publicité
Accueil du site > ZZZ Papiers en attente > Société > Internet “a fait la campagne, pas l’élection”
23-04-2007

Internet “a fait la campagne, pas l’élection”

Taille texte
 
Les blogueurs de la "République des blogs" ne pouvaient pas manquer ça. Dans un joyeux fatras d’ordinateurs portables, de caméras et de flashs, les internautes se sont donné rendez-vous ce dimanche pour couvrir la soirée électorale.
SUR LE MÊME SUJET

Une bande de copains attablés derrière leur ordinateur portable. Des demis de bière qui s’empillent sur les coins de tables. Des cigarettes que l’on écrase nerveusement dans des cendriers pleins. La République des blogs tenait sa soirée électorale ce dimanche soir au pavillon Baltard, un café parisien, dans le quartier des Halles.

La fine fleur des blogueurs politiques - et les autres - s’est donné rendez-vous pour une soirée de « live blogging » (actualisation de blogs en direct). Une façon conviviale de conclure « une année d’échange » selon Stanislas Magniant, co-fondateur de Netpolitique .

Et de l’échange, il y en a eu. Entre deux billets, les blogueurs papotent, entourés de nombreuses caméras, preuve que la net-campagne a su se faire entendre.

Mais alors que l’heure fatidique approche, les traits se tirent. A la République des blogs, on est plutôt centriste. Et les rumeurs glanées sur les sites étrangers n’annoncent rien de bon pour le candidat de l’UDF. Le classique duel droite-gauche se profile au deuxième tour et les blogueurs réunis font grise mine. Leur souhait d’un changement en profondeur de la vie politique française s’éloigne au fur et à mesure que les minutes s’égrennent.

A 20 heures, fin du suspense. Les visages de Ségolène Royal et de Nicolas Sarkozy s’affichent sur l’écran de télévision dans un silence de plomb. Pas d’applaudissements, ni de cri de joie. François Bayrou a perdu son pari d’incarner l’alternative politique. Quelques secondes plus tard, le score du candidat de l’UDF (18,3%) est salué par un soupir résigné. Les 11% de Jean-Marie Le Pen, eux, sont accueilli avec soulagement : le candidat du Front National se place en quatrième position. Le spectre du 21 avril 2002 s’éloigne.

Reste le taux de participation exceptionnellement élevé : plus de 80%, qui ravit tous le monde. Mehdi Guiraud, membre du Parti blanc, se réjouit « c’est un vote massif ! Tiens, d’ailleurs, voilà, je l’ai trouvé le titre de mon billet ! ». Il se remet à pianoter tout en continuant de répondre aux questions qui fusent. Pour lui, ce mouvement “massif” vers les urnes pourrait servir sa cause, la reconnaissance du vote blanc et nul : « Le fait que des gens se déplacent massivement vers les urnes peut nous aider, analyse-t-il, cela va remettre la démocratie en route ».

Un responsable de La Nouvelle Arcadie lui, se résigne. « Très sceptique sur la capacité de l’UMP et du PS de faire progresser la démocratie vers plus de participation citoyenne », il regrette ce résultat un peu convenu.

Une qui semble se réjouir de ce premier tour, c’est Laurence. Médecin, elle est venue en curieuse ce dimanche soir, attirée par un ami fan de nouvelles technologies. Sarkozy prononce son discours depuis la salle Gaveau, et elle applaudit à la fin de chaque phrase. Elle est la seule et le remarque bien. « Je vais me faire sortir », glousse-t-elle. Mais les blogueurs l’ignorent, trop occupés à poster leur premier billet post-résultats.

Un jeune homme à côté d’elle lui jette un regard compatissant… et s’empresse de relater l’anecdote sur son blog.

Mais pas question de se laisser abattre par des résultats décevants. Pour Versac, l’initiateur de cette soirée, « c’est la folie, c’est un grand n’importe quoi, à l’image de cette campagne ». Assailli par les journalistes, la nouvelle vedette des blogueurs politiques s’éclate visiblement . Plongé dans un mélange de discussions, de billets à écrire et de vidéos à envoyer (quand la webcam le permet), Nicolas Vanbremeersch s’amuse comme un gamin. Lui et ses congénères blogueurs sont même « les vrais gagnants de cette campagne », selon Stanislas Magniant, de Netpolitique. « Les citoyens l’ont vraiment utilisé comme un espace de dialogue. Internet n’a certainement pas fait l’élection, mais il a fait la campagne », annonce-t-il. Et à la République des blogs, ce soir, la vraie star, c’était effectivement internet.

Marion SENANT, Ecrans de Campagne

Sources de cet article

Terra Economica s’associe aux étudiants du Centre de formation des journalistes de Paris. Retrouvez l’actualité décalée de la présidentielle sur le site Ecrans de Campagne

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité