publicité
Accueil du site > Actu > Les Brèves > A Pékin, l’air (pollué) fait le mur
29-12-2015

A Pékin, l’air (pollué) fait le mur

Taille texte
A Pékin, l'air (pollué) fait le mur
(Crédit photo : DR)
 
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 74 - janvier-février 2016

2016, l’année des écoféministes

Nut Brother a trouvé une manière originale de dénoncer la pollution de la capitale chinoise. Pendant cent jours, cet artiste chinois a aspiré le smog de Pékin afin de récolter la poussière en suspension. Il a ensuite mixé les 100 grammes récupérés avec de l’argile pour produire une brique, symbole de l’air alourdi par les polluants. L’artiste espère que cette brique de pollution pourra ensuite être utilisée dans la construction d’un immeuble.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
Site conçu avec
publicité