publicité
Accueil du site > Actu > Super héros, super écolo > Kirikou n’est jamais à court d’idées
1-07-2009

Kirikou n’est jamais à court d’idées

Taille texte
Kirikou n'est jamais à court d'idées
 
Un super-héros nous livre ses trucs et astuces pour devenir un écocitoyen modèle. Aujourd’hui, les grandes actions du petit Kirikou.
SUR LE MÊME SUJET

Terra eco : A quand remonte votre prise de conscience écologique et citoyenne ?

Kirikou : Quand Karaba la sorcière a asséché notre puits, ça a été le déclic. Je me suis rendu compte que nos ressources n’étaient pas garanties et que nous devions faire attention pour les préserver.

L’état de la planète vous préoccupe-t-il ?

Nous sommes les premiers concernés. Le grand-père m’a dit que vos marabouts prédisent des conséquences terribles en Afrique : en 2020, les récoltes pourraient diminuer de 50% et jusqu’à 250 millions de personnes manquer d’eau. La méchanceté de Karaba n’est rien à côté de ça...

Parlons d’actes. Qu’avez-vous changé, concrètement, dans votre quotidien ?

Le défi c’est de trouver des solutions durables pour le développement de mon village. Je me bats aussi pour qu’on respecte nos droits. Par exemple, une grande entreprise étrangère veut s’installer sur des terres qui appartiennent à mon village pour produire des biocarburants. Je suis peut-être petit face à elle, mais je la laisserai pas faire !

Que vous engagez-vous à faire pour convaincre votre entourage de changer ?

C’est surtout les pays riches qui doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre : en moyenne un Africain émet moins d’une tonne de C02 par an contre plus de 6 pour un Français. C’est pour ça que j’ai fait mes films en France.

Trois petites questions pour finir. Si vous étiez un végétal ?

Un manguier parce que ça fait de l’ombre. En plus, ses fruits sont délicieux et nutritifs.

Un élément ?

La terre parce que je me sens proche d’elle. Et pas seulement parce que je suis petit, je vous vois venir !

Un animal ?

La fourmi elle est capable de soulever des montagnes en comparaison de son poids.

Fiche d’identité :
Nom : Kirikou

Date de naissance : 1998
Nationalité : Africain

Père : Michel Ocelot

Son geste citoyen : développer l’irrigation dans son village
Résultat : Plus d’eau, plus de nourriture. Moins de 10% des terres arables africaines sont irriguées.

A lire aussi dans Terra eco :
- Notre dossier : Demain, 9 milliards de bouches à nourrir
- Interview : "Les paysans sont dépossédés de leurs terres"

Sources de cet article

- L’accaparement des terres en Afrique sur le site de la FAO
- Aquastat
- Le site du GIEC

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Journaliste, collaborateur régulier pour Terra eco.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité