publicité
Accueil du site > Actu > Conso > Econ’o met le gaspi à genoux
Article Abonné
22-03-2012
Mots clés
Technologie
Eau
France

Econ’o met le gaspi à genoux

Taille texte
Econ'o met le gaspi à genoux
(Crédit photo : DR)
 
Lavabos, éviers… Comment éviter les écoulements d’eau inutiles ? Grâce à un petit boîtier créé par deux ingénieurs rochelais et qui s’adapte presque partout !
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 35 - Avril 2012

Objets à durée déterminée

« Nous en avons assez qu’on nous dise : “ Stop ! ” » « Nous voulons économiser l’eau, sans restrictions. » L’un commence la phrase, l’autre la finit. Benoît Huguet et Olivier Conan sont sur la même longueur d’onde. Ces ingénieurs de La Rochelle (Charente-Maritime) lancent Econ’o, un boîtier qui devrait révolutionner cuisines et salles de bains. « Une cinquantaine de familles l’ont testé et ont divisé par deux leur consommation d’eau, indique Benoît, chargé du volet commercial. Un bon utilisateur peut faire jusqu’à 80 % d’économie. »

Pile d’assiettes sales

Tout part du genou de l’utilisateur, qui va commander le robinet. Un appui long et l’eau coule. Elle s’arrête quand la jambe se retire. Pour une utilisation prolongée, un premier appui court ouvre le robinet, un second le ferme. « Le genou vient naturellement s’appuyer contre le meuble et déclenche le robinet, quelle que soit la taille de l’usager », précise Benoît. L’eau ne coule donc plus quand on se brosse les dents ou qu’on s’attaque à la pile d’assiettes sales. Le boîtier peut équiper 90 % des meubles sous vasque et « un bricoleur très moyen le place sans difficulté en vingt minutes ».

Chantier naval et allumettes

Avant de se lancer dans l’aventure Econ’o, les deux hommes développaient des systèmes à économie d’eau sur un chantier naval. « Il suffisait de concevoir le bateau avec des lavabos équipés de pompes à pied. Mais pour faire la même chose chez moi, il fallait refaire la plomberie ! », raconte Olivier, responsable technique. Il a donc étudié des mécanismes similaires, notamment dans l’agroalimentaire, où le genou s’appuyait sur une plaque d’Inox. Ce système encombrant a été réduit à un boîtier – gros comme une boîte d’allumettes – alimenté par une simple prise secteur, une batterie ou des piles. A l’intérieur, la puce et le logiciel ont demandé trois ans de recherche. « Ce sont des technologies spécifiques, commente Olivier. Pour les électrovannes qui se posent sur les arrivées d’eau, nous avons cherché des fournisseurs français avant de comprendre que cela ne se fabriquait qu’en Chine. » L’Econ’o est cependant presque entièrement conçu à Lorient, dans le Morbihan. Il sera mis en vente cet été, à 200 euros environ. Avant d’être proposé à l’achat d’une cuisine équipée. On aurait – presque – envie de se jeter sur sa vaisselle ! —

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité