publicité
Accueil du site > Actu > Conso > On a imaginé la vie quotidienne sur abonnement
22-05-2014
Mots clés
Société
Solidarité
France

On a imaginé la vie quotidienne sur abonnement

Taille texte
On a imaginé la vie quotidienne sur abonnement
(Crédit photo : Nurpax - flickr)
 
Avoir accès à tout mais ne rien posséder. En cherchant bien, une vie entière sur ce principe sera bientôt possible… Etes-vous prêts ? C'est parti !
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 59 - juillet-août 2014

Changer de vie : ils ont osé, pourquoi pas vous ?

Le service américain de vidéo Netflix a annoncé, mercredi 21 mai, son lancement en France « fin 2014 ». Il proposera aux Français de s’abonner pour visionner en ligne des films de manière illimitée. Une manière de consommer sans posséder qui passionne déjà beaucoup de Français. A Terra eco, la rédaction s’est amusée à imaginer un monde où l’on aurait accès – sur abonnement – à tout, sans, pour autant, posséder. A bien y réfléchir, ce monde n’est pas si lointain, et beaucoup de ces services existent déjà. La preuve :

1) La bibliothèque (et oui !)

La bibliothèque est vieille comme l’écriture. Mais saviez-vous qu’en France, il a fallu attendre le début du XXème siècle pour que se développent les bibliothèques publiques telles qu’on les connaît aujourd’hui ? Des endroits où – moyennant une cotisation annuelle – on peut emprunter des livres pour lire à volonté sans remplir ses armoires de bouquin. Consommer sans posséder mais en s’abonnant, déjà.

2) Le vélo (puis l’auto) en libre-service

« Dans notre société ou tout s’achète, placer des biens communaux sous la protection du public posera des problèmes. Il faudra sans doute songer à l’éducation des citoyens qui ont trop tendance à s’approprier ce qui est mis à leur disposition. On entendait déjà dans les rues de la Rochelle “C’est mon vélo, c’est le mien”. » En revoyant le reportage (voir ci-dessous) tourné en 1976 sur le premier vélo (gratuit) en libre-service de La Rochelle (Charente-Maritime), ou celui tourné en 1998 sur la naissance du vélo en libre-service (payant) rennais, on mesure à quel point proposer de se déplacer à vélo sans en posséder un semblait révolutionnaire il y a quelques années à peine. Notons que le député de la Loire de l’époque, Lucien Neuwirth, interrogé il y a presque quarante ans, a eu le nez en espérant ceci : « Peut-être que ça pourrait être étendu à d’autres domaines. » Aujourd’hui, une quarantaine de villes françaises proposent des vélos en libre-service et, depuis 2011, la ville de Paris a mis en place des voitures en libre-service.

3) Les biens éphémères des enfants

Les jouets et vêtements des enfants sont sûrement les biens les moins durables qui soient. Ne les achetons plus, louons-les ! Plusieurs plateformes vous proposent de vous abonner pour accéder à un catalogue de produits à louer pour vos enfants et à échanger au fur et à mesure de leur croissance. Notons l’américain Pley, spécialisé dans le Lego, et inspiré par Netflix, mais aussi feu le francophone Dimdom.fr ou Pitchounet.net, le seul service de ce type toujours existant en France. Si vous en connaissez d’autres, dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.

4) L’électroménager

Bundles, une entreprise néerlandaise, propose aux particuliers de s’abonner à leur machine à laver, à un tarif variable en fonction du nombre de lavage effectué ! Là encore, cette initiative est la seule de ce type à notre connaissance mais n’hésitez pas à partager vos informations sur le sujet dans le forum au bas de cet article.

5) Vos outils

Une perceuse est utilisée en moyenne sept minutes par an par son propriétaire. Ce chiffre, bien connu des promoteurs de la consommation collaborative, montre combien être propriétaire de ses outils peut s’avérer coûteux et inutile. Là aussi, l’abonnement semble une solution d’avenir. On connaissait les services de location d’outils entre particuliers et les ateliers d’autoréparation. Voilà maintenant que les premières « bricothèques » ont fait leur apparition à Paris depuis quelques mois. Moyennant une cotisation annuelle, vous y avez accès à des outils toute l’année.

- Une « cuisinothèque » dans votre immeuble partagé ? Un téléphone portable disponible sur abonnement ? Des chaussures en libre-service ? Quel service rêveriez-vous d’utiliser ou d’inventer ? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Non, nous n’avons pas à « sauver la planète ». Elle s’en sort très bien toute seule. C’est nous qui avons besoin d’elle pour nous en sortir.

4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Personnellement une vie sans Netflix serait assez compliquée, je passe beaucoup de temps à regarder mes séries telles que Stranger Things, j’ai acheté des vêtements Stranger Things tellement je suis fan !

    3.02 à 15h54 - Répondre - Alerter
  • L’abonnement a un aspect positif qui est l’implication que l’on y porte, quand on est abonné à quelque chose, cela va favoriser notre esprit a y consacrer de l’importance. Je suis abonné à Netflix, j’ai netflix à l’esprit, je regarde leurs séries et j’y repense fréquemment. Après avoir regarder leur série Riverdale, j’ai même acheter une veste Riverdale.

    31.03 à 15h49 - Répondre - Alerter
  • lesdangersducapital : Attention

    Avec un abonnement on est soumit au prix du marché... on devient des vaches à lait !
    En possédant des biens, on devient autonome !
    Il faut plutôt faire des achats groupés avec des amis que de dépendre de multinationale ne recherchant que le gain.

    26.05 à 15h08 - Répondre - Alerter
  • Un abonnement me faisant payer moins cher l’ensemble de mes abonnements, plus j’en ai, moins je paye ^^.
    Par exemple, je veux m’abonner à CanalPlay + UGC + NetFlix + Deezer = Une bonne remise pour l’ensemble (déjà que je me ferai tondre à avoir tout cela, que ça me fasse un peu moins mal à la fin...). Ou... pour les abonnements de sites de magazines online, plus j’en ai, et moins j’ai à payer cher... (encore faudrait-il qu’ils appartiennent au même groupe, ou sinon via des accords).

    Ensuite, pourquoi personne n’a encore envisagé (me faudrait vérifier avant d’être aussi sûr de moi) de créer un abonnement pour, manière UGC, aller aux Théâtre d’une ville, ou bien à des expos, ou des formules tout en uns ? Un peu de Culture en ces temps de crise, ça ferais pas de mal...

    Un abonnement qui me permette d’avoir un Ordinateur NEUF ou OCCASION d’une certaine valeur (un peu du type LEASING) qui permettent à tous et chacun d’avoir un PC d’un certain niveau, sans avoir à le payer le prix fort. Un abonnement me permettant d’avoir un assez bon ordinateur qui se renouvelle, et lors du renouvellement, mon ancien ordinateur que je louais irait pour une personne au revenu un peu plus modeste, qui payerait un ordinateur à prix moins cher pour une gamme moins bien sur un laps de temps. Ce type de roulement pourrait fonctionner, être écologique (^^) et surtout, nous ferait faire des économies (à voir si cela serait substantiels)... Il ne faut pas oublier l’assurance et le dépannage en option, plus la caution. Avec ces derniers éléments, ce système pourrait (je suppose) marcher... (si oui, valable pour tout ce qui est High-Tech ...).

    Dans une autre optique, faire un système d’information permettant de s’échanger des services - de personnes à la retraite par exemple, ou pouvant travailler en auto-entrepreneur pour l’occaz’, le Week-end par exemple. Exemple, une personne désireuse de refaire faire le parquet de sa chambre, lancerait un appel d’offre, et obtiendrait des personnes désireuses de nouer un "partenariat", et ensuite de lui faire payer un nombre de points valables sur le site, ou pour de vraie. L’idée serait de faire en sorte que ceux qui n’arrivent pas à arrondir leurs fin de mois, ou encore ceux qui veulent "travailler plus, pour gagner plus (...)" puisse le faire. Je suppose cela viable, mais j’en suis pas certain... Un site un peu façon airBnB...

    Les brocantes réinventées ? Imaginons que nous utilisions les brocantes existantes en annonçant sur un site repère ce que nous comptons y mettre, et ce, où et quand, voire même à quel prix. Ainsi, les gens pourraient aller sur ce site, et voir tous les produits enregistrés, mais également savoir où et quand sont les brocantes. Un système qui ne pourrait marcher que sur le long terme, et avec une petite publicité implicite, entre brocanteurs ; et qui pourrait même susciter (si fonctionne déjà un peu) un plus grand intérêt aux brocanteurs plus amateurs, et y allant rarement...

    Petit commentaire : Pour s’adapter à la crise, va falloir de plus en plus savoir gérer écologiquement nos produits de consommations, et dans l’ensemble, devoir trouver des solutions d’auto-organisation pour payer moins cher, et l’abonnement tout comme les échanges entre particuliers/(semi)-pros devraient être plus dans la tête de ceux qui souhaitent vouloir créer des services Web... (un peu comme moi, avec quelques idées, mais n’ayant pas suffisamment de moyens pour me le permettre...). Et pour ces idées ici données, je n’ai pas fait d’études de marché, donc je ne sais pas vraiment si c’est juste intéressant voir pertinent, ou pas du tout ^^.

    24.05 à 01h22 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité