publicité
Accueil du site > Actu > Nature > La toile d’araignée, super filtre à pollution
20-01-2014
Mots clés
France

La toile d’araignée, super filtre à pollution

Taille texte
La toile d'araignée, super filtre à pollution
(Crédit photo : Twig73010 - flickr )
 
Des chercheurs de l'université d'Oxford ont découvert les propriétés électrostatiques des toiles d'araignées. Elles en font d'efficaces capteurs de pollution et des baromètres universels et bon marché de la qualité de l'air.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Si vous tombez nez à nez avec huit pattes velues, ne tremblez plus : les araignées sont vos alliées pour améliorer la qualité de l’air que vous respirez. Une étude publiée en décembre dans la revue allemande Naturwissenschaften nous apprend qu’en plus d’être des insecticides hors pair leurs toiles filtrent la pollution.

Sous la direction du zoologue Fritz Vollrath, une équipe de l’université d’Oxford a découvert que la colle utilisée par les tisseuses est électrostatique. Cette propriété est stratégique pour la prédation. Le champ magnétique ainsi constitué empêche les antennes des insectes de repérer le piège tendu par l’araignée. Dans le même temps, il attire les polluants en suspension. « Les propriétés physiques de ces toiles en font de parfaits filtres actifs d’aérosols et pesticides », expliquent les chercheurs.

L’efficacité de capteurs industriels

Ainsi le moindre enchevêtrement de fils de soie devient un dispositif de mesure de la qualité de l’air. « Vous pouvez prélever et tester des toiles d’araignées pour mesurer les niveaux de pollution, par exemple pour vérifier la présence de pesticides néfastes pour les abeilles, explique Fritz Vollrath, le directeur de l’étude. L’efficacité est comparable à celle des capteurs industriels », précise-t-il.

Pour se faire une idée des substances en présence, la case laboratoire ne sera pas forcément obligatoire. Pour un œil expert, la forme de la toile suffira. On sait qu’une araignée tisse différemment selon ce qu’elle absorbe. « Elle crée des toiles magnifiques quand elle est sous LSD, des toiles atroces sous l’effet de la caféine », rappelle le professeur. Or, comme une araignée recycle sa toile en la mangeant, elle absorbe les polluants qui s’y sont déposés. Cette alimentation influencera l’architecture du piège suivant. Alors, pour faire de cette mal-aimée un allié, il ne nous restera plus qu’à lire dans sa toile.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité