publicité
Accueil du site > Actu > Green Biz > USA : les emplois verts sont surtout blancs
15-12-2009
Mots clés
Social
Emploi
Etats-Unis

USA : les emplois verts sont surtout blancs

Taille texte
USA : les emplois verts sont surtout blancs
 
Les emplois verts, apanage de la majorité blanche ? Selon une étude récente les femmes et les minorités raciales sont exclues de la croissance verte aux Etats-Unis.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Barack Obama l’avait promis : la croissance sera verte ou ne sera pas. L’Amérique ambitionne de créer 5 millions de green jobs au cours de la prochaine décennie et l’American Recovery Act, le plan de relance américain, prévoit de consacrer plus de 200 milliards de dollars pour stimuler les emplois verts.

Pourtant, selon les conclusions d’une étude réalisée par Applied Research Center, un institut basé à Oakland (en Californie du nord) qui promeut de la justice sociale, les exclus de la croissance verte sont les cibles habituelles, les minorités ethniques se partageant moins de 30% des green jobs disponibles sur le territoire américain. Selon Yvonne Liu, co-auteur de cette enquête, les femmes font aussi partie des laissés-pour-compte de la nouvelle économie. Par exemple dans le secteur de l’énergie elles se partagent 7,6% des emplois verts : 5,7% pour les blanches, 1,5% pour les blacks, 1% pour les hispaniques et 0,5% pour les asiatiques. « On entend souvent dire que les emplois verts représentent l’avenir et qu’ils sont le seul moyen de sortir de la crise mais si l’on ne met pas en place des mesures permettant d’inclure les minorités et les femmes, la croissance verte finira par creuser les inégalités », assure Yvonne Liu qui milite pour que la croissance verte ne profite pas qu’aux blancs.

Pour cette dernière, il est donc nécessaire de collecter des données permettant de mesurer les inégalités afin de mieux y remédier et de créer des programmes de formation aux métiers verts ciblant spécifiquement les minorités et les femmes. « Les green jobs doivent être des métiers d’avenir », martèle Yvonne Liu qui cite en exemple le cas d’un centre de triage des déchets à Los Angeles où les travailleurs immigrés, bien souvent illégaux - et venus pour l’essentiel d’Amérique latine -sont payés un salaire de misère pour un emploi soi-disant vert. « Un job ne peut prétendre au statut d’emploi vert que s’il permet à une famille de subvenir à ses besoins », affirme Yvonne Liu. Elle se félicite en revanche d’initiatives locales comme celles récemment menées par la ville de Los Angeles qui a mis en place un programme de rénovation de ses bâtiments publics en travaillant main dans la main avec des associations qui veillent à l’insertion professionnelle des minorités ethniques.

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Correspondante de « Terra eco » en Californie, Anne Sengès est l’auteur de « Eco-Tech : moteurs de la croissance verte en Californie et en France », paru en novembre 2009 aux éditions Autrement.

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité