publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > Le « fish and chips » menacé par le réchauffement des océans
14-04-2015
Mots clés
Alimentation
Grande-Bretagne

Le « fish and chips » menacé par le réchauffement des océans

Taille texte
Le « fish and chips » menacé par le réchauffement des océans
(Crédit photo : Fiona Wilkinson - Flickr)
 
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Le changement climatique menace la gastronomie britannique. Au cours des quarante dernières années, la mer du Nord s’est réchauffée quatre fois plus vite que la moyenne mondiale. Or, l’aiglefin, ce poisson qui traditionnellement termine sa vie en fish and chips, nage en eaux froides. Avec une hausse des températures qui pourrait atteindre 1,8 °C d’ici à 2050, le nombre d’aiglefins présents en mer du Nord va accuser « une nette diminution », alerte une équipe de recherche de l’université anglaise d’Exeter. Interrogé par l’AFP, Steve Simpson, l’un des coauteurs de cette étude publiée dans la revue Nature Climate Change est catégorique : « pour maintenir une pêche durable au Royaume-Uni, nous avons besoin de nous passer de l’aiglefin accompagné de ses frites et de regarder vers l’Europe du Sud pour nous inspirer d’une autre gastronomie ».


- Une dépêche AFP à lire sur Sciences et Avenir

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité