publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Comprendre le climat et la COP21 (épisode 3) : les positions des pays (...)
14-04-2015
Mots clés
Climat
Monde
Vidéo

Comprendre le climat et la COP21 (épisode 3) : les positions des pays développés

Taille texte
Comprendre le climat et la COP21 (épisode 3) : les positions des pays développés
(Crédit photo : RFI)
 
Toutes les semaines, l'expert en énergie Pierre Radanne décortiquera les enjeux climatiques de cette année charnière, qui s'achèvera par la grande conférence du Bourget.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Aujourd’hui, Pierre Radanne nous explique pourquoi les pays développés sont loin d’avoir la même approche face au changement climatique.

Pierre Radanne, expert en énergie et climat, décrypte chaque samedi dans l’émission d’Anne-Cécile Bras « C’est pas du vent » diffusée sur RFI – et en vidéo – les enjeux des changements climatiques, l’avancée des négociations internationales et les positions des différents pays. Un véritable compte à rebours pour suivre la manière dont le monde se met en marche pour parvenir à un accord lors de la Conférence des Nations unies sur le climat qui sera organisée à Paris en décembre prochain.

Découvrez ici cette chronique vidéo


Paris climat 2015 : quelles sont les positions... par rfi

Retrouvez le site de l’émission de RFI « C’est pas du vent » ici

Pour visionner toutes les chroniques vidéo de Pierre Radanne, c’est ici

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
4 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • elle sent mauvais aider moi svp

    29.01 à 11h36 - Répondre - Alerter
  • Cette distinction pays pleins pays vides est interessante.
    Mais P Radanne nous a cité aussi la forte vulnerabilité climatique de L’Australie et des USA, opposée à leur attitude de resistance à un accord. Il y a là une contradiction.
    Je pense aussi que la notion de pays vide s’appuie plus sur de grands territoires vides (des quasi deserts) detenteurs potentiels de ressources minières, mais pas de ressources agricole, ce qui à un moment donné est pourtant le critère principal de survie.
    Donc la marge de manoeuvre que pensent avoir les pays vides est le résultat d’une analyse à courte vue.
    Le réchauffement climatique nous menace tous.

    18.04 à 12h15 - Répondre - Alerter
  • Cette distinction pays pleins pays vides est interessante.
    Mais P Radanne nous a cité aussi la forte vulnerabilité climatique de L’Australie et des USA, opposée à leur attitude de resistance à un accord. Il y a là une contradiction.
    Je pense aussi que la notion de pays vide s’appuie plus sur de grands territoires vides (des quasi deserts) detenteurs potentiels de ressources minières, mais pas de ressources agricole, ce qui à un moment donné est pourtant le critère principal de survie.

    18.04 à 12h12 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité