aussi la Radioactivité, et les défaut de traitement au
    Chlore ou Aluminium)
    J’ai synthetisé ça sur mon site : http://crystal-quest-france.blogspot.fr/

    Tous les filtres se valent, tant que l’eau en entrée est "potable".
    Les carafes sont plus contraignantes et peuvent etre des nids à bactéries, si elles ne sont pas entretenues.
    En fait, pour ma part, la solution la plus économique c’est le filtre à monter sur le robinet.
    Les filtres de technologie RedOx, se base sur le principe d’oxydoréduction. En plus du charbon actif qui piège les composés volatiles, le couple redox (CuivreZinC) empeche le développement des bactéries et réduit (ou oxyde) les métaux.

    Mais attention à ne pas confondre avec un adoucisseur, qui "piege" le carbonate de calcium, dans le but de protéger vos appareils contre le tartre. Mais n’agissent pas forcément sur les autres polluant (à moins qu’il ne soit couplé avec d’autre filtres). En plus, les adoucisseurs rejettent des sels, plutot mauvais pour les personnes agée.

    24.10 à 12h17 - Répondre - Alerter
  • bonjour
    nous avons une mini station de traitement des eaux industrielle par un procédé phisico- chimique a l’oxyde d’aluminium nous voulons réutiliser l’eau traiter pour l’arrosage des jardins qu elle type de filtre dois je utiliser ? sachant que ph=8.3 MES=8mg/l DCO=11.9mgo2/l DBO5=10mgO2/l
    merci

    2.07 à 17h36 - Répondre - Alerter
  • J ai entendu parler d un systeme de purification de l eau naturel ( pas de chlore, de résidus de poluants.. ) qui s installe directement au niveau de l arrivée d eau principale, sur la vanne générale ( donc à l exterieur ). Cet appareil de 35 a 40 cms de haut, muni d un filtre et d un préfiltre, serait garantit 8 ans. Filtre à changer au bout de 8 ans et regarantit 8 ans à partir de la. Ne nécessitant apparemment aucune maintenance pendant cette période, pas de conso. d eau supplémentaire, pas d elec., pas de consommable.. et muni d un systeme plombé pour la sécurité. Il paraitrait que ce systeme est le plus efficace de tous.
    Quelqu un a t il deja entendu parler de cet appareil et en connaît on le cout et l efficacité ?

    2.07 à 13h12 - Répondre - Alerter
    • En effet, chère Yucca !!
      Tu as très bien résumé le système Cartis.
      Plus concrètement(et techniquement) : le coeur du système c’est le charbon actif(filtre ultra performant pour stopper tout type de pollution : physique, chimique, médicamenteuse et même bactériologique).
      Seulement voilà : personne n’avait jusque là trouvé le moyen d’éliminer toutes ces bactéries et autres germes qui, du coup, prolifération dans le charbon.
      Cartis à trouvé la solution qui consiste à recouvrir toute la surface du charbon d’une matière capable de détruire 100% des organismes pathogènes. Cette matière c’est l’argent pur(métallisation du charbon).
      Pourquoi l’argent ?
      C’est un puissant oxydant qui élimine systématiquement tous les organismes vivants dans l’eau(germes, bactéries, virus...). D’ailleurs, les romains conservaient l’eau dans des jarres en argent durant des mois...
      Enfin, ce système à également un effet sur le calcaire : il neutralise la charge électrique du calcium et du magnésium, les rendant ainsi incapable de se transformer en tartre.
      Les minéraux sont préservés mais ne présentent plus un risque de dégâts dans les installations.
      Voilà j’espère vous avoir bien décrit le système Cartis et ainsi vous savez qu’il existe THE solution pour une eau pure.
      A votre disposition pour de plus amples renseignements,
      Pascal,
      Vendeur Indépendant Cartis

      29.11 à 20h55 - Répondre - Alerter
  • Il est toujours préférable de prendre le problème à la source. Réduisons les quantités de pesticides, nitrates, etc. ou utilisons-les à bon escient (pas les jours de pluie ou à proximité d’une source). Mais comme d’habitude, on cherche toujours des mesures compensatoires qui n’apportent pas forcément la solution !

    24.05 à 11h26 - Répondre - Alerter
  • http://aquapure.fr/blog/23-osmose-i...

    Que pensez-vous de cette critique de l’osmose inversée...je pensais que c’était le mieux pour filtrer l’eau...

    2.05 à 14h50 - Répondre - Alerter
    • il n’y a aucun soucis pour boire de l’eau issu de l’osmose inverse. cela produit une eau de tres haute qualité exempt de polluants organiques et biologiques (microbes, virus, germes...). L’article est mensongé car l’eau apres filtration est reminéralisé.

      14.04 à 10h40 - Répondre - Alerter
    • J ai consommé.de l eau osmosée pendant des annees. Je connais pas mal de personnes qui en consomment et même de l eau distillée.
      Pour ma part, je ne pense pas que l eau osmosée soit dangereuse ni même ne pose un problème, au contraire.
      De toutes les façons les minéraux contenus dans l eau sont très peu assimilables par l organisme humain. Il n y a que les végétaux capables d assimiler correctement les minéraux contenus dans l eau mais les lobbyistes de l eau nous rabachent sans arrêt les vertues des eaux...
      Bon voila mon avis.

      7.05 à 10h54 - Répondre - Alerter
    • Après de nombreuses recherches et conférences , voilà ce que j’ai appris : les sels minéraux de l’eau ne sont pas assimilables ou très peu ! donc ils font trop travailler les reins et seule l’osmose inverse les élimine ... ou la purification la plus drastique par un distillateur ... ce qui ne parait pas idéal (vraiment trop , donc eau pas naturelle du tout). L’osmose inverse supprime métaux lourds et pesticides également , bien sûr. Et le résultat est une eau pure comme celle du Mont Roucous ou de MONTCALM (environ 30 de résidu sec) .
      Donc l’osmose inverse semble idéale MAIS ET CE MAIS EST DE TAILLE : Pour un litre d’eau osmosée , 3 ou 4 litres vont à l’évier ou dans la tuyauterie !!! pendant des années j’ai donc mis cette eau rejetée dans des bouteilles et ai arrosé mes plantes avec ... elles ne s’en plaignent pas . Mais c’est très contraignant et pas folichon de stocker sur le balcon toutes ces bouteilles !!!!( je ne connais personne qui le fait !!!! mais je suis une irréductible écolo et gaspiller à ce point me déplaît) ...Maintenant mon osmoseur ne filtre plus et il faut changer la membrane (à cause de l’excés de calcaire dans ma région , celle-ci a duré 5 ans au lieu des 8 annoncés....250 euros de réparation et changement du filtre) donc je n’en peut plus et cherche une nouvelle solution ... comme c’est difficile !!!! si vous avez les finances offrez vous le filtre sur le circuit général ECO-H2O QUI A L AIR GENIAL mais cela coûte plus de 2000 euros Mes recherches m’ont amenée à ce système qui de plus reénergétise l’eau par un vortex et l’eau est bonne pour la douche aussi ... ....donc BON COURAGE !!!!

      31.07 à 14h52 - Répondre - Alerter
  • Et les œstrogènes rejetés dans les urines des femmes qui prennent la pilule ? Comment les filtrer ?

    23.03 à 21h11 - Répondre - Alerter
    • nanofiltration fine / osmose inverse.
      un filtre a Charbon actif (CA) pourrait en éliminé une partie, le pb c’est que ces molécules sont hydrophiles, persistantes (difficilement biodegradables) et donc ne s’adsorbent pas facilement sur CA. L’osmose inverse retient parfaitement ces molécules mais coute plus cher.
      Autre solution (aussi couteuse) : oxydation poussée de ces composés par O3, H2O2, OH°... (ozonation, electrolyse, photofenton...)

      14.04 à 11h12 - Répondre - Alerter
  • on retrouve les mêmes techniques pour le traitement de l’eau de piscine ( source : http://www.produits-piscines.fr ) :
    - les filtres à eau
    - le charbon actif
    - les électrolyseurs
    - pompes doseuses
    - les ultraviolets
    - chlorinateur
    Ce sont en particulier des outils de traitement écologique de l’eau, en dehors de la chimie du brome ou du chlore.
    Evidemment en piscine on utilise aussi des robots car les bassins d’eau à filtrer sont vastes.
    Autres techniques plus naturelle encore de traitement de l’eau : la végétation d’un bassin

    26.08 à 15h37 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Le nec plus ultra de la filtration reste l’osmose inverse. Concernant le charbon actif, il faut impérativement distinguer la forme "granulés" des carafes filtrantes de la forme "compressée ou frittée" en colonnes car malgré que cela soit la même matière, les performances de filtration sont incomparablement supérieures pour le second type.
    Le meilleur document sur tous les systèmes de filtration domestique de l’eau reste "le petit guide de l’eau filtrée" de Biocoop (disponible sur le web ou sous forme papier dans les magasins de cette enseigne). Pour le consommateur, il est indispensable d’avoir les analyses des substances filtrées émanant de laboratoire (marque "carbonit" par exemple) pour juger de la performance de tel ou tel filtre !
    Dernière remarque sur le charbon actif ; aucun cas de contamination microbiologique n’a été répertorié avec cette technique aux USA et en Europe !

    Yann Olivaux (http://http://lanaturedeleau.blogspot.fr/)

    8.06 à 00h40 - Répondre - Alerter
  • Charbon actif pour moi, solution la plus écologique et économique.

    27.03 à 21h31 - Répondre - Alerter
    • meme si le materiau a la base est écologique (bois, noix de coco...) la transformation de celui ci pour le rendre actif (forte porosité, surface spécifique tres importante) nécessite des conditions par forcément tres écologiques (forte consommation d’acide et tres haute température). de plus, le CA ne retient pas tout, il laisse passé certains métaux lourds et composés organiques hydrophiles.

      14.04 à 11h40 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    À la lecture de votre article, je me pose quelques questions.
    Concernant la carafe à eau, dans une eau calcaire, le calcium est présent sous forme de bicarbonate de calcium. Est-il accessible physiologiquement parlant dans ce cas ? Et en trop grande quantité, est-ce que cela ne cause pas des problèmes de santé, tel que pierres au rein ?
    Et si le filtre à robinet fonctionne de la même manière que la carafe, pourquoi filtre-t-il les pesticides, alors que la carafe non ?
    Pour les carafes, vous mettez en garde contre les sels argent libérés. Mais à vous lire, ils seraient également présents au moins dans l’osmoseur, et à mon avis, dans le filtre à robinet également.

    Depuis quelques jours, je me demande vraiment ce que je dois boire. J’avais déjà bannis les bouteilles d’eau à cause du transport et des plastiques qu’elles engendrent (en plus de la place qu’elles prennent …).
    Et je regarde désormais, notamment grâce à vos articles, ma Brita d’un autre œil. Je pense que je changerais plus régulièrement de cartouche, en le faisant de manière plus stérile et en la nettoyant correctement encore plus. Mais au vu de la quantité de calcaire dans mon eau du robinet, du goût que ça engendre et de l’état de mes casseroles et de ma bouilloire, je crois que je continuerai à utiliser un système de filtration.

    Merci pour vos articles et votre magasine, que j’ai adopté depuis longtemps.

    27.03 à 10h05 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité