publicité
Accueil du site > Actu > Green Biz > Google revient sur ses ambitions écologiques
24-11-2011
Mots clés
Technologie
Monde

Google revient sur ses ambitions écologiques

Taille texte
Google revient sur ses ambitions écologiques
(Crédit photo : brionv - flickr)
 
Pour réduire ses dépenses, le géant américain a annoncé, entre autres, la fermeture d’un projet de recherche sur les énergies renouvelables.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Quand Google coupe dans ses budgets, la recherche écolo y passe. L’entreprise a annoncé ce mardi 22 novembre sur son blog l’arrêt d’une nouvelle série de projets et produits dans le cadre de son opération « ménage de printemps », lancée en avril dernier pour réduire les dépenses.

Depuis septembre, une vingtaine d’investissements infructueux ont ainsi été clôturés, ou le seront bientôt, comme l’encyclopédie en ligne Knol, lancée en 2007. Mais Google ne sanctionne pas uniquement ses outils web. Parmi les dernières fermetures : une expérimentation ambitieuse en matière d’énergies renouvelables : le projet REC pour « Renewable Energy Cheaper than Coal » (l’énergie renouvelable moins chère que le charbon, ndlr).

Lancé en 2007, ce programme de recherche, composé d’une équipe d’ingénieurs dédiée, avait pour but de trouver le moyen de réduire le coût de captation et d’exploitation de l’énergie solaire et à terme, de le rendre moins cher que le charbon. Un investissement qui ne semble donc plus être à la hauteur des attentes du géant américain qui justifie son abandon en déclarant que « d’autres institutions seraient plus à même aujourd’hui de porter ces recherches à un niveau supérieur ». Les résultats de ces recherches ont tout de même été mis à disposition en ligne.

30% d’énergies renouvelables en 2011

L’Américain semble vouloir tout de même poursuivre ses nombreux autres projets verts en se concentrant notamment sur la baisse de la consommation d’énergie de ses data centers, centres de traitements des données. Il a également annoncé l’investissement de 850 millions de dollars (634 millions d’euros) supplémentaires dans les énergies renouvelables. L’entreprise avait publié en septembre dernier ses données énergétiques, estimant l’utilisation de 30% d’énergies renouvelables sur l’année 2011.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Comme je ne veux plus compter le nombre des "bonnes intentions", je demande à quel degré de perversion sociale, sommes nous donc ?!

    25.11 à 15h49 - Répondre - Alerter
  • Petite erreur, je crois que seulement 7 projets ont été arrêtés par Google.

    25.11 à 11h28 - Répondre - Alerter
  • Quand sont évoqués des projets de centres de recherches quelconques, souvent, seul le lobbying est concerné pour assurer la dépendance des citoyens à ses politiques d’exploitation. Les solutions existent déjà et depuis 1 bail, expérimentées et vécues pour sortir du gaspillage des énergies fossiles ou pas ( pseudo bio carburants...). Mais les éco-communautés se retrouvent souvent menacées ou simplement détruites, pour cause de résistances aux marchés officiellement imposés. Mad Mox is waiting for you !

    25.11 à 09h40 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité