publicité
Accueil du site > Métiers/Formations > « Les petits oiseaux et les jolies fleurs, c’est fini »
13-02-2015
Mots clés
Emploi
Formation

« Les petits oiseaux et les jolies fleurs, c’est fini »

Taille texte
 
Qualifiés et prêts à travailler dehors par tous les temps : voilà le profil des pros de l’agriculture et de la protection de la nature.
SUR LE MÊME SUJET

On a beau faire partie d’une association naturaliste et passer ses vacances à observer les oiseaux, faire carrière dans les métiers de la nature n’est pas toujours une partie de plaisir. D’un côté, il y a les métiers de la production, comme agriculteur ou aquaculteur. Travailler pour nourrir les autres est passionnant mais, avant de se lancer, mieux vaut rencontrer plusieurs professionnels du secteur pour se rendre compte qu’il s’agit de vocations très prenantes.

« Je ne compte pas mes heures et, depuis deux ans, je n’ai pas réussi à prendre plus de quelques jours de vacances », raconte Rémi Clérin, permaculteur à Marseille. Et les avantages recherchés par certains candidats ont aussi leur pendants négatifs. Les allergiques au bureau apprécieront sûrement le travail en plein air durant l’été, mais ils ne pourront pas y échapper les jours de pluie ou de neige.

Acquérir des compétences très techniques

Quant aux métiers de la protection de la nature, très prisés des étudiants, ils sont tout aussi exigeants. « Beaucoup de jeunes s’orientent dans des formations liées à la biodiversité sans se rendre compte de ce qui les attend. Il y a très peu de débouchés. Pour trouver du travail, il faut être talentueux, développer des connaissances très pointues et accepter des contrats courts aux quatre coins de la France », raconte Bruno Franc, de la Difed, association basée à Montpellier qui accompagne les jeunes diplômés en développement durable.

Selon lui, mieux vaut acquérir des compétences très techniques plutôt qu’une formation généraliste pleine de bons sentiments. « Les petits oiseaux et les jolies fleurs, c’est fini. Le secteur s’est professionnalisé. Il n’y a plus de place pour les doux rêveurs qui arrivent aux entretiens d’embauche en disant qu’ils aiment la nature. »

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

Métiers

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité