publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > L’électricité autrement : à quand le bonus ? (5/5)

L’électricité autrement : à quand le bonus ? (5/5)

Taille texte
L'électricité autrement : à quand le bonus ? (5/5)
(Flickr/Eric Caballero)
 
Comment changer sa consommation de courant ? Et si on inventait une récompense sonnante et trébuchante pour ceux qui se mettent au régime ? « Trop compliqué », répond le gouvernement. Pourtant, certains l'ont fait.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Consommer moins pour gagner plus. C’est l’idée défendue par le député PS François Brottes : « Nous devons trouver un système de rémunération de la vertu. Si vous consommez moins d’électricité, vous économisez et c’est tant mieux. Mais si en plus on vous fait un chèque, cela vous y encourage ». L’avantage : cela parle à tout le monde, même si d’autres outils peuvent être utiles comme des capteurs pour connaître ses dépenses ou des boîtiers pour piloter son chauffage. Cela évite aussi de pénaliser les plus fragiles énergétiquement, ce qui n’est pas exclu avec des tarifs à l’heure ou progressifs.

De la même manière que les producteurs d’électricité renouvelable reçoivent un bonus, il faudrait en faire de même avec l’économie d’énergie, qui « ne nécessite pas d’investissement. Au contraire, elle limite la course permanente à l’investissement », a plaidé l’élu socialiste à l’Assemblée lors du débat sur la loi de nouvelle organisation du marché de l’électricité au début du mois de juin. Réponse du rapporteur UMP Jean-Claude Lenoir : « Le système proposé par M. Brottes peut sembler intéressant sur le papier, mais il serait difficile à gérer dans la pratique ». Idem pour Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Ecologie : « À vrai dire, je rêve de trouver le mécanisme auquel pense François Brottes ! Nous rêvons tous de pouvoir le mettre en place. Mais à l’heure qu’il est, nous ne savons pas le faire ! » Amendement rejeté.

10% de consommation en moins : 10% de l’abonnement remboursé

« Cela se fait dans d’autres pays, y compris de la part d’opérateurs historiques et publics », assurait pourtant dans l’hémicycle François Brottes, anticipant ces objections. Cela se fait même déjà en France… Mais à très petite échelle. Le fournisseur alternatif Planète Oui rembourse en effet 10% de l’abonnement aux clients qui s’engagent à diminuer leur consommation de 10%.

C’est en Amérique du Nord que ce type d’initiative est le plus répandu. En 2001, l’Etat de Californie – dont le réseau est aussi plombé par les climatiseurs que le nôtre par le chauffage électrique – a lancé le programme 20/20 avec une ristourne de 20% sur la facture pour une consommation réduite de 20% par rapport à 2000. Pendant les quatre mois de l’opération, 33% des particuliers ont réussi à toucher le bonus au moins un mois.

L’eldorado du système : l’Amérique du Nord

En retirant ceux qui auraient réduit leur consommation indépendamment de la mesure et en ajoutant ceux qui l’ont fait pour toucher la prime mais ont échoué, des chercheurs de l’Université de Berkeley ont calculé que le programme avait entraîné 3,8 TWh d’économies directes, soit presque la moitié de la production des éoliennes françaises en 2009 (un peu moins de 8 TWh). Mieux, vu le montant des chèques, cette « énergie négative » n’a coûté que 0,9$ le kWh (0,73 euro), alors que les fournisseurs l’achetaient à 2,8$ (2,27 euros) sur un marché de l’électricité très tendu pendant cette période.

Dans l’Etat de New York, c’est aussi quand les prix sont au plus haut que le système fonctionne : pour chaque kWh économisé pendant un pic de consommation, vous recevez 1 dollar (0,81 euro). La difficulté : déterminer ce que vous auriez normalement consommé. Sans parler des petits malins qui en profitent en étant tout simplement absents de leurs logements. Inconvénients limités au vu des résultats : une formule similaire testée au Québec avait permis de diminuer les pics de 17,5%. Même si le bâton –une pénalité– avait encore mieux fonctionné que la carotte…

- Retrouvez le premier épisode de cette série sur l’électricité autrement ici
- Retrouvez le deuxième épisode ici
- Retrouvez le troisième épisode ici
- Retrouvez le quatrième épisode ici

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

5 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Bonjour,
    Je suis chez Enercoop depuis presque 2 ans…. et je compte changer de fournisseur ! J’étais attirée par le côté « coopérative » et de faire un geste pour les petits producteurs d’énergie et pour la planète… MAIS le constat est là : je ne rencontre que des pb avec Enercoop qui a l’air de fumer la moquette tout azimut : erreurs sur les factures (récurent) : les dates de prélèvements ne m’arrangeant pas du tout je paie par virement et là c’est la cata : nombreuses relances de leurs parts avec menaces de coupures : alors que les règlements ont bien été effectués et que je leur ai envoyé les preuves PLUSIEURS FOIS par mail. Au mois d’aout pour la énième fois je reçois encore un appel téléphonique comme quoi on va me couper l’électricité car je dois une somme insensée : après un point avec la personne responsable contentieux elle finit par retrouver mes paiements (je lui avais envoyé plusieurs fois par mail) ; je finis par lui demander (car au bout d’un moment je ne comprenais plus rien à leurs factures récapitulant des sommes anarchiques avec aucun règlement effectué) si je suis à jour et elle me répond : tout à fait : vous nous devez plus rien. OUF. Fin septembre : encore un appel téléphonique me menaçant de coupure (je dois dire que je suis patiente mais là cela commence à me taper sur les nefs) : je rappelle la fameuse personne que j’avais eu au téléphone au mois d’août et là elle me dit que je n’ai pas payé la facture de mai et de juillet !!!! Pardon ? quelles factures (je ne les ai jamais reçues : et pour causes ils ont fini par découvrir qu’elles avaient été envoyées par mail mais pas par papier : je suppose qu’elle ont dû atterir dans l’antispam). Je demande donc à mon interlocutrice : mais pouquoi milieu aôut j’étais à jour et là vous me dites que je vous dois des sous depuis mai ???????? (j’avoue être perdue au bout d’un moment) et là elle me dit que la facture de juillet n’avait pas été éditée en aout mais en septembre (bein dites donc vous êtes rapide pour couper l’électricité chez vous ? au bout de 15 jours de retard, paf ?) et pour le mois de mai il parait que j’en aurai payé la moitié (? ???? apparemment je leur avais payé plus que ce que je devais concernant les anciennes factures). Bref je baisse les bras et dis ok ok ok (car mon interlocutrice commence à s’énerver au fur et à mesure que je lui démontre ma bonne foi et qu’elle se retrouve à court d’arguments….). Combien vous dois-je au final ? une somme que je ne peux payer en une seule fois : puis je payer en 3 fois ? non pas possible car la facture de septembre va arriver en novembre. Bon alors en 2 fois ? oui mais la moitié tout de suite et l’autre moitié dans 3 semaines (chouette ! cela m’avance bien…. surtout qu’il me reste 200 euros pour finir le mois et faire bouffer mes gamins : il faut que je sorte illico 100 euros tout de suite et un peu plus de 200 dans 3 semaines (ma paie ne sera pas arrivée), elle est pas belle la vie ? Je paie donc 100 euros par virement. 3 jours plus tard de grand matin : paf un message sur mon téléphone « il faut nous payer tout de suite sinon coupure d’électricité ». Je leur dis que j’ai envoyé le règlement par virement le lendemain de notre accord :il faut peut être attendre qu’il arrive sur votre compte vu qu’il a été fait il y a 2 jours… et je reçois un mai m’indiquant que la procédure de coupure est toujours active jusqu’à ce qu’ils reçoivent le virement : eh comment on fait si vous coupez dans la journée et que le virement arrive sur votre compte demain ? et si vous êtes aussi doué pour retrouver le virement que vous l’avez été pour retrouver les précédents, je ne suis pas dans la merde…..
    Bref beaucoup d’énergie « humaine » gaspillée finalement.
    Même EDF (que je ne porte pourtant pas du tout dans mon coeur) ne m’ont jamais fait des plans pareils…..
    Je songe aller chez Planète oui, y a t’il des gens qui connaissent ? j’aimerai avoir leur avis.
    Bonne journée.

    12.10 à 13h44 - Répondre - Alerter
  • Chaterneau : Enercoop ?

    Sous le titre ’L’électricité autrement’, je m’attendais à ce que soit citée la coopérative Enercoop qui l’aurait parfaitement illustrée. Enercoop est le seul fournisseur d’électricité qui peut s’enorgueillir de fournir de l’électricité d’origine 100% renouvelable qu’elle achète à des producteurs qui utilise le solaire, l’éolien et l’hydraulique sur des sites agréés WWF. Les autres fournisseurs utilisent principalement la méthode d’achat de certificats verts. C’est déjà bien en soit, mais beaucoup moins transparent, et finalement beaucoup moins vert qu’il n’y paraît.

    Enercoop est différent aussi dans son fonctionnement et dans la relation qui existe entre les producteurs et les consommateurs, sociétaires dans leur grande majorité. Chacun a son mot à dire en AG et peut participer activement à la vie et à la promotion de la coopérative.

    GreenPeace et le WWF se sont penchés sur son berceau. Le réseau Biocoop y adhère. Voilà, entre autres, des parrains qui crédibilisent parfaitement la démarche.

    Par ailleurs, Enercoop réinvestit totalement ses bénéfices pour promouvoir et développer les moyens de produire de l’électricité propre. C’est le seul fournisseur d’électricité à le faire car son objectif n’est pas de faire du profit.

    C’est vrai qu’on y paye plus cher l’électricité, de l’ordre de 30%. Et pourtant, nombre de consommateurs ne dispose que de revenus limités. Ils ont fait le choix de la transparence et de l’avenir de leurs enfants. Et au final, il s’agit d’une poignée d’euros de différence que nous avons récupérés en ne consommant plus d’eau en bouteille, mais en filtrant celle du robinet.

    Au final, je dirais que votre série ’L’électricité autrement’ appelle un 6e volet qui serait entièrement consacré à Enercoop.

    28.06 à 10h12 - Répondre - Alerter
    • Julien Kostrèche : Votre voeu exaucé !

      Vous avez raison.

      Nous avons d’ailleurs récemment consacré un article à Enercoop, que nous intégrerons volontiers dans ce dossier "L’électricité autrement".

      Cordialement,

      Julien Kostrèche, rédacteur en chef de terraeco.net

      28.06 à 17h59 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,
      vous trouverez ici un article sur l’électricité verte (et le mécanisme des certificats) et sur Enercoop.
      considérons que ce sont les n°0 et 0 bis.
      A bientôt
      Julien Vinzent

      28.06 à 18h01 - Répondre - Alerter
  • En FRANCE on n’a pas de pétrole mais on a des idées.
    on sait pas faire alors.
    La PDG d’EDF est révoltée par la croissance de l’énergie solaire.
    Tout va bien

    26.06 à 19h03 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité