publicité
Accueil du site > Actu > Conso > L’affichage des calories inutile ?
7-10-2009

L’affichage des calories inutile ?

Taille texte
 
SUR LE MÊME SUJET

Déception au pays des détracteurs de la malbouffe. Une étude réalisée par des chercheurs de l’université de New York et de Yale dans quatre chaînes de fast-food (McDonald’s, Wendy’s, Burger King et Kentucky Fried Chicken), localisées dans les quartiers pauvres de la Big Apple, constate qu’afficher le nombre de calories des burgers et autres mets de restauration rapide ne sert strictement à rien. New York était pourtant la première ville des États-Unis en 2008 à exiger de ses fast-foods qu’ils fassent preuve de transparence en matière nutritionnelle dans l’espoir de lutter contre l’obésité.

L’étude détaillée dans le New York Times souligne le paradoxe suivant : si la moitié des consommateurs sondés par les chercheurs ont déclaré avoir remarqué le nombre de calories affiché à côté des plats qu’ils s’apprêtaient à commander, seuls 28% d’entre eux affirment avoir été influencé dans leur choix. Pire : l’étude montre que depuis la mise en place de cette loi à New York, les clients des chaînes de fast-food consomment plus de calories par repas : 846 calories contre 825 avant que l’affichage de calories ne devienne obligatoire !

A lire aussi dans Terra eco :
- Greenwashing : ça se passe pas toujours comme ça chez Mc Donald’s
- Mc Do ne connaît pas la crise
- Livre : Vive la malbouffe !

Sources de cet article
Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Correspondante de « Terra eco » en Californie, Anne Sengès est l’auteur de « Eco-Tech : moteurs de la croissance verte en Californie et en France », paru en novembre 2009 aux éditions Autrement.

1 commentaire
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • Ah les Ricains et leur système, pourquoi sommes-nous aussi bêtes pour leur laisser importer leurs saletés dans nos pays ? C’est donc ça la mondialisation ? Il faudrait créer des embargos contre l’importation de saletés au nom de la défense des consommateurs, de la réduction nécessaire de la consommation de viande (donc de la défense de la planète contre la surconsommation d’énergie), de la santé, et puis aussi... de la défense de l’environnement visuel, de la protection des animaux (incluant l’Homme) et de l’économie de marché mixte, qui, si je m’en souviens bien, prétend avoir des lois sociales pour protéger les citoyens...

    7.01 à 13h25 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité