publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Vise le green > Biomasse Normandie

Vise le green

Par Benjamin Cliquet
15-09-2010

Biomasse Normandie

Biomasse Normandie est une association régionale qui fait de la R&D dans les domaines du bois et des déchets. Jimmy Pennequin, un des 15 employés, m'en a parlé, ainsi que du fonctionnement de la filière bois...

Mercredi 8 septembre, centre-ville de Caen, Jimmy Pennequin m’accueille dans les locaux de l’association régionale Biomasse Normandie. Ce chargé d’études bois-énergie m’a parlé, une heure durant, de sa structure de 15 employés dont il fait partie et, plus généralement, de la filière bois.

Biomasse Normandie, association âgée de 27 ans, réalise des missions de Recherches et Développements sur la biomasse. Deux objectifs principaux sont suivis : le développement de la filière biomasse sèche (bois-énergie) ; le développement de la filière biomasse humide (déchets organiques). Biomasse Normandie cherche également à communiquer sur ces deux thématiques. Les commanditaires sont principalement publics (ADEME, Régions, Union Européenne, Conseil Généraux…).

Jimmy travaille sur le montage de projets de chauffage collectif utilisant le bois comme énergie. Les principaux usagers concernés sont les hôpitaux, des logements HLM… Mais quelle sont les spécificités du combustible au bois ?

D’abord, Jimmy me dit que, comparé au gaz ou au fioul, le chauffage bois est beaucoup moins « normalisé », ce qui ne facilite pas toujours le développement de la filière ; Ensuite, les chaudières au bois sont plus mécaniques (combustibles moins normalisé et plus hétérogène) : mécanismes pour amener le bois dans la chaudière ainsi que pour évacuer les cendres. ; Le combustible bois coûte près de 3 fois moins cher que le fuel ou le gaz mais les chaudières bois sont environ 4 fois plus chers… le montage de projet nécessite de faire des économies d’échelle car les investissements pour les installations sont plus importants ; L’installation de chaudières bois créé également « des emplois locaux et non délocalisables » puisque, par exemple, « 80% des bois brûlés viennent de moins de 50km », et cela peut encourager les élus à consolider les emplois de la filière et à opter pour cette énergie.

Ce bois a diverses origines (forêts, déchets de scieries, déchèteries…). Je pose la question de la déforestation liée à une utilisation trop importante des bois de forêts. Voici comment Jimmy me présente le fonctionnement de la filière bois :

- Au début, les arbres sont plantés de façon très serrée, les bourgeons vont chercher la lumière. Pour qu’une partie des arbres puisse continuer à pousser, une première « éclaircie » (coupe des arbres) doit être réalisée au bout de 6 ou 7 ans, puis une deuxième et une troisième éclaircie. Le bois des 2ème et 3ème éclaircies est trop petit pour être utilisé comme bois de construction, il est donc destiné à la production de pâte à papier, de palettes et parfois d’énergie. Ces trois dernières filières constituent des compléments de revenus à l’entretien des peuplements et à la production de bois de construction. L’existence de ces filières est donc indispensable pour le bon fonctionnement des exploitations. Ainsi, le bois valorisé vers l’énergie (quand il n’existe pas d’usines production de papier ou de palettes à proximité) n’est pas prélevé au détriment du bois construction mais afin de le produire.
- En fin de vie, les arbres servent donc à la construction. Seulement, on fait des pièces de bois rectangulaires à partir de troncs ronds. Les pertes totales sur un tronc sont d’environ 50%. L’écorce sera brûlée pour produire de l’énergie ; les sciures seront valorisées en énergie ou en panneau de particules (pour faire des tables…) ; les chutes courtes sont elles aussi valorisées (soit vers la production de papier, soit vers l’énergie) et apportent encore un complément de revenu aux entreprises de transformation du bois (avant les années 2000, les entreprises payaient l’évacuation de ces « déchets »).

Mais avant de dire un mot sur les déchets, je dois vous avouer une chose : au cours de la conversation, je me suis demandé ce que je faisais dans le bureau de Jimmy. Je devais rencontrer des acteurs du développement durable, alors pourquoi venir voir quelqu’un qui travaille dans la filière bois ? Brûler du bois dégage du CO2, comme les autres combustibles, non ? En quoi les chaudières bois sont-elles plus écolos ?

Ma question n’était pas si idiote, parce que je ne me doutais pas de la réponse : « Le bois est carbone neutre… Quand tu brûles du fuel ou du gaz, tu déstockes du carbone qui était enfoui. Il était dans les nappes et ne faisait pas partie du bilan atmosphérique. Alors que quand tu brûles une molécule de bois et que tu libère du CO2, et le protocole de Kyoto le considère ainsi car c’est une réalité physique, au même moment, de la végétation pousse et capte cette molécule de CO2. » Autrement dit, quand on coupe un arbre, ça permet à un autre de pousser au même endroit qui lui-même captera le CO2 émis par l’ancien arbre brûlé. Ce qui suppose, tout de même, « une bonne gestion des espaces forestiers ». En France, les espaces forestiers sont en très légère augmentation (2à 3%), mais ce n’est pas le cas de tous les pays du monde.

Enfin, un mot sur la gestion des déchets puisque cela fait également partie des activités de Biomasse Normandie. Ils travaillent sur un observatoire des déchets (quantité et type de déchets produit par habitants…) mais aussi sur des études prospectives concernant les déchets humides (organiques) et leur valorisation énergétique par méthanisation. Ce biogaz doit en effet être conditionné car contient plus d’impuretés que le gaz naturel avant d’être valorisé soit une combustion direct pour produire de l’électricité et de la chaleur (cogénération), soit par injection dans le réseau de gaz naturel existant (mais là ils n’en sont qu’aux balbutiements).

A très bientôt, Visez l’green, Ben

COMMENTAIRES
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

A PROPOS
publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité