publicité
Accueil du site > Blogs > Les blogs > Et si... ? > Le covoiturage, testé et plus qu’approuvé !

Et si... ?

Par Penelope
18-04-2013

Le covoiturage, testé et plus qu’approuvé !

Le covoiturage, testé et plus qu'approuvé !
(Source : http://www.covoiturage.fr/blog/noel-2012)
Depuis cet été, j'ai eu pas mal d'occasion de mettre en pratique des modes de « consommation collaborative » dont je n'avais auparavant connaissance que par quelques lignes lues à droite et à gauche... Petit retour sur une façon évidente de voyager quand on a une voiture et qu'on se retrouve à faire beaucoup de route seule.

Le covoiturage

M’étant retrouvée - moitié par concourt de circonstances moitié par choix - plus ou moins nomade, avec un besoin de me déplacer sur de longues distances, la question du covoiturage s’est vite posée. Ayant sur cette période une voiture et des affaires à transporter, mais pas les finances pour faire ces longs trajets seuls, je me suis vite mise au diapason de cette idée qui me paraissait évidente sur le papier : ne pas me déplacer seule dans ma voiture.

Les contraintes apparentes de départ pour moi étaient de cet ordre :

  • moins de liberté sur le trajet car j’étais assez habituée en voiture à changer mon parcours en cours de chemin ;
  • moins de place pour transporter ma maison avec moi, il fallait faire plus de tri dans les affaires que j’emportais ;
  • se confronter au fait de devoir passer du temps avec des personnes alors que je suis assez solitaire (gestion des conversations, de la musique etc.)...

La « sécurité » ne s’est jamais posée comme un problème éventuel dans mon esprit, les plateformes de covoiturage étant pour moi garantes d’une traçabilité amplement suffisante pour me lancer dans l’aventure sans aucune crainte. Je constate cependant que cela reste encore un gros frein parmi certain(e)s de mes ami(e)s. Mais de toutes façons il m’arrive de prendre des auto-stoppeurs (certes, après un certain temps de nettoyage des peurs subies par des années de télévision et autres infos me martelant que c’est potentiellement dangereux « la preuve regardez ce qui est arrivé à telle personne »...) : je me fie à mon instinct pour évaluer les circonstances, et je profite de la loi de l’attraction : nous attirons ce dont nous avons le plus peur... Résultat je n’ai jamais eu aucun problème, et le covoiturage est clairement une alternative intéressante.

En pratique :

J’ai ainsi testé le site covoiturage.fr (nommé aussi « blablacar » et qui a l’avantage d’être disponible via une application smartphone, bien pratique pour une nomade peu connectée sinon...).

- Inscription facile et rapide, uniquement les infos nécessaires pour l’usage final, et me voilà à proposer mon premier trajet. Au début si ma mémoire est bonne j’ai fait le choix de « gérer moi-même les réservations », ce qui implique de valider rapidement les demandes, mais j’ai vite pris l’habitude du mode « illico », bien plus pratique (il suffit que quelqu’un réserve et paye pour que cela soit validé, ensuite il ne reste plus qu’à se contacter mutuellement pour choisir le lieu de rendez-vous).
- Avantages de cette plateforme : les covoitureurs se laissent des avis mutuels ce qui permet d’éviter de mauvaises surprises ; aucun échange d’argent ne se fait directement de la main à la main, tout se passe via la plateforme et un code de confirmation à se transmettre lors du trajet.
- Questionnements et inconvénients potentiels : la marge qu’ils prennent et qui a visiblement augmenté pas mal depuis les début du site est souvent remise en cause par les covoitureurs. Le rachat récent par la SNCF [oups, intox, cf. commentaires !] peut poser question en terme de transparence, d’orientations et d’éthique (et d’utilisation de ladite marge !)... Egalement le fait de pouvoir réserver jusqu’au dernier moment sur une étape (c’est aussi un avantage mais au début je l’ignorais et n’avais pas laissé mon téléphone allumé après le départ initial !)

Bon, pour l’instant ce site convient bien à mon usage, dans l’idéal j’aurais bien testé un autre site dont on m’a parlé « covoituragelibre », mais s’il n’y a pas d’application mobile je ne suis pas sûre de franchir le pas d’autant que je trouve que celle de blablacar est vraiment bien faite.

Une précision quand même : dans l’idéal idéal je souhaite prochainement ne plus avoir à utiliser un moyen de transport comme la voiture, pour toutes les raisons plus ou moins évidentes de pollution, de production, de génération de déchets, d’utilisation de ressources fossiles non renouvelables, de coupure de contact avec la nature... C’est dans mes « projets non entamés » mais fortement souhaités : un moyen de transport-habitat léger, non polluant et autonome, quitte à prendre le temps qu’il faut pour me déplacer...

Il faut être honnête, j’ai commencé le covoiturage pour des raisons économiques. J’ai toujours fait le choix du tarif minimum (évaluation du prix sur viamichelin ou équivalent et division par le nombre potentiel de passagers), donc à voiture pleine sur l’ensemble du parcours le trajet ne me coûte rien ou presque. Ce n’est pas toujours le cas et j’en paye donc régulièrement une part aussi, mais ce choix me convient, et d’après les retours que j’ai eu cela a permis à des personnes de faire des trajets qu’ils n’auraient pas pu faire sinon... Donc je suis contente, pour moi c’est aussi ça l’esprit du covoiturage.

De rencontres en voyages...

Comment résumer ici la richesse de ce que le covoiturage m’a apporté ?

De Blandine et son regard plein de vie me parlant des terres de Georges Sand du côté de Chateauroux pendant que nous remontions vers Paris, à Noela et son bel accent prête à m’accueillir dans la colocation où elle est si je repasse vers Clermont-Ferrand, de Kahina me contant l’étonnante histoire de son nom et de son pays ainsi que les chocs culturels vécus à son arrivée en France à Ut et ses questions pertinentes et son grand coeur bien camouflé, de Alaeddine m’instruisant entre Rennes et Saint-Brieuc sur les rapprochements (tellement plus fort que les divergences des détails) entre les livres sacrés des religions monothéistes qu’il a lus et étudiés et le lien entre toutes les formes de spiritualité, à Marie-Christine me faisant voyager par son récit de vie au Sénégal pendant que nous roulions entre Perpignan et Toulouse et qui a plus de facilité à donner qu’à recevoir, de Greg et Céline me faisant réaliser tout ce que j’ai vécu depuis que j’avais leur âge, à Guillaume qui m’a raconté à quel point il a changé de vie et de vision depuis 2-3 ans et comment ça lui est tombé dessus sans rien avoir demandé... De Céline qui a en partie dépassé sa peur de la voiture et à son si beau sourire en descendant de ma voiture arrivées à Bordeaux, à toutes ces personnes rencontrées le temps d’un trajet, d’un partage de vie, d’un échange de points de vue, d’une rencontre d’âmes...

À celles et ceux qui se sont intéressés à mon parcours, mes choix et mes interrogations et m’ont encouragé à être de plus en plus moi-même, et évidemment à tous ceux qui ont fait leur baptême de covoiturage avec moi et m’ont rappelé mes responsabilités. A toutes ces personnes qui ont choisi ma voiture pour leur trajet et qui ont participé à des discussions d’une richesse, d’une justesse, d’une ouverture incomparables, à tous ces partages, ces échanges, ces écoutes respectueuses et attentives et pourtant sans concession avec des points de vue bien personnels... Je ne peux que dire merci.

Le petit plus...

Et puis cela m’a permis de vérifier indirectement que j’avais fait un choix qui me correspondait en changeant d’assureur pour ma voiture (après avoir changé de banque, il était logique que je change d’assurance !) : à la Maif le covoiturage est entièrement couvert sans avoir à prévenir car le « prêt de volant » est encouragé (ce qui est de bon sens sur de long trajets mais loin d’être le cas chez beaucoup d’assureurs..). Et autant dire que je ne me suis pas privée, quand certains covoitureurs avaient le permis et la forme pour conduire nous nous sommes ainsi relayés et ça change tout ! Il est vrai que je me permets de le faire car j’ai acquis ces dernières années suffisamment de confiance en moi (et de notions de CNV) pour exprimer mon besoin de reprendre le volant si je ne me sens pas en sécurité avec un autre conducteur... ça aide pour faire confiance ! J’ai également testé le covoiturage en tant que passagère à quelques reprises, pas par cette plateforme mais par le biais d’évènements précis qui mettent en place des outils pour organiser les covoiturages (forum « Incarner l’Utopie » à Aix-les-Bains l’an dernier par exemple...), et j’en garde exactement la même impression...Une chose est sûre à présent, même si j’avais largement les finances pour refaire des trajets seule dans ma voiture, je continuerais le covoiturage !

J’avais prévu de continuer mon article en parlant du CouchSurfing, mais il est déjà assez long et je passe de moins en moins de temps devant l’ordinateur ce sera donc l’objet d’un prochain article...

COMMENTAIRES ( 7 )
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Lancé, début décembre 2015 un site de covoiturage gratuit. Donc c’est une nouvelle génération de covoiturage sans frais pour les usagers. Pas de commission
    Pas de demande de carte bancaire, Paiement direct du passager au conducteur
    Sans engagement, Service d’envoi de SMS confirmation
    L’objectif est de créer un réseau solidaire et écologique. A bientôt sur www.myecocar.fr

    10.12 à 14h17 - Répondre - Alerter
  • Bonjour

    Adepte du covoiturage pendant trois ans, passagère ou conductrice, pour des trajets réguliers de moins de 200 kilomètres ou pour traverser la France pour mes vacances, j’ai pratiqué et aimé ce mode de transport basé sur l’humain et le partage. En trois an, pas de mauvaises surprise, pas de personne en retard sans prévenir, pas de lapin, des conversations toujours différentes et souvent intéressantes voir enrichissantes.

    J’ai, à de multiples reprises, orienté des gens vers le covoiturage, et notamment vers le site covoiturage.fr. Je le regrette peut-être un peu maintenant. Eh oui, grossissant, covoiturage.fr a pris le monopole du covoiturage avec un site attractif, sympa et avec plein de trajets proposés (j’en ai testé plusieurs avant pour comparer). Dépassé un nombre d’inscrit, vous pouviez devenir payant sans trop de risques dû au départ de certains covoitureurs. Et c’est là que je rejoins Max, oui "covoiturage.fr c’était mieux avant", parce qu’avec ce nouveau système vous avez brisé l’esprit du covoiturage en ne laissant que peu d’alternative. Le plus marquant pour moi est qu’on ne prend plus contact avec la personne pour s’arranger avec elle, non, on réserve froidement sa voiture comme on réserve un avion et s’il y a un seul petit hic, pas possible de s’arranger facilement (testé et plus qu’approuvé). Pas possible non plus de baisser le prix de base si la voiture est pleine, ce qui m’arrivait assez souvent. De plus, avec ce nouveau système, vous excluez les personnes qui ne possèdent pas de cartes bleues. Et si j’ai choisi de ne pas avoir de carte bleue, ce n’est pas pour utiliser celle d’un proche pour mes trajet en covoiturage comme vous me l’aviez proposé lors d’échange de mails avec votre équipe.

    Une ex-adepte du covoiturage avec des inconnus par le biais de covoiturage.fr, qui préfère prendre les auto-stoppeurs et le train plutôt que d’utiliser le site covoiturage.fr et son nouveau visage.

    Cordialement

    Edith

    23.04 à 11h41 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Edith, (et bonjour Max)

      merci beaucoup pour ce commentaire instructif et argumenté !

      Je vous rejoins entièrement sur la question de la carte bancaire, me posant moi-même la question de m’en passer un jour (en même temps j’ai testé, faire le plein sans CB relève à présent du parcours du combattant...). Bref je trouverais vraiment bien qu’il y ait une alternative comme vous le suggérez.

      En revanche je ne partage pas votre avis sur les autres points, en partie sûrement parce que je suis une utilisatrice "nouvelle" de ce site, mais pas que : pour le contact préalable en effet c’est limité avant la réservation, mais on peut quand même poser des questions au conducteur (j’ai testé côté conducteur à plusieurs reprises en recevant des questions et en y répondant, ça suffit largement dans la majorité des cas). Pour ma part étant majoritairement déconnectée d’internet et ne pouvant généralement prévoir mes trajets très en avance ce système m’arrange beaucoup... Ensuite j’ai toujours été en contact avec les personnes juste après la réservation pour s’arranger sur les détails du trajets, et ne pas avoir à discuter sur le prix m’est d’une grande aide. Mettant le prix minimum je n’ai pas connu votre problème de ne pouvoir descendre le prix ensuite, mais si j’en avais envie il ne me serait pas compliqué de rembourser une partie à mes covoitureurs en liquide par exemple.

      Concernant le commentaire de Max je dirais simplement que je sais ce que représente l’envers du décors d’un tel site en terme de développement, de serveurs et de services, et que du moment que les commissions sont cohérentes pour faire tourner la structure, et que cela reste dans le cadre d’une équipe motivée, investie et indépendante, je trouve ça quand même plutôt normal. Eventuellement je placerais le bémol dans le fait de ne pas voir ladite commission quand je décide de mon tarif en mettant une annonce en ligne...

      Voilà où j’en suis de mes réflexions, merci pour vos commentaires qui me permettent de clarifier ces points en moi-même !

      25.04 à 23h36 - Répondre - Alerter
  • Bonjour Max

    Les frais de service sur le montant des places permettent de financer les coûts de Covoiturage.fr pour assurer sa pérennité, sa croissance et sa rapidité.

    Nous permettons maintenant à plus de 3 millions de personnes de voyager régulièrement en covoiturage ! Cela représente des coûts conséquents : des dizaines de serveurs professionnels disponibles 24h/24, une forte bande passante, des frais d’envoi de millions d’emails chaque mois, des frais d’envoi de SMS, des frais de gestion bancaire... Et 60 salariés dédiés à temps plein à la croissance et à la qualité du service rendu à la communauté des covoitureurs.

    Nous sommes une équipe de jeunes covoitureurs sur-motivés mais nous ne pouvons techniquement pas vous fournir un site ergonomique, rapide, pratique, complet... gratuitement !

    Bonne journée,

    23.04 à 10h45 - Répondre - Alerter
  • Bonjour Pénélope,

    Je suis la Responsable Communication du site Covoiturage.fr

    Déjà, bravo et merci pour ce superbe article ! Je suis sure qu’il donnera envie à beaucoup de personnes de passer au covoiturage ! Vous décrivez vraiment très bien la richesse humaine des rencontres en voiture, on s’y croirait :)

    2 petites précisions concernant le site Covoiturage.fr (qui va bientôt s’appeler BlaBlaCar comme l’appli !) :

    - nous n’avons pas été rachetés par la SNCF, c’est une intox ! La SNCF a investi il y a quelques années dans un autre site de covoiturage, ça explique peut-être la confusion. Mais de notre côté nous sommes toujours une PME indépendante :)

    - La marge prise par le site n’a pas augmenté, elle est répartie différemment depuis janvier 2013 : moins cher pour ceux qui s’y prennent à l’avance (plus de 72h avant), et donc un peu plus cher pour ceux qui réservent en dernière minute, pour compenser. Nous avons réparti la marge différemment pour encourager les bons comportements, et éviter la panique de dernière minute qui crée beaucoup de problèmes et d’incompréhensions que notre service membres doit rattraper
    En fait cela nous permet de répartir les coûts là où ils sont : les réservations de dernière minute nous coûtent plus cher en service aux membres, donc c’est normal d’encourager (par le prix) à s’y prendre à l’avance : c’est mieux pour tout le monde.

    Au plaisir de vous croiser un jour sur la route :)

    A bientôt,

    Alice de BlaBlaCar

    22.04 à 10h22 - Répondre - Alerter
    • Bonjour Alice,

      merci beaucoup pour ces précisions, je suis ravie de l’apprendre et j’ai ajouté une note dans l’article pour renvoyer à votre commentaire ! J’essaye le plus souvent possible de vérifier les infos avant de publier mais là je me suis en effet contentée de reporter ce que des covoitureurs m’ont dit lors d’un trajet. Erreur de ma part, mais qui a l’avantage de clarifier ici les choses je l’espère.

      Au plaisir de vous croiser un jour également :)

      Et j’en profite pour une précision : si des personnes qui ont eu l’occasion de partager un trajet dans ma voiture lisent cet article, qu’ils n’hésitent bien sûr pas à faire signe ici s’ils le souhaitent...

      22.04 à 20h26 - Répondre - Alerter
    • Bonjour,
      Les incompréhensions et les problèmes ne serait pas présent si vous aviez gardé le système de pratique de covoiturage sans frais de commission pour tout trajet supérieur à tel nombre de kilomètres.
      Aujourd’hui il est clairement impossible de réaliser un trajet de plus de 100 et quelques kilomètres sans faire payer de frais de commissions au passager puisque le conducteur doit choisir entre le mode illico ou le mode réservation pour le paiement concernant les passagers.
      Ces commissions ne sont qu’un moyen de réaliser de l’autofinancement et j’aimerai bien connaître la part que représente cet autofinancement dans votre budget annuel.

      La seule solution pour éviter cette taxe : le conducteur doit inscrire son offre sur le site www.covoiturage-basse-normandie.fr géré par covoiturage.fr. Il n’y a aucun frais et l’offre de covoiturage est visible sur le site covoiturage.fr ou covoiturage-basse-normandie.fr. Faites votre choix : Mode de réservation de covoiturage dure ou souple !!!

      Bien cordialement
      Le covoiturage avec covoiturage.fr c’était mieux avant !!

      Max, un défenseur du covoiturage !!

      23.04 à 10h19 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

A PROPOS

En plein apprentissage d’un "autre monde" possible depuis 2010... A chaque nouvelle découverte, info, rencontre, je teste, j’expérimente, je m’approprie de nouveaux savoirs et mode de vie, et réalise à quel point j’ai vécu "conditionnée" sans remettre "mes bases" en question pendant 30 ans. Ces bases étaient pourtant si faussées, et les conséquences si peu en accord avec mes croyances profondes... De prises de conscience en expériences, peu à peu j’ai lâché plein de peurs inutiles et me sens ainsi de plus en plus vivante et cohérente, consciente de chaque pas sur ce chemin. Et reconnaissante de toutes les rencontres et expériences qu’il m’apporte !

publicité
publicité

  • Se connecter
  • Créer un compte
  • NEWSLETTERS
    Cochez les cases pour vous abonner à vos newsletters
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité