publicité
Accueil du site > Actu > Rio+20 > « L’eau, l’énergie et la santé doivent être gérées sans motivation de profit (...)
20-06-2012
Mots clés
Eau
RIO+20
Brésil
Interview

« L’eau, l’énergie et la santé doivent être gérées sans motivation de profit »

Taille texte
« L'eau, l'énergie et la santé doivent être gérées sans motivation de profit »
(Inauguration du pavillon brésilien. Crédit photo : MCTI Brasil)
 
Dans les coulisses de Rio+20, on croise des délégués, des membres d’association, des personnalités. Aujourd’hui, David Boys, Canadien et directeur d'une ONG, venu défendre l'importance des services publics.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

David Boys est Canadien et directeur de Public Services International, une structure qui représente 650 syndicats dans 148 pays et œuvre pour le maintien et la mise en œuvre de services publics de qualité pour l’eau, l’énergie et la santé.

Terra eco : Pourquoi venir à Rio ?

Pour ne pas laisser tout le champ libre au marché qui a déjà mis en place un lobby très efficace auprès de l’ONU mais aussi à Davos. Rendez-vous compte qu’avant, ce lobby n’était financé que par Veolia et Suez. Aujourd’hui, la plupart des grandes entreprises se battent pour que l’accès à l’eau ne soit pas restreint pour leurs productions industrielles. Il faut être à Rio pour réaffirmer la nécessité impérieuse que l’eau, l’énergie ou la santé soient gérées par des services publics dont la motivation n’est pas de faire du profit. Enfin, nous sommes là pour renforcer les liens entre les syndicats que nous représentons et la société civile, présente au Sommet des peuples ; des liens qui se sont effilochés avec les attaques constantes contre les syndicats et qu’il faut resserrer aujourd’hui.

Quelle est votre priorité ici ?

Nous disposons d’un réseau de chercheurs qui travaillent toute l’année sur ces questions et qui a identifié les meilleures pratiques pour la gestion de ces biens et services. Notre priorité est de distribuer cette information à la société civile présente ici. Pourquoi par exemple l’Afrique doit-elle rejeter la privatisation ? Il faut expliquer nos arguments, donner les moyens aux associations et aux autorités locales de connaître les conséquences de la privatisation.

Vous avez de l’espoir sur le résultat de ce Sommet ?

Non, je crois que les résultats seront si déprimants que nous allons être forcés de trouver des solutions ailleurs que dans les grandes conférences et les promesses vides des gouvernements. Je pense que ce Sommet va augmenter un peu plus la mobilisation citoyenne contre le statut quo institutionnel.


Crédit photo portrait : Anne Vigna

A lire aussi sur Rio+20 :
- Raoni : « Le Brésil ne respecte pas les droits des peuples indigènes »
- A Rio, on s’écharpe sur le droit à l’eau
- Le PIB vert est-il sur le point de naître ?

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité