publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Vagin vert
28-04-2010
Mots clés
Recyclage, Déchets
Etats-Unis

Vagin vert

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET

Deanna Neil, auteur à succès de livres pour enfants, incite les lectrices du Huffington Post à verdir leur vagin. Pour cela elle a sorti sa calculette.

En moyenne la femme a ses règles 65 jours par an. Comptez 5 tampons ou serviettes hygiéniques par jour et vous parviendrez au chiffre de 325 par an et par femme. Multipliez ce chiffre par 43, soit toutes les années où la femme est fertile. Songez que les femmes en âge de procréer constituent environ 30,5% de la population mondiale, selon ses calculs. Même en assumant que seules 15% des femmes de la planète utilisent des serviettes et tampons, le reste (et notamment les femmes vivant dans les pays en voie de développement) se contentant de bouts de tissu lavables, vous obtiendrez quand même l’épouvantable chiffre de 100 milliards de tampons et serviettes jetées chaque année.

La morale de l’histoire ? Il est grand temps de se mettre aux coupes menstruelles écologiques et économiques. Car les tampons et autres serviettes, censés être hygiéniques, sont toxiques pour la planète.

A lire et à voir aussi sur terraeco.net :
- J’ai testé... Le tampon bio
- Les apprentis Z’écolos et la couche-culotte

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Correspondante de « Terra eco » en Californie, Anne Sengès est l’auteur de « Eco-Tech : moteurs de la croissance verte en Californie et en France », paru en novembre 2009 aux éditions Autrement.

7 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • frelon vert : latex bio ??

    point n’est besoin d’aller très loin ! Pour trouver des questions à ces nouveaux défis que la vie en se débattant nous renvoie...en nous reproduisant et en se développant nous menaçons l’équilibre naturel dont nous dépendons...
    Notre gestion des naissances par le biais du latex(capotes)qui est un déchet plastiques assez récurant..N’y a t ’il pas des matières plus biodégradables prévues dans l’avenir pour gérer notre sexualité, sans avoir la culpabilité du pollueur terrien même quand il aime...

    17.05 à 01h40 - Répondre - Alerter
  • et oui, tous ces déchets !!
    c’est pour ça que j’ai franchit le pas de la coupe menstruelle. Je me disais quand j’ai lu la 1ère fois que c’était pour les pure et dure, les accros de l’écolo... mais je m’y suis mise sans pb !! (peut-être suis-je une accro alors ?). Pas chère à l’achat, je me suis laissée tentée par l’expérience et ça doit faire plus d’un an que je l’utilise. Impeccable !! certes si je vais en vacances en camping, je prends des tampons car il faut faire bouillir la coupelle le 1er jour des règles et il faut ensuite la nettoyer chaque fois qu’on l’enlève, donc mieux vaut faire ça dans un endroit qu’on connais comme sa salle de bain... mais niveau encombrement de la poubelle, y a pas photo !!
    Alors n’hésitez pas à essayer !
    (reste le pb de la pilule, ça fait un moment que j’aimerai m’en passer mais toujours la peur de tomber enceinte...à voir lors du prochain passage chez le gynéco)

    30.04 à 12h55 - Répondre - Alerter
  • Que penser de la solution de prendre une pillule dont l’effet secondaire est de ne plus avoir de règles ?
    J’ai opté pour cette solution. Le problème est le rejet par les urines dans les eaux et les poissons...

    29.04 à 17h40 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité