publicité
Accueil du site > Actu > Déchets > Les marques et le suremballage : vos témoignages

Les marques et le suremballage : vos témoignages

Taille texte
Les marques et le suremballage : vos témoignages
(Crédit photo : Pascal Vuylsteker/Flickr)
 
Les industriels innovent-ils pour réduire le « packaging » de leurs produits ? Les lecteurs de « Terra eco » ne semblent pas trop y croire. Mais eux ont des idées !
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

On vous l’avoue, lorsque nous vous avons demandé, à vous lecteurs, si vous trouviez que les marques en faisaient assez pour lutter contre le suremballage, la question était un brin rhétorique. Et le consensus – négatif – qui se dégage de vos réponses est on ne peut plus clair. Vous en avez ras-la-poubelle ! Lilinut dénonce ainsi « le carton autour des compotes ou yaourts par 4, le plastique autour des boites de thé en carton… » quand mama11 n’en peut plus « des mini-contenants, des sacs plastiques en masse a la caisse (…) et des cintres des fournisseurs “parce que de toute façon, ils nous en fournissent d’autres avec les nouveaux produits mis en rayon” ! »

Alors que faire ? Attaquer les industriels là où ça fait mal : au porte-monnaie, répond François-Michel. Certes, il existe déjà une taxe : « Ecoemballage (le fameux “point vert”). » Mais avec les « niveaux actuels très bas, on n’incite pas à l’allègement des bouteilles en verre, à la suppression des inutiles leaflets et autres stupides informations promotionnelles, à la recherche de la performance écologique. Bref, le levier est là… Manque les politiques courageux pour l’actionner » Autre moyen de pression soulevé par Yara : « ne pas hésiter à téléphoner au service consommateur des marques pour leur en toucher deux mots ».

Du dentifrice au kilo ?

D’autres propositions encore : demander à ce que les grandes surfaces proposent « du vrac, de la consigne », suggère mama11 – à propos du vrac, ne manquez pas la contribution poétique, nostalgique et italienne d’Eliodora – ou certains articles non périssables en gros conditionnement. Pourquoi pas « des pots de 1 kg » de dentifrice, s’interroge Lilinut « au lieu de devoir acheter de petits tubes ridicules » ?

Mais certains vont plus loin et remettent en cause la fréquentation même des supermarchés. C’est le cas de Chris qui a abandonné les grandes enseignes et déambule entre petits commerçants de quartier et épicerie bio. A l’arrivée, « je suis zen, j’ai rencontré des commerçants et des clients sympas, aucune caisse automatique, mes achats sont plus intelligents donc au total j’ai moins dépensé que du temps ou je passais une heure, stressée, au supermarché à remplir mon Caddie », raconte-t-elle. Attention, « certains passages dans les GMS sont plus ou moins inévitables, admet tout de même mama11 et, je dois bien l’avouer, pratiques quand on a des enfants, pas beaucoup de temps et une moyenne surface a proximité ! »

Contraintes et initiative

Gilles, lui, n’exonère pas les marques de leur responsabilité mais nuance leur manque d’efforts : « Quand Danone dit avoir mis trois ans pour enlever le suremballage de ses pots de yaourt Activa et Taillefine, on peut se gausser d’une réussite aussi modeste pour un temps aussi long. Mais quand on connait le packaging et les contraintes techniques qui s’y exercent, on comprend qu’il a vraiment fallu de l’énergie et des heures de recherche et développement pour y parvenir. »

Une dernière tendance se dégage de vos témoignages : milie et mama11 suggèrent « de laisser nos emballages au supermarché, après avoir réglé la note » et se posent une question : « Quid d’une journée où nos emballages viendront envahir les tapis de caisses ? ». « Une idée pour Terra eco ? », lance la première. En vérité, nous y réfléchissons sérieusement… et vous tenons au courant.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Rédacteur en chef édition

9 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Laisser les emballages à la caisse est une mauvaise idée. Car c’est la caissière qui trinque. On augmente sa quantité de boulot, déjà pas très enthousiasmant. Il vaut mieux déposer ledit emballage devant le service client, par exemple.

    Enfin, le commentaire de joelle m’a bien fait sourire.

    "je remets systématique les emballages plastiques des packs des bricks ou bouteilles (mis dans mon cabas) dans leur lieu de prélèvement lors de ma visite suivante à la GMS"
    - > C’est donc que vous les jugez utiles pour le transport jusqu’à chez vous ; soyez honnêtes

    "Je sors aussi les fruits et légumes bio vendus dans des sacs à la caisse"
    - > Ces emballages sont une obligation légale, afin que les victuailles bios et non bios ne soient pas mélangées. Si vous ne voulez pas d’emballage, allez dans un magasin qui ne vend que du bio.

    7.12 à 07h12 - Répondre - Alerter
  • SOLEY : Mon avis

    Je suis d’accord, les industriels (mais aussi distributeurs car ils ont aussi leurs propres produits) et leurs fournisseurs (fabricants d’emballages) pourraient faire beaucoup plus d’efforts. Déjà ils devraient repenser leurs services marketing et les obliger à avoir une approche plus durable qu’économique.
    Mais attention...qu’on soit bien clairs....le consommateur, qui oui, je sais, en a marre d’être stigmatisé, a encore beaucoup à faire. Déjà, il faut privilégier le vrac et les gros contenants, les produits sans suremballages...rien que ça, tous les gens et même certains "écolos" ne le font pas...car ça nécessite plus de temps en rayon pour faire un choix d’éco-consommateur. Ensuite, il y a certains emballages...nécessaires...le sachet plastique autour des cartons de thé par exemple : si le consommateur précédent ouvre pour sentir le produit ou piquer un sachet et qu’on le voit... bah on ira vers un paquet avec plastique...car on sera sur que personne n’y a touché. Ok, aux industriels d’inventer des emballages mono matériau avec une fermeture.... mais encore faut-il que l’acheteur achète. L’exemple de Danone est ses yaourts... OK il a enlevé les cartons, ça fait plaisir. Mais...il l’avait déjà fait il y a quelques années et... il a vu son chiffre d’affaires baisser : les gens n’achetaient plus son produit ; du coup il a remis le carton. La faute à qui ?
    Et pour les sacs plastiques en sortie de caisse. Perso je m’en servait pour faire mes sacs poubelles...maintenant faut que j’achète mes sacs poubelles. Et pourquoi l’état à voulu supprimer les sacs ? parce qu’il y en avait partout. Pourquoi ? C’est pas le sac tout seul qui est allé se balader dans le pré ! c’est bien une personne qui l’a jeté par terre !!
    Bref, on peut tourner en rond longtemps : si les consommateurs étaient plus responsables, ils se dirigeraient vers des produits plus vertueux et ça obligeraient les professionnels à réagir vraiment ; Si les professionnels proposaient des produits plus vertueux, les consommateurs consommeraient mieux... Conclusion : on doit TOUS mettre la main à la pate ! (oui, même nous car une action multipliée par 100 000 consommateurs font 100 000 actions...par contre 1 action multipliée par 0 consommateurs fera toujours zéro !).

    3.12 à 12h35 - Répondre - Alerter
  • Voilà une news qui devrait nous satisfaire si elle fait mouche :
    http://www.actu-environnement.com/a...
    11453.php4

    Si j’avais une seule suggestion à faire aux marques ce serait de remplacer tous les plastiques non recyclables par des matériaux que l’on puisse effectivement trier...

    Romain

    29.11 à 22h44 - Répondre - Alerter
  • Merci Terra Eco de faire echo (sans mauvais jeu de mot) a nos remarques qui, je l’espere, trouveront peut-etre un jour une oreille attentive aupres des distributeurs et autres industriels-professionnels du plastique a outrance ! On attend la date - LE JOUR - ou les tapis de caisse crouleront sous les emballages de leurs clients, mecontents d’etre pigeonnes 2 fois (une fois en payant le prix de ses fameux emballages et une 2e fois pour le traitement de ses fameux dechets !). Longue vie a Terra Eco :)

    29.11 à 14h33 - Répondre - Alerter
  • En ce qui me concerne, je remets systématique les emballages plastiques des packs des bricks ou bouteilles (mis dans mon cabas) dans leur lieu de prélèvement lors de ma visite suivante à la GMS, c’est à dire 1 à 2 fois par mois. Je sors aussi les fruits et légumes bio vendus dans des sacs à la caisse et les redonne l’emballage à la caissière avec un sourire et un petit commentaire suivant la personne. Pour certains produits vendus au poids, je colle l’étiquette dessus sans prendre de sac et pour le reste, je vais au marché local avec mes poches en papier. J’ai une poubelle grise moins pleine. S’il y avait plus de gens qui appliquaient cette méthode, les plastiques ainsi récupérés pourraient peut-être mieux recyclés.

    29.11 à 13h39 - Répondre - Alerter
  • cela fait trente ans (une vie de maman de 4 enfants) que la question du suremballage m’exaspère. après avoir habité longtemps paris et évité autant que faire se peut "les grandes surfaces", j’habite aujourd’hui en rase campagne avec un service poubelle hebdomadaire : la question du cycle des déchets est d’autant plus accrue.

    Le suremballage répond à
    1. des lois de marché (l’emballage est un lobby industriel et commercial),
    2. des lois de logistique (à hyper marché hyper transport standardisé) et à
    3. des lois de marketing culturel bien surannées.

    Il faut traiter le mal à la racine :
    1. renforcer considérablement la taxe eco emballage
    2. et 3. dans les GMS (hyper super et autres temples de l’hyper consommation)
    - laisser systématiquement sur le tapis de caisse les suremballages
    - organiser régulièrement des "montagnes" de suremballage aux acces du GMS en question (préférer des dates de grand messe de la conso)
    - faire un reportage sur le cycle de l’emballage (avec de nombreuses séquences sur les décharges sauvages) et le diffuser par tous les moyens possibles

    CHICHE !

    29.11 à 10h40 - Répondre - Alerter
  • Fabienne : Tapis de caisse

    Je vois très bien ça, les tapis de caisse envahis par les emballages ! A quand cette journée nationale de l’emballage ?

    29.11 à 09h27 - Répondre - Alerter
    • mamamia : Tapis de caisse

      mon petit-fils, avec une dizaine de personnes, envisage de se rendre au super-marché du coin où ils feront leurs achats, en abandonnant les suremballages à la caisse (après avoir prévenu les caissières) ; mais cette action créera-t-elle un impact ?

      16.02 à 18h05 - Répondre - Alerter
  • Delphine2710 : Radio

    De plus quand a la radio sont diffusés des messages disant "laisser ceci dans votre assiette, ne pas recycler cela, acheter avec trop d’emballage, c’est du ga-spi-lla-ge ! Venez sur le site qui vous apprendra -a vous, consommateurs, qui somme toute, acheté ce que les entreprises vous vendent, parceque c’est pas toujours évident de faire soi meme, tout les jours, ses repas fais maison, et qu’on ne pond pas des yaourts- a réduire vos déchets !" je me demande si il y’a quelquechose de sérieux ou si personne ne se rend compte que tant que les marques ne mettront pas moins de trois an pour changer leurs emballages il serat impossible de faire de reels pas en avant ! Aujourd’hui encore j’ai entendue cette pub après être aller dans un endroit ou j’ai vu des frites emballées UNE par UNE ! Enfin bon, je veux dire, il faut arréter un peu de vouloir toujours essayer de mettre la tête dedans, c’est pas le consommateur qui s’est exclamé "mes frites, je les préfère compartimentées" il faut prendre le problème a sa source et vraiment, je pense que cette idée de laisser les tonnes d’emballges qu’on ramène chez nous a la caisse est une trés bonne idée, j’éspere que vous nous tiendrez au courant pour l’organisation d’une telle journée.
    Merci pour cet article, qui me permet de m’exprimer sur un sujet qui me trottait dans la tete depuis un bout e temps :)

    28.11 à 23h36 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité