publicité
Accueil du site > ZZZ Papiers en attente > Société > Ensemble, déménager l’Elysée devient possible
16-05-2007

Ensemble, déménager l’Elysée devient possible

Taille texte
 
La présidence installée à l'Elysée, c'est d'un autre temps. Alexis Buvat, un "simple citoyen", propose de déménager le bureau du président de la République vers un quartier "moderne". Devinez où ?
SUR LE MÊME SUJET

(Par Alexis Buvat, ancien attaché parlementaire et "simple citoyen")

Nous venons d’entrer dans le IIIe millénaire et notre pouvoir politique persiste à vouloir siéger dans un palais aux allures de musée bientôt vieux de trois siècles, en parfait décalage avec les mentalités, aspirations et besoins de notre temps.

Cet entêtement dans l’anachronisme ne va pas sans conséquences puisque, d’une part, l’image et la crédibilité du chef de l’État en pâtissent, contribuant inconsciemment à alimenter dans l’opinion la très actuelle « crise de la représentation » et, d’autre part, les volumes du vieux palais ne sont absolument pas fonctionnels pour l’usage de bureaux à quoi on veut les affecter, pour le plus grand inconfort du locataire principal comme de ses équipes (...).

Cherche bureau spacieux avec vue sur Paris

Choisir un nouveau siège pour la présidence de la République implique de trouver une seule réponse à trois questions posées successivement, dans un sens allant du général au particulier.

La première exige de définir le sens profond de ce « déménagement » en regard à la fois du contexte sociologique, culturel et urbanistique de Paris et de l’histoire de la France à travers les siècles. À la réflexion, il apparaît que le déplacement vers l’ouest de la capitale s’impose presque comme une évidence si l’on veut, non pas simplement s’accorder au passé ou se soumettre à on ne sait quel déterminisme, mais donner à la région parisienne — et à travers elle au pays tout entier — une impulsion tout entière tournée vers l’avenir.

Tous à la Défense !

La deuxième étape de la réflexion impose de choisir un site géographique précis propre à exprimer avec la meilleure cohérence les idées retenues à l’étape précédente. Le quartier de La Défense est on ne peut plus idéalement placé et sa sociologie — qui n’est pas qu’économique — est autrement plus « riche » que celle de la rue du faubourg Saint-Honoré.

Qui plus est, et en réponse à notre troisième étape de réflexion, le site de La Défense offre une architecture déjà construite et remarquable par la force symbolique qu’elle dégage : c’est la Grande Arche. Par sa forme géométrique facile à appréhender, sa couleur et ses matériaux, elle est simple et rassurante, en même temps qu’elle est un monument solennel et volontaire. Par son positionnement sur l’axe historique parisien, elle est centrale, évidente et visible de partout. Il suffit de la regarder aujourd’hui et l’on est immédiatement saisi du sentiment qu’elle a presque été bâtie pour cette destination et que, sereine, elle n’attend que cela.

Sources de cet article

Le site "Déménageons l’Elysée" :

http://www.demenageonslelysee.fr/el...

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
2 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité