publicité
Accueil du site > Actu > Société > La canette de soda
21-11-2007

La canette de soda

Taille texte
 
Saviez-vous que la boîte de conserve avait une fille ? Son nom : la canette de soda.
SUR LE MÊME SUJET

La légende raconte que cette petite boîte serait née à l’initiative des GI’s américains au cours de la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui, plus de 210 milliards de canettes sortent des usines de la planète. Dont plus de 50% rien qu’aux Etats-Unis. De quoi faire au total 52 fois le voyage de la Terre à la lune.

Le cycle de vie d’une canette commence dans les gisements de bauxite où se dissimule l’alumine, la matière première à partir de laquelle est fabriqué l’aluminium. 75% de ces extractions se déroulent en fait en Australie. Direction ensuite une usine comme celle de Ball Packaging Europe située à la Ciotat dans le Sud de la France. « C’est simple, raconte son directeur Matthieu Laudet, nous recevons les bobines d’aluminium qui pèsent chacune 10 tonnes et nous les transformons en canettes de 11 grammes. » Le procédé est en fait très complexe. L’aluminium est déroulé puis coupé avant d’être assemblé. Il est ensuite lavé, séché, puis imprimé aux couleurs du client avant de faire un passage par le four et d’être baigné de laques. 460 tonnes d’aluminium sont ainsi utilisées chaque semaine. Au total, 1,7 milliard de petites boites sortent chaque année de l’entreprise du sud de la France.

La reine du camion

Pour 90% d’entre-elles, il s’agit ensuite de grimper dans un camion et de prendre au choix la direction des régions voisines (50%) ou de l’Espagne. Une fois débarquées chez les clients, les canettes « ouvertes aux quatre vents » sont remplies de bière de jus ou de sodas. Les boîtes se voient alors flanquées d’un couvercle et repartent en camion une nouvelle fois pour prendre place dans les étals des supermarchés. Tout ce périple a un impact direct pour l’environnement. Notamment lors de la phase de production d’aluminium qui est lourde en raison des boues acides générées et des émissions de fluor. Le second stade lié à la fabrication pèse lui aussi son poids en raison du process industriel lié à la transformation.

La solution existe. Aujourd’hui, près de 75% de l’aluminium utilisé dans le monde est d’origine recyclée. Or, on économise 95% de l’énergie, qui a servi à obtenir le métal la première fois, lorsqu’on produit une tonne d’aluminium recyclé. Préservation des matières premières, réduction des gaz à effet de serre : la recette est idéale car l’alu possède une qualité incomparable : il est infiniment réutilisable. En France, une canette sur trois seulement se voit offrir une seconde vie. Dommage quand on sait que, d’après l’Ademe, le recyclage de 700 canettes suffisent à la fabrication d’un vélo.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Président de l’association des Amis de Terra eco Ancien directeur de la rédaction de Terra eco

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité