publicité
Accueil du site > Actu > Nature > La couche d’ozone va mieux : doit-on s’en réjouir ?
Article Abonné
24-09-2010
Mots clés
Sciences
Climat
Monde

La couche d’ozone va mieux : doit-on s’en réjouir ?

Taille texte
La couche d'ozone va mieux : doit-on s'en réjouir ?
(Crédit photo : Benoit Decout - Rea)
 
L’enveloppe protectrice de la Terre ne rétrécit plus. Mieux, elle pourrait retrouver sa bonne mine d’antan d’ici à 2050. Enfin une bonne nouvelle ! Mais pour qui : l’air, la peau, le climat ? Réponses.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 20 - décembre 2010

Homme-femme : qui est le plus écolo ?

C’était en 1987. La communauté internationale signait le protocole de Montréal. Les chlorofluorocarbones (CFC) et autres substances coupables de grignoter la couche d’ozone étaient remisés au placard. Les réfrigérateurs et les bombes aérosol changeaient de formule. Et ça a marché ! « L’ozone total, dont celui des régions polaires, ne baisse plus », annonçait, le 16 septembre, Len Barrie, directeur de la recherche à l’Organisation météorologique mondiale et auteur d’un rapport cosigné avec les Nations unies. Stabilisé, notre bouclier anti-UV devrait reprendre de l’étoffe et même retrouver en 2050 son niveau d’avant 1980. Tout le monde applaudit… mais qu’est ce que cela veut vraiment dire ?

Adieu, l’effet de serre ?

Pas vraiment, hélas. C’est bien connu : chassez le gaz par la porte, il revient par la fenêtre. Aux CFC, on a en effet substitué d’autres gaz barbares : les hydrochlorofluorocarbones (HCFC) et des hydrofluorocarbones (HFC). Or, « nombre de ces substances sont de puissants gaz à effet de serre », souligne le texte de l’Organisation météorologique mondiale. Exemple avec le HFC-23, « un gaz à effet de serre plus de 14 000 fois plus puissant que le CO2 ». « Il ne faut pas qu’en réduisant le problème de l’ozone, on aggrave celui des gaz à effet de serre, pointe Sophie Godin-Beekman, chercheuse de l’institut Pierre-Simon Laplace. Il faut trouver des substituts avec un potentiel de réchauffement plus faible. »

Bye-bye, la bombe climatique ?

Evidemment, comme à chaque fois qu’on plonge le nez dans le dossier climatique, on en ressort avec la migraine. « Le climat joue un rôle sur l’ozone et l’ozone – qui est un gaz radiatif – joue un rôle sur le climat », résume Sophie Godin-Beekman. A priori, l’augmentation des gaz à effet de serre ravit la couche d’ozone. En refroidissant la stratosphère (la deuxième couche de l’atmosphère), ils ralentissent la destruction de l’ozone. Mais quid de l’inverse ? La reconstitution de ce tapis de gaz aura-t-elle un effet positif à terme sur le climat ? « La communauté scientifique est confrontée à un défi majeur qui consiste à élucider les interactions complexes entre l’ozone et les changements climatiques pour être en mesure de prévoir les concentrations futures de ce gaz », note prudemment le rapport. Une chose est sûre, « il va falloir prendre en compte le rétablissement de l’ozone dans les simulations climatiques. Aujourd’hui, on s’aperçoit que les modèles qui ne prennent pas en compte la stratosphère sont moins bons », poursuit Sophie Godin-Beekman.

Finis, les coups de soleil sur la banquise ?

Si l’ozone avait continué de fondre comme neige au soleil, on aurait pu avoir « jusqu’à 20 millions de cas supplémentaires de cancer de la peau et 130 millions de cas supplémentaires de cataracte », assure le rapport. Car l’ozone filtre les rayons UV-B, les plus dangereux pour l’homme. Avec sa stabilisation, on a donc échappé au pire. « En Antarctique, un trou se forme systématiquement à certaines saisons, explique Sophie Godin-Beekman. Dans cette zone, on a observé des doses de rayonnement UV similaires à celles que l’on trouve à San Diego (en Californie, ndlr)  ! La crainte, au moment du protocole de Montréal, était que ce problème ne se généralise et s’amplifie. » Ouf, a priori, on ne grillera pas – tout de suite – comme des sardines à Lille ou à Perpignan. —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédactrice en chef à « Terra eco ».

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité