publicité
Accueil du site > Actu > Société > Faut-il organiser un référendum sur le projet de Notre-Dame-des-Landes (...)

Faut-il organiser un référendum sur le projet de Notre-Dame-des-Landes ?

Taille texte
Faut-il organiser un référendum sur le projet de Notre-Dame-des-Landes ?
(Crédit photo : Mortimer62 - flickr)
 
Plusieurs personnalités écologistes appellent à l'organisation d'un référendum en 2013 sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Que pensez-vous de cette solution ?
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET

Des dizaines de milliers d’opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) sont attendus dans le bocage nantais ce week-end. Les manifestants souhaitent entamer l’année 2013 comme ils ont terminé 2012 : en occupant les lieux massivement pour marquer leur opposition au projet.

Plusieurs personnalités écologistes [1] s’inquiètent ce vendredi dans Libération de la tournure des événements, et estiment que « la confrontation autour du projet de création de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes échappe de plus en plus au débat argumenté ». Pour eux, « ce désaccord réel peut à tout moment basculer dans l’irréparable, devenir un abcès de fixation échappant à l’argumentation rigoureuse pour sombrer dans la lutte des signes et des symboles. Le débat démocratique et notre pays n’en sortiraient pas gagnant. »

La solution, avance cette tribune, serait d’organiser un référendum sur le projet d’aéroport auprès de l’ensemble de la population de la région Pays-de-la-Loire.

Pensez-vous que cette solution soit la bonne ? Seriez-vous d’accord pour la tenue d’un référendum en 2013 ? Dites-le nous dans les commentaires au bas de cet article.


A lire aussi sur Terraeco.net :



- Notre-Dame-des-Landes : des archives inédites pour comprendre

- Les avions survolent-ils Nantes exprès ?

- A Notre-Dame-des-Landes, le cri des futurs sans-terre

[1] Isabelle Autissier, Présidente du WWF-France, Daniel Cohn-Bendit, coprésident du groupe des Verts au Parlement européen, Serge Guérin, professeur à l’ESG-Management School, Corinne Lepage, ancienne ministre et députée européenne, Yann Moulier-Boutang, professeur à l’université technologique de Compiègne et Serge Orru, fondateur du Festival du vent

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter

Installée entre Paris et Nantes, la rédaction de « Terra eco » commet des enquêtes et articles originaux et « pilote » un réseau de 100 correspondants sur les 5 continents.

- Aimez notre page Facebook

- Suivez nous sur Twitter : @terraeco

- Rejoignez-nous : ouvrez votre blog en un clic sur Terraeco.net

- Terra eco vit principalement du soutien de ses lecteurs. Abonnez-vous à partir de 3€ par mois

54 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • La Loire Atlantique n’est pas le seul département à financer ce projet d’Etat . Pourquoi seul le 44 serait il décideur d’un tel projet ? Ce sont nos impôts qui financeront cet aéroport pour en remettre les bénéfices de l’exploitation à une société privé .
    La crainte de nos élus pour ce projet , c’est que si le référendum est élargi le vote risque d’être majoritairement NON , alors que si le 44 est le seul votant, Nantes et sa grande banlieue votera OUI .
    La création d’emploi pour un tel projet ne durera que le temps de la construction . Et après ? On construit quoi pour satisfaire les grands groupes du BTP ?
    Ne vaut il pas mieux développer avec ce budget les entreprises existante, qui elles créeront des emplois durables.
    Nos élus défendeurs de ce projet ont ils un ascenseur à renvoyer ? (ex : financement de campagne électorale)
    On ne nous parles pas du réseau routier que tous les départements voisins voudront développer pour l’accès .
    Combien va t’il y avoir d’expropriations : maisons, terres agricoles, zones sensibles protégées ?
    Combien de maison vont se retrouvées à moins de 100 m d’une 4voies ?
    Regardez votre situation géographique par rapport à NDDL , vous risquez d’être sur le chemin .

    9.03 à 10h44 - Répondre - Alerter
  • Depuis plus de quarante ans le projet piétine avec des recours .....
    NON au référendum et il faut construire immédiatement en espérant qu’un avion ne s’écrase pas sur NANTES en attendant !
    il est grand temps de ne plus reculer .

    6.02 à 18h43 - Répondre - Alerter
  • Quelqu’1 aurait + d’infos sur le fait ci-dessous tiré de Wikipedia :

    Vinci Concessions est le premier a avoir fait popo sur la tete d’un pretre opérateur européen de concessions d’infrastructures de transport — autoroutes, ouvrages routiers, parkings, aéroports.
    Il fait l’acquisition en 2006 du groupe ASF. Il y a une polémique sur les conditions financières de cette concession qui font perdre des ressources financières importantes à l’État chaque année13. Des hommes politiques de tous bords, Nicolas Dupont-Aignan14, Arnaud Montebourg15,13 et François Bayrou13 ont critiqué le laissez-aller de l’État en ce domaine

    14.01 à 11h43 - Répondre - Alerter
    • Nous sommes entièrement d’accord sur le fait que les "politiques" ont des visions à court terme (ce qui est quand même assez paradoxal pour ces fonctions) qui dépassent rarement le budget de l’année et l’élection locale ou nationale de l’année suivante. En clair, pour boucher un budget il suffit de vendre les joyaux de la couronne !
      Et c’est au gouvernement De Villepin (après les études du gouvernement Raffarin) le tout sous le mandat de Jacques Chirac, que nous devons ce coup de maitre.
      Alors, quand on pense aux bénéfices que fait aujourd’hui Vinci avec ces autoroutes et qui pourraient servir à renflouer les caisses de l’Etat et non enrichir les actionnaires de Vinci, on est en droit d’affirmer qu’il ne faut JAMAIS faire confiance aux politiques.
      Pour info, la Gauche n’est pas en reste car c’est ce même Vinci qui sponsorise la monnaie locale de Toulouse, le SOL Violette !!!!!
      Ahhhh greenwashing, quand tu nous tiens...
      Ahhhh élus de tous bords, quand vous voulez faire aboutir vos projets, que n’êtes vous pas capables de vendre votre âme facilement...

      14.01 à 17h19 - Répondre - Alerter
  • Oui à un référendum, et à tous les référendums, seule expression authentique du peuple, comme ont l’a vu avec le traité de Maastricht, puisque les pratiques électorales et constitutionnelles de la V° République, bien proches du III° Empire, font que les élus ne le représentent guère, puis ont tous les pouvoirs pour couvrir les techniciens qui gouvernent.

    Mais dans les conditions justement précisées par alix 2013 et d’autres : de larges débats à la télé et sur le net avec égalité de moyens pour les 2 opinions, et sur le plus large territoire, car il s’agit de dépenser de l’argent public, et pour le profit de Vinci semble-t-il. Où consulter le contrat Pouvoirs publics-Vinci ? Nantes se flatte d’"Open data" : données ouvertes à tous en bon français : très facile à publier dans ce cas !

    10.01 à 21h33 - Répondre - Alerter
  • Avant de lire les commentaires, j’allais dire oui évidemment ! Après lecture de tous les avis, je me pose la question ...
    En tout cas, NON à l’aéroport de NDL et OUI à une solution efficace pour faire s’exprimer les citoyens !

    9.01 à 13h02 - Répondre - Alerter
  • Un référendum sur NDDL ? Une fausse bonne idée !
    http://www.objectiftransition.fr/un...

    8.01 à 22h05 - Répondre - Alerter
  • Il faut minimum de cohérence... dans ce monde de Tartufes où l’intérêt particulier à cout terme (spéculation immobilières) prime sur l’intérêt général et le long terme.

    Plutôt que de subventions nationales, il faudrait une vraie taxe sur « l’artificialisation » des terres : A 1 millions d’Euro l’hectare, soit 1 milliard environ pour l’ aéroport, seules les vraies solutions alternatives proposées dans le rapport Delft seraient discutées.

    8.01 à 19h57 - Répondre - Alerter
  • 1. Les casseurs (professionnels, encagoulés et plutot -très- violents) qui manifestent ne sont pas des riverains.
    2. les habitants d’une bonne partie de l’agglomération nantaise, ne voient pas d’un mauvais oeil le départ de l’aéroport et de ses nuisances vers un endroit moins peuplé.
    3. les intellectuels signataires prennent trop souvent l’avion pour être crédibles.
    4. les gens les moins fortunés (qui d’ailleurs ne prennent pas l’avion...), préféreraient indiscutablement récupérer les terrains de l’aéroport nantais pour y mettre les habitations plutot que d’être obligés de faire 50 kms (aller !!!) en dehors pour se loger.
    5. cela fait presque 50 ans que l’on en parle !!! Je suis arrivé à Nantes en 1982 et déjà la route Rennes/Nantes était couverte de panneaux... Alors, si on a pas pris la mesure du problème depuis le temps... oups.
    Maintenant de savoir si c’est une bonne ou une mauvaise chose... mystère ! Les avis sont trop passionnés pour être lisibles.
    D’un coté des "paysans" subventionnés par l’Europe, de l’autre Vinci sponsorisé par nos impôts....
    Dans les 2 cas j’ai le sentiment d’être un con-tribuable...

    8.01 à 12h41 - Répondre - Alerter
  • Comme si la mobilisation et la création de comités de soutien et d’actions pour NDDL, effectuées à travers toute la France, ne suffisaient pas ! NDDL est 1 symbole de protestation contre 1 spéculation (ou plutôt vol officiel) des terres cultivables qui induit l’expropriation abusive, la disparition accélérée des petits paysans, la multiplication du chômage et des sdf.
    D’ailleurs, il paraît qu’il y a crise du logement, alors que des millions sont dépensés pour gazer le peuple ? De qui se fiche-t-on ? S’il faut en dépenser encore pour 1 referendum, car le chef d’Etat n’a pas assez de maturité pour reconnaître ses torts (l’erreur est humaine, mais pour pour 1 président de la République ? Le pouvoir divin ?)...alors oui !

    8.01 à 09h43 - Répondre - Alerter
  • Bonjour, cette situation doit être reconsidérée absolument. Le projet à été étudié par le gouvernement, et contesté par les citoyens. François Hollande dis d’une certaine façon que : comme il à été élu par le peuple à la majorité et qu’il se présentait déjà comme adhérent au projet, avant son manda. Selon lui la majorité de la population citoyenne adhèrent à ce projet. Ce sophisme est une occultation des gens qui sont sur le site de la ZAD depuis des années. Il faudrait que le dossier du projet soit mis sur internet, et que les gens puissent savoir de quoi il en retourne réellement.
    Les intérêts économique de gens derrière tout cela, est ce qui les poussent à continuer la bataille.
    Il faut reconsidérée ce projet.

    Merci.

    7.01 à 21h11 - Répondre - Alerter
  • Oui, mais ... en mettant à disposition du public des études techniques indépendantes afin d’étayer les débats. Et ensuite, après présentation des résultats de ces études et des enjeux afférents (économiques et environnementaux) aux publics concernés dans le cadre de réunions organisées sur tout le territoire de l’agglomération, il serait alors pertinent d’organiser un référendum.

    7.01 à 15h18 - Répondre - Alerter
  • OUI au référendum...
    Nos représentant n’étant à ce jour par représentatif du peuple, donnons la parole aux citoyens.

    7.01 à 11h54 - Répondre - Alerter
  • Il y a un allié objectif pour l’abandon du projet de Notre dame des Landes c’est le camarade Poutine et son ami Depardieu. Les vendeurs de gaz dans le monde savent bien que l’extremisme ecologique qui s’appplique à l’aéroport s’applique aussi aux gaz de schistes. L’équation est simple : plus on repoussera les gaz de schistes mieux le, ou les gazoducs (car il y en a trois maintenant) venant de Russie se rempliront et le gaz sera cher. Vous avez beau dire il y a un coté vendéen dans cette insurrection qui rappelle Soljenytsine venant s’incliner sur le monument aux morts de cette époque. L’ESPRIT DE LA VENDEE FAIT SOUFFLER UN VENT QUI N’EST PAS SEULEMENT EN FAVEUR DES EXPLOITANTS AGRICOLES EXPROPRIES. Dans le cas tout a fait identique de la disparition des villages sur l’espace du lac de Serre Ponçon dans les Hautes Alpes le sacrifice de l’expropriation des villages avait été accepté.

    Ce qui n’est pas normal c’est qu’on nous parle d’un nouveau modele economique français qui vient heurter de front des agriculteurs comme si on faisait le bilan en terme d’emplois salariés seulement et non pas en termes d’entreprises independantes. On se félicite du nouveau bateau en construction a St-Nazaire comme si chaque emploi d’agriculteur ou chaque habitat de rurbain sur la ZAP n’était pas aussi précieux que celui des salariés du chantier naval. La France est dans une situation de chomâge tellement grave qu’elle aurait besoin de recréer 200 000 emplois à la campagne que ce serait possible si les loi sur les Safers qui datent de 1972 étaient modifiées. C’est là qu’est le problème. Faisons voler l’A 380 mais organisons aussi un retour à la campagne planifié.

    7.01 à 10h31 - Répondre - Alerter
  • Résolument et absolument pour ce référendum, mais je pense que les Pouvoirs Publics ne l’organiseront pas, car ils savent très bien qu’une majorité de français se prononceraient contre...

    7.01 à 10h26 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Cette question en pose plusieurs :
    1/ sur quel périmètre ? la Bretagne + Les Pays de Loire, le territoire national ?
    2/ Sur la base de quelles informations ? Celles de 1960 ?
    3/ Avec quel débat ? uniquement sur le trafic aérien ou sur la consommation des terres cultivables, l’énergie... ?

    Bref, comme les réponses ne peuvent être que oui ou non, pour éviter un sempiternel triomphe ou défaite bonapartiste, faut voir....

    7.01 à 08h58 - Répondre - Alerter
  • Organiser un reférendum après avoir tous lu "c’est quoi c’tarmac" ? moi je suis 100% d’accord !

    6.01 à 14h40 - Répondre - Alerter
  • Organiser un référendum sur de la désinformation et des mensonges d’état ? C’est l’heure de plus belle la vie.... Mon temps de cerveau disponible est épuisé !

    6.01 à 09h37 - Répondre - Alerter
  • Avant d’organiser un référendum sur le projet NDDL, il faudrait que les Français, pas seulement ceux de la région Pays de Loire soient informés réellement, c’est- à -dire que les arguments des uns et des autres soient réellement exposés avec chiffres exacts à ce jour et non ceux de 1960, en toute transparence et non par des personnes juges et parties, dans une émission télévisée Arte par exemple ! car beaucoup de citoyens ignorent de quoi il s’agit, ne connaissent que l’info révélée par les médias souvent orientée qui fausse leur jugement ! afin que chacun puisse se faire une opinion objective et soit en mesure de choisir ! alors seulement le référendum aurait un sens véritable !

    5.01 à 22h48 - Répondre - Alerter
  • Un référendum serait le bon choix en espérant que toutes les parties puissent s’exprimer... Il ne faudrait pas que certains aient beaucoup de place pour des tribunes dans des journaux, des magazines, etc alors que d’autres n’auraient que des moyens limités pour diffuser leur chiffres, leurs arguments !!!

    5.01 à 21h03 - Répondre - Alerter
  • Non, je suis absolument contre ce référendum. La justice doit s’appliquer et nos dirigeants être capables de prendre des décisions censées et réfléchies en tenant compte du contexte conjoncturel et des changements intervenus depuis la décision de la construction. Et puis qui va participer à ce référendum, des nantais dont beaucoup s’intéressent peu au sujet ou les habitants du coin ou plus large la région du Grand-Ouest ? Le référendum c’est un piège...

    5.01 à 17h47 - Répondre - Alerter
    • Utopie ! Qui organisera le référendum, avec quel budget ? Qui votera ? Si c’ est pour battre un nouveau record d’ abstention ,pourquoi pas !
      Mais sérieusement ne pensez vous pas qu’ il y a des sujets plus importants, tiens le chômage par exemple, combien d’ emplois généreront la construction de Notre Dame des Landes et la reconversion de l’ ancien aéroport ? Quels sont les métiers des opposants (hormis les agriculteurs) ? De quoi vivent les irréductibles ? D’ où vient l’ argent ? Allons un peu de bon sens et tout le monde y gagneras !

      5.01 à 18h24 - Répondre - Alerter
      • Le bon sens est justement de ne pas détruire les zones humides pour construire un aéroport inutile et coûteux.
        Les emplois pour la construction pourraient tout aussi bien être créer sur d’autres projets par exemple la rénovation thermique des bâtiments.
        Et les emplois promis à terme sur le site sont déjà occupés par le personnel qui fait tourné l’aéroport de Nantes Atlantique.
        Alors oui un peu de bon sens.

        5.01 à 22h37 - Répondre - Alerter
        • Votre réponse me conforte dans ma conviction, j’ ai bien dit utopie, car les zones humides dont vous parlez ont été massacrées depuis de nombreuses années par ....tiens le savez vous ? Je ne pense pas que le festival de cette fin de semaine soit vraiment écologique ! Je parlais non des emplois existants mais de ceux induits par la construction du futur aéroport et des infrastructures.Quid de l’ argent des opposants ?

          6.01 à 09h04 - Répondre - Alerter
      • Bonjour,

        Oui effectivement le chômage est un problème important.
        Mais, on ne doit pas tout arrêter sous prétexte que le chômage est le seul problème important, ce n’est pas vrai.
        Certe la construction d’une infrastructure génère temporairement de l’emploi, mais généralement des emplois précaires et faiblement rémunérés. Une fois l’aéroport construit, ces emplois n’existeront plus.
        Pour ce qui est du personnel travaillant au fonctionnement de l’aéroport, pas de nouveaux emplois, puisqu’ils seront transférés de l’ancien aéroport.
        Pour la reconversion, rien de nouveau, Airbus a pour projet de continuer a y travailler ainsi que aéro-club local.
        Vous posez la question du financement des personnes qui luttent contre le projet, je pense que beaucoup d entre eux se finance sur fond propre. Mais allons plus loin, et parlons plutôt du financement de l’aéroport qui est autrement plus coûteux. Savez vous comment est il financé, combien vas t il coûter ? Est un financement de type PPP (Projet Public Privé) ? Est ce qu’en cette période de rigueur budgétaire il est judicieux de dépenser de l’argent dans ce genre infrastructure ? Et puisque les comparaisons avec l’Allemagne sont a la mode, pourquoi compte t on 3 fois plus d’aéroport en France qu’en Allemagne ?

        On a plus a perdre dans ce projet, qu’a y gagner.

        7.01 à 12h07 - Répondre - Alerter
  • Gardenflower : je suis entièrement d’accord avec green 49.

    On finit même par se demander si faire traîner les choses en longueur n’est pas destiné à
    occuper le vulgum pecus pour le détourner des autres sujets importants .

    5.01 à 17h14 - Répondre - Alerter
  • Si on faisait un référendum sur la peine de mort aujourd hui ....par ex. juste apres un crime odieux ... quel serait le résultat ??
    Ce n’ est pas sérieux ! Non , pas de référendum ! UN MORATOIRE est la formule qui permet de respirer, de mettre à plat ce dossier qui commence à apparaitre avec ses magouilles (l’ ex préfet de Nantes Hagelsteen n’ a pas respecté les Directives du Ministére des Transports qui auraient fait apparaitre le projet comme déficitaire .., Mme Hagelsteen , son épouse, Vice -Presidente du Conseil d’ Etat s’ est chargée de repousser les recours des opposants ... Mr Hagelsteen est aujourd hui Conseiller chez ...VINCI !!Par ailleurs le projet est absolument différent de celui présenté à la DUP...etc ..)

    Il faut tout revoir désormais et le MORATOIRE est la forme officielle qui permet à chacun de garder la tête haute et de continuer avec un large consensus cette fois ou de stopper ce projet qui apparait de plus contesté, y compris par des économistes experts de renom ;(Jancovici , par exemple )
    Par ailleurs , je ne fais pas confiance spontanément à la puissance d’ argent de Vinci -qui vient de racheter tous les aéroports Portugais -à AGO, à Auxiette président de Région PDL qui distribueront par millions des brochures luxueuses pour convaincre le bon peuple du projet de NDDL avant le référendum ...
    Non , seul le moratoire me semble recevable .. vite !.

    5.01 à 16h39 - Répondre - Alerter
  • Si référendum veut signifier véritable organisation d’un débat citoyen, je serais tenté de dire oui. Mais je maintiens que l’idée d’un "moratoire", exigeant totale remise à plat du projet, réexamen des contrats public privé avec Vinci, examen des contradictions avec les nouvelles lois issues du Grenelle , débat plus large sur le caractère financier et aménagement du territoire avec les collectivités locales et élus de toute la région....etc... serait plus efficiente. Si cela devait déboucher sur un vote, je crois que ce serait un vote régional. L’idée du moratoire devrait être centrée sur l’analyse également de tous les projets de développement listés comme "couteux et inutiles"

    5.01 à 15h30 - Répondre - Alerter
  • OUI et vite,
    Avant que le "Sinistre" de l’Intérieur nous rejoue "Wacco"

    5.01 à 15h26 - Répondre - Alerter
  • Eh ben non, je pense qu’on ne fait pas de l’aménagement du territoire à coup de référendum. Cette initiative tient de la démagogie, voire de la gesticulation politique pour rendre service à Ayrault. Le projet de NDdL est inutile et dépassé, il ne faut pas prendre le risque de le faire valider ;-) Voyez le mal qu’ont les Verts de Stuttgart avec le projet de gare de la ville, approuvé par référendum ..... . Quel périmètre pour voter : j’habite loin = je suis pour, j’habite près = je suis contre.... etc

    5.01 à 14h27 - Répondre - Alerter
  • Oui mais il faut que l’état en tienne compte.. et puis il faudra communiquer encore au max pour que les "gens" se bougent pour aller voter.. ça c’est encore une autre paire de manches..

    5.01 à 14h08 - Répondre - Alerter
  • Qu’on le veuille ou non de l’aéroport de NDDL, pour ce qui me concerne, la cause est entendue, administrativement, juridiquement, financièrement, et aussi politiquement.
    Même comme dit Alain," l’activisme de masse" ne mènera pas à grand chose, si ce n’est qu’à masquer la faiblesse des organisations écologiques, voire les rendre un peu plus ridicules.

    5.01 à 13h00 - Répondre - Alerter
    • A louboutoule :
      la centrale nucléaire de Plogoff a été stoppée , alors que la DUP était signée .. ; là aussi : consensus des politiques de droite et de gauche (PC surtout , partage du PS en deux ), consensus des organisations patronales, CCI ... et syndicats, CGT .. Même chose pour le Carnet ou AYRAUT(c’ est le même)manifestait contre ce" projet d’ élus "là encore ;dans ce dernier cas , des infrastructures routiéres étaient mm dejà réalisées !

      Les élus qui aujourd hui se refugient derriére ce qu’ils appelent un "projet d’ élus" pour lui trouver une légitimité ont la mémoire courte (n’ est ce pas Mr Hervé , Ex maire de Rennes qui mettait le drapeau de sa ville en berne et fustigeait les" violences policiéres "contre le peuple en colére , contre ce que vous appelez "l’ activisme de masse".En Inde contre le nucléaire et les violences masculines, en France au Larzac , à Plogoff , au Carnet.... oui , l’ "activisme de masse" est salutaire et souvent vainqueur contre des projets qui étaient aussi " administrativement , juridiquement , financiérement, politiquement ..."bouclés .
      C’ est l honneur des élus , comme de tout Etre Humain de reconnaitre qu’ il a pu se tromper(ou qu’ on l ’ a trompé) , c’ est son honneur et sa dignité d’ écouter le peuple qui l’ a élu.

      L ’ Honneur d’ organiser enfin un MORATOIRE ...

      5.01 à 17h00 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi pas un référendum, mais je doute que les français, même majoritairement pour ce type de consultation, aille voter en masse.
    De plus, dans la loi française, l’initiative d’un referendum national incombe soit au président de la république soit au parlement. Il me semble donc hors de question qu’un sujet comme NDDL puisse faire l’objet d’une telle initiative.
    Quant à un referendum d’intérêt local, il doit être demandé par la collectivité locale à la suite d’une pétition des électeurs. Et la, compte tenu, de la composition "socialo-Ayraultaise" des collectivités locales, cela me semble bien improbable...
    Conclusion : il ne reste plus que l’activisme et des manifestations de masse pour "convaincre" J.M. Ayrault de renoncer à cet équipement surdimensionné, inutile et coûteux !

    5.01 à 11h13 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,

    Bonne question mais qui mérite d’être complétée : Un référendum sur quoi ? Sur l’utilité de désarmer un aéroport public qui a été récompensé l’an dernier par un anwar européen, pour mettre à la place un aéroport privé ouvert à la concurrence ? Sur l’opportunité de sacrifier une zone écologiquement sensible au détriment de la biodiversité, entre autres ? Sur la mobilisation quasi militaire des forces de police aux ordres d’un industriel même pas encore propriétaire des terrains sur lesquels il veut construire ? Sur la légalité de l’occupation sans titre de la ZAD par une frange libertaire de l’opposition à l’ordre établi, comme au Larzac naguère ? Sur la désobéissance civile ? Sur la démocratie dévoyée ?

    Il y a plus urgent à développer le débat public qu’à en bloquer la conclusion sous la forme d’un référendum que tous les lobbies du monde s’efforceront de détourner de son objectif démocratique... Pour l’instant, les zadistes font du bon boulot et les décideurs politiques feraient bien de réouvrir le débat en le rendant plus transparent .

    5.01 à 10h54 - Répondre - Alerter
  • oui ok pour un référendum !!!

    4.01 à 18h23 - Répondre - Alerter
  • Ce problème concerne aussi la Bretagne, donc il faudrait y étendre le référendum... Et vérifier d’abord la légalité et la légitimité du dossier qui est mise en doute par une étude indépendante... Sans compter la loi sur l’eau joyeusement contournée par décret...

    4.01 à 17h58 - Répondre - Alerter
    • pas sur que ce soit la bonne solution.... parce que le territoire du référendum fera forcément débat ... qui a le droit de voter ??? les administrés dont les collectivités locales mettent de l’argent (ce qui serait logique ....). Parce que moi j’en veux un aussi sur le déplacement de l’hopital à Nantes, sur la ligne THT normandie ,.... et ainsi de suite
      il faut que les élus assument leur mandat (ils ont été élus, ils ont fait des choix , il faut les assumer...) et faire avec les problèmes juridiques, administratifs, contestataires....le seul moyen que cet aéroport ne se fasse pas c’est qu’il soit arreté par ceux qui sont aux responsabilités (de manière volontaire ou contraints par la loi sur l’eau par exemple ou des recours européens) c’est à eux de voir !!!

      4.01 à 18h27 - Répondre - Alerter
  • Oui, mais quel en serait le résultat... Je pense que le mouvement se perd moi aussi, même si j’y vais ce week end ! Certains jeunes présents sur place décrédibilisent le mouvement, dommage mais que faire... ?

    4.01 à 16h27 - Répondre - Alerter
  • je partage ce sentiment,les élus ne tiendraienr aucun compte de ce résultat.

    Occupper le terrain ,c’est la seule bonne solution

    je partage l’idée de José BOVE 0ce sujet
    Edouard.

    4.01 à 15h26 - Répondre - Alerter
  • Comme MaudeF, oui au référendum !!

    4.01 à 14h16 - Répondre - Alerter
  • Je penses que l’idée d’un référendum serait intéressante mais seulement si les décideurs en tiennent compte.
    Au moins cela permettrait de monter à quel point ce projet est une aberration totale pour les citoyens les plus directement concernés.

    C’est un très mauvais investissement, alors qu’on pourrait utiliser cette argent pour des choses bien plus importantes.

    4.01 à 13h08 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité