publicité
Accueil du site > Actu > Société > "L’Europe est en pleine contradiction"
Article Abonné
16-03-2006
Mots clés
Société
Europe
France

"L’Europe est en pleine contradiction"

Taille texte
 
Pour Sophie Dupressoir, responsable "développement durable" au sein de la Confédération européenne des syndicats, la lutte contre l'effet de serre peut servir l'emploi.
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le magazine
"Les énergies renouvelables recrutent ! 100000 postes à pourvoir immédiatement - Terra Economica nouvelle formule, n°13"

Terra Economica - Votre manifeste Investir dans un avenir durable prône les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique des bâtiments des transports respectueux de l’environnement. Les syndicats passent du rouge au vert ?

Ce qui nous intéresse, c’est le potentiel bénéfique de ces mesures pour l’indépendance énergétique, la lutte contre l’effet de serre, l’emploi et le pouvoir d’achat : nous voulons réduire de 50 % le taux de pauvreté thermique, c’est à dire aider les ménages dans l’incapacité de régler leur facture d’électricité ou de chauffage. Il faut agir sur la demande et développer les énergies renouvelables.

Elles créent des emplois dans la recherche comme des postes non qualifiés, la collecte des déchets notamment. Et ce sont des emplois stables, adossés à des réglementations et des territoires. Mais les syndicats sont influencés par les choix énergétiques de leur pays : la CGT défend le nucléaire, les Espagnols se battent pour développer l’éolien. Pourtant les résultats sont clairs : en Allemagne, les énergies renouvelables emploient 150 000 personnes contre 18 000 dans le nucléaire.

Êtes vous satisfaits des politiques européennes ?

Elles vont dans le bon sens en fixant aux Etats des objectifs à atteindre. Mais ceux-ci sont indicatifs et insuffisants : les 12 % de consommation énergétique d’origine renouvelable en 2010 ne seront pas atteints dans la plupart des pays. Nous sommes pour des objectifs contraignants, particulièrement sur l’efficacité énergétique des bâtiments. Pour financer les renouvelables, nous plaidons pour des tarifs d’achat élevés et pour la taxation des profits des pétroliers. C’est ce que demandait l’UFC-Que choisir après l’annonce des résultats mirobolants de Total.

De plus, la libéralisation du marché de l’électricité en Europe a accru la concentration des entreprises dans ce secteur, détruisant 300 000 emplois. Or la volonté de baisser les coûts n’incite pas à réaliser des investissements de long terme, dans les renouvelables par exemple. La Commission refuse de regarder en face les contradictions de sa politique : d’un côté elle cherche à réduire la consommation énergétique, de l’autre elle espère que l’ouverture des marchés va faire baisser les prix... afin d’accroître la consommation !

Articles liés :

- 100 000 postes à pourvoir immédiatement

- En bref

- La voiture sur une voie de garage ?

- La pierre garde une santé de fer


La Confédération européenne des syndicats (CES) comprend actuellement 79 organisations membres, issues de 35 pays européens. En France, la CFDT, la CFTC, la CGT, Force Ouvrière et l’UNSA appartiennent à cette confédération qui dit rassembler 60 millions de travailleurs.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité