publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Etat d’urgence : votre député a séché le vote ? Réveillez-le !
9-02-2016
Mots clés
Politique
France

Etat d’urgence : votre député a séché le vote ? Réveillez-le !

Taille texte
Etat d'urgence : votre député a séché le vote ? Réveillez-le !
(Crédit photo : NonOmnisMoriar - Wikimedia)
 
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Inscrire l’état d’urgence dans la Constitution n’a rien d’anodin. Inquiets de l’impact de cette décision sur leurs libertés et leurs droits fondamentaux, ces derniers mois, historiens, juristes et citoyens ont manifesté, publié des tribunes, constitué des conseils de vigilance… La semaine dernière, ils ont vu leurs craintes renforcées par un rapport d’Amnesty International compilant les témoignages de vies bousculées par les perquisitions et les assignations à résidence autorisées dans le cadre de cette mesure d’exception.

Pourtant, ce lundi soir, lors de l’adoption de l’article 1 de la révision constitutionnelle à l’Assemblée, moins d’un député sur trois a pris part au vote. Dans l’hémicycle, 433 élus sur 577 manquaient à l’appel. Que s’est-il passé ? Sur les réseaux sociaux, les railleries vont bon train.



Mais le mieux, c’est encore de le leur demander. Pour vous guider, Libération publie la liste des députés qui n’ont pas pris part au vote avec un lien direct vers leur compte Twitter. A vos claviers.

A lire aussi sur Terraeco.net :
- V pour Vigilance : les citoyens contre l’état d’urgence
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
6 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Ils sont trop bien payer, et sont absents ! pourquoi ne pas leur enlever une partie de leur salaire, comme on supprime les allocations familiales aux familles dont les enfants sont absents à l’école !
    C’est honteux et scandaleux ! trouvons des économies : arrêtons de verser des salaires très confortables à des hauts fonctionnaires qui n’assurent pas leur devoir, et supprimons tous leurs privilèges...immédiatement.
    Après leur comportement indigne d’un représentant de l’Etat, comment leur faire encore confiance, qu’attendons nous pour tous les virer !!! et élire à leur place, des citoyens, des vrais !

    10.02 à 16h15 - Répondre - Alerter
  • Malheureusement, il n’a pas séché et il a voté pour !!!

    10.02 à 13h28 - Répondre - Alerter
  • Je suis contre cette institutionnalisation pour 2 points, voici le texte de l’article 36-1 actuellement débatue :

    Art. 36-1
    . – L’état d’urgence est décrété en Conseil des min
    istres, sur
    tout ou partie du territoire de la République, soit
    en cas de péril imminent
    résultant d’atteintes graves à l’ordre public, soit
    en cas d’événements
    présentant, par leur nature et leur gravité, le car
    actère de calamité publique. "

    Ce qui m’embête, c’est" d’événements
    présentant, par leur nature et leur gravité, le car
    actère de calamité publique. "

    Cette notion est vague (c’est normal, on ne sais pas sur quel problème l’état peut tomber), cependant, si on regarde comment à été utilisé l’état d’urgence jusqu’a présent, seul 4 action judiciaire ont été mené pour le milleur de perquisition et d’assignation a résidence. Ce texte est trop flou, quelqu’un qui dit quelque chose de méchant contre le gouvernement peut etres considéré comme "calamité publique"

    10.02 à 12h31 - Répondre - Alerter
  • Jean-Pierre Medard : attention

    Halte à l’emballement. N’importe quel constitutionnaliste éclairé vous expliquera en deux minutes pourquoi il faut constitutionnaliser l’état d’urgence pour que le premier hurluberlu arrivé au pouvoir suprême ne fasse pas joujou avec une arme qui n’est pas encadrée pour l’instant. À ne pas confondre avec l’inscription de la déchéance de nationalité dans la constitution, qui est un autre sujet.

    Quant à ma députée merci de la traquer mais le lundi elle est dans sa (ma) circonscription. Ah bon il n’y a pas que Paris dans la vie ?

    10.02 à 09h52 - Répondre - Alerter
    • ChJ : attention

      Y aurait-il d’autres Assemblées Nationales qu’à Paris ? Si elle préfère rester dans sa circonscription peut être devrait-elle y rester... Ou briguer un mandat de maire qui lui conviendrait sans doute beaucoup mieux. La représentation parlementaire se fait à Paris. C’est comme çà...

      10.02 à 12h21 - Répondre - Alerter
  • Nos Députés censés nous représenter pourraient relire "Matin brun " de Franck Pavloff.
    Ou comment par manque de vigilance ou par indifférence on laisse s’installer des mesures qui restreignent la liberté, la démocratie jusqu’où ?

    9.02 à 23h05 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité