publicité
Accueil du site > Hors-séries > Une nouvelle économie fait sa révolution > Le melting-popote
Article Abonné
16-07-2015
Mots clés
Alimentation
France

Le melting-popote

Taille texte
Le melting-popote
(Crédit photo : milosdizajn / fotolia.com)
 

Economie collaborative - « Je rentre d’une année à travers le monde, à découvrir les cultures par la nourriture. Depuis mon retour, je fais à manger pour mes voisins. Serez-vous les prochains ? » Sur le site Super-Marmite, DaBee titille les papilles avec ses gâteaux : « les meilleurs cookies et muffins du monde ! » Combien pour ces douceurs ? Trois euros la part. Mon four vient de tomber en rade, je tente l’aventure. Le jour du rendez-vous, je me pointe chez mon « super-marmiton », qui me montre sa production. Il y en a pour moi et pour trois autres.

Des plats comme ceux de maman

Lorsque Olivier Desmoulins a eu l’idée de Super-Marmite, c’était pour s’éviter l’overdose de plats surgelés. Le jeune homme sort tard du travail et a la flemme d’enfiler son tablier. « Beaucoup des membres sont étudiants et ont envie de manger des petits plats comme ceux de maman », résume Séverine Figuls, ex-directrice marketing du site. Dans cette affaire, l’aspect financier n’est que la cerise sur le gâteau. « Nous ne voulons pas être en position de concurrence déloyale avec les commerçants. » D’ailleurs, la SAS (société par actions simplifiées) Super-Marmite ne fait pas son beurre avec le site – qui vit sa vie plus ou moins seul, entre cuisiniers et gourmands –, mais grâce à une activité de conseil en innovation. 


Création en 2011

25 000 inscrits

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité