publicité
Accueil du site > Actu > Énergie > Dilemme : lampe de poche à piles ou à dynamo ?
25-04-2010
Mots clés
Recyclage, Déchets
Monde
Pratique

Dilemme : lampe de poche à piles ou à dynamo ?

Taille texte
Dilemme : lampe de poche à piles ou à dynamo ?
 
Comment reconnaître un éco-campeur ? Facile : la nuit, il enquille les tours de manivelle pour retrouver sa gourde. Tapie dans l’ombre, la lampe à piles fait de la résistance. Alors, qui éclaire le plus vert ?
Le Baromètre de cet article
ÉCOLOGIE SOCIÉTÉ ÉCONOMIE
SUR LE MÊME SUJET
Article publié dans le magazine
"Peut-on devenir écolo et garder le sourire ?"

Composition

Lampe de poche classique : La lampe traditionnelle cherche à faire oublier son péché originel : son corps en plastique, en métal ou en caoutchouc. Résultat : elle se miniaturise de jour en jour et ne pèse aujourd’hui plus que 100 g en moyenne. Séduction aussi du côté de l’éclairage : elles sont désormais souvent équipées de LED (diodes électroluminescentes), peu gourmandes en énergie. Enfin, deux à trois piles AA suffisent à l’alimenter. Mais le courant passe aussi avec des accumulateurs, des « piles rechargeables ».

Lampe de poche à dynamo : Comme son nom l’indique, elle possède un composant de plus : une manivelle qui entraîne une génératrice. Si elle braque les projecteurs sur son absence de piles, elle contient tout de même des accus pour stocker l’énergie. Dissimulé, mais lumineux !

Efficacité

Lampe de poche classique : On peut camper sans crainte : le faisceau – composé parfois de 60 LED – porte loin : entre 30 et 60 m.

Lampe de poche à dynamo : Ses 3 à 5 LED maximum la confinent dans des utilisations d’appoint. Une minute de manivelle permet d’éclairer entre 10 et 60 mn. L’avantage : plus aucun risque d’aller au petit coin dans le noir. Attention, par contre, à ne pas réveiller les voisins en tournant la manivelle.

Consommation électrique

Lampe de poche classique : Si vous optez pour des piles rechargeables, le chargeur consomme de l’ordre de 8 kWh d’électricité pour 500 charges. Pas de quoi s’électrocuter.

Lampe de poche à dynamo : Elle n’utilise que la force du poignet, autrement dit de l’énergie musculaire.

Durée de vie

Lampe de poche classique : Le boîtier peut se garder à vie… mais pas les piles. « Si elles ont deux fois plus d’autonomie que les accumulateurs, il faut toutefois en utiliser entre 250 et 2 500 pour produire la même quantité d’électricité que les 500 à 5 000 cycles de charge-décharge que permettent les batteries », explique Marian Chatenet, de l’Institut polytechnique de Grenoble. Autant de piles qui, au mieux, encombrent les filières de recyclage des déchets électriques, et, au pire, finissent au fond de sombres poubelles.

Lampe de poche à dynamo : La durée de vie des accumulateurs est très variable. De manière générale, les accus Ni-Cd sont plus adaptés à une charge complète (ce qu’offre un chargeur électrique), tandis que les Ni-MH préfèrent les petits cycles et la dynamo. Gros souci : une fois les accumulateurs hors service, impossible d’ouvrir la lampe pour les changer.

Prix

Lampe de poche classique : Moins chère à l’achat – le boîtier plat d’Energizer se vend 5 euros vide –, elle se transforme en gouffre quand on ajoute les piles (5,50 euros le paquet de 4 Duracell Plus de 1,5 V). Heureusement, il y a les accus : à 20 euros les quatre Ni-MH et 40 euros le chargeur, ils reviennent 13 fois moins chers que les piles.

Lampe de poche à dynamo : Au rayon dynamo, les lampes coûtent plus cher au départ : 20 euros pour la torche multifonction de Nature & Découvertes. Mais elles se rentabilisent vite… et la charge est gratuite. Allez, du nerf, encore un petit tour ! —


LE BILAN D’UN ECLAIRAGE

Tout dépend de votre usage. « Un utilisateur régulier devrait s’orienter vers une lampe classique avec accumulateurs. Mais pour un emploi occasionnel, la dynamo permet un usage rapide et pratique et évite une charge complète pour seulement quelques minutes d’utilisation », tranche Marian Chatenet.
Sources de cet article

- Photo : Rue des archives

Faites réagir vos proches, diffusez l'info !
Vous aimez Terra eco ? Abonnez-vous à la Newsletter
12 commentaires
TOUS LES COMMENTAIRES
COMMENTAIRES SÉLECTIONNÉS
RÉPONSES DE LA RÉDACTION
Trier par : Plus récents | Plus anciens
Affichage : Voir tout | Réduire les discussions
  • io yjyi i zioqc i iozot v jcic

    10.10 à 08h47 - Répondre - Alerter
  • Je suis vraiment content de mon Led Lenser P17 que j’ai acheté en www.topbateaux.com
    La réponse à la question que vous posez dépend de ce que vous allez donner.

    28.01 à 13h52 - Répondre - Alerter
  • Hé mince, à la lecture de l’article, je me dis que je me suis trompé...
    organisateur de manifestation sportive, j’ai voulu changé des recompenses classique en offrant au participant (plus de 300 personnes) en souvenir un lampe à dynamo.
    En plus je suis en train de faire le bilan carbone de la manifestation et la je me dis que je me suis bien fourvoyé.
    pour revenir au sujet effectivement cela m’aurait été d’une grande utilité d’avoir le BC des 2 types de lampes

    d’avance merci pour ceux qui aurait cela en stock

    @+

    28.05 à 15h14 - Répondre - Alerter
  • J’aimerais corriger :

    La quantité de LED ne fait pas qu’une lampe est plus puissante et éclaire plus loin.
    Cela dépends beaucoup plus de la puissance des LED, moin de leur nombres.

    Je possède une Lampe torche LED Lenser (220 Lumens, éclaire à 200 mètres) : elle ne possède qu’une LED blanche de 3 watts pourtant.
    J’ai une lampe torche avec 12 LED blanches, mais de 0,1 watts chacune (30 Lumens, éclaire à 10 mètres).
    La durée de vie des piles dépends directement de la puissance totale des LED.

    _Préférez les torches autonomes, avec peu de LED mais puissantes (1 watt est un bon compromis) pour un besoin de lumière de proximité (camping...) _Ou une torche très puissante, une LED 3 watts, à piles (non rechargeable) pour un éclairage puissant, à grande distance, pour les besoins plus spécifiques (observations lointaine ou proche mais précises et puissante).
    Les piles rechargeables étant moins efficace, pour un éclairage puissant, évitez les.
    Dans tous les cas, optez pour un système optique de concentration de la lumière (lentille) ! il permet d’éclairer autant avec moin de puissance, donc en consommant moins.

    26.05 à 02h49 - Répondre - Alerter
  • Et l’utilisation réelle de la lampes torche ?

    25.05 à 18h36 - Répondre - Alerter
  • Je vais aller dans le sens général des réactions déjà exprimées. J’ai une lampe qui se recharge par dynamo ou par un petit panneau solaire. Le matin, je place cette lampe sur le tableau de bord de la voiture : ce qui permet d’assurer mon utilisation quotidienne assez intensive car je l’ai toujours dans la poche lorsque je suis à la maison. Elle me permet de ne pas allumer l’éclairage de la maison lorsque j’entre dans une pièce pour un passage rapide. En outre, le modèle que j’ai, acheté en supermarché, permet l’accès à la pile par simple rotation d’une pièce en plastique. J’utilise cette lampe depuis 2 ans déjà.

    10.05 à 09h05 - Répondre - Alerter
  • Il y a tellement de lampes qu’on ne sait plus laquelle acheter mais ne prenez jamais une lampe "à pression d’une seule main" bon marché. Elle ne recharge rien du tout et le constructeur ne prévoit pas le remplacement des piles intégrées. Résultat, on jette tout l’ensemble et le remède est pire que le mal car la pollution que l’on voulait éviter se trouve multipliée par le plastique et les piles. Les lampes dites "à condensateur" sont bonnes à condition de savoir choisir. J’en ai trouvé une chez "nature et découverte". Principe du moulin à poivre pour la charger. Elles sont vendues aussi sous la marque "evertwist" Bon éclairage, parait robuste mais n’éclaire que quelques minutes à chaque recharge de condensateur. Cela suffit souvent et vous êtes assurés de ne jamais tomber en panne. L’avantage est que ce fameux condensateur est capable de travailler par moins 20 degrés sans difficulté alors que les piles ordinaires sont paralysées par le froid et ne donnent plus rien. Pour les lampes que l’on secoue (à condensateur), une seule me paraît valable, la "Nignt Star". Oubliez les autres qui éclairent bien les premières fois mais dont le condensateur se détériore rapidement. J’ai tout essayé, rien à faire et elles sont indémontables (sur 6 achetées il m’en reste une seule qui fonctionne encore bien). Les lampes à manivelle sont assez bonnes et contrairement à ce que vous pouvez penser, on arrive facilement à changer les accus à condition que ce ne soient pas des accus de type "bouton" car ces modèles là ne se trouvent pas facilement et ils sont souvent soudés sur le circuit de la lampe. Un bon compromis se trouve chez Décathlon (IDK ou Frendo) elles sont petites, de toutes les couleurs, bien en main et éclairent parfaitement surtout pour le modèle sans la loupe à l’avant qui diffuse trop la lumière. On peut changer les accus facilement.

    3.05 à 17h54 - Répondre - Alerter
  • Pourquoi la lampe à dynamo est meilleure :
    En voyage le poids compte ..
    Les lampes à piles exigent d’aller en acheter ..
    Les lampes à batteries exigent d’avoir un chargeur sous la main.
    La lampe à dynamo ne pèse que son poids et son encombrement qui est parfois très modeste.
    CQFD

    1er.05 à 11h44 - Répondre - Alerter
  • "Tout dépend de votre usage. « Un utilisateur régulier devrait s’orienter vers une lampe classique avec accumulateurs. Mais pour un emploi occasionnel, la dynamo permet un usage rapide et pratique et évite une charge complète pour seulement quelques minutes d’utilisation », tranche Marian Chatenet."

    Je m’insurge contre cette conclusion ! Il n’y a qu’un seul choix à faire : La dynamo !! Pas de piles à acheter ni à recharger, pas d’électricité consommée, je suis même pour des interrupteurs de maison à dynamo :p. Ca serait une charge en moins - dans les deux sens du terme - pour nos centrales nucléaires !!! =)

    28.04 à 14h30 - Répondre - Alerter
  • Bonjour,
    Perso j’ai voulu opter pour la solution "éclairage en toute circonstance" (pour ne pas se retrouver avec des piles déchargées juste au moment ou on en aurait le plus besoin) et "aucune pile ni accumulateur" et j’ai acheté une lampe à condensateur (on l’agite pour recharger celui-ci). Ce montage permet en plus d’avoir une lampe parfaitement étanche.
    Mais j’ai été très déçu par l’autonomie, le poids et l’encombrement. Je le déconseille donc (mais peut être existe t-il des modèles satisfaisants ?).
    Par contre j’ai racheté une lampe dynamo ET panneau solaire et là j’ai trouvé mon bonheur car la plupart du temps le solaire permet de se passer de la recharge par dynamo. Mais j’ai du faire la concession sur la présence d’accumulateur.
    @+

    28.04 à 14h13 - Répondre - Alerter
PUBLIER UN COMMENTAIRE

Un message, un commentaire ?

  • Se connecter
  • Créer un compte

publicité
publicité
publicité
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
publicité