publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > C’est une première : Interpol piste des criminels de l’environnement
19-11-2014
Mots clés
Environnement
Justice
Monde

C’est une première : Interpol piste des criminels de l’environnement

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET

Détention d’armes, décharge illégale de déchets toxiques, trafic d’ivoire, braconnage, piraterie, pêche ou exploitation forestière illégale : voilà quelques-uns des chefs d’accusation qui pèsent sur neuf fugitifs recherchés par Interpol. Car pour la première fois, ces malfaiteurs sont des criminels environnementaux. Ils sont italien, pakistanais, sud-africain, mexicain, zambien, russo-allemand, kényan, néerlandais et indonésien et, même si « ce ne sont pas des braqueurs (…), les agissements de ces personnes peuvent avoir des conséquences directes sur la santé des populations, par exemple en ce qui concerne le trafic de déchets », a expliqué au Figaro le chef du service de recherche des fugitifs, Stefano Carvelli. Interpol, dont le siège est à Lyon, a diffusé leurs noms et leurs portraits ce lundi. L’objectif de cet appel à témoins est double : il s’agit de recueillir des informations sur ces personnes… et de les appréhender si possible !

- A lire sur Lefigaro.fr

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédacteur en chef édition

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité