publicité
Accueil du site > Actu > COP21 > Thom Yorke
Article Abonné
22-12-2010
Mots clés
ONG
Musique
Climat
Royaume-Uni

Thom Yorke

Taille texte
Thom Yorke
(Crédit photo : Christopher Berkey - The New York Times - Rea)
 
42 ans, chanteur, leader du groupe Radiohead et rockeur climato-combattant.
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 21 - janvier 2011

2011 : les 100 qui vont changer le monde

La dernière œuvre de Thom Yorke, leader du groupe Radiohead, n’est pas le single que ses fans attendent depuis trois ans, mais une image vue du ciel. Un hippopotame unijambiste ironisent certains. Pour l’artiste Stanley Donwood à l’origine des pochettes du groupe et de cette création humano-artistique, il s’agit du roi viking Canute, un despote mégalo, qui, au XIe siècle, avait tenté de maîtriser l’océan. Qu’importe la prestation plastique, le 27 novembre 2010, Thom a réussi à rassembler 1 500 figurants-militants sur une pelouse de Brighton en Angleterre, à les faire s’aligner dans le froid pour dessiner les contours de cette métaphore vivante de l’élévation du niveau de la mer. Et ainsi interpeller les décideurs mondiaux sur les enjeux du climat à la veille du sommet de Cancún. L’appel à participants a été lancé laconiquement sur le site Internet du groupe en association avec 350 Earth Climate. « L’idée est de réaliser des images vues du ciel pour rappeler aux participants de Cancún que le temps passe vite et qu’on ne pourra pas le rattraper », explique Thom à ses fans, une semaine avant l’événement.

L’homme à la paupière paralysée n’en est pas à son premier coup d’éclat médiatique sur la menace climatique. En 2008, il rejoint la campagne « Big Ask » de l’ONG les Amis de la Terre, qui demande aux autorités européennes d’adopter une législation plus stricte sur le climat. L’ONG est invitée à suivre le groupe lors de sa tournée européenne et, à chaque étape, prend le micro pour donner l’alerte. Pour Radiohead, la collaboration est naturelle puisque la tournée est elle-même placée sous le signe de la réduction des gaz à effet de serre. Lampes basse consommation, transport du matériel par bateau, invitation des spectateurs à « covoiturer », utilisation de matériaux recyclés, tout est mis en œuvre pour limiter l’empreinte carbone des 48 dates mondiales. Ces dernières années, Thom Yorke s’est aussi affiché aux côtés d’Amnesty International et de Greenpeace. Il s’est même retrouvé mazouté de chocolat dans la campagne d’Oxfam International pour le commerce équitable. L’an passé, on l’a croisé incognito au sommet de Copenhague. Le rockeur souhaitait comprendre par lui-même pourquoi les négociations internationales n’avançaient pas. Il n’a pas été déçu.

Bombe atomique en chanson

A qui Thom Yorke doit-il sa conscience verte ? Difficile de le savoir, d’autant que le quadra n’est ni du genre à s’épancher dans les médias, ni à parader en Prius. Tout ce que l’on sait, c’est que son engagement est viscéral. Sa première composition à l’âge de 12 ans, Mushroom Clouds, portait sur la bombe atomique. Trente millions d’albums plus tard, le message écologique est toujours là. The Clock, troisième piste de son récent album solo The Eraser est un nouvel appel à l’urgence. « Il ne nous reste plus beaucoup de temps / Mais tu ne fais qu’agiter les mains au-dessus de l’horloge / Tu jettes des pièces dans la fontaine / Réveille-toi / Tu ne fais qu’agiter les mains au-dessus de l’horloge. » Neuvième album prévu début 2011. —

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité