publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > L’homme qui tombe à peak
Article Abonné
22-03-2012
Mots clés
Société
Monde

L’homme qui tombe à peak

Taille texte
L'homme qui tombe à peak
(Crédit illustration : François Supiot)
 
Une nouvelle d’anticipation de Matthieu Auzanneau autour du pic pétrolier, illustrée par François Supiot. (4/4)
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le

N° 35 - Avril 2012

Objets à durée déterminée

Camille sourit. Ses élèves sont plus alertes qu’elle ne le craignait. S’ils sont aussi forts en irrigation qu’en histoire, ils auront sans problème leurs brevets de sociétaires de la communauté post-carbone. Le commissaire-instructeur de Négawatt SA peut venir, il sera pas déçu. Et Max, qu’est-ce qu’il fiche ?

L’avion vient de se poser sur l’aérodrome du terminal pétrolier d’Exxon-Rosneft, au nord de la presqu’île de Yamal, face à la mer de Kara, au bord de l’océan Arctique russe. Passé le cercle polaire, le spectacle des centaines de millions d’auréoles bleu turquoise laissées sur la toundra par la fonte du permafrost a hypnotisé Max Wise durant la dernière heure de vol. Au cours du virage final, avant l’atterrissage, il a pu regarder très loin vers le large : la mer, rien que la mer, et pas de banquise, nulle part, ni d’iceberg. Seulement, de proche en proche, les ombres imprécises de gigantesques plateformes offshore.

L’homme d’Exxon-Rosneft qui attend Max sur le tarmac semble avoir besoin de causer. « Vous savez, on a encore dû dérouter tous les tankers vers Mourmansk. Le blocus de l’armée européenne tient bon, cette fois, et, en plus, on annonce encore un typhon polaire. Vous croyez que vous allez pouvoir nous aider avec ce fichu climat, Doc ? » Max se tait. Pas la peine de se fatiguer à expliquer l’inertie des changements climatiques à ce sous-fifre. Si le roi d’Arabie Saoudite a « prêté » son écologiste personnel au conglomérat russo-américain de l’or noir, c’est justement pour qu’il aide à trouver la réponse.

Voilà huit ans que la coalition sino-européenne tente de s’approprier les champs pétroliers du pôle Nord. Lorsque qu’en août 2011, le géant américain ExxonMobil a signé avec l’alors Premier ministre russe Vladimir Poutine et Rosneft un accord de plusieurs centaines de milliards de dollars pour forer dans la mer de Kara, les majors européennes, BP, Shell et Total, espéraient récupérer quelques miettes du gâteau. Et quel gâteau : la dernière grande région pétrolifère du globe encore intacte ! Mais BP s’est vite fait éjecter une bonne fois pour toutes par le Kremlin. Total, qui s’était allié aux Russes en 2007 pour participer à la ruée vers le pôle, n’a pas tardé à comprendre qu’Exxon ne partagerait pas. D’ailleurs, c’était écrit noir sur blanc dès 2008 dans une série de rapports du Pentagone : face à « la crise énergétique sévère » qui allait pointer son nez, ce serait chacun pour soi.

Lorsque, comme l’avait annoncé le gouvernement Obama en 2010, la production de l’Iran, du Venezuela, du Mexique, de la Chine, et même les extractions des champs inshore de la Russie ont commencé à décliner en 2014, ç’a été la panique. Les taux d’intérêt se sont envolés. Nouveau krach financier, bien pire qu’en 2007-2008. « Et puis, deux ans plus tard, en 2016, ils ont envoyé Sarah Palin à la Maison-Blanche. L’ex-reine de beauté a repris son slogan de la campagne de 2008 : ‘‘ Fore, bébé, fore. ’’ Les gens avaient peur, et ça a marché », se souvient Max Wise. « Bush fils à côté, c’était Abraham Lincoln. Et voilà, maintenant on en est là. ‘‘ Tout ça à cause de cette p… d’ubris ’’, comme dirait la petite journaliste française », sourit l’écologiste. Max croise les doigts : « Encore deux semaines de mission ici à leur promettre la lune, et pendant mon transit à Moscou, inch’Allah, l’agent de GreenWar m’exfiltre ! S’il arrive à me dégoter un ticket de rationnement aérien au marché noir, je passe l’hiver au chaud avec Camille, en Provence… » —

Retrouvez l’intégralité de cette nouvelle exclusive ici.

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Chargé de la prospective et du lobbying au Shift Project, think tank de la transition carbone, et blogueur invité du Monde

TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
Soyez le premier à réagir à cet article !
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité